AINT ÉGER EN AUME

ELGIQUE

 

l'hôtel de ville de St Léger
les 4 drapeaux sont :

  • celui de l'Union Européenne
  • le drapeau de la province du Luxembourg
  • le drapeau de la région wallonne
  • le drapeau de la Belgique
 

 RESENTATION

Aux confins sud de la province du Luxembourg Belge, aux frontières du Grand Duché du Luxembourg, de la France et de la Belgique, s'étend la Gaume dont St Léger fait partie.

 

 

C'est la Lorraine Belge, région naturelle qui prolonge le bassin parisien en Belgique. C'est la partie la plus méridionale du pays.
Elle comprend à l'est le Pays d'Arlon, où on parle un dialecte germanique, et à l'ouest la Gaume, caractérisée par son parler lorrain.
Cette dernière jouit, dit-on, d'un micro-climat exceptionnel (pour la Belgique !!!)

 

 

Accès par la gare à Arlon et Virton puis bus, ou accès routier par la E 411, sortie Habay-Arlon

Pour une localisation plus précise, cliquez ici :
 

 

le drapeau de la province du Luxembourg Belge
l'hymne de la province

 

Situées dans le bassin des vallées du Ton, de la Vire et de la Semois, les localités de St Léger, Meix le Tige, Châtillon, à mi-chemin entre Arlon et Virton, sont insérées dans un cadre forestier important qui a associé son passé à l'histoire des Maîtres de Forges, et sont établies sur des ruisseaux aux noms chantants : la Rouge-Eau, Laclaireau…

 


une ancienne forge, près de St Léger en Gaume

 

St Léger se situe à une dizaine de kilomètres de la frontière française et à une quinzaine de la frontière luxembourgeoise. Son altitude est de 340 m.
La densité de population est de 94 habitants par km2 pour le village de St Léger. 

Il a vécu l'essor du XIXe siècle grâce aux multiples industries (forges, moulins, scieries) qui s'établirent sur le cours du Ton.
Le Ton, rejoint à St Léger par deux affluents : le ruisseau de Wachet et le ruisseau de la Demoiselle, se jettera, en France, dans la Chiers qui gonflera ensuite les eaux de la Meuse.

 

Depuis le 1er janvier 1977, la commune de St Léger regroupe 3 villages :

  • St Léger
  • Châtillon
  • Meix le Tige

la fontaine du village de Châtillon, situé entre St Léger et Meix-le-Tige

Elle est dirigée par un bourgmestre, des échevins et des conseillers municipaux.
Les habitants sont les Léodégariens ou Saint-Léodégariens.

superficie de St Léger

1987 ha

superficie de Châtillon

862 ha

superficie de Meix le Tige

736 ha

superficie totale de la commune

3585 ha

au 01/01/2014

population de St Léger

1917 habitants

population de Châtillon

913 habitants

population de Meix le Tige

696 habitants

population totale de la commune

3526 habitants

NB : St Léger comptait 1879 habitants en 1846.

Ramounîs, Brayas et Léodégariens
2014 - la commune en 11 fiches descriptives


l'hôtel de ville, construit en 1875 en pierre calcaire
Il abrite actuellement la salle du conseil communal, le secrétariat communal
et certaines classes de l'école communale.
Une annexe plus récente a été construite pour abriter d'autres classes et une salle de gymnastique servant occasionnellement de salle culturelle et de salle des fêtes.

Les 2 écoles du village (enseignement communal et enseignement catholique) comptent ensemble 255 élèves de 2 ans 1/2 à 12 ans.
72 enfants fréquentent les classes de la maternelle, et 183 usent leurs fonds de culotte sur les bancs des classes primaires.

 

 

Le blason est d'argent à trois flammes de gueules.
Les trois flammes rappellent les trois anciennes communes qui composent la commune actuelle : Saint-Léger, Châtillon et Meix-Le-Tige. Elles symbolisent le riche passé industriel de la commune : les hauts fourneaux et les fonderies.

 

 


l'école communale, construction de 2002 - 3 classes primaires et 2 classes maternelles
http://users.swing.be/rongvaux/rong01.htm

 


l'école maternelle et un véhicule du service des travaux de la commune

l'église

 

ITES EMARQUABLES

Cette région gaumaise, autrefois industrielle et agricole, est en pleine évolution et devient résidentielle, sans pour autant que le commerce, l'artisanat et les services ne perdent de leur dynamisme.

