BOIY SAINT ÉGER (94)

 

 

PRESENAION

Région Parisienne
Département du Val de Marne
Arrondissement de Créteil, la préfecture
Canton de Boissy St Léger

 

 

 


Boissy St Léger, en bleu ici, localisé dans le département du Val de Marne

Boissy-Saint-Léger, chef-lieu du canton comprenant les communes de Limeil-Brévannes et de Boissy-Saint-Léger, est une ville idéalement située aux portes de Paris, à 18 km de Notre-Dame de Paris, à 25 minutes du Châtelet par le RER A, mis en service depuis 1969 (terminus de la ligne A).

Ville historique riche de ses monuments classés dont le château de Grosbois, son patrimoine verdoyant et son urbanisme modéré allient tous les atouts d'une ville de région parisienne. Son intercommunalité est l'entité Grand Paris Sud Est Avenir.

 

 

Pour une localisation précise, cliquez ici :
 

 

 

La commune comptait 15 400 habitants en 1999, 16 700 en 2013, 17 032 début 2022 : ce sont les Boisséens.
Boissy-Saint-Léger est jumelée depuis 2001 avec la ville allemande de Lauda-Königshofen (Bade-Würtemberg), avec laquelle elle entretient un partenariat privilégié : événements franco-allemands, commémorations...

 

Lauda-Königshofen

 

la carte de Cassini (fin du XVIIIe)
l'atlas de Trudaine (fin du XVIIIe)
Boissy St Léger vu de très haut

 

 

 

LES ABELS DE LA ILLE

 

Les labels sont décernés chaque année en France par des associations, des structures publiques ou encore des organisations internationales. Ils témoignent de la vitalité de la ville et de l'attention portée par l'équipe municipale à une qualité de vie meilleure. La commune de Boissy St Léger possède différents labels dont des distinctions valorisant les droits des Boisséenns, de l'environnement, de la culture...

l'hôtel de ville de Boissy St Léger

 

SON ATRIMOINE ET SON NVIRONNEMENT

 

 

un patrimoine naturel unique

La ville est composée de 70% d'espaces verts, c'est une situation tout à fait exceptionnelle pour une ville de la proche banlieue parisienne. La ville entretient également de nombreux espaces verts : square Henri-Dunant, square du Maréchal Berthier, place Fernand Fourcade, chemin des Glaisières, répartis dans chaque quartier, en particulier le quartier de la Haie-Griselle qui comporte 3 lacs.
Les parcs boisés des châteaux de Grosbois et du Piple et la forêt Notre Dame, occupent 600 des 894 ha de la commune. La longueur des voies communales est de 26 km, et l'altitude varie de 38 à 101 m.

 

Boissy-Saint-Léger, ville fleurie

La qualité reconnue de son fleurissement par les services municipaux a permis à Boissy-Saint-Léger d'obtenir sa 3e fleur au Concours national des villes fleuries, après avoir été récompensée de nombreux prix départementaux. Dans le cadre de son Plan Local d'Urbanisme, la commune protège un certain nombre d'arbres remarquables, comme des séquoias place Fourcade, qui font partie du patrimoine naturel et pittoresque des Boisséens.

 

 

le paradis des abeilles

En 2020, la ville a reçu le label Apicité pour la 3e année consécutive, destiné à distinguer les collectivités qui se mobilisent et apportent un soutien croissant à la cause de l'abeille.

 

les orchidées

Boissy-Saint-Léger est un centre important de culture des orchidées.
lien vers
les orchidées Vacherot et Lecoufle

vidéo de l'INA ici du 03/11/1968 :
"l'infini des orchidées" MM. Vacherot et Lecoufle y parlent de leur passion.

 

 

E CHATEAU ET E PARC DE GROSBOIS

 

 

Classé monument historique, c'est une des plus jolies demeures des environs de Paris, sur la nationale 19 en direction de Villecresnes.
Le Domaine de Grosbois est accessible uniquement en visite guidée pour des groupes, sur réservation.
Depuis 1966, le domaine et le château de Grosbois (312 ha) abrite un centre d'entraînement de trotteurs ainsi que le musée du trot. Réservation regiegrosbois@letrot.com ou

 

 

La partie du parc proche de la ville (140 ha), appartenant à la Région Ile de France, est ouverte au public.

Grosbois est la seule forêt d'Europe si proche d'une capitale ayant encore des animaux sauvages.

