la ferme de St-Léger
à

(Aisne)

Notre village est ancien. On le trouve déjà au VIIe siècle. Sa superficie est de 1100 ha. Il est situé dans une étroite gorge dominée par les plateaux, à 15 km à vol d'oiseau au nord-ouest de Soissons. La population, de 356 habitants en 1800 à un maximum de 472 en 1856, est aujourd'hui de 340 Spaniciens environ.

On trouve dans le village une rue de Saint-Léger.
D'autres villages portent le même nom d'Épagny :

  • Côte-d'Or (21)
  • Haute-Savoie (74)
  • Suisse (district de la Gruyère - canton de Fribourg)

Bâtie vers l'an 1150 par les religieux de Soissons, la ferme de Saint-Léger doit son nom à l'abbaye de Saint-Léger de Soissons qui la possédait. Elle fut affranchie en 1368 par Enguerrand VII de Coucy. Elle a été entièrement détruite pendant la Grande Guerre et reconstruite aux environs de 1925.

St-Léger aujourd'hui est une grande ferme sur le plateau d'Epagny

visite guidée du village ici

la Grande Guerre à Epagny

  

 

 

 

le mari et l'amant

scène XXXIV - LISETTE, MMe DE SAINT-LÉGER, SAINT-LÉGER, M. BIZET se présentant à la porte, et portant son fusil en sous-officier
BIZET : Halte ! Monsieur, s'il vous plaît ; halte ! (A part) II ne faut pas qu'on sache que j'étais seul au poste. (s'adressant au dehors) Une sentinelle au bas de l'escalier ! Deux à la porte cochère !
SAINT-LÉGER : Mais que signifie ?
BIZET : Halte ! encore une fois, Monsieur ; halte ! Vous me désobligeriez en me violentant.
SAINT-LÉGER : Mais à qui ?...
BIZET : Je suis le sergent, le caporal, le poste, enfin, à deux pas de l'hôtel, et je viens m'opposer à l'enlèvement que vous projetez sur la personne de cette jeune dame.
SAINT-LÉGER (à part) : Fâcheux conlre-temps !
LISETTE : Sauvez-nous, Monsieur !
SAINT-LÉGER (à Lisette) : Excellente idée ! Laisse-moi faire. (A Bizet) Où est le sergent, le caporal, le poste ?
BIZET (s'avançant) : Les voilà, Monsieur.
SAINT-LÉGER, à Bizet : Eh bien ! Messieurs, on vous a induits en erreur. (bas à madame de Saint-Léger et à Lisette) Ne me démentez pas, nous allons partir. (haut, à Bizet) Mademoiselle est rna femme.
MMe DE SAINT-LÉGER, avec un mouvement de surprise : Ah !
LISETTE, à part, riant : Bien trouvé !
BIZET : Madame votre épouse ?
SAINT-LÉGER : Oui, madame de Saint-Léger, épouse du colonel Saint-Léger ; ma femme, enfin, qui, inquiète de moi, est venue ici, incognito, pour m'épier, me surprendre. (bas, à madame de Saint-Léger) Ne dites rien. (haut) Nous nous sommes reconnus ce matin, expliqués, embrassés, et nous partons pour la campagne. Qu'est-ce que le poste a à dire à cela ?
BIZET : Rien, monsieur le colonel, rien. (à part) Que m'a donc chanté M. Motus ?
SAINT-LÉGER (bas à Mme de Saint-Léger) : Je vous sacrifie ma liberté : vous m'en tiendrez compte. Moi qui avais juré de ne me marier jamais !

SCÈNE XXXV - LISETTE, MMe DE SAINT-LÉGER, SAINT-LÉGER, M. BIZET, MOTUS
BIZET, allant à Motus : Que diable ! M. Motus, on y regarde à deux fois avant de mettre tout un poste en mouvement. Madame est madame la colonelle, femme de monsieur le colonel...
SAINT-LÉGER : Elle-même.
MOTUS, étonné : Bah !

