RITH AINT EGER (59)


Le plat pays qui est le nôtre

  

 

 

 

PRESETATIO

Région : Nord-Pas-de-Calais - Département du Nord
Arrondissement et canton de Valenciennes
Communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut

Nous sommes situés à 6 km de Valenciennes, à environ 20 km de la frontière belge, à 50 km de Lille, 100 km de Bruxelles et 200 km de Paris.
Nous sommes des Trithois(es) et notre ville fait partie de l'agglomération de Valenciennes. La superficie est de 687 hectares et l'altitude de 25 m au-dessus de la mer.

La ville de Trith Saint Léger est traversée par l'autoroute A2 (Paris/Bruxelles), deux lignes SNCF (Trith-Saint-Léger et Poirier Université) et par le canal de l'Escaut. Nous avons aussi un étang et une base de loisirs.

 

coucher de soleil sur l'étang de Trith

 

Pour une localisation plus précise, cliquez ici :
 
 

Trith Saint Léger est jumelée avec Sangatte-Blériot, dans le Pas de Calais, et avec Sommerda, en Allemagne.

pour une vue aérienne de Trith St Léger

 


l'étang, beau plan d'eau poissonneux, propose diverses activités,
comme la promenade, le sport (parcours de santé) ou encore la pêche.

 

1 grimper - 2 triple poutre d'équilibre - 3 grande échelle droite - 4 triple barre fixe
5 échelle horizontale - 6 barres parallèles - 7 haies - 8 abdominaux
9 mât de pompier - 10 dos d'âne - 11 mât d'escalade - 12 petite échelle

 

 

 

 SN HISTIRE

En 1170, le village, étalé sur les deux rives de l'Escaut, s'appelait Pont de Trith (de "trajectus", passage de cours d'eau), ancien mot tudesque que l'on retrouve dans les noms d'Utrecht et Maestricht, et qui indiquait le vieux passage établi sur l'Escaut.

Un vieux pont recevait un sentier descendant directement de Famars et remontant vers le hameau auquel Saint-Léger donna son nom à cause du martyre qu'il y souffrit.

Bien plus tard, en 1804, le village de Trith et celui de Saint-Léger seront réunis et la commune s'appellera Trith-Saint-Léger.

Ce passage important se trouvait défendu par une forteresse qu'occupaient de puissants seigneurs. Parmi eux, Rénier de Trith, qui participa aux Croisades de Constantinople.

 

 
le village de Try en 1596
tiré de l'Album de CROY

 

 
http://armoiries.free.fr/accueil/index.html

C'est pour ses hauts faits d'armes en Orient que ses descendants portèrent dans leurs armoiries un "croissant de gueule dans un champ d'argent".

Il y a d'abord eu la seigneurie de Trith, à laquelle était rattaché le village de Verchigneul, futur "Saint Léger".
Si les seigneurs de Maing de l'époque étaient affiliés aux seigneurs de Trith, Maing n'a toutefois été intégré à cette seigneurie que vers 1320.
En 1322, Fastre vendit les deux seigneuries au comte du Hainaut.
En 1340, les Français attaquèrent en vain Trith défendu par le sénéchal du Hainaut.

ici, "les chroniques de sire Jean Froissart"
ou Trith durant de la Guerre de Cent Ans

En 1436, Philippe le Bon confiait à Simon de Lalaing les villages de Trith et Maing que Philippe IV d'Espagne cédait en 1648 à J-J.Demaisières.
Lors du siège de Valenciennes par les Français en 1656, des troupes du maréchal de la Ferté stationnaient à Trith.
En 1793, la présence des Autrichiens occasionnait de grosses pertes aux habitants, tout comme en 1815, lors du siège de Valenciennes.

ici, le village au tournant des XVIe et XVIIe s.

là, l'Atlas de Trudaine (1746)

pourquoi Saint Léger ? de Verchigneul à Saint Léger

les doléances des habitants à la fin du XVIIIe s.

la carte de Cassini, de même époque

Toutefois, Trith prenait néanmoins de l'essor suite aux recherches houillères sur son territoire ou dans le voisinage.
Celles-ci durent débuter à la fin du XVIIIe, puisque la fosse Ernest était ouverte en 1826.

Toujours est-il que, de 950 habitants en 1803, la population locale montait à 1799 en 1842. Elle avait presque doublé sous l'influence de l'activité houillère mais surtout sidérurgique. En 1832, sept fosses à charbon existaient, ainsi que forges, laminoirs et une importante fonderie. Cependant le territoire de la commune (1064 ha en 1830) devait être amputé de La Sentinelle...

Au début du XIXe siècle s'y installa la Société des Forges et Aciéries du Nord et de l'Est.
La ville de Trith Saint Léger reste marquée par l'industrie sidérurgique : 4 hauts fourneaux, des aciéries, des laminoirs composaient les installations du groupe Usinor. Groupées sur une superficie de 70 hectares, elles ont compté jusqu'à 5 000 ouvriers et employés.
La fermeture du site métallurgique entraîna le désarroi de la population.

