AINT LÉGIER - LA HIÉSAZ

SUISSE
 

 

RESENTATION

 

 

La commune de St Légier-La Chiésaz est l'une des 13 communes du district de la Riviera-Pays-d'En-Haut. Elle se trouve :

  • à 1 h de route de Genève et de Berne
  • aux portes des Préalpes et du Valais
  • à 20 minutes de Lausanne, la capitale du canton de Vaud
  • à la limite de Vevey et de ses activités urbaines
  • et à quelques minutes du centre touristique et culturel de Montreux.
 

au premier plan, le village et son église, au milieu d’une zone très urbanisée
à l’arrière plan, le lac Léman

 

aux confins de la commune, la paix bienfaisante des pâturages et des forêts

 


le blason du canton de Vaud

Pour une localisation plus précise, cliquez ici :
 

Sa superficie est de 1 519 ha, dont 600 de forêts.
Son périmètre est de 26 km.
Elle s'étire entre 427 et 1397 mètres d'altitude.

 

Evoquer le passé de la commune, c'est évoquer la vie de générations de paysans et de vignerons qui, au cours des siècles, défrichèrent et mirent en culture une partie des terres de la Seigneurie de Blonay. Ce fut une oeuvre de longue haleine et de paix.

 

 

Autrefois, donc, St Légier et La Chiésaz étaient des villages vignerons et agricoles.
Malheureusement, la vigne y a presque disparu.

L'agriculture, elle aussi, a subi la pression de l'urbanisme, puisqu'on ne compte plus que trois exploitations agricoles.

 

 

Il y a également quelques commerçants et plusieurs artisans installés dans le village, ainsi que dans les zones industrielles du Rio-Gredon et de la Veyre-d'En-Haut.
Toutefois, la plus grande partie de la population active travaille à l'extérieur.
Malgré cela, nous refusons d'être une cité-dortoir.
 

La population de St Légier-La Chiésaz est passée de :

  • 670 habitants en 1803
  • 900 en 1900
  • 1 178 en 1940
  • 1 582 en 1960
  • 2 230 en 1970
  • 2 836 en 1980
  • 3 516 en 1990
  • 3 985 en 2000
  • 4 350 habitants en 2005
  • 4 900 habitants en 2010
  • à 5 130 au 1er janvier 2017.

canton de Vaud
la robe du dimanche
avec chapeau de paille
"à cheminée"

 

Les habitants de notre commune s'appellent les "Tyalos", qui est le sobriquet actuel le plus usité.

Il fut donné aux habitants de St Légier par ceux de Blonay (et parfois vice-versa !) :
Dans une rixe, au commencement du XIXe siècle, un jeune homme en avait terrassé un autre, dans l'auberge de La Chiésaz, et le battait sans miséricorde.
Un spectateur lui criait : "Tya-lo, tya-lo ! Tue-le, tue-le !" et le nom de Tyalo est resté aux gens de la localité.

Selon d'autres avis, ce sobriquet aurait pour origine la méprise d'un citoyen de St Légier, éméché, confondant, dans la brume, une bossette destinée à l'abreuvage du bétail dans les prés avec un sanglier.
Des copains amusés, ou tout aussi éméchés, auraient attisé la méprise par l'encouragement : "Tue-le !"

On les surnomme encore "Sandzollets", "Pouartateraros" (porte-tarière), "roba-bos" (voleurs de crapauds) ou "tire-bossettes".

Depuis 1997, devant les autres ethnonymes de "Légiérans", "Légerins", "Sanlégiérans", "Tyalos", "St Légeois", "St Légerois", "St Légiens" et "St Légierians" proposés par la population lors d'une consultation, ils sont nommés les St Légerins et St Légerines.

 

CCUEIL

Notre commune ne bénéficie malheureusement que peu d'infrastructures hôtelières (une seule auberge, l'Auberge Communale). Néanmoins, elle possède d'excellents restaurants.

A Vevey, chef-lieu du district, on trouve de nombreux hôtels, ainsi qu'un camping. Charlie Chaplin y vécut paisiblement ses dernières années, à 2 km de notre village.

 

 

 

OURISME

vue sur le lac Léman et les Dents du Midi

A Vevey, présence du remarquable Alimentarium, musée de l'alimentation comme son nom l'indique, du Cabinet cantonal des estampes au Musée Jenisch, du Musée suisse de l'appareil photographique, du Musée suisse du jeu au Château de la Tour-de-Peilz, et possibilité de nombreuses promenades au bord du lac Léman.

