a cup of humour ? 

 

l'église St Léger de Gosnay
(Pas de Calais)


le blason de Gosnay

Gosnay, village de 1200 habitants de l’Artois, fait partie du territoire de l’ex-bassin minier, marqué par l’extraction du charbon aux 19e et 20e siècles. Il est situé dans le Bruaysis, à 5 km au sud-ouest de Béthune.

C'est la seule commune au monde à posséder 2 chartreuses sur ses terres :

le village et ses deux chartreuses

Son patrimoine historique original est le seul exemple au monde où, en milieu rural, deux monastères de l'ordre des Chartreux ont cohabité plusieurs siècles à une "portée d'arbalète" :

  • d’une part, la Chartreuse du Val Saint Esprit, pour les pères, créée en 1320 par Mahaut d'Artois et Thierry d'Hireçon, devenue depuis 1986 un haut lieu gastronomique et hôtelier
  • d’autre part, la Chartreuse du Mont Sainte-Marie, pour les moniales, créée en 1329, une des seules Chartreuses où subsistent des vestiges médiévaux. L'université d'Artois y fait des fouilles depuis 1998.

Ce patrimoine s'enrichit au tout début du XIVe siècle d'un château fortifié par Thierry d'Hireçon, avec l'autorisation de Mahaut, comtesse d'Artois et de Bourgogne.
Fondé en 1320 par le même Thierry d'Hireçon, l'hôpital recevait "les povres femmes gisans d'enfans et les povres débiles et impotens de Gosnay et des villages voisins".
Outre son château fortifié, son hôpital et ses deux couvents de Chartreux et Chartreuses, Gosnay disposait d'un moulin à eau sur la rivière "la Lawe", à "usage de moudre bled et tordre huile".

l'église Saint Léger

L'église paroissiale, dédiée à St Léger, est implantée au centre du village. Elle renferme un trésor... pour les yeux !

la légende des Chartreuses de Gosnay

l'église St Léger et son trésor

 

 

 

  

le château de St Léger à Charnay (Saône et Loire)

Charnay est une commune de Saône et Loire, inscrite dans l'agglomération mâconnaise (50 000 habitants), limitrophe, entre autres, de Mâcon, la préfecture, et de Solutré-Pouilly.
Charnay est une ville active, commerçante et résidentielle, qui ne renie pas ses origines rurales et viticoles.
Elle produit des vins d'appellation "Mâcon", "Mâcon-Villages", "Mâcon-Charnay" et "Bourgogne Rouge", d'excellente qualité, et du Crémant de Bourgogne.

le château de Saint Léger (privé)
Bâti en 1324 sur un promontoire, il commandait au Moyen-Âge le passage de la Petite Grosne.

Charnay lès Mâcon possède sur son territoire huit châteaux ou anciennes seigneuries privés.
Le château de Champgrenon (XVIIe siècle), quant à lui, a été démoli en 1920.
Il ne reste que quelques vestiges, une glacière ainsi qu'une entrée monumentale "la Porte du Couchant", sur le fronton de laquelle on lit l'inscription en latin "Champ Grenon, temple des Muses et d'Apollon", due au poète Pierre Tamisier.

le château de Champgrenon (propriété communale)

Ce domaine est devenu propriété communale en 1996 et la restauration de la porte, en 1997, constitue la première phase du projet de réhabilitation du site que la ville a entrepris.

Source et lien : http://www.charnay.com

le château de St Léger, à Charnay les Mâcon

cartes postales anciennes
1324 : la dame de Saint-Léger
 

 

 

 

un quartier St Léger à Draguignan (Var)


http://www.ville-draguignan.fr/

Draguignan (30 000 habitants) est sous-préfecture du Var.
Ses habitants sont les Dracenois.
Déniché sur la carte ci-dessous, tout en bas à droite, le quartier St Léger.

cette carte postale "datée" indique "quartier St Léger" :

celle-ci "résidence St Léger" :

celles-là lontrent le rond-point Saint-Léger :


carte postale ayant voyagé en 1978

Nos renseignements sont maigres...
Qui peut nous en dire plus ?

 

 

 

 

2 églises St Léger dans 2 communes voisines !
Auzouville-Auberbosq et Yébleron (Seine-Maritime)

Ces 2 communes limitrophes, situées dans le Pays de Caux, à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Fécamp, possèdent chacune son église Saint Léger !

l'église St Léger de Auzouville-Auberbosc

l'église St Léger de Yébleron

La nef, du XVIe, est en pierre blanche. La tour carrée a été ajoutée en 1700. Les fonds baptismaux comportent une cuve octogonale. Le choeur, reconstruit vers 1756, est la partie la plus intéressante : ses panneaux en bois peints sont séparés par des pilastres ornés (raisins, épis...) Un angelot joue de la harpe et un autre tient un livre.

Le village de Yébleron est situé aux confins de l’ancienne forêt de Lillebonne. Il a été habité dès l’époque romaine car des découvertes ont été faites au début du XIXe siècle, suite à des travaux en face de l’église.