On y compte bon nombre de sites remarquables : ermitage de Wachet, anciennes forges, fontaine aux Lions… L'ensemble de ces sites remarquables se trouve sur http://www.saint-leger.be, rubrique "Tourisme".

 


la fontaine de Choupa, rue des Fabriques
lavoir couvert du XIXe, en moellons de calcaire


le lavoir-tunnel, rue de Conchibois, de la 2e moitié du XIXe
caractéristique du pays gaumais
en moellons de calcaire non crépis
bancs à l'intérieur le long des murs

 

 

Le site de Wachet

Jusqu'à la Révolution Française, la chapelle et un corps de logis constituèrent en cet endroit un ermitage aujourd'hui disparu, déjà mentionné dans des archives de 1559.

La chapelle, postérieure à l'ermitage, fut bénie en 1678, si l'on se réfère au millésime incrusté au-dessus de la statuette de la Vierge placée dans une niche de la façade principale.

Des travaux de restauration ont été entrepris par quelques paroissiens pour rendre le bâtiment au culte. En 1998, sur initiative de l'administration communale, les façades ont été entièrement restaurées.

On accède à la chapelle de Wachet par une route forestière carrossable flanquée d'un remarquable chemin de croix, unique dans nos régions.
Datant du début du XXe siècle, il est composé de 14 stations en pierre de taille offertes par de généreux donateurs de St Léger.

Ce sont de véritables monuments taillés dans la pierre extraite des carrières du "Bois du Pas Bayard" près de Villers la Chèvre, à la frontière française.

Depuis 1992, le site de Wachet est officiellement classé par la Direction de l'Aménagement du Territoire et du Logement de la Région Wallonne, eu égard à la valeur esthétique et historique de cet ensemble architectural.


la chapelle de Wachet, dans son écrin de verdure

 

A proximité des concentrations urbaines et industrielles de la Lorraine Française et du Grand Duché du Luxembourg, le cœur de la Lorraine Belge offre aux touristes un cadre de détente et de calme qui garde toute sa valeur.

Au centre récréatif du Conchibois :

 


le centre de Conchibois, avec son lac

  

 

AVOIR (BIEN) VIVRE...
T BIEN MANGER !

SAVOIR (BIEN) VIVRE

La fête locale de St Léger est toujours le dimanche qui suit le 2 octobre.
Le 15 août est l'autre date importante pour les festivités : c'est le jour de la traditionnelle procession religieuse vers la chapelle de Wachet.
C'est également le jour choisi par la fanfare communale pour organiser sa fête champêtre sur le Truche.
Au même moment, le Basket Club Lorrain organise pendant plusieurs jours un grand tournoi.
C'est un lieu de retrouvailles pour les familles de St Léger qui aiment se retrouver sur la place de Choupa autour d'un barbecue et d'une bonne bière belge, notamment l'Orval, brassée par des moines trappistes dans un coin de la Gaume...

... ET BIEN MANGER !

Impossible de passer en Gaume sans avoir dégusté le pâté gaumais !
C'est une tourte farcie à la viande de porc marinée... mais c'est bien plus que cela !

On dit, par chez nous :
"Un pâté et un Orval, et on peut tenir le Carême."

Et la Touffaye alors ? Vous ne pouvez pas quitter le territoire de St Léger sans y avoir goûté.
Avec des côtes de porc, une salade de pissenlits aux oeufs durs ou une laitue à la vinaigrette, quel délice !

pour connaître la "pomme transparente de Saint-Léger"

pour voir de splendides photos de la flore de Saint-Léger

le cimetière de voitures de Châtillon

pour visiter St Léger en Gaume à la Noël 2008

Noël 2011 à St Léger en Gaume

Noël 2013 à St Léger en Gaume

Jean-Claude Bouvy
Michel
Roger Champenois

juin 2014 : Coup de jeunesse au "hêtre-hussard"

nov. 2014 : Un sarcophage et son squelette découverts !