 

 

à vous attendent des cartes postales anciennes
de Trith St Léger, classées en 6 grands thèmes.
Cliquez où bon vous semblera et agrandissez la nouvelle fenêtre.
 

plan interactif de la ville de Trith Saint Léger 

les usines et les fabriques
l'Escaut
les gares
les panoramas et les rues
les monuments
les inclassables

 

 

 
 

S POPULTION

950 habitants en 1803
3 283 en 1886
1 799 en 1842
5 390 en 1931
5 280 en 1946
6 459 en 1954
7 098 en 1962
7 612 en 1968
6 757 en 1975
5 952 en 1982
6 500 en 1990
6 208 en 1999
6 450 en 2011


la mairie de Trith St Léger

enveloppe de 1867

enveloppe de 1869

enveloppe de 1870

enveloppe de 1872

enveloppe de 1940

enveloppe de 1941

enveloppe de 1949

oblitération de 1999

Depuis quelques années, la population est de nouveau en expansion.
Il n'en fut pas toujours ainsi.
En 1940, la ville perdit à peu près 200 habitants à cause de la guerre et, de 1968 à 1982, plus de 1000 personnes durent quitter Trith suite aux fermetures d'usines (usine sidérurgique Usinor...)

2 septembre 1944 : ibération de Trith St Léger

Malgré la grave crise économique qui sévit dans la région, la commune n'a pas enregistré une baisse trop importante de sa population. Cela est dû en grande partie à l'implantation de la société de mécanique automobile du Nord, filiale Peugeot-Citroën, qui est l'un des 10 premiers établissements de la région et emploie près de 2 000 personnes.
Parmi les autres usines importantes installée sur le territoire communal, on compte une usine sidérurgique et une usine de fabrication de matériels ferroviaires.

 

 

le quartier St Léger, au début des années 60

  
 

TRITH SAINT EGER :
VIE INDUSTRIEE ET COMMERÇANTE

 

 

le pins de Trith St Léger

  • LME (aciérie et laminoir)
  • Valdunes (fabrique les roues et essieux du TGV)

1993 - Valdunes fabrique les roues du TGV - record de vitesse 515,3 km/h
  • PSA (usine de boîtes de vitesse)
  • de nombreuses petites entreprises
  • Les magasins fournissent aux Trithois les marchandises nécessaires mais doivent faire face à la concurrence des hypermarchés de Valenciennes.

Au 1er rang, Aimable, un accordéon sur les genoux

 

des Trithois célèbres !

... et Dalida célébrée

 

 

 TRITH SAINT EGER :
VILLE PORTIVE ET ULTURELLE

Nous sommes très contents d'habiter à Trith Saint Léger car on y trouve 24 clubs sportifs (karaté, judo , volley, foot, basket...) L'Office Municipal des Sports compte plus de 3 000 adhérents !

5 salles de sports sont à la disposition des habitants ainsi qu'un boulodrome, des terrains de football, un stand de tir et une piscine où nous pouvons apprendre les différentes nages ou la danse synchronisée. Une grosse boule y fait parfois des vagues comme à la mer.


http://www.cot-tir.fr/

http://lesqualetrithois.free.fr/

http://www.choralearpege.com

Il y a dans notre ville 3 écoles maternelles et 3 élémentaires, un collège, un établissement du secondaire : le lycée professionnel Léonard de Vinci, spécialisé dans la formation aux métiers des services, de la restauration et de l'hôtellerie. Trith St Léger est limitrophe avec l'Institut Universitaire de Valenciennes.

http://chorale-trith.fr
http://chorale-trith.fr

http://chorale-trith.fr

http://chorale-trith.fr

Il existe de nombreuses associations de loisirs et culturelles, dont la musique municipale, les chorales municipale et Arpège et 4 comités des fêtes représentant les différents quartiers de la ville :

Tout au long de l’année, les habitants peuvent apprécier une programmation culturelle généreuse au Théâtre des Forges René Carpentier. La culture trouve aussi sa place dans la Médiathèque Gustave Ansart, l’une des plus belles et des mieux dotées de l’arrondissement. N'oublions pas 2 ateliers d'arts plastiques et l'école municipale de danse.

la liste des associations de la commune

"Trith-Saint-Léger entame une métamorphose de 30 ans"
article de La Gazette Nord / Pas de Calais du 14 juin 2007

 

 

ATRIMOINE

Le géant Mononque Hubert représente un artisan peintre tenant de sa main gauche un pot de peinture, et de l'autre un verre de bière, trinquant à la santé de tous d'une façon éternelle.

pour tout savoir sur Mononque Hubert

le site d'un Trithois "exilé" en Bretagne

 

 

OTRE PATOIS : LE ROCHI

Ici, on ne parle pas le patois mais le rouchi !
Ce terme est une déformation du mot "drouchi" qui signifie "droit ici".
C'est le parler - picard - d'ici.

