AINT EGER DE EYRE (48)

 

 

 

 

 

RESENTATION

Région : Languedoc-Roussillon
Département : Lozère
Arrondissement : Mende
Canton : Marvejols
Communauté de Communes du Gévaudan

 

 

Le village de St Léger de Peyre se situe sur la D 2 à proximité de la ville de Marvejols (4 km au nord), au pied de 2 hautes collines entre lesquelles coule la Colagne qui rejoint le Lot en rive droite, après avoir traversé Marvejols, St Léger, Chirac et Le Monastier-Pin-Moriès.
Les maisons sont implantées jusqu'au confluent de la Crueize au sortir des Gorges de l'Enfer. La commune est coupée par la rivière en deux parties, qu'un pont unit.
Nous sommes à 3 km de la N 9, à 10 km de l'échangeur "du Buisson" de l' A 75 "La Méridienne" et à 22 km au nord-ouest de Mende. Paris est à 600 km environ.

 

Pour une localisation plus précise, cliquez ici :
 

 

 

St Léger de Peyre compte un peu plus de 70 habitants en hiver et le double en été. Ils sont appelés en occitan "San Lacheïros" ou "Mangeo Cébos" ou "Trempo Cuious".
 



Lu sur http://josiane.ubaud.pagesperso-orange.fr/SOBRIQUETS.pdf

 

En français, ce sont les Saint-Lépeyroises et les Saint-Lépeyrois.
La population est en baisse :

179 en 2009
187 en 1982
240 en 1968
269 en 1954
374 en 1936
438 en 1921
573 en 1906
719 en 1891
767 en 1856
1477 en 1831
1546 en 1806
1900 en 1793

 

 

 

La commune comprend 22 hameaux situés sur les plateaux.
Le village lui-même est divisé en 2 groupes de maisons : l'un autour d'un pont construit récemment, dit de Crueize, l'autre autour de l'église.
Sa superficie est de 2735 ha. La densité est de 6 hab/km².
L'altitude moyenne est de 710 m. Elle varie de 670 à 1154 m.

 


l'école de St Léger de Peyre

 

L'activité économique est essentiellement agricole et d'élevage sur les plateaux (bovins, ovins et caprins). La vallée bénéficie du bassin de vie de Marvejols, 2e ville du département.

 

 

 

EPÈRES ISTORIQUES

 


St Léger de Peyre - ensemble communal

  • Jadis régnait une grande animation dans les rues de Saint Léger : les moulins à foulon alignés ont pressé des milliers et des milliers de pièces, tissées dans ce gros bourg actif et vendues par des marchands par delà les mers.
  • Au temps de la Réforme, St Léger, comme Marvejols, se fit calviniste. Comme ceux de Marvejols, ses habitants abjurèrent en masse en 1685.

1550-1560 : Le protestantisme est adopté officiellement dans les plus vieilles églises des Cévennes : Marvejols, St Léger de Peyre, Serverette... A Meyrueis par exemple, sur 4224 habitants, 21 seulement restent catholiques.
Les 7 à 8 millions de protestants pour 18 millions d'habitants en France (1560) se sentent menacés.
1562 : Les tensions entre catholiques et protestants commencent à s'aggraver.
1569 : Le "Rolle et despartements" établi à Mende dénombre 252 familles protestantes en Haut Gévaudan, dont 103 à Saint-Léger de Peyre, 86 à Marvejols et 11 à Chirac.
1572 : Dans la nuit du 24 août, le tocsin donne le signal du massacre de la Saint Barthélemy.
1586 : Le Duc de Joyeuse assiège Marvejols, rase les trois temples de Marvejols et St Léger de Peyre.
1589 : Henri IV, protestant, arrive sur le trône, jusqu'en 1610. Il signera l'Edit de Nantes en 1598.
1685 : En son château de Fontainebleau, Louis XIV révoque l'Édit de tolérance signé à Nantes par son grand-père Henri IV.
Source : http://causses-cevennes.com/histoire/protestantisme.htm

  • En 1721, une terrible peste s'abat sur Saint Léger et la région !
pour lire la suite : la peste à St Léger de Peyre
1754 - 1766 : une anecdote à rebondissement
1790 : un acte de décès surprenant
pour découvrir la carte de Cassini (fin du XVIIIe)
  • "Dans le Gévaudan, à demi-quart de lieue de St Léger de Peyre, on trouve plusieurs sources d'eau cuivreuse, qui coulent dans un vallon : les habitants de ce canton boivent un verre de cette eau pour se purger."
    tiré de "Éléments de chimie" de Jean Antoine Chaptal - 1803
    "St Léger de Peyre possède plusieurs sources d'eau cuivreuse que les habitants regardent comme purgatives et qui causent à ceux qui en boivent quelques verres de violents vomissements."
    tiré de "La France Pittoresque" - 1835


costumes de la Lozère - "La France Pittoresque" (1835)

  • En 1836, St Léger de Peyre a cédé une partie de son territoire qui est devenue la commune de Recoules de Fumas (96 habitants en 2006).
    En juin 1852, des trombes d'eau tombèrent sur la Margeride. La Colagne, démesurément enflée, emporta 18 maisons de St Léger. Leurs habitants furent épargnés mais virent partir dans les flots leurs meubles et leurs provisions.

