AINT EGER / STAIMPUIS
ELGIQUE

 

 

RESENTATION

 

Saint Léger (en néerlandais vieilli Sint Legiers, en picard de chez nous Sin Djîr) est située en Belgique, en région wallonne, à l'ouest de la province du Hainaut, à quelques kilomètres de la frontière et de Roubaix.

 

 


http://fr.wikipedia.org

 


le drapeau de Wallonie

 


le blason du Hainaut

 

La commune de Saint Léger est située au sein de l'entité d'Estaimpuis : "Entité qui vit !". C'est un regroupement de 7 communes totalisant 10 000 habitants (Bailleul, Estaimbourg, Estaimpuis, Evregnies, Leers-Nord, Néchin et Saint Léger).

 

 


le drapeau d'Estaimpuis

 

Saint Léger compte pour sa part un peu plus de 700 habitants en 2015. Il est rattaché à Estaimpuis depuis la fusion des communes en 1977. C'est donc désormais une section de la commune d'Estaimpuis.

 

l'hôtel de ville d'Estaimpuis

 

L'accès se fait par la RN 450 Roubaix-Dottignies puis la N 50 Courtrai-Tournai, ou par l'autoroute A 27 puis A 17.

 

 

Pour une localisation plus précise, cliquez ici :
 

 

 

© Pierre Bachy
La photo a été prise en 1987 du clocher de l'église de St Léger.
A remarquer le cimetière qui entoure l'église.
Autrefois, un rectangle de terrain était situé entre le portail de l'église et le jardin du curé.
Il était réservé à l'inhumation des défunts non-catholiques (protestants, "suicidés"...)
Joseph II, empereur d'Autriche, mit fin à cette situation par un édit de tolérance en 1781.

 

Petit village de 549 ha qui porte le nom de son protecteur, c'est une localité essentiellement agricole, son sol est très fertile et sans relief.
On y trouve une importante station de pompage à grande profondeur qui alimente les châteaux d'eau de la Flandre occidentale.
Le territoire est traversé par le canal de l'Espierre, reliant l'Escaut au canal de Roubaix.

 

le canal de l'Espierre

 

le canal de l'Espierre à nouveau

 

 

Son nom a varié au cours du temps :

 

Pour consulter l'atlas Popp (1842-1879), cliquez ici :
 

 

L'appellation locale en picard est "Sin D'Jir".
L
es habitants s'appellent les St Légériens.

Évolution de la population : 1801 : 881 habitants - 1846 : 1.106 - 1910 : 1.002 - 1961 : 748 - 1976 : 655 - 2007 : 720 - 2015 : 707

Un dicton local prétend que "les gens de Saint-Léger ont reçu un coup d'aile" (du moulin à vent) et qu'ils en sont restés "légers d’esprit", idiots quoi ! C'est même pas vrai ! ;O)

 

ONUMENTS - ISTOIRE

 


l'entrée de la ferme du Temple

© Pierre Bachy
l'entrée de la ferme du Temple
Elle est ornée d'un écusson
taillé dans la pierre.
© Pierre Bachy
le corps de logis actuel de la ferme du Temple
Notez le clocheton
destiné à scander l'heure des repas.

 

Il reste assez de vieilles pierres pour faire rêver de la puissance des Templiers...

On raconte que, dans leur fuite, ayant fait déferrer les chevaux, le Commandeur ordonna de replacer les fers enlevés (la tradition veut qu'ils aient été d'argent) en position inverse sur les sabots des montures.
Cette besogne faite, les frères-soldats se mirent "en couleurs", entendez en civil, et quittèrent St Léger sans se retourner.
Quand le prévôt de Tournai, muni d'ordres royaux, se présenta avec ses hommes à la Commanderie, il fut effrayé de constater, aux traces laissées par les chevaux, qu'un grand nombre de chevaliers était venu renforcer la garnison et jugea prudent de se retirer.
A la découverte du stratagème, les fugitifs étaient loin...

©Jan Hosten

Le petit groupe de cavaliers, lourd de ses secrets, se serait enfoncé silencieusement dans le brouillard des bords de l'Escaut, vers une destination connue de quelques seuls initiés.
Ces évènements se sont passés le 13 octobre 1307...