Les arnitoiles : les toiles d'araignée

Les chicons et les poriaux : les endives et les poireaux

Démarier les carottes : éclaircir les carottes

I a intindu eune vak braire : il a entendu une vache qui beuglait (se dit de celui qui colporte une nouvelle incomplète)

L'ka i é dins l'horloche : le chat est dans l'horloge (il y a brouille dans le ménage)

I arrive toudis pou r'léquer l'payelle : il arrive toujours pour lécher la poêle (il arrive toujours en retard)

Ché toudis l'meilleu kévaux qu'in met à l'afilée : c'est toujours le meilleur cheval qu'on met en tête (on confie les responsabilités au meilleur)

L'bac i s'artourne d'sus l'pourchaux : le bac se retourne sur le cochon (il y a un juste retour des choses)

Té peux toudis chiffler poupoule ! : tu peux toujours courir ! (tu peux toujours siffler une poule)

A chacun sin pain s'in hérin : à chacun son pain et son hareng (gardons ce qui nous appartient - chacun pour soi)

Comme on veut faire l'pet pus haut qu'on a l'cul, on s'fait un tro dins l'dos ! : quand on veut péter plus haut que son cul, on fait un trou dans le dos...

V'la l'noeud, qui dit l'soïeux : voilà le noeud, dit le scieur (l'affaire se corse)

I minque toudis deux doup' pou faire un sou : il manque toujours deux doubles pour faire un sou (on ne parvient jamais à achever ce qu'on a commencé)

La Voix du Ch'ti : 400 expressions Ch'ti ici

pour un (instructif et) amusant cours de rouchi


"Ch'tétot comm' si, tout d'un cop, el solel luisot pus fort...
Ch'est si loin, ch'est si près, ch'tot si biau !"

autour du rouchi, dont un très joli poème à la gloire "des vieux"

ici, "l'apprinti et les serviettes in 1947" - la vie à Usinor Trith

ici, vous découvrirez 2 anciennes brasseries

là, des coupures de presse anciennes

Alexandre Potaux, blessé à Solférino, en 1859

Désiré Hubert, "fusillé pour l'exemple" en 1914

Jules Bar, espion fusillé par les Allemands en 1917

Charles Lemay, André Gourdin - de Trith St Léger à Auschwitz

Jean-François Grégoire, natif de Trith St Léger, nous offre ses mots :

Grand-père ch'ti d'esprit

Le trésor magique, ou Secrets de famille

 

  

ETES ET ANIFESTATIONS

 

MEMENT

 

 

Trith St Léger a obtenu en 2003 le 1er prix départemental des Villes Fleuries.
En 2005, elle décroche une première fleur, avec 720 participants au challenge des maisons fleuries !
En 2008, elle s'en voit décerner une 2e au niveau régional.
des vues récentes de Trith Saint Léger ici
et
les ciels de Trith Saint Léger

 

Un petit coup de projecteur sur Saint Léger Software qui nous accompagne depuis le lancement du site des St Léger.
La société a élu domicile depuis 1999 à Marchiennes, à 20 km environ de Trith St Léger, et édite des logiciels de gestion pour les collectivités locales et les établissements publics.

Elle compte plus de 800 références, parmi lesquelles les mairies de St-Amand-Les-Eaux, Marquette-Lez-Lille, Armentières, Courcelles-Les-Lens, la Commission des Opérations de Bourse (COB)…
Cliquez sur le logo pour en savoir plus.
 

Pour une visite guidée sur le nouveau site de la ville de Trith Saint Léger, relooké en février 2007, cliquez sur Marianne, sans la blesser !

Visitez également Wiki Trith, le portail e-démocratie
Il permet aux internautes d’apporter leur contribution à l’histoire passée, présente ou à venir de la commune.

Le 30 janvier 2012, Béatrice Baudrin nous écrit : "Les assos de Trith Saint Léger se mobilisent pour Angèle, une petite fille toute souriante de 8 ans. On marche pour elle dimanche. La chorale va mettre une urne lors de notre prochain concert. Est-il possible de mettre un message sur le site des Saint Léger ?"
Cliquez sur l'image pour tout savoir sur Angèle :

http://www.angele-en-reve.fr/

 


mai 2008 - une partie de la délégation de Trith St Léger, à St Léger les Authie (Somme)

 


Chantal, Danièle et Béatrice jouent dans le Léo gonflable ;O)

 

Cette page a été composée avec l'aide des enfants de l'école du Centre (année scolaire 93/94 - classe de M.Saintobert) et du livre "Trith St Léger : notre commune de 1170 à nos jours" (Espace Pablo Picasso)
 

 

 

http://www.stleger.info