A moins de 15 km de Paris, nous avons le privilège de pouvoir observer :

  • chevreuils, sangliers, lapins
  • fouines, belettes, putois
  • piverts et autres pics, sittelles, bécasses, buses, faucons, éperviers, chouettes, et même cet oiseau typique et rare qu'est l'engoulevent d'Europe.

Pour une promenade à pied, en vélo ou en rollers dans de larges allées, pour un pique-nique en forêt., accès libre par l'allée de la Princesse, place de Verdun, près de la mairie.
La forêt régionale de Grosbois et la forêt Notre Dame sont traversées par les sentiers de grande randonnée GR 14 (Brie, Champagne, Ardennes) et GR de Pays de la ceinture verte d'Ile de France. Accès depuis la gare RER A de Boissy St Léger.

 

Le Forum propose aux Boisséens : un cinéma,
une bibliothèque, des salles de danse,
une salle de musculation et une salle informatique.

Une partie de la cour de l'école
Jacques Prévert A
Au fond, les 2 maternelles

 

 

UNE IE LOCALE NTENSE

 

 

les rendez-vous traditionnels

  • la Foire à la Brocante, en juin, dans les rues du vieux Boissy
  • la Fête de la Musique, en juin
  • le feu d'artifice du 14 juillet à la Ferme, rue de Sucy
  • Boissy-Plage, en juillet et août à la Ferme, rue de Sucy
  • le Marché de Noël, le premier week-end de décembre à la salle des Fêtes de la Ferme, rue de Sucy

Pour suivre tout ce qui est organisé à Boissy-Saint-Léger

 

 

 

UN PEU D'HISTIRE

 

Sur la nationale 19, à la frontière de la banlieue de Paris et du plateau briard, Boissy St Léger occupe une situation agréable, à 90 m d'altitude, sur le coteau qui domine la plaine où la ville s'est étendue.

 

Boissy, du latin "buxus" qui signifie "buis"

Plus de la moitié des 894 hectares de la commune est couverte par les parcs boisés des châteaux de Grosbois et du Piple et par la forêt Notre-Dame.
Boissy, dont le nom viendrait du latin buxus, buis, a été érigé en paroisse, sous le vocable de Saint-Léger, vers le VIIIe siècle. La seigneurie de Boissy-Saint-Léger, dont dépend le Piple, appartient à l'abbaye de Saint-Maur, et la terre de Grosbois à celle de Saint-Victor de Paris.

 

l'église Saint Léger, du vieux village
le temple - vous saurez tout ici

 

1274 - Pierre Crochet, de Boissy-Saint-Léger, soupçonné de meurtre, se tue. La justice de l'abbaye de Saint-Maur-des-Fossés condamne le cadavre à être traîné et pendu.
Source : "Histoire du suicide - La société occidentale face à la mort volontaire", par Georges Minois - Fayard - 1995
 

 

le seigneur de Grosbois devient celui de Boissy-Saint-Léger

En 1563, l'abbaye de Saint-Victor cède la terre de Grosbois à Raoul Moreau, trésorier de l'Épargne. Son gendre, Nicolas de Harlay, baron de Sancy, qui fait édifier un château sur le domaine à partir de 1597, acquiert la seigneurie de Boissy en 1599.
À partir de cette date, le seigneur de Grosbois est aussi seigneur de Boissy-Saint-Léger.
Le village de Boissy-Saint-Léger est dévasté durant la Fronde.

 

 

la Révolution Française rebaptise Boissy qui accueille… le fameux Schulmeister

Pendant la Révolution, le village est rebaptisé Boissy-la-Montagne durant deux ans.
Barras, chef du Directoire, réside à Grosbois entre 1797 et 1801. Sommé de quitter la France, il vend le domaine au général Moreau qui doit lui aussi s'exiler.
Le maréchal Berthier rachète Grosbois en 1805. La famille de Wagram conservera le domaine jusqu'en 1962.
Propriétaire du Piple de 1812 à 1819, Schulmeister, chef de la police secrète de Napoléon, le cède au banquier Conrad Hottinguer en 1810. Ses descendants en sont toujours possesseurs.

 

Jean-Baptiste-Camille Corot (1796-1875) - "Souvenir des environs de Boissy-Saint-Léger "
(les paysages changent...NDLR)

 

Le village est érigé en chef-lieu de canton en 1801. Ce bourg agricole compte alors 500 habitants. On y produit surtout des grains, mais on y cultive aussi la vigne.
La vigne, qui couvrait 22 ha en 1789, occupe moins de 4 ha sous le Second Empire. Elle aura disparu en 1900.
Pendant la guerre de 1870, il est occupé par les Prussiens.

