umetz, villge moselln

 

La commune d'Aumetz se situe sur le plateau lorrain.
En 1999, elle comptait 2 225 habitants.

En 1871, Aumetz et 11 communes voisines sont annexées par la Prusse en échange du Territoire de Belfort, pour réintégrer la France après 1918.
De nouveau rattachée en 1940 à l'Allemagne nazie, Aumetz connaît 4 années d'annexion jusqu'au 10 septembre 1944, date de la libération de notre cité par les Américains.
Par la suite, Aumetz connaît une forte activité minière jusqu'à la fermeture de sa mine en 1983.

De par sa situation géographique et notamment sa proximité du Luxembourg, la ville a pu garder son dynamisme.

 

le jumelage

En 1939 et 1940, près de 1200 habitants furent évacués dans le département de la Vienne, principalement dans le canton des Trois-Moutiers. Pour certains, ce séjour forcé ne dura que 5 mois, pour d'autres 1 an. Beaucoup, ne voulant pas subir l'annexion nazie, décidèrent de rester en Vienne, malgré la précarité que représentait la qualité de "réfugié". Ils étaient environ 200 et, pour ceux-là, l'attente dura 5 ans, voire 6 même pour certains d'entre eux.

Des liens d'amitié, évidemment, se tissèrent.
De 1940 à 1944, la correspondance était difficile, mais après 1945 elle devint plus aisée, et des petites visites se firent dans les deux sens. De ces liens d'amitié entretenus, on passa par la suite à des visites d'élus, de sapeurs-pompiers, d'enfants d'anciens réfugiés...

le blason d'Aumetz, créé en 1960

Un jumelage s'imposait : symbolique tout d'abord en 1967, puis officialisé par une charte en 1984 avec les Trois-Moutiers, et en 1986 avec les autres localités ayant hébergé des gens d'Aumetz : Bournand, Curçay-sur-Dive, Roiffé, Saint-Léger-de-Montbrillais et Vézières.

Ces déplacements ont toujours donné lieu à des accueils et des programmes de séjour très appréciés. Désormais, les jeunes imitent leurs aînés.

Aumetz a baptisé l'une de ses rues "rue St Léger de Montbrillais".

 

 

le logo, créé le 22 février 2002

 

Aumetz ne peut oublier son passé minier. Le musée des mines et son chevalement en sont ses meilleurs témoins. Le chevalement stylisé représente donc le "A" de Aumetz.
La commune est située sur le plateau du pays-haut mosellan comme l'évoque la colline verte située sous le patronyme d'Aumetz.
C'est également une commune rurale, verte et forestière du canton de Fontoy, comme l'attestent l'arbre et la maison placés en haut de la colline verte.
L'évolution se veut respectueuse du passé, moderne en ce qui concerne le "A" stylisé, et tourné vers l'avenir avec Aumetz évoluant vers le haut de la colline.

 

 

l'écomusée des mines de fer de Lorraine

Le musée d'Aumetz est ouvert au public depuis 1989. Il se compose du carreau, d'un chavalement classé, des bâtiments et machines restaurées de l'ancienne mine Bassompierre d'Aumetz.
Il permet de découvrir les mines à puits, la machine d'extraction, les compresseurs d'air, une chaîne de fabrication des cartouches d'explosifs, un treuil à vapeur, l'exposition d'un V1 et la forge ancienne.
La nouveauté de la visite est un accès au public de la plate-forme du chavalement qui culmine à 40 mètres, vous offrant un point de vue extraordinaire de la région : cités minières, fort de la ligne Maginot...
Il se situe au n° 25, rue Saint Léger de Montbrillais / tél. 03.82.85.76.55

 

Pour une visite virtuelle de l'écomusée :

 

Le site de la ville d'Aumetz :

 

  

 

 

 

http://www.stleger.info