la commune d'Épagny

La commune d’Epagny, d’une superficie d’environ 1100 ha, est située dans une étroite gorge dominée par les plateaux, à 15 km au nord-ouest de Soissons. Le village est assez ancien, puisque au VIIe s., il est déjà mentionné sous le nom de Spaniacus. Il a changé de nom au cours des siècles jusqu’en 1696 où il prit son nom définitif d’Epagny.
Jadis, un château féodal existait au centre du village, situé près de l’église, habité par les seigneurs d’Epagny, de Gérard Dollez vers 1140 à N. de Sevelinges en 1789.
En 1880, le 14 juillet, vers 10h du soir, un violent orage de grêle a détruit les trois-quarts des récoltes sur une largeur de 3 km.
En 1888, on se servait, pour la culture, de chevaux et de boeufs. Il existait dans la commune environ 100 chevaux, idem pour les vaches, 50 boeufs et 2 ânes. Il y avait 5 troupeaux de moutons composés d’environ 3 300 têtes, peu de chèvres, environ 100 porcs. Très peu d’essaims d’abeilles, environ 10.

La population a évolué au cours des années : de 356 habitants en 1800 à un maximum de 472 en 1856, pour redescendre à environ 330 de nos jours.
En 1911, on trouvait dans la commune : 1 meunier, 1 boulanger, 1 bourrelier, 3 cafetiers, 1 charron, 1 maréchal-ferrant, 5 cultivateurs, 2 couvreurs, 1 distillateur, 3 épiciers, 1 marchand de tissus, et une seule voiture automobile !

Durant la guerre de 1914-1918, le village a été pratiquement détruit à cent pour cent. Les habitants ont été évacués vers Guise, La Fère et Saint-Quentin entre autres. A partir de 1920, le village a été reconstruit progressivement mais pas en totalité ni sur les mêmes emplacements. L’électricité fut installée en 1922.
La guerre de 1939 à 1945 n’a pas provoqué de dégâts significatifs. L’eau courante a été installée dans les maisons à partir de 1954. Les habitants travaillaient surtout dans les fermes jusqu’en 1965, ensuite ils se sont de plus en plus orientés sur Soissons et les villes industrielles voisines. A partir de 1966, de nombreuses constructions nouvelles sont venues compléter le village pour lui donner son aspect actuel.

 

l'église paroissiale St Ansery

 

L'église est du XV-XVI e s., sauf la chapelle de gauche du XIIe.
La clé de voûte porte la date de 1634. Plan en forme de croix latine, longueur 21 m, largeur au transept 15 m - La nef a 4 arcades avec colonnes.

église avant 1914

Notre petite église a bien changé d’aspect entre 1914 et 1926, date de sa reconstruction. Si la façade a gagné en esthétique, le choix des terrasses reste discutable. Le choeur de l’église n’a, hélas, pas retrouvé son charme d’autrefois.
A voir : le baptistère, le chemin de croix, l’autel de la Vierge et le crucifix assez ancien.

église en 1918

Notre église a été très endommagée durant la guerre de 1914-1918. Les anciennes cloches ont été prises par l’armée allemande lors de l’invasion et sûrement fondues pour l’armement. Les nouvelles cloches ont été baptisées le 14 mai 1931 par l’évêque de Soissons. La grosse cloche s’appelle Louise, Eugénie, Renée, Raymonde.

église actuelle

 

saint Ansery

20e évêque de Soissons (623-652) - Né à Epagny en l’an 600, saint Ansery étudia dans les écoles de Soissons et Saint-Médard. Vénéré par le clergé, bienfaiteur des pauvres, il fut porté au siège épiscopal de Soissons en 623. Il mourut le 5 septembre 652. Son corps fut inhumé dans la collégiale qu’il avait fondée. A l’initiative de laAbbé Henin, un monument lui est consacré dans l’impasse du même nom. La statue et la châsse de saint Ansery se trouve dans l’église d’Epagny.

 

le monument aux morts

le jour de l’inauguration du monument aux morts - 20 septembre 1925

Lors de l’inauguration de 1925, le monument aux morts a été érigé au centre de la cour communale devant le bâtiment abritant l’école et la mairie. Après le déplacement du siège de la mairie, il n’avait plus sa place dans la cour de l’école et a été transféré entre la mairie et l’église.

son emplacement actuel, depuis 1993

 

le camp de César

site présumé du camp de César

De forme triangulaire, situé sur un promontoire qui domine le village , il ne dépasse pas 2 ha. La légende veut que ce soit un camp romain où Jules César séjourna avec son armée.

 

la gare d'Épagny

Entre 1911 et 1948 existait à Epagny une ligne de chemin de fer reliant les communes de Vic-sur-Aisne, Saint-Christophe, Autreches, Morsain, Ouilly, Vezaponin, Epagny, Bagneux, Montécouvé, Chavigny, Vauxrezis, Pommiers, Cuffies et Soissons.
Il ne reste aujourd’hui que les gares, achetées par des particuliers, et quelques châteaux d’eau perdus dans la nature, les rails ayant été depuis longtemps démontées.

 

la mairie et l'école

la mairie actuelle

L’école actuelle a été reconstruite en 1926, elle abritait à droite la salle de classe, au centre le logement de l’instituteur et à gauche la mairie.
En 1946, une deuxième classe est ouverte dans le local de la mairie. Pendant plus de 50 ans, école et mairie vont se côtoyer en alternant leurs heures de présence dans la salle.
En 1966, on ajoute un préfabriqué dans le jardin, mais il y fait trop chaud l’été et trop froid l’hiver.

l'école actuelle

En 1983, déplacement du siège de la mairie place de l’église dans l’ancien presbytère. En 1984, création du syndicat scolaire regroupant Vézaponin, Epagny, Morsain et Vassens.

 

le ru d'Hozier et le moulin

le moulin avant 1914

Le ru d'Hozier prend sa source entre Montcouvé et Bagneux . Après un parcours de 19 km, il se jette dans l’Aisne à Vic-sur-Aisne. Autrefois, il alimentait 7 moulins à blé et 2 féculiers. Depuis sa source, il traverse Epagny, Vézaponin, Berlinval, Morsain, Hautebraye, Saint-Christophe-à-Berry, Berny-Rivière puis Vic-sur-Aisne. Il reçoit des rus de Mareuil, Saint-Léger, la Borest, d’Audignicourt et de Massenancourt.

le moulin, dans les années 1950

Le moulin était autrefois équipé de 2 meules entraînées à partir d’un étang, lui même alimenté par le Ru d’Hozier. Naguère, chacun amenait son blé au meunier pour moudre sa farine, puis au boulanger pour pétrir et cuire son pain. Le moulin a cessé de fonctionner entre les deux guerres.

Source et lien : acsepagny.pagesperso-orange.fr
club informatique de l’Association Culturelle et Sportive d’Épagny

 

 

 

http://www.stleger.info