1870/1871 - la guerre contre la Prusse

 

le chemin de fer arrive à Boissy-Saint-Léger

Boissy-Saint-Léger est desservi par le chemin de fer de Vincennes, depuis la gare de Bastille, à partir de 1874. Elle reste néanmoins une petite ville d'allure provinciale et tranquille.

 

la culture des roses

l'instant nostalgie :
"Les roses sont éphémères et les trains ne sont pas faits pour les voyageurs."

le billet de retour (chanson du 19e siècle)
pour découvrir "le train des roses" (1872 - 1953)

 

1910 - un monoplan Blériot s'écrase à Boissy-Saint-Léger
coupures de presse anciennes - des faits (très) divers
1913 - monographie de Boissy St Léger, par Théodule Pinard
2013 (100 ans plus tard) - la présentation, par Pierre Grammat
 

Entre les deux guerres, la population double à la suite de la construction, sur le plateau, des lotissements du Progrès et du Bois Clary. En 1936, elle atteint 2 600 habitants.

 

un nouveau quartier : la Haie Griselle

La réalisation, durant les années 1960, de plusieurs résidences représentant près de 800 logements, dans les quartiers du Centre et de Savereau, porte le nombre d'habitants à 5 200 en 1968, soit le double de 1936 !

Après l'entrée en service, le 14 décembre 1969, du RER qui met Boissy-Saint-Léger à 30 minutes du Châtelet, un nouveau quartier - le grand ensemble de La Haie Griselle près de la gare, comportant 2 480 logements - est construit dans la plaine, entre 1973 et 1984.

 
photos de Boissy St Léger dans les années 1970
vidéo INA du 13/09/1989 : "graffiteurs libres de Boissy St Léger"

Aujourd'hui, la population dépasse les 17 000 habitants, douze fois plus qu'en 1920 !

 

le RER, terminus de la ligne A, à Boissy St Léger / collection RATP
Le 14 décembre 1969 eut lieu l'inauguration du premier tronçon de RER
entre Nation et Boissy Saint Léger.

 

rames au nouveau terminus de Boissy St Léger - août 2002

 

3 courtes vidéos de l'INA ici

06/07/1961 - le futur métro (1965 : premier métro express)
12/12/1969 - inauguration du 1er tronçon de la ligne A du RER
14/12/1969 - le réseau express régional Nation/Boissy St Léger

 

 

Ce quartier de La Haie Griselle accueillait auparavant un centre commercial appelé Boissy 2. Depuis 2020, celui-ci se transforme et devient la Charmeraie !
Ce site, sur lequel s'étendait auparavant un centre commercial de 27 000 m² de béton, va progressivement se transformer en un quartier verdoyant avec des logements, des équipements publics et, de nouveaux commerces et services de proximité.

 

 

De nombreux espaces verts seront aménagés afin de prolonger l'ambiance naturelle et verdoyante de la Haie-Griselle. Une grande quantité d'arbres et de végétaux seront plantés dans la continuité de la trame paysagère existante et permettront une plus grande biodiversité au sein du quartier. Le chemin des lacs sera lui aussi prolongé grâce à la création d'un nouveau lac plus urbain. Outre la quiétude qu'il apportera avec les noues paysagères, il contribuera à une gestion naturelle des eaux pluviales des nouvelles constructions.

 

 

 

à vous attendent plus de 200 cartes postales anciennes
de Boissy-Saint-Léger, classées en 12 grands thèmes.
Cliquez où bon vous semblera et agrandissez la nouvelle fenêtre.

 

 

le domaine de Grosbois
le domaine du Piple
d'autres belles demeures
la mairie et la gare
l'église et le temple
la rue de Paris
la route nationale
d'autres rues
d'autres quartiers
les marais et la forêt
les auberges et les écoles
des cartes plus récentes
choses et autres

 

vidéo ici : collection de vues anciennes de Boissy St Léger
Mike Brant à Boissy St Léger (1974)

 

 

saint Léger (sanctus Leodegarius), dans l'église Saint-Léger

Dans les années 1863-1866, la chapelle Wagram est entièrement remaniée par Napoléon Berthier, fils du maréchal. Le plafond reçoit moulures et sculptures, ainsi que 4 médaillons aux effigies de saints, représentés sous les traits de divers membres de la famille Berthier de Wagram, peints par le décorateur Fréchot. Le maréchal, premier prince de Wagram (1753-1815), apparaît ici en saint Léger, protecteur de la paroisse.