On écrit de Mende, le 19 juin 1852 :
"Un orage désastreux a éclaté sur plusieurs points du département, dans la nuit du 17 au 18 de ce mois, et a occasionné des dégâts et des pertes considérables dont on ne peut pas encore apprécier le chiffre. On parle de plusieurs ponts qui ont été emportés ou endommagés par la crue et l'élévation subite des eaux et des arbres qu'elles entraînaient, entre autres le pont en pierre sur le ruisseau de Bouisset, non loin de Badaroux. Aux abords de Marvejols, la route N° 9 a éprouvé une brèche qui n'a pas permis à la malle-poste Paris à Perpignan de circuler ; il a fallu démonter une voiture pour la passer à bras et par morceaux de l'autre côté de la brèche ; le courrier de Mende a été obligé de faire un détour, la route étant coupée sur une longueur de plus de quarante mètres. A Saint-Léger-de-Peyre, dix-huit maisons ont été emportées par les eaux. Vingt-deux familles se trouvent sans asile et sans pain.

Source : Journal du département de la Lozère

  • A la fin du 19e siècle, les truites et les oignons faisaient la fierté du village. La spécialité de cette variété d'oignons a disparu.
coupures de presse anciennes
  • Dans le 2e quart du 20e siècle ont été exploitées une mine et une laverie de minerai de plomb argentifère, dites de Sainte-Lucie. Les réserves étaient estimées à 500 000 tonnes de minerai à 6 % de plomb, la galène contenant 900 à 1000 g d'argent à la tonne. L'exploitation fut abandonnée en 1937.
  • Dans le petit cimetière repose le plus illustre enfant du pays : Olivier Alle (1908-1974), fondateur de la revue "Lou Païs", ardent conservateur de notre langue et de nos traditions. Cet écrivain occitan a créé un héros qui lui survivra : Batistou de Fougneireto. Un monument est érigé à la mémoire d'Olivier Alle sur la place du village.
 

pour découvrir qui était Olivier Alle

 

 

CTIVITES ET ATRIMOINE

 

 la salle associative, construite en 1994, devant l'église,
en partie romane, au centre du village

  • Pêche à la truite
  • Baignade
  • Chasse
  • Pétanque et jeux de plein air
  • Moto tout terrain
  • Randonnées

Un circuit de petite randonnée "Le Chemin du Bouchet" (5 km - 1h45 - dénivelé de 220 m) permet de découvrir le four banal, un métier à ferrer, une petite fontaine, une vue plongeante sur St Léger de Peyre et les Gorges de la Colagne. Il est référencé dans le guide "Pays Côté Chemin" intitulé "Autour de Marvejols" édité par Chamina.
Depuis le village, un chemin de promenade vous conduira jusqu’à la chèvrerie-fromagerie artisanale au hameau Le Bouchet.

la mairie de St Léger de Peyre

L'église, du 14e siècle, se dresse sur un escarpement. Elle a remplacé la chapelle du château féodal. Sa nef n'a pas de bas-côté mais elle est flanquée sur la droite de deux chapelles romanes et prolongée par son abside en coquille.

l'église de St Léger de Peyre

On trouve dans le village les ruines d'un monastère Certaines maisons sont très anciennes, puisqu'elles apparaissent sur le plan du bourg, en l'an 1661. Elles ont été rénovées, bien sûr ! Il y a aussi quelques nouvelles constructions.

 

le four à pain, construit par l'association "Le Patrimoine" : du pain y est cuit chaque été.

