pourquoi les gens font-ils un titre aussi long
- au risque de se fatiguer, ce qui est idiot -
alors qu'un seul mot pourrait suffire :

 

 

l'église Saint-Léger de Croismare
(Meurthe et Moselle)

Croismare est situé à 7 km de Lunéville. Sa superficie est de 1 570 ha, dont 320 de bois. Le village compte 669 Croismariens.
La localité est citée dans les chartes dès 1157 sous le nom d'Haudonviller, plus tard Craon. Le nom de Croismare n'est adopté qu'en 1817.

 

L'église est dédiée à saint Léger. Elle est, au moins dans certains de ses éléments, très ancienne. Sa tour est terminée par une bombe à pans, surmontée d'une tourelle ajourée.

vitrail représentant saint Léger,
dans l'église de Croismare (54)

Le transept est constitué par 2 compartiments carrés qui forment partiellement des chapelles latérales. Celle de droite est dédiée à saint Claude en 1543 par Claude Thiriet, curé de Croismare à l'époque. La chapelle de gauche a été mise sous l'invocation de Notre Dame de Pitié en 1540.

environs de Lunéville - Croismare 

les anciennes verreries de Croismare

 

 

 

la Baronne Antoinette de Saint-Léger

C'est la Baronne Antoinette de Saint Léger qui transforma en 1885 la grande île de Brissago en un magnifique jardin exotique.

Depuis 1949, cette île est devenue le parc botanique du canton du Tessin. 
Il héberge une collection de plantes du monde entier comprenant plus de 1 500 espèces, provenant en grande partie de l'hémisphère sud, ainsi que de la zone méditerranéenne et de l'Extrême-Orient : Himalaya, Chine, Japon.

A voir, outre les rhododendrons, les azalées, les camélias, hôtes typiques des jardins insubriens, plusieurs espèces de palmiers et de bambous, les cyprès chauves, les eucalyptus centenaires plantés par la Baronne de Saint Léger, les cistes de la Méditerranée et les fougères arborescentes d'Océanie.

isole di Brissago = les îles de Brissago

Le parc est ouvert de mars à octobre. On y accède par bateau depuis les localités du rivage.

les îles de Brissago

pour une petite visite

 

 

 

 

l'église Saint-Léger de Chuignolles
(Somme)

Chuignolles, 146 habitants et 486 ha, fait partie du canton de Bray-sur-Somme. Autrefois, la seigneurie appartenait au prieuré de Lihons.

En 1850, le village comptait 351 habitants.
Chuignolles fut détruit pendant la 1re Guerre Mondiale.
L'église, heureusement épargnée, a été restaurée après 1918.
Elle date du XVIIIe siècle et est dédiée à Saint Léger.

l'église Saint Léger de Chuignolles (80)

Chuignolles, comme St Léger les Authie, fait partie, depuis sa création le 1er janvier 2002, de la communauté de 61 communes du Pays du Coquelicot.
Pourquoi a-t-elle été baptisée "le Pays du Coquelicot" ?
Pour le savoir, cliquez sur l'image :

Une curiosité ! L'éclipse du 11 août 1999 à Chuignolles

Source : http://www.paysducoquelicot.com

pour voir 2 cartes postales anciennes de Chuignolles

 

 

 

  

On a retrouvé Mme Boëte de St Léger !

Tout est parti de cette carte postale intrigante :

Qui pouvait bien être cette Madame Boëte de St Léger ?
Une habitante (célèbre) d'un de nos 2 "Saint Léger" belges ?

Que nenni !
Nous l'avons retrouvée à Saint Quentin, dans l'Aisne !

 

 

 

l'église Saint Léger de Cussangy
(Aube)

Cette commune est située à 6 km au sud de Chaource. 
On y fête St Léger, évêque d'Autun, le 2 octobre.
Les habitants - c'est triste ;O) - s'appellent les Cussangeois !
Le village est célèbre pour ses champignons et ses conserves de champignons au Chaource.

Appelé Cussingeium à l'époque gallo-romaine, des deux châteaux du Moyen-Age il ne reste rien. Seules trois belles bornes seigneuriales du XVI° sont visibles sur la route des Granges.
Vers 1567, l'église fut pillée sous les guerres de religions par les Huguenots établis à Tanlay. C'est vers 1592 qu'eurent lieu des combats entre Ligueurs et troupes royales.

Dans le vitrail derrière l'autel, St Léger est entouré des saints Pierre et Paul ; dans le choeur également, une sainte Savine ; au pilier droit un saint Jean Baptiste qui interpelle son auditoire.