 

Source : http://www.ac-rouen.fr/colleges/fauville/fr/curiosites/villages/villages.htm

 

vue aérienne de Yébleron
 

Auzouville-Auberbosc

fusion en 1828 de 2 paroisses :
Auzouville-sur-Fauville et Auberbosc
600 hectares
270 Auzouvillais en 2010
église Saint Léger d’Autun 16e-18e (pierre, silex et grès)
logis de la Poulaillerie fin du 15e (pans de bois)
maison fin du 15e

Yébleron

1039 hectares
1350 Yébleronnais en 2010
église Saint Léger 12e-16e-19e
manoir de la Valette 16e (briques et pierres blanches)
logis de ferme 16e-17e
le Château Blanc fin du 14e
le Monument du Puisatier 1911

 

Source et lien : http://www.coeurdecaux.fr/LES-COMMUNES,2,0,0.html

 

 

 

 

le Cercle Saint Léger de Schaeffersheim (Bas Rhin)

le blason de Schaeffersheim :
de sable à l'agneau pascal,
la tête nimbée contournée d'argent,
tenant de la patte dextre une hampe croisetée d'or
à laquelle est appendue une banderole d'argent

Schaeffersheim (arrondissement de Sélestat-Erstein, canton de Erstein, superficie de 396 ha dont 66 de forêts, altitude de 150 m, 637 habitants en 1982) est mentionné dès 777 : l'abbaye de Saint Denis y reçut des biens. Plus tard, le village a été partagé entre les abbayes de Murbach et de Hohenbourg. Cette dernière devait déjà y posséder des biens vers 1050 car une bulle de Léon IX le mentionne. La partie du village appartenant à l'abbaye de Murbach est allouée aux landgraves de Werd avant de devenir propriété de l'évêché de Strasbourg en 1358. La partie de l'abbaye de Hohenbourg est vendue à un chevalier de Heiligenstein et, après d'autres changements de propriétaires, est à nouveau rachetée par la même abbaye qui la garde jusqu'au XVIe siècle. Elle fut ensuite attribuée à l'évêché de Strasbourg ; les droits de patronage et la dîme étaient perçus par le grand chapitre de la cathédrale. L'église est dédiée au saint Léger.

source : http://perso.club-internet.fr/rbornert/villages/villagesS-Z.html

 

Du Cercle Saint Léger au Cercle Sportif

C'est en 1937 que naquit le Cercle "Saint Léger" de Schaeffersheim avec pour vocation l'éducation dans le sport et les loisirs. Les sports pratiqués étaient le basket-ball et l'athlétisme et, dès cette époque, de grandes fêtes omnisports étaient organisées.
Dès 1938, le cercle enregistra sa première heure de gloire avec un titre de Champion d'Alsace de Basket-Ball. Malheureusement, la seconde guerre mondiale obligea les dirigeants à mettre les activités en sommeil, et c'est en 1947 que le sport reprenait ses droits sous l'appelation "Association Sportive de Schaeffersheim" et l'on pratiquait alors aussi le football. Elle fut dissoute le 17 janvier 1954.
Les basketteurs se réunirent pour créer le "Cercle Sportif" en 1954. Très rapidement, ils portèrent très haut le nom de Schaeffersheim à travers toute l'Alsace. C'était aussi le temps des terres battues puis du macadam et, par tous les temps, sans le confort des douches et des vestiaires d'aujourd'hui, il fallait livrer bataille au sens noble du terme...

Pour lire la suite...

 

 

 

 

l'église St Léger de Lommerange (Moselle)

Dans la région Lorraine, en Moselle (57), à quelques dizaines de kilomètres de Thionville et du Luxembourg, voici Lommerange, 315 habitants, dans la vallée de la Fensch.
Sa situation, au nord-ouest de la Moselle, à quelques kilomètres de la Meurthe et Moselle, en pleine campagne mosellane, en fait un petit coin tranquille.
Le village est entouré d'une forêt communale, d'étangs et d'un ruisseau, le Conroy.
A l'est et au nord-est du village se trouvent des anciens carreaux de mines, mines de fer exclusivement, malheureusement fermées depuis quelques années.
D'anciens mineurs ont su "réveiller" ces mines pour en faire des musées. Les deux plus connus et plus visités sont :

Le blason de Lommerange

D'azur à la crosse d'or senestrée d'une épée haute d'argent garnie aussi d’or, le tout accompagné de trois clous de la Passion aussi d'argent, à l'étoile de six rais d'or brochant sur le tout.
La crosse d'or rappelle le chapitre de Verdun, ancien possesseur de Lommerange.
On a ajouté l'étoile de Sancy, à six rais brochant en abîme, qui remémore l'appartenance de notre village à cette prévôté au cours du moyen-âge.

la chapelle Ste Appoline
l'église St Léger de Lommerange (1775)

  
annonce de la Fête Saint Léger 2003, le samedi 4 octobre (la "saint Léger" est le 2 octobre)

 

petites histoires et jolies vues du village

les fusillés du Conroy (26 août 1914)

 

Pour en savoir plus, 2 sites à visiter :

 

 

 

 

une rue (de ?) St Léger à Genève (Suisse)


le blason de la ville de Genève
http://www.geneve-tourisme.ch/
 

Fête de la Musique 2002, cour St Léger (comme noté en haut, à gauche)
http://www.fetedelamusique.ch/fm02/plan_scenes/plan_scenes.html

 

View along Rue de Saint Léger into Place du Bourg de Four, Old Town, Geneva
 "This is the view looking up into what I think of as the centre of the Old Town in Geneva. Behind the buildings at the back of the square is the Cathedral. I drew this sitting on the edge of a water fountain." 
http://members.tripod.com/~del_jones/pl_ge.htm

 

Ces quelques indices nous montrent qu'une rue (de ?) Saint Léger existe à Genève, bien visible sur ce plan, en bas et à gauche.

Qui nous en dira plus ?
 

du nouveau !

http://www.fetedelamusique.ch/fm02/plan_scenes/plan_grand.html

 

 

 

 

 

 

 

  

 

http://www.stleger.info