 

 

 

 

L'église Notre-Dame de la Plaine a été érigée au XXe siècle de briques rouges et de matériaux contemporains dans le quartier de la Haie-Griselle.

 

la liste des maires de Boissy-Saint-Léger depuis 1792

Deux monuments aux morts existent à Boissy-Saint-Léger,
presque côte à côte, dans le square du Maréchal Berthier, rue Léon Révillon.
pour lire les noms et les voir en photo  


le 11 novembre 2020 à  Boissy-Saint-Léger

carte interactive de la ville de Boissy-Saint-Léger

un article de Libération sur BSL (décembre 2012 - p. X & XI)

 

 

LE BLAON

Le blason de la commune date de 1944. Il a été créé en accord avec la municipalité de l'époque à la suite des travaux de la commission héraldique départementale qui avait été chargée, le 3 avril 1943, d'étudier les projets d'armoiries des communes du département de Seine-et-Oise désireuses d'avoir un blason ayant un caractère officiel.

Il a été dessiné par Robert Louis, artiste héraldiste. En termes héraldiques, il est composé d'azur à la croix d'argent chargée d'une crosse de gueules, cantonnée au premier d'un semé de fleurs de lys, au deuxième de trois peupliers arrachés rangés en fasce, au troisième d'un arbre, au quatrième d'un semé d'abeilles, le tout d'or.

La croix et la crosse évoquent le saint Léger, l'évêque d'Autun.
Les fleurs de lys rappellent que Boissy-Saint-Léger a fait partie du domaine royal.
Les peupliers représentent le fief du Piple. L'arbre et les abeilles symbolisent le domaine de Grosbois, résidence du maréchal Berthier, prince de Wagram..

 

E OGO

 

 

Créé en 1990, à la demande de la municipalité, par Madame Desfray, il symbolise le village d'hier au coeur de la ville d'aujourd'hui.

 

 

 

 

SSOCITIONS  

lien vers l'annuaire des associations de la ville

 

 


Merci, Corinne, pour ce joli logo !

 

 


D'autres déclinaisons de Léo imaginées par Michel

 

le marché de Noël - 2009
jolies vues de Boissy St Léger
photos et poèmes - 2013
les photos d'Henri - 2013

 

 MEMENO 

le site officiel de la ville de Boissy-Saint-Léger

Mairie : 01 45 10 61 61 - https://ville-boissy.fr - info@ville-boissy.fr

Correspondante de l'Association des St Léger :
Marie Curie, présidente des Amis de Léo du Val de Marne
06 12 81 48 30 - curie.marie94@gmail.com

 

réunion du bureau de l'Association des Saint Léger
à Boissy-Saint-Léger le 26 janvier 2013
 

 

A Boissy-Saint-Léger a eu lieu
à la Pentecôte 2013
le 9e rassemblement des Saint Léger !

 

 

la chocolaterie Janin

L'une des 12 dernières petites chocolateries existant en France. Si aujourd'hui les "grands" du chocolat se retrouvent tous dans des groupes multinationaux, les Grands Maîtres Artisans du chocolat se font, eux, de plus en plus rares.

 

   

Quelques livres sur l'histoire de la ville

:

- Grosbois (2e édition) par R. Guillemard
160 pages, format 23 x 29 cm, 150 photos d'art en couleur - 1993

- Boissy-Saint-Léger, mon village, par R. Guillemard
1er tome de l'histoire du village et de ses habitants, des origines à 1871
320 pages, 20 x 27 cm, 150 illustrations - 1988

- Boissy-Saint-Léger, ma ville, par R. Guillemard
second tome de l'histoire du village et de ses habitants, de 1871 à 1988
384 pages, 20 x 27 cm, 350 illustrations - 1992

- Boissy-Saint-Léger, notices historiques, faits et chiffres, par R. Guillemard
Recueil d'articles parus dans le BM de 1967 à 1985 et de 1986 à 1992
75 pages illustrées, 21 x 29,7 cm - 1993

- Boissy-Saint-Léger sous l'Ancien Régime, par Agnès Gruson
160 pages illustrées, 16×23 cm - Editions Nolin - 2001

- Si le trot m'était conté, par Martine Della Rocca
108 pages illustrées, 19×31 cm - Editions 2Mes+ - 2011

 

 

 

https://www.stleger.info