Lu sur : "Suite du Répertoire du Théâtre Français, de M. Lepeintre - 1822"

 

 

 

 

route de St-Léger
à Bourgneuf-Val d'Or
(Saône et Loire)

Rien d'étonnant à ce qu'existe cette route à Bourgneuf Val d'Or : nous sommes tout proche de St Léger sur Dheune.

En 1971, la fusion des 2 communes Mercurey et Bourgneuf Val d'Or en une seule est prononcée, sous le nom de Mercurey. Le principal obstacle est l'élection d'un seul maire et d'un seul conseil municipal. Bourgneuf, possédant le centre proprement dit du village avec la majorité des commerces et une population plus importante, aurait pu l'emporter sur Mercurey, mais ce dernier nom est retenu du fait de l'activité viticole.

Les habitants sont les Mercuréennes et Mercuréens. Le village est connu pour ses vins rouges et blancs classés en AOC village et premier cru.

Fêtes sur la commune :

  • la St Vincent, fête du saint patron des vignerons, chaque avant-dernier samedi de janvier
  • la Foire aux Sécateurs et aux Vins, 1er dimanche de novembre
  • les vendanges, au mois de septembre
  • 13 et 14 juillet

Liens :

 

 

 

la chorale Saint-Léger
à
(Nord)

A 8 km à l'ouest de Lille, Pérenchies est une petite ville de 7800 habitants et 303 ha. D'un village agricole, Pérenchies est devenue au XIXe s. une cité industrielle. Diverses populations étrangères (Belges, Polonais, Italiens, Portugais) sont venues s'y installer à la recherche d'un emploi ou de meilleures conditions de vie. Sinistrée par la crise textile, elle a réussi à se préparer à un nouvel avenir, développant ses zones artisanales et préservant sa qualité de vie. La commune est membre de Lille Métropole Communauté Urbaine. L'altitude est de 19 m.


le blason de Pérenchies

Une base de loisirs a été aménagée, espace vert de 11 ha dont 4 aménagés en arboretum et comportant 3 courts de tennis, un mini golf, des jeux pour enfants, un parcours de course et des locaux à usage de sanitaires, vestiaires et bar. En janvier 2008, la ferme de la base a été rénovée. Un local pour l'association intercommunale de modélisme a aussi été aménagé.
L'étang Agache permet aux nombreux pêcheurs de pratiquer leur loisir. Le pont et les piliers ont été rénovés en 2008 et constituent les restes de l'ancien château des propriétaires de la fabrique de textile.

les fêtes et cérémonies

  • le grand prix cycliste international (en juillet)
  • la fête Nationale,
  • la confrérie de la Tarte à pônes : vente annuelle de tartes aux prunes lors de la braderie (en octobre)
  • les commémorations : 11 novembre, journée des Déportés en avril, 8 mai, appel du 18 juin et journée AFN en décembre
  • la fête du cheval : démonstration de dressage à la base de loisirs de Pérenchies-Verlinghem (fin août)
  • la fête de Marie-Groëtte : fête des sorcières pour rire (fin octobre)
  • la fête de Saint Nicolas (1er samedi de décembre)
  • le marché de Pérenchies : tous les samedis matin sur la place
  • les braderies, en juillet, septembre, octobre et novembre
  • les ducasses à Pâques, juillet et octobre

la cité Saint-Léger

 

 

 

 

l'église Saint-Léger

l'église Saint-Léger de Pérenchies

L'église d'origine, vendue à la Révolution, sera reconstruite au XIXe par Charles Leroy, architecte lillois de la cathédrale Notre-Dame de la Treille. Elle sera détruite durant la Grande Guerre en 1914 pour être reconstruite par la suite dans l'état où nous la connaissons actuellement.

la chorale Saint Léger

La chorale paroissiale s'est transformée en chorale St.Léger en avril 1991. C'est un groupe, vivant et dynamique, alliant chœurs classiques et contemporains. La chorale participe à l'animation des fêtes religieuses mais aussi aux concerts et manifestations locales.
Elle vient d'enregistrer un CD consacé à Desrousseaux, auteur du célèbre "P'tit Quinquin".

