L'Arbre de la Liberté de St Léger près Troyes 

 

 

Le fardeau des privilèges

"A faut espérer qu' c' jeu-là finira ben tôt"

Le paysan, appuyé sur sa houe, doit porter sur son dos
le prélat et le seigneur
(il peine et paye les impôts pour nourrir le clergé et les nobles)
cependant que les oiseaux et les rongeurs dévorent sa récolte.
(le paysan n'a pas le droit de chasse)
D'après une caricature du temps
(in L'Histoire Vivante, de M. et S. Chaulanges,
aux éditions Delagrave - 1954)

 

Les Arbres de la Liberté étaient le symbole du succès de la Révolution sur l'Ancien Régime et ses privilèges. Pour "légaliser" ce symbole, un décret de la Convention du 3 pluviôse an II (23 janvier 1794) ordonna la plantation dans toutes les communes d'un Arbre de la Liberté avec racines, et en confia la conservation à tous les bons citoyens. C'était le plus souvent des peupliers d'Italie, le peuplier représentant l'idée d'égalité.

 

Plantation de l'Arbre de la Liberté

 

 

30 ventôse an II - Saint Léger

 

 

L'an 2e de la république française une et indivisible, le trente ventôse 3e décadi :

En la maison commune, en présence du maire, des officiers municipaux et notables, l'agent près de la commune dudit St Léger a fait faire lecture du décret du 3 pluviôse relatif aux Arbres de la Liberté.
Cette loi veut que, avant le 1er germinal, il soit planté un arbre vif en l'honneur du plus beau fruit de notre Révolution, qu'au terme fixé cet arbre chéri soit planté avec la pompe, le respect que mérite cette oeuvre de notre rédemption morale et politique.

A l'instant, l'agent a fait arracher un arbre vif, le plus beau qu'il a été possible, et l'a fait planter dans l'endroit le plus propre et convenable qu'il a pu trouver dans cette commune, qui a été planté en présence de tous les citoyens de cette commune, et, à l'instant, tous se sont mis à chanter ce beau "champ" que toute la République s'occupe à chanter : Vive la Nation, Vive la République, Vive la République.

Cet arbre a été planté au devant de la maison commune, toutes les précautions ont été prises pour conserver les racines et l'arbre. Il sera soigné et entouré pour le garantir du froissement des animaux et des atteintes des malveillants.
Que le traître qui serait tenté de le renverser soit à l'instant dénoncé, et aille sous la hache révolutionnaire expier son crime.

De tout ce que dessus nous avons dressé acte et expédition sera envoyé à l'agent national près le district de Troyes dans le courant de la décadi suivante.
Fait les an et mois et jour que dessus et avons signé :
Edme Michelin, Pierre Fleury (agent), Berthelot, Edme Ouvrier (officier), B. Chominot (greffier)

 

l'église St Léger est classée monument historique

les croix de chemin à St Léger

l'ancienne croix du cimetière se trouve au musée du Louvre !

coupures de presse du début du XXe siècle

 

 

 

 

 

http://www.stleger.info