la bienvenue

 

 

 

Chers amis,

Depuis le temps que nous attendions ce jour, nous voici enfin réunis à Boissy-Saint-Léger !
Que de chemin parcouru depuis 1997, mais aujourd'hui quel bonheur de voir tous les Saint Léger rassemblés ici pour ce 9e Grand Rassemblement.
Si la région parisienne a pu en effrayer quelques-uns, tant pis, c'est bien toute la grande famille des Saint Léger qui va passer 2 jours à découvrir, échanger, écouter, oublier un instant le quotidien, et c'est bien là le but de notre association.

Que notre Rassemblement réussisse à convaincre les indécis et nous conforte, nous les habitués, à faire vivre pleinement notre réseau d'amitié où il fait si bon se retrouver.
Merci à vous, amis de Boissy Saint Léger, Karine, Roger, Régis, et tous les bénévoles : avec vous, nous allons tourner une page nouvelle de notre histoire.

Amitiés à tous

Alain Robert, président de l'association des Saint Léger de France et d'ailleurs

 

 

 

 

Karine, présidente des Amis de Léo du Val de Marne, nous fait sourire.

 

 

 

 

 

Pour en finir avec le secret

Dans chaque famille existe un petit canard boiteux.
Dans la grande famille des St Léger, il est un secret que bien peu connaissent mais qu'il est l'heure de révéler.
Quand, à la Pentecôte 1996, à St Léger sous Cholet, a eu lieu le 1er rassemblement, l'idée m'était venue de créer dès le dimanche, dans la dynamique du samedi, l'association des St Léger afin de prolonger les années futures nos rencontres.
Le problème qui se posait était simple : qui allait, au débotté, en 24 heures chrono, se proposer pour être président, secrétaire et trésorier de cette future asso, et qui allait accepter de préparer le 2e rassemblement ?
Il me semblait naturel que St Léger sous Cholet devienne secrétaire, car toutes les archives du travail entrepris avec les écoles s'y trouvaient. Il me semblait important que le président n'habite pas bien loin, pour des rencontres plus fréquentes. J'avais sympathisé le samedi avec un certain Alain Robert, dans son stand de St Léger de Montbrillais, et c'est réellement entre 2 portes, en mairie, le dimanche matin, que je lui ai posé la question et qu'il est devenu depuis ce jour notre bon président.
Restait le trésorier, et aussi tant qu'à faire une commune qui allait avoir les épaules assez solides pour préparer le 2e rassemblement. J'ai tout de suite pensé à Boissy St Léger, idéalement situé, au centre géographique de la galaxie des St Léger, fortement peuplé, avec d'importantes infrastructures déjà en place, et dont 3 adjoints municipaux étaient présents à notre fête. Après plusieurs coups de téléphone au maire d'alors, les adjoints acceptèrent. Joie !
La remise de la clé eut lieu sous le crachin saint-légeois, mais j'étais ravi que notre histoire continue !

Nous sommes maintenant début 1997 : un courrier alléchant du 20 janvier présente le programme mais pas un numéro de téléphone. Puis plus rien, pas de nouvelles et pas plus d'ouverture de compte. Pas un signe.
J'ai vieilli cette année-là de plusieurs années.
Quelques St Léger enfin reçoivent un courrier mi-avril, leur indiquant à J - 30 le report du 2e rassemblement à la Pentecôte 1998. J'ai personnellement réussi, au terme d'un entretien téléphonique particulièrement saignant, à obtenir le 21 avril le fax souhaité, aussitôt dispatché en urgence dans toute la famille des St Léger, car des équipes bien sûr étaient engagées, des cars affrétés…
J'ai le souvenir d'une très longue conversation téléphonique nocturne avec l'ami Raphaël, de St Léger les Paray, très aigri, n'y croyant plus, et à 2 doigts de quitter le navire. Pauvre petit navire à peine mis à l'eau !
Grâce à Anita, de St Léger le Guérétois, grâce à bien d'autres qui y ont cru, une assemblée générale extraordinaire a pu avoir lieu à la Pentecôte dans la Creuse. Ce furent 2 jours, extraordinaires, de travail et de plaisir à bâtir ensemble, pierre après pierre, statuts et règlement intérieur qui éviteraient désormais pareil drame.

J'avais écrit une lettre ouverte aux non organisateurs, lettre au vitriol, lue en fin de séance le dimanche après-midi et qui fut signée par l'ensemble des participants. J'y disais l'inutilité d'essayer de "préparer" un rassemblement 1998 car la confiance n'était plus là. J'y demandais de bien vouloir rendre les chèques des St Léger engagés et de nous restituer la fameuse clé. J'y espérais qu'un jour sans doute - pas aujourd'hui - les rancoeurs se seraient apaisées. Ce serait dans longtemps.