Cussangy - l'église St Léger  

église paroissiale St Léger de Cussangy - 16e s. - portail ouest - statue de saint Léger
http://www.culture.gouv.fr/documentation/merimee/FRANCE/com-064.htm

l'un des 2 lavoirs de Cussangy : le Beugnon

Il se trouve sur la route des Granges, à la sortie sur la gauche. Datant du XVIe siècle, sa source fut autrefois détournée par un propriétaire mécontent, car la commune avait annexé une partie de son champ. Tout près s’élevait la chapelle de Chavigny, dédiée à Notre Dame du Buisson qui était autrefois le but de pèlerinages importants. Elle fut profanée à la Révolution, puis détruite.
Pour en savoir plus,

 

Source : http://catholique-troyes.cef.fr/chaource/cussangy

En enquêtant sur les lieux, je pris en considération la déposition d'un habitant du village de Chaource, émanant d'un vieil agriculteur, monsieur Fernand Martin, à qui l'on avait volé, le jeudi 1er octobre en fin de journée, une charrette pleine de foin, attelée et garée rue du Pont de Pierre où il demeure depuis sa naissance, voilà soixante-quinze ans.
Retrouvée le vendredi 2 octobre au matin, à proximité du village de Cussangy, par un de ses voisins, Antoine Duquesnoy, alors qu'il déchargeait le reste de son foin, monsieur Martin constatait que le fond et les bords de sa charrette étaient maculés de sang.
Pour lire la suite

 

 

 

 

 

Juliette Saint-Léger

Née en 1911, c'est sous le pseudonyme de Yette Jeandet qu'elle écrit plusieurs livres de la collection "Nouvelle Bibliothèque de Suzette" chez Gautier & Languereau :

  • L'Ile aux turquoises, ill. Edith Follet 1952 & ill. Paul Durand 1960
  • La Belle Isabelle, ill. de P. Durand 1954 & 1962
  • Demoiselle de Marescourt, ill. de Manon Iessel, 1955
  • Jacquette, Mousquetaire du Roy, ill. de Manon Iessel, 1956

Elle a écrit également avec Yvonne Girault sous les pseudonymes collectifs "Anne Clairac" et "Diélette".

Source : http://freehost02.websamba.com/bibliothequesuzette/titlesuz.htm

 

 

 

l'église St Léger de Koetzingue (Haut Rhin)

Koetzingue est une commune située dans le canton de Sierentz. Ses armoiries représentent deux S majuscules entrelacés.

Le village se tient en aval de Rantzwiller, sur le petit ruisseau du Muhlbach qui échancre le rebord du Sundgau et domine d'une cinquantaine de mètres la plaine rhénane.

Les vergers qui entourent la commune donnent une impression de calme et de quiétude. Koetzingue apparaît sous la forme d'un joli quadrilatère formé par ses rues principales. Au coeur du village s'étend le "Tieffend", îlot de verdure, préservé de toute construction et auquel on accède par un sentier et par le verger du Dorfus.

La commune est le centre du triangle Mulhouse - Bâle - Altkirch, 3 villes à une distance de 15 km de Koetzingue.

A l'approche de Koetzingue, le long des vallons tranquilles et par-dessus les collines, la vue est magnifique :

  • à l'Est se dresse la barre interminable de la Forêt Noire
  • au Sud se dessine la ligne du Jura
  • par temps très clair, on aperçoit la Jungfrau, massif des Alpes Suisses.

Pour voir les Vosges, il faut grimper dans le vignoble du Homberg, endroit superbe au milieu des bois. Les altitudes varient entre 292 m et 353 m au Homberg.

Le clocher apparaît de loin et, de par sa forme tranche avec les maisons anciennes du village. En effet, l'église Saint Léger date de 1862. On y remarque une pietà du XVIe, des fonts baptismaux romans et l'orgue de Martin Rinckenbach de 1885.

la mairie de Koetzingue

Koetzingue est remarquable par le nombre de maisons anciennes. Les maisons à colombage avec galeries en bois et les imposantes maisons en pierre occupent le centre du village et contrastent singulièrement avec les nouvelles constructions qui les encerclent.

Koetzingue - petite ferme cour du Sundgau (habitation d'ouvrier agricole ou de petit paysan)
19e siècle - Ecomusée d'Alsace à Ungersheim
http://perso.wanadoo.fr/jean-marie.bochelen/koetzingue.htm

Au cours des siècles, le nom du village évolue : COZINGEN (1166), CHOZINGEN, KOCZINGEN (1297), KAZINGEN, KOZEN (1510), KETZINGEN (1533), KOETZINGEN, KOETZINGUE (forme francisée de Koetzingen), mais dans le dialecte local le village se nomme de très longue date CHÄTZIGA (le ch prononcé du fond de la gorge).

Le Zizopo [ Z ! ]

Zora et Zorro regardent Zizopo qui est un peu zinzin et hypnotisé. Il a vu Zoé faire un bisou à Zizou dans un zoo en Moselle. Après ils sont allés manger une pizza chez leur cousin à Koetzingue en Alsace.

Ecole de Bourgfelden-St Louis (68) - CE2

Lu sur : http://editionricochet.free.fr/

Sources et liens :

 

   

 

  

 

  

 

http://www.stleger.info