Liens :

"Dors, min p'tit quinquin !"

 

 

 

August St. Leger

Pas l'air commode, August, hein ? ;O)

C'est qu'il est "chasseur de vampires et fait figure de haute autorité dans le surnaturel".
De plus, "il a été entraîné par le docteur Abraham Van Helsing, le fameux ennemi personnel de Dracula".
1re apparition dans : "The Wrath from the Tomb", littéralement "Le Courroux venu du Tombeau" (La Colère de la Tombe)

Lu sur : http://www.athenavoltaire.com/index.html

 

 

 

la chapelle
de St Ledger
à St Ives
(Angleterre)

Notre ami anglais Jeremy nous écrit en août 2009 : "Selon l'encyclopédie catholique http://www.newadvent.org/cathen/09174a.htm, il y a seulement un St Leodegar (Léger). Jusqu'à la réforme au XVIe s., toutes nos églises étaient catholiques. Il est ainsi presque certain que toutes les églises anglaises de ce nom commémorent Saint Leodegar d'Autun."

La chapelle de St Ledger se trouve sur Bridge Street, à St Ives, dans le comté de Cambridgeshire (Cambs en abrégé).

La chapelle de St Ledger, ou chapelle sur le pont, a été construite en même temps que le pont de pierre, au XVe s. Nous savons que l'autel a été consacré en 1426 et que le dernier prieur de St Ives finit ses jours ici.

La chapelle est restée la propriété de la Couronne jusqu'en 1570, époque à laquelle elle fut transformée en maison d'habitation. Gravement endommagée lors du grand incendie de St Ives en 1689, elle a été reconstruite avec deux étages supplémentaires en 1736. Elle resta maison d'habitation jusqu'au début du XXe s.

En 1930, le bâtiment original était très modifié et des fenêtres avaient été ajoutées. C'est l'époque où nous avons réalisé la valeur de notre patrimoine et toutes les ajouts de 1736 et après ont été supprimés. La pierre a été rénovée et le vieux toit, réparé, a retrouvé sa position initiale. Les parapets de pierre ont été en partie reconstruits dans les années 1930 et nous avons maintenant la chapelle telle ou quasiment qu'elle était lors de sa construction, il y a près de 600 ans. On peut la visiter.


http://www.flickr.com

Source et lien : http://www.stives-town.info

 

 

 

 

l'église St Leodegar
près de Wyberton (Angleterre)

Jeremy, très en forme, nous écrit à nouveau : "Voici une autre église anglaise pour votre collection."

Nous sommes cette fois-ci près de Wyberton, dans le comté du Lincolnshire, et voici l'église St Leodegar :

Parmi les habitants illustres du Lincolnshire, Sir Isaac Newton et Margaret Thatcher, mais aussi le plus grand chien d'Angleterre !

Paru en novembre 2008 : "Wyberton, Angleterre - Le plus grand chien du pays est obligé de suivre un régime draconien. Les vétérinaires pensent qu'il serait trop gros pour se remettre d'une opération chirurgicale qu'il doit subir bientôt. Le chien, qui pèse un peu moins de 127 kg et mesure près d'1m 90 debout sur ses pattes, souffre d'une rupture ligamentaire de la patte arrière gauche.

Ses propriétaires, Ray et Julie Woods, de Wyberton dans le Lincolnshire, ont été obligés de mettre en attente l'opération le temps que le chien perde du poids (...) Le chien, âgé de 4 ans, de la race Great Dane-Newfoundland, suit donc actuellement un régime diététique ainsi que des séances de physiothérapie et d'hydrothérapie. Des activités qui semblent porter leurs fruits puisqu'il a déjà perdu plus de 25 kg."

Sources et liens :

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

http://www.stleger.info