AINT EGER EN HARNIE (53)

 

 

  

RESENTATION

 

 

Région des Pays de la Loire
Département de la Mayenne
Arrondissement de Laval
Canton de Sainte-Suzanne
Communauté de communes des Coëvrons

 

en jaune, la Communauté de communes d'Erve et Charnie

 

pour une localisation plus précise, cliquez ici :
 

 

 

Commune rurale de 286 habitants (2013) appelés les Légéréens, St Léger en Charnie a pour origine de son nom le saint Léger. Elle s'est d'abord appelée Ecclesia sancti Leodegarii en 1125, et St Ligier en 1312.
En 1793 (an II de la Révolution), on trouve le nom de Léger en Charnie.

pour voir la carte de Cassini (XVIIIe s)

St Léger a connu jusqu'à 565 habitants en 1856, puis

  • 556 habitants en 1876
  • 503 habitants en 1896
  • 504 habitants en 1911
  • 393 habitants en 1921
  • 404 habitants en 1931
  • 371 habitants en 1946
  • 320 habitants en 1962
  • 267 habitants en 1968
  • 223 habitants en 1982
  • 215 habitants en 1999
  • 260 habitants en 2009
pour lire les noms du monument
aux morts
http://pierresdememoire.fr

La superficie est de 1 722 ha, la densité de 16,6 hab/km² et l'altitude moyenne est de 112 m (de 89 à 135 m).

St Léger se situe à 25 km à l'est de Laval, à 10 km d'Evron et 260 km de Paris.
L'accès peut se faire par l'autoroute A 81 Laval / Le Mans ou par la N 154.

 

le bourg

 

Autrefois, la commune était entièrement couverte par la forêt de Charnie. Ce n'est que vers le XIIIe siècle que l'on commença à défricher une grande partie des bois.

La forêt de Charnie est située aux confins des départements de la Mayenne à l'ouest, et de la Sarthe à l'est. On distingue la forêt de la Grande Charnie à l'ouest et la forêt de la Petite Charnie à l'est. Ce sont des éléments de l'ancienne forêt du Mans, dans laquelle le 5 août 1392 le roi Charles VI fut pris d'une crise de démence. La forêt de la Grande Charnie s'étend notamment sur la commune de St Léger (point culminant : le Signal de Viviers 290 m).

 

 

ISTORIQUE

"Parrochia sancti Leodegarii" est mentionnée en 1247. Les premiers seigneurs connus sont Jean Morin en 1383, Thibault de Laval en 1404, puis les seigneurs de La Saugère.

Comme beaucoup de communes mayennaises, St Léger connaît de nombreux troubles à la Révolution : la population n'accepte pas le curé assermenté imposé par les autorités républicaines qui doivent demander aux gendarmes d'Evron de "veiller à la sûreté du citoyen Heurtebize, sans cesse menacé par ses paroissiens qui vont jusqu'à tirer des coups de fusil sous ses fenêtres.".

En 1793, les habitants refusent la levée d'hommes pour les armées révolutionnaires. L'année suivante, les autorités républicaines envoient le capitaine Forestier pour rétablir l'ordre. Comme à Thorigné en Charnie, l'église sert de caserne. Des lits provenant des châteaux de Thévalles, à Chéméré le Roi, et de Lesnières, à Vaiges, y sont apportés.

 

faits (très) divers, dont un
détournement de cercueil !
qui était donc Daniel Rivault de Fleurance ?
les écoles vers 1750

Lisez la terrible et édifiante histoire de Françoise Mézière
(1745-1794), institutrice à St Léger.

Moins terrifiant : des infos sur le prénom Françoise

 

En 1871, les municipalités de St Léger et de Ste Suzanne redoutent un hiver rigoureux durant lequel les familles ouvrières les plus pauvres auraient du mal à subsister. Afin de leur donner du travail, elles décident l'aménagement d'un chemin reliant les deux communes. En raison de problèmes financiers et de litiges avec la commune de Chammes, ce chemin n'est terminé qu'en 1878.

 

 

monographie de la commune - 1899

 

CCUEIL - OURISME  

 

"Par délibération du 28 mai 2001, la commune a pris une délibération pour interdire les expérimentations d'OGM sur son territoire."
Lu sur http://www.infogm.org/

le presbytère

 

 

 

Mentionnée dès 1125, l'église Saint-Léger a conservé sa façade romane - constituée d'un mur-pignon, d'une porte surmontée d'une fenêtre et de contreforts, elle est caractéristique des premières constructions romanes - mais le reste a été largement remanié au cours des XVIe et XVIIe siècles.

 

 

 

 

Primitivement, c'était une chapelle formée d'un seul corps de bâtiment. La chapelle sud date de 1600 et la chapelle nord de 1852.

Les fenêtres sont dépourvues de vitraux.

L'église Saint-Léger contient de remarquables peintures murales.

pour une visite guidée de l'église

 

une balade arborée à St Léger en Charnie

 

la cité médiévale de Ste Suzanne  
 
  

 

SSOCIATIONS

9 associations en 2013, dont :

http://auxamisdelapeche.cowblog.fr/
 

 

 

ici des cartes postales anciennes du village

 

Maurice et Henri ont photographié le bourg en 2008

le patrimoine de la commune

 

 

 

EMENTO


Jean-Luc Messagué

Franck Huchet

 

le Conseil Municipal de St Léger en Charnie élu en 2014

de gauche à droite :
Franck Huchet, Laurent Bouvet, Gaëlle Maraquin, Jean-Paul Thuard
Jean-Luc Messagué, Didier Chartier, Christine Gesbert, Frédéric Gauttier
Françoise Ricoult, Jean-Michel Berthout, Séverine Métairie

 

France Bleu Mayenne à Saint Léger en Charnie
2 émissions, par Gauthier Paturo

11 janvier 2013

11 février 2014

 

 

- PETITE ANNONCE - 

Août 2006
"J
e recherche des renseignements historiques locaux sur la commune de Saint Léger en Charnie, en Mayenne (53).
Je retrace l'histoire depuis quelques années de mes ancêtres Cottereau, en Mayenne. C'est ainsi que j'avais localisé au XIXe siècle Mathurin Cottereau, fils de René Cottereau et de Mathurine Corbin-Tonnelier, au hameau des Côsneries, à Saint-Léger, en Mayenne.
Il vécut à Saint-Léger jusqu'à sa mort en 1859. Son fils, Mathurin Mathieu, reprit l'atelier, devint lui-même tonnelier. Il sera propriétaire et conseiller municipal. Puis avec sa femme et ses enfants il partira vivre vers 1868 à Mayenne, place des Halles.
J'ai pu trouver quelques documents concernant son activité de conseiller municipal. Mais je reste sur ma faim et j'aimerais pouvoir échanger avec des personnes connaissant l'histoire de cette commune.
Je fais ces recherches dans le cadre de ma passion pour la généalogie, et dans un but personnel.
Cordialement"
mon site en construction:
http://ancetres-cottereau.mabulle.com

Contacter :

Anne COTTEREAU (RENNES - 35) à l'adresse annederennes@hotmail.com ou

 

 
 


l'école de St Léger en Charnie

 Visitez le site de l'école de St Léger en Charnie.
Vous y verrez Ratus, découvrirez le jardin de l'école,
lirez le journal de la classe des grands
et celui de la classe enfantine-CP.
Pour cela, cliquez sur l'ami Ratus :

 

Ici le blog de Joëlle
qui a visité St Léger au printemps 2010

 

 

 

 

http://www.stleger.info