 

 


ode à l'Orval, par Le Chat, de Geluck - http://www.geluck.com

  


la fontaine de Choupa

l'église

 

ES JOURNÉES TRAGIQUES

 

LES 23 ET 24 AOÛT 1914

Le 23 et le 24 furent pour les habitants des journées d’épreuve, de larmes et d’épouvante

Léon Lejeune et la 1re guerre mondiale à St Léger

LE 5 SEPTEMBRE 1944

La fin de la 2e guerre mondiale est proche. Les Alliés ont débarqué en Normandie le 6 juin 1944 et reconquis une grande partie de l'Europe occidentale.
Le 4 septembre 1944, un détachement de l'armée allemande en retraite traversait St Léger, se dirigeant vers le Grand-Duché de Luxembourg.
Entre St Léger et Châtillon, des maquisards attaquèrent et tuèrent 5 Allemands.
Le lendemain, une cinquantaine de soldats allemands cernèrent le village et obligèrent les habitants à sortir et à se regrouper près de l'église, puis ils incendièrent les habitations.
Certains tentèrent de se cacher et de fuir. Trois hommes furent tués : il s'agit de Auguste Rongvaux, Alfred Jenneret et Fernand Wautelet.
114 maisons furent totalement détruites et une trentaine endommagées à des degrés divers. L'église fut entièrement ravagée par les flammes.

Son clocher effondré, l'église n'est plus qu'un amas de ruines.

Les sinistrés trouvèrent refuge dans les villages voisins et un vaste mouvement de solidarité se mit en place dans le sud de la province au lendemain de la Libération. Mais il fallut encore de longues années pour que le village renaisse de ses cendres et soit entièrement reconstruit.

La Grand-Rue fut rebaptisée rue du 5 Septembre.

Les troupes américaines libèrent St Léger - à droite, des maisons incendiées

Pour en savoir plus

 

EMENTO

Vers une photo d'école avec Jean-Pol petit - car Jean-Pol a été petit !

 

 
 

A St Léger en Gaume a eu lieu
le week-end de l'Ascension 2004
l'AG de l'Association des St Léger

 


3 pays réunis : la Suisse (Ernest - St Légier la Chiésaz), la France (Christophe - St Léger sous Cholet - et Alain - St Léger de Montbrillais) et la Belgique (Jean-Pol - St Léger en Gaume)


Alain, ravi de son Léo de cadeau !

A cette occasion, le Cercle Historique de St Léger nous a préparé un délicieux recueil pour visiter le village.
Bienvenue à la rubrique "Saint-Léger - Passé-Présent d'un village gaumais" agrémentée de très nombreuses cartes postales anciennes :

bienvenue !

panoramas

le Faubourg

la France et le Chaufour

la rue du 5 septembre

l'église

le château

la maison communale

la Grand'Place

le quartier de Choupa

la rue des Fabriques

la rue de l'Ourthe

le quartier du Marache

le lac de Conchibois

l'ermitage de Wachet

et encore

curiosités

 

 

des vues anciennes de St Léger (1914 et 1977)

les ciels de St Léger en Gaume

des vues récentes de St Léger

2014 - les photos de Henri

 

fin 2012 naissaient les Amis de Léo

... et en 2015 a eu lieu à St Léger en Gaume
à la Pentecôte, les 23 et 24 mai,
le 10e Rassemblement des St Léger !

 


Jeannine et Joël, de St Léger sous Cholet, en balade belge - octobre 2014

 

 

 


Ça va plus vite avec une voiture !

 

 

 

estez en Belgique !

le site officiel de la commune
de St Léger, qui fourmille de renseignements et vous offre,
en prime, promenades et balades :

http://pythonsg.wix.com/si-saintleger#

20 photos aériennes de St Léger prises en 2009http://photo.paramoteur.aero/city-105
St Léger en Gaume // St Léger les Parayhttp://photo.paramoteur.aero/city-105

l'histoire de la famille Dumont à St Léger et Meix le Tige
3 siècles d'histoire (1656-1957) du village !
http://photo.paramoteur.aero/city-105

http://badsl.skynetblogs.be/

http://users.skynet.be/fb013951/dojo_de_saint_leger.html
http://www.ndparking.com/basket-saintleger.be

le site du Gaume Paintball Club, basé à St Léger, qui présente "un sport trop peu connu qui développe le fair-play, l'esprit d'équipe, la tactique, la condition physique et la maîtrise de soi en situation de stress, tout en respectant la faune et la flore des lieux explorés" :

le site de la bibliothèque communale "A livre ouvert"

un site foisonnant et passionnant sur St Léger en Gaume, son histoire, ses coutumes :

2 ou 3 petites choses sur la Belgique, cliquez sur le drapeau belge !

 

visitez la Gaume et découvrez ses spécialités :

Peut-on se moquer des Belges ?
 

 

 

http://www.stleger.info