1785 - rapt dans un couvent français
ou l'histoire édifiante de l'anglais M. Saint-Leger

Tiré du "Dictionnaire contenant les anecdotes historiques de l'amour depuis le commencement du Monde jusqu'à ce jour" - 1811

 

 

l'église Saint Léger de Molèdes (Cantal)

Situé à 1085 m d'altitude, au centre-est des monts du Cézallier, Molèdes possède une centaine d'habitants. A proximité, on peut voir la tour de Colombine et la brèche de Gignol.

la tour carrée de Colombine, visible depuis le village

L’église Saint-Léger de Molèdes est un édifice roman agrandi au XVIe et au XIXe siècles. Elle a été inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques par arrêté du 9 juin 1992.

Visites ici :

 

 

 

 

un hameau Saint-Léger à Ballée (Mayenne)

La commune, peuplée de 700 Balléens, est située à 33 km au sud-est de Laval.

Ballée est environnée de pâturages. Elle est arrosée par l'Erve, qui la traverse du nord au sud en la partageant en 2 parties d'égale étendue.

Le 24 mai 1790, la garde nationale de Ballée prête le serment civique sur l'autel de la Patrie. Dès septembre, elle offre son adhésion formelle aux pères de la patrie. Après la bataille du Mans, la commune de Ballée fait fusiller 6 prisonniers vendéens. En 1794, le maire et son épouse sont tués par les Chouans. On fortifie alors le bourg et on achète 2 canons "pesant chacun trente livres."
Le département voulut s'approprier ces armes mais dut y renoncer car "l'incorruptible commune de Ballée se déclara prête à se soulever pour les conserver".
Ballée est considérée en 1795 comme une place-forte des démocrates.

le hameau Saint-Léger via Google Maps

 

 

 

 

pub !

Le Saint Léger des Fromagers de Ste Colombe est une spécialité fromagère à la texture onctueuse et fondante. C'est un fromage à faible teneur en matière grasse, gourmand mais soucieux de votre ligne. Ses 2,8% de matière grasse vous permettront d’en user et d’en abuser. Sa fluidité vous permettra de vous concocter des mets savoureux et délicieux, chauds ou froids. Poids net : 200g.

Lu sur http://www.fromagers-ste-colombe.com

 

 

cathédrale de Chartres (Eure et Loir)

portail sud (XIIIe siècle)

Saint Léger, évêque d'Autun

un soldat lui crève les yeux

 

 

l'église Saint-Léger de Croissy sur Celle (Somme)

Petit village d'environ 300 habitants, à mi chemin entre Beauvais (60) et Amiens (80), Croissy-sur-Celle est plongé au coeur de la vallée de la Celle. Il s'étend sur 1110 ha, à une altitude de 70 m.

la façade de l'église Saint-Léger
photo de droite, au fond, la Maison du Chapitre

A voir :

  • l'église Saint-Léger : Façade et clocher romans, statue gothique en bois surmontant la porte et représentant saint Léger, fonts baptismaux en pierre
  • la maison du Chapitre, dont certains éléments datent du XVe siècle
  • anciens moulin aux Moines, dans le village, et moulin des Prés, en amont
  • la Coulée verte, promenade piétonne sur la plate-forme de l'ancienne ligne de chemin de fer Beauvais-Amiens, déclassée en 1972
  • d'anciennes muches, aujourd'hui bouchés, dénommées "le fort"

Lien : http://www.croissysurcelle.com

 

 

 

 

une église et un oratoire Saint Léger à Chivres (Côte d'Or)

Chivres est un village de presque 300 habitants situé à la limite sud du département de la Côte d'Or, à une vingtaine de kilomètres de Beaune,
Il occupe les premières collines qui bordent la vallée de la Saône. L'altitude moyenne est de 182m. Bien qu'installé sur sa butte à 195m d'altitude, il détient le point le plus bas de Côte d'Or : 174m.

Son activité agricole est importante et en évolution : Chivres produisait autrefois de la tourbe et du houblon. La pomme de terre produite avant 1940 pour les féculeries des environs et la vigne encore cultivée au début du XXe s. ont laissé la place à l'élevage des bovins d'engraissement de race charolaise et à la production intensive de lait et de céréales.

Chivres - oratoire Saint-Léger

église Saint-Léger du XVe siècle

L'église Saint-Léger en briques, au fin clocher couvert d'ardoises. comporte des parties anciennes comme le chœur du XIIIe et la nef du XVe, avec de nombreux ornements intérieurs comme la chaire, les motifs peints au plafond (animaux fabuleux et armoiries de pape et d'évêques) ou encore des vitraux (fin XIXe). On trouve aussi des statues intéressantes comme les statues de saint Léger (une médiévale assez abîmée en bois polychrome, une autre du XVIe en bois polychrome, à laquelle manque la crosse), une Vierge à l'Enfant en bois peint et doré, et un saint Joseph en pierre.

église de Chivres - vitrail représentant la décollation de saint Léger

statues de saint Léger (fin Moyen Âge et XVIe)

 

 

 

 

autre statue de saint Léger (XIXe)

 

 

 

 

 

Source : http://fr.wikipedia.org

Lien : Google Maps

 

 

Besançon (Doubs)

une belle madame

un beau monsieur

 

 

Thévenin de Saint-Léger, bouffon du roi

à gauche, le roi Charles V, dit le Sage ou le Savant (1338-1380)

Charles V eut un bouffon nommé Micton, et deux autres : Grand Jehan et Thévenin de Saint-Léger.
Ce dernier lui était tellement cher qu'ayant eu le malheur de le perdre, il lui fit ériger un tombeau superbe dans l'église Saint-Maurice de Senlis (Oise).
Mais ces trois bouffons ne suffisaient pas encore à ce prince, surnommé le Sage, et il entretint à sa cour une folle nommée Artaude du Puy.