 

 

 

le pigeonnier

 

http://www.jpphoto-fr.com/Paysages.htm

 

 

 

 les croix à St Léger de Peyre 
 vues récentes du village - 2008
 vues récentes du village - 2012

 

St Léger de Peyre, vu de là-haut

 

 

OURISME



Le Petit Futé 2011

  • Une route étroite et sinueuse permet d'admirer le beau paysage de la Vallée de l'Enfer, son viaduc et son cours d’eau La Crueize.
    N'oublions pas la Vallée de la Colagne.

le viaduc de l'Enfer, photographié en mai par Damien Baudon
Il enjambe les gorges de la Crueize taillées dans les gneiss et les leptynites.
Il date de 1880 et le train y passe toujours.
source :
http://en.structurae.de/structures/data/index.cfm?id=s0002873
Pour voir passer le train,
http://members.aol.com/pmeunier22/CANTALX2.htm
  • Le village de Ste Lucie, à 1100 m d'altitude, surplombe de près de 400 les gorges de la Crueize et la sauvage Vallée de l'Enfer. Ste Lucie fut érigée en paroisse en 1843, avec les mas voisins de Pomeyrols, la Borie des Dames et Lascols.
    L'église, modeste, est de style roman remanié et possède un clocher-mur gracieux. Deux maisons aux murs de granit et aux toits de lauze ont été restaurées, ainsi qu'une grange à la charpente en carène renversée.
  • Sur le territoire de notre commune, à Ste Lucie, existe un parc animalier, le Parc du Gévaudan, ouvert toute l'année au public, dont les pensionnaires sont 120 loups et qui reçoit plus de 100 000 visiteurs par an, et un second parc à loups habité par une cinquantaine d'animaux, réservé aux scientifiques.

 

 
 pour tout savoir sur la Bête du Gévaudan
une balade familiale à St Léger de Peyre
une balade autour de St Léger de Peyre

 

  • A St Léger de Peyre, il y a également un petit parc de biches et de cerfs. On trouve des hérons et des sangliers en liberté, et des écrevisses dans nos rivières.
  • L'ancienne école, qui était fermée depuis très longtemps, avait été transformée en "musécole". Ce musée était ouvert tout l'été et chacun pouvait y écrire à la plume et passer une épreuve du certificat d'études comme au début du XXe siècle. Ce musécole n'existe plus depuis le début des années 2000 : l'ancienne école a été cette fois transformée en gîtes par le département, alors propriétaire du bâtiment "déclassé".
 
des cartes postales de St Léger de Peyre et Marvejols

 

 

images venant des archives départementales de la Lozère

lien vers ce site - vous découvrirez 2 monographies communales (1862 et 1874) entre autres choses

 

EMENTO

  

  "les chèvres ne tuent pas le loup"
"la chèvre de Monsieur Seguin", de Alphonse Daudet

Depuis le village, un chemin de promenade conduit jusqu’à la chèvrerie.
Pour déguster les fromages artisanaux des chèvres de St Léger de Peyre,
http://perso.wanadoo.fr/chevreriedubouchet/


 

le Bois des ArtsPenteurs,
bivouac d'Art Géopoétique, a vécu ce que vivent les roses...

 

 


 2 vues de Marvejols
http://lozere.informations.free.fr

 
 

le site de la Communauté de Communes du Gévaudan
dont St Léger de Peyre fait partie :


http://www.communes-gevaudan.fr/

 

 

Visitez l'Aubrac d'un clic sur la vache


©Christian Allain
http://www.aubrac.com
Les vaches "Aubrac" vont se gaver des pouces tendres
qui donneront ce goût inimitable à leur lait.

 

le Parc des Loups du Gévaudan, situé à Sainte Lucie,

Ici, entre l'Aubrac et le Mont Lozère, dans la vallée de l'Enfer, plus de 100 loups vivent en semi-liberté. Sur ces terres de légende, celle de la bête du Gévaudan, une poignée de passionnés ont "construit" année après année cette superbe réserve boisée.

Les fauves qui viennent du Canada, de Sibérie, de Mongolie ou de Pologne ont droit à une vie sociale dans des enclos de 1 à 2 ha et le parc a une véritable vocation scientifique. Les visiteurs, eux, seront captivés par l'observation des codes de vie très élaborés des loups (respect de la hiérarchie, sens de la famille, communication incessante...) Après la visite guidée, ils pourront même télécommander des caméras vidéo pour mieux les observer.

L''intérêt principal du parc, outre celui d'observer les loups, est de chercher à faire connaître l'animal tel qu'il est réellement. Effacer ou atténuer toutes les peurs qui ont couru sur lui dans les siècles passés, le réhabiliter auprès des visiteurs en espérant que les mentalités évoluent et, enfin, faire en sorte que le loup puisse vivre en totale liberté dans notre pays.

Pour visiter le parc, http://www.loupsdugevaudan.com

 

Le portail de la Lozère


© http://www.lozerefrance.com

 

 

Un site très riche consacré aux Causses et aux Cévennes


le Lozérien
http://causses-cevennes.com

 

 

 

 

http://www.stleger.info