Bien du temps a passé. Nous sommes aujourd'hui dans longtemps. Grâce à Corinne, grâce à Roger, grâce à Régis, grâce au formidable travail de Karine, des Amis de Léo en Val de Marne et des magnifiques bénévoles travailleurs de l'ombre, je peux enfin dire que notre blessure est refermée. Qu'il est bon d'être guéri. Merci !

Christophe Ripoche, le 6 mai 2013

 

 

 

 

Régis, maire de Boissy St Léger, rebondit.

 

 

 

 

Mesdames et Messieurs les Maires et Elus(es), Chers Collègues
M. Le Président de l'association des St Léger de France et d'ailleurs, Cher Alain
Mme la Présidente des Amis de Léo en Val-de-Marne, Chère Karine
Chers(es) amis(es) de tous les St Léger et Boisséens,

Nous y voilà. Il y a déjà 4 ans que nous nous sommes engagés à organiser ce 9e Rassemblement des St Léger de France et d'ailleurs, et je dois vous dire que nous sommes fiers et heureux de vous retrouver si nombreux pour vous montrer notre joie et notre plaisir de vous accueillir et partager tout au long de ce week-end, avec chacun(e) de vous, tout ce que nous avons patiemment préparé pour vous faire découvrir notre ville et notre région.

C'est pour nous tous, Boisséens, l'occasion de laver définitivement notre honneur et de prendre une revanche sur le rendez-vous manqué de 1997. Je suis convaincu que vous y serez sensibles car tous les bénévoles et élus(es), autour de Karine et de moi, n'ont pas manqué d'énergie pour vous offrir le meilleur et, tout au long du week-end, de nombreuses surprises.
Boissy-St-Léger est une ville à la campagne. Ici, nous sommes obligés d'organiser des battues aux sangliers pour limiter la population de notre meilleur ami. Car oui, à Boissy-Saint-Léger, nous avons 648 ha d'espaces verts et 191 ha de forêts ouverts au public sur les 894 ha qui composent notre ville. Presque 17 000 habitants, il y fait bon vivre, bien desservie par les transports, notamment terminus de la ligne A du RER qui permet de rejoindre les Champs-Elysées en moins de 40 min. La qualité de vie, dans une zone très urbaine comme la métropole parisienne, y est très appréciée.
Dans le département du Val-de-Marne, chef lieu de Canton, nous appartenons à une Communauté d'Agglomération regroupant 7 communes et 107 000 citoyens, et nous sommes jumelés à une ville allemande du Bade-Würtemberg, Laüda Königshofen, depuis 2001.

La croix et la crosse qui figurent sur notre blason officiel créé en 1944 évoquent le saint Léger qui vous est cher à tous, et notre logo créé en 1990 par une artiste boisséenne, Jacqueline Desfray, symbolise le village d'hier, 500 habitants en 1801, au cœur de la ville d'aujourd'hui. Vous pourrez les découvrir dans les massifs fleuris de la ville qui s'est toute mise aux couleurs des St Léger et de notre ami Léo qui fait ce matin la Une du Parisien dans son édition du Val-de-Marne. Vous l'avez sans doute découvert en arrivant tout près de l'accueil.

Voilà il nous reste à partager, sans modération, le plaisir de retrouver tous nos amis Suisses, Belges et Français, et ces moments d'amitié, de fête et de joie sans lesquels la vie ne mériterait pas d'être vécue !
Profitez de chaque instant, du soleil aujourd'hui, car demain cela risque d'être pluvieux et nous espérons que nous vous donnerons au cours de ce week-end l'envie de revenir à Boissy-Saint-Léger et que vous pouvez apprécier l'accueil des Parisiens si souvent décriés.

Je déclare officiellement ouvert le 9e Rassemblement des Saint Léger de France et d'ailleurs, et que la Fête commence !
Amicalement à tous
Merci de votre attention

Régis Charbonnier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la plantation symbolique d'un savonnier

 

 

 

 

 

 

 

Merci aux employés municipaux pour leur concours !

 

 

 

on nous attend !

avant la fête

la bienvenue

le samedi matin

les repas et les stands

les repas

nos escapades

le samedi après-midi

l'AG et la balade

le dimanche matin

les jeux

le dimanche après-midi

le dimanche soir

les cadeaux et les soirées

des visages / revue de presse

les groupes / revue de presse

 

 

Sinon, Merci de fermer l'agrandissement.

 

 

 

http://www.stleger.info