On peut se demander raisonnablement si St Léger ne serait pas devenu une grande ville, si les Templiers n'avaient pas quitté les lieux !

out sur la ferme du Temple de Saint Léger

émoires en artage à la bibliothèque d'Estaimpuis : l'histoire du village de Saint Léger

 

 

l'église et la ferme du Temple
photo prise du canal de l'Espierre

classée depuis le 15 janvier 1936
Dans la main droite de Saint Léger,
remarquez un outil propre à notre région :
la cuiller des sabotiers,
avec laquelle on évidait les sabots.

etite visite de l'église Saint Léger ici

 

 

Saint éger durant la guerre de 1914 à 1918

ur les traces du petit patrimoine de St Léger

our une - agréable - promenade de 5 km dans St Léger

La fête des llumoirs

our feuilleter l'album-photos

onnaissez-vous les Deguffroy ?

oms jetés [ noms chtés ] et cartes postales anciennes

ci Bruno vous invite "le long d'un canal oublié..." et vous découvrirez la Confrérie des Satcheux

à encore, d'autres vues de St Léger

Charle, Jocelin et Tataf - les éants d'Estaimpuis

ompléments sur l'histoire de St Léger

ou

2015 -a promenade de St Léger - 7 km à pied

2015 - la uchotte et la atcheu

 

 

EMENTO

 

Correspondante de l'Association des St Léger de France et d'Ailleurs :
Laure ANDRÉ - Agence de Développement Local d'Estaimpuis
4 rue de Berne - 7730 Leers-Nord - tél. 00 32 56 48 13 77
http://www.estaimpuis.be

our découvrir le Collège Echevinal

van est tombé sous le charme de Saint-Léger

  

 

Cliquez sur l'image pour en savoir plus sur Estaimpuis et sa région
(le site communal ici)

 

 
...ici pour visiter le village
de St Léger

...là pour accéder à un site
sur les Templiers

 

...ici encore pour tout savoir sur la Commanderie Templière à St Léger,
St Léger dans la guerre 1940-1945, et tant d'autres choses...
"Ne laissons jamais s'effacer les anniversaires mémorables.
Quand la nuit essaie de revenir, il faut allumer les grandes dates,
comme on allume des flambeaux."
Victor Hugo


la Ferme du Temple

 

le blog d'Eddy

http://estaimpuis.blogs.sudinfo.be/

 

François et Sébastien, deux colombophiles saint-légériens émérites !

 

 

...et pour apprendre 2 ou 3 petites choses
sur la Belgique, cliquez sur le drapeau belge !

 

Peut-on se moquer
des Belges ?

 

 

 

17 avril 2014
"Chez nous aussi, on peut détourner les noms de villages pour en faire des clichés hilarants.
Hier, je vous invitais à réfléchir pour éventuellement faire la même chose.
J'ai reçu aujourd'hui de la part d'un lecteur sa première contribution pour le village de Saint Léger."
Lu sur
http://estaimpuis.blogs.sudinfo.be

 

2016 - Bienvenue chez nous, à Estaimpuis, en Wallonie picarde 

 

  - PETITES ANNONCES -

Juillet 2005
"Bonjour,
j'ai deux de mes ancêtres qui sont inhumés à St Léger/Estaimpuis et j'aurais aimé avoir une photo de leur sépulture. Si quelqu'un pouvait me rendre ce service, qu'il me le fasse savoir. Merci !
Je vous donne leurs n
oms, on ne sait jamais :
13 juin 1840 - DELREUX Jean-François
19 novembre 1825 - DEFONTAINE Bernardine"

Contacter :

Jacqueline BIGNET / 22 Rue François Garcia
93 150 Le Blanc Mesnil
jacqueline@planete93.com

ou  

Février 2008
"Je recherche des ancêtres nés à Saint-Léger en Belgique (commune d'Estaimbourg). Ce sont mes arrière-arrière grands-parents et leurs noms de famille étaient NYS et LECLERCQ. Or sur votre site se trouve une photo avec deux hommes qui s'appelaient NYS
Quelqu'un aurait-il une date pour cette photo ? Où pourrais-je avoir les archives de ce village ? Un grand merci à qui pourrait me répondre.
Salutations à tous les habitants des "Saint-Léger"

Contacter :

Catherine Faye (Lyon - 69)
cathfaye@yahoo.fr

ou    

Mars 2008
"Je recherche la famille de ma grand-mère DECONNINCK Rachel Victorine, née le 14/08/1914 à St Léger, fille de DECONNINCK Henri Joseph et de GILMAN Flore Alphonsine. L'acte que je possède vient de l'administration communale d'Estaimpuis (Hainaut). Si quelqu'un pouvait avoir des renseignements sur ses parents (date de naissance et lieu), cela m'aiderait beaucoup. Merci."

Contacter :

Carole Cribier (Bouessay - 53)
carole.cribier803@orange.fr

ou    

Mai 2011
"Bonjour, ma famille est native de St Léger. Je suis à la recherche de documentations, photos ou autres, concernant Charles Joseph Fourmeau, né à St Léger le 27/11/1885 et son épouse Angèle Rasson. Ils ont demeuré au Canton du Petit Lannoy, ainsi que messieurs Jules et Marcel Fourmeau, inscrits sur le monument aux déportés et disparus. Je vous remercie d'avance."

Contacter :

Marc Fourmeau (Hem - 59)
marc.fourmeau@gmail.com

ou    
 

 

 

http://www.stleger.info