Source : http://www.cosmovisions.com/Bouffons.htm

Le fils aîné de Jean le Bon, le dauphin Charles, le futur Charles V, était né en 1338. Lui aussi, très jeune, avait eu son fou, qui s'appelait Mitton. On perd sa trace après 1355.
Il n'était plus à la cour, en tout cas, en 1364, car, quelques mois après son accession au trône, Charles V se soucia d'un nouveau fou, qu'il envoya "querre... ou pays de Bourbonnois." Thévenin de Saint-Léger était-il ce fou venu du Bourbonnais ? Parmi les dizaines de Saint-Léger que compte la France, il y a bien un Saint- Léger- sur- Vouzance, dans l'Allier. En tout cas, Thévenin de Saint-Léger était le fou de Charles V en 1371. Il mourut le 11 juillet 1374. Il fut inhumé à Saint-Maurice de Senlis. Le mausolée que le Senlisien Hennequin de la Croix érigea pour lui a disparu à la Révolution, mais Sauvai l'a vu à la fin du XVIIe siècle et nous en a laissé la description. Charles V remplaça-t-il son cher Thévenin de Saint-Léger ? Nous n'en avons nulle preuve. Peut-être se contenta-t-il alors du vieux fou de son père, qu'il entretenait encore à sa cour, Jehan Arcemalle.
Le roi avait son fou. La reine, Jeanne de Bourbon, avait sa folle. C'était, en 1374 et 1376, Artaude du Puy. Et le petit dauphin Charles, le futur Charles VI, né en décembre 1368, avait, à 5 ans déjà, en 1374, son fou. C'était Me Grand Jehan. Jeanne de Bourbon mourut en 1378. Charles V mourut en 1380. Lorsque le petit Charles VI devint roi, à 11 ans, il y avait donc 2 fous à sa cour : Me Jehan Arcemalle, qui y vivait depuis plus de 30 ans, et Me Grand Jehan, qui avait été le fou du dauphin et restait celui du tout jeune roi. Mais, en février 1382, Me Grand Jehan était mort, et enterré à Saint-Germain l'Auxerrois, à Paris. Et Me Jehan Arcemalle disparaît en 1387...

Source : http://www.persee.fr

Le fou était celui qui, à la cour, avait pour fonction de divertir le roi. Il avait la "liberté du fou", ce qui lui permettait de dire la vérité sans craindre d’être puni, à la condition de l’exprimer sur le ton de la plaisanterie, de la satire ou de la moquerie. Grand-Jehan, né à Troyes vers 1350, mort à Paris au début du XVe, fut le successeur de Thévenin de Saint Léger dans la charge de fou en titre du roi Charles-le-Sage. On sait que les fous, à la cour, avaient ou prenaient le droit de dire impunément la vérité sans voile, de critiquer même les actes du souverain, pourvu qu’ils le fassent avec esprit.
Sans atteindre le rôle de conseiller, le bouffon a le privilège tortueux de remettre le roi à sa place. Sa mission première reste la drôlerie : il se moque du roi, voire de ses visiteurs. Mais il est bien plus qu’un simple amuseur. Alter ego du roi, il lui rappelle en permanence ce qu’il est - un homme - et ce qu’il ne doit pas devenir - un tyran. Par son extravagance, le fou met le pouvoir en perspective. Il est un garde-fou, en somme !

Source : http://www.auboisementcorrect.com

 

 

 

 

 

Tête dite de Thévenin de St-Léger,
fou de Charles V
musée d'art et d'archéologie
Senlis (60)

 

 

 

une maison de convalescence Saint-Léger
à Grisy-Suisnes (Seine et Marne)

Commune rurale de Seine et Marne (77), rattachée au canton de Brie Comte Robert, Grisy-Suisnes est située sur le plateau briard à une altitude de 95 m. La superficie est de 1834 ha.
Elle se trouve à 33 km de Paris et 18 km de Melun. Au bourg de Grisy sont rattachés les hameaux de Suisnes, Cordon, le Petit Grisy, le Mesnil, la Petite Grange et la Grange Le Roy.
Les habitants sont près de 2 500 : ils s’appellent les Grisyssoliens.

Ouvert en 2013, le musée de la Rose retrace l’origine de sa culture à Grisy-Suisnes en 1800 grâce à l’amiral de Bougainville et à son jardinier Christophe Cochet.
Jean Nicot, importateur du tabac en France, habita le Château de Villemain, situé sur la commune.

la maison de convalescence Saint-Léger

 

 

 

Montvalezan (Savoie)

La commune de Montvalezan (73) est située au coeur du massif de la Haute-Tarentaise, dans la montée du col du Petit-Saint-Bernard.. Elle s'étend sur près de 2 600 ha, entre 850 et 2900 m d'altitude, en versant sud. Son territoire est dans l'aire d'adhésion du Parc National de la Vanoise.
La commune est composée de 44 hameaux dont 34 sont actuellement habités. Elle compte près de 700 habitants et environ 11 000 lits touristiques sur la station de ski de La Rosière.
Le chef-lieu abrite un ensemble paroissial constitué d'une tour, d'une cure et d'une église. Classée aux Monuments Historiques, la tour a été construite en 1674. Il s'agissait d'une dépendance de l'Hospice du Petit-Saint-Bernard, fréquentée temporairement par les chanoines. L'église Saint Jean-Baptiste a été consacrée en 1688 dans la période de l'expansion de l'art baroque en Haute-Tarentaise.

église de Montvalézan- spécimen de l'art local
ancien supplice de saint Léger - retable de bois sculpté

 

 

 

l'instant publicité !

Lien : http://saintlegerproductions.fr

 

 

 

 

 

  

 

 

http://www.stleger.info