a fête des llumoirs

 

Les Allumoirs, une fête populaire ancienne dans le bassin textile de la frontière franco-belge

A St Léger, en 2006, le départ du cortège a eu lieu le lundi 2 octobre, jour de la saint Léger, place communale.

Les allumoirs sont une version picarde du mot lanterne, lampes vénitiennes en papier pour les plus riches, betteraves ou citrouilles évidées pour les plus pauvres ou les plus dégourdis, portées par les enfants ou les parents de ceux-ci, dans un cortège qui se déroule généralement en septembre-octobre, sur fond de fanfare.

Dans la nuit tombante, les enfants défilent avec leur lampion suspendu à une corde, font claquer des pétards et reçoivent des friandises.

A l'origine, cette fête processionnelle tendait à marquer le retour de la nuit, et plus particulièrement pour les pays d'activité textile, le retour des lumières artificielles, indispensables pour la bonne marche des ateliers.

Dans chacun des villages de l'entité d'Estaimpuis le cortège des Allumoirs a toujours lieu.

 

la chanson des Allumoirs

Viv' les allumoirs, ma mère,
Viv' les allumoirs,
On les allume quand il fait noir,
Viv' les allumoirs !
Et on s'en fout,
De ceux qui n'ont pas d'sous !

phrase chantée par les femmes à propos des hommes pauvres
version d'Estaimpuis

ou

Viv' les allumoirs, ma mère,
Viv' les allumoirs,
On les allume quand il fait noir,
Viv' les allumoirs !
Les allumoirs de Marie Catoire
Elle a cassé s'galoche au milieu du trottoir

version de Leers-Nord, Néchin…

 

 

  

 

 

http://www.stleger.info