A St Légier-La Chiésaz, il ne faut pas oublier d'admirer la très belle église dont l'origine remonte au XIIe siècle.

 

 

 

Le village proprement dit et ses anciennes maisons, souvent décorées par le peintre Alfred Béguin (1834/1906), font aussi l'admiration de nos hôtes et de ceux qui ont choisi notre région pour y séjourner. 
Beaucoup de fresques ont été rafraîchies ou refaites par les soins d'artistes peintres.

 

le vigneron

Pour en savoir plus sur le facétieux Alfred Béguin

 

St Légier d'hier et d'aujourd'hui
Blonay et St-Légier durant la Grande Guerre
la ligne de chemin de fer
noces au château d’Hauteville
in vino veritas !
2 témoins de l’histoire
des cartes postales anciennes du village
Invitation au voyage...
pour vous donner envie de Suisse
2009 - Henri visite le village

 

RMOIRIES ET ESTIGES ANCIENS

"De gueules à la croix tréflée de sinople au liseré d'or"
Telles sont définies les armoiries de la commune de St Légier-La Chiésaz (gueules = émail de couleur rouge - sinople = émail de couleur verte).
Les émaux sont ceux des armes de Pierre-Philippe Cannac, dernier Seigneur d'Hauteville. La croix évoque l'Abbaye de St Maurice. Elle figure sur des fonts baptismaux retrouvés à Hauteville et installés dans l'église de La Chiésaz.

les armoiries de la commune de St Légier-La Chiésaz

Des vestiges qui semblent avérés de l'ancienne église dédiée à saint Léger (sanctus Leodegarius) - encore localisée sur des plans de 1668 - viennent d'être découverts dans le cadre de fouilles effectuées à la demande d'André Guex et ont trouvé place dans le temple de la Chiésaz. La Municipalité étudie l'implantation d'un mémorial à cet endroit.

Pourquoi notre village se réclame-t-il de Leodegard ?
2014 - une église retrouvée !

 

OCIETES LOCALES = ASSOCIATIONS

Au printemps, le narcisse est roi...

Vous trouverez le listing complet sur www.st-legier.ch 

les armoiries du canton de Vaud

 

EMENTO


Ernest Cardis
syndic de
1995 à 2006

Jean de Gautard
syndic de
2006 à 2011

Alain Bovay
l'actuel syndic
2011-2016

la Grande Salle

 

A St Légier-La Chiésaz a eu lieu
à l'Ascension 2006
l'AG de l'Association des St Léger...
 

... et le 11e Rassemblement des St Léger à la Pentecôte 2017 !

 

 

 

estez en Suisse !
Avalanche de sites sur la région du Léman !!!
 

 

 

Pour visiter le site officiel de la commune de St Légier-La Chiésaz,
un petit clic sur le drapeau, s'il vous plaît :

 

Pour tout savoir sur l'histoire du village et l'origine de la baronnie,
et voir d'anciennes photos et cartes postales de St Légier

 

 

  Pour visiter le site villageois de St Légier-La Chiésaz,
un clic suffit
http://www.saint-legier.info

 

 

Pour voir la "fiche technique" de St Légier-La Chiésaz,
et visionner plus de 40 photos de la commune,
cliquez sur l'image

Pour une sélection de ces photos 

 

 

le site de l'office du tourisme de Montreux-Vevey

 

 

le site de l'Association pour la sauvegarde des narcisses de la Riviera

 

 

Pour visiter le château d'Hauteville et découvrir St Légier vu d'avion

 

 

 

oquons-nous (modérément) des Vaudois...  

Pour en savoir plus sur les Vaudois

 

... et plus sur le langage des Vaudois

  

 

 

ucerne et aignelégier sont-elles de la famille ?

Pour vous rendre dans la bonne ville de Lucerne (60 000 habitants), qui doit son origine à un petit hameau de pêcheurs qui s'étendit après la fondation du couvent bénédictin de St Léger

 

...pour vous rendre à Saignelégier, dans le canton du Jura
Connu pour ses sapins majestueux, son bétail en liberté et ses fermes à l'architecture si particulière, c'est le bastion de l'élevage, spécialement celui du cheval.

 

 

 

http://www.stleger.info