l'abbaye de Murbach (Haut-Rhin)

 

 

 

L'origine de l'abbaye varie selon les historiens. La présence proche d'un lac aujourd'hui asséché "le lac des pélerins" ou "vivarium peregrinorum" est pour certains à l'origine de la création de la première abbaye bénédictine d'Alsace vers 623-639.
Plus couramment, sa fondation est attribuée à Saint Pirmin en 728, appelé par le Comte Eberhard, frère du duc d'Alsace, lequel dote richement l'abbaye.
La règle bénédictine fut introduite à cette époque.

l'abbaye de Murbach au XVIIIe siècle
aquarelle anonyme
(Colmar, musée Unterlinden)

 

 

 

 

 

 

Murbach devient une des plus puissantes abbayes bénédictines de la région, bénéficiant de privilèges importants dont l'élection libre de son abbé, ce qui la rendait indépendante, et l'immunité la mettant sous l'autorité directe du pape et du souverain. Ses biens s'étendent sur plus de 350 localités alentour, jusqu'à Lucerne en Suisse.
Le monastère est visité par des rois et empereurs comme Pépin, roi des Francs, et Charlemagne.
Avec un catalogue estimé en 850 à plus de 300 précieux manuscrits, elle possède la bibliothèque la plus riche de la vallée rhénane.
Le nombre des moines est tout aussi impressionnant : en 885, les registres montrent que 397 seraient morts dans ses murs depuis sa création, en moins d'un siècle !. De 1544 à 1666, l'abbaye frappe même monnaie.

saint Léger
église abbatiale Saint Léger
Murbach (Haut-Rhin)

 

Vers 950, les Hongrois envahissent et pillent l'Alsace et l'abbaye. On peut voir les tombes des 7 moines tués dans l'église.

Une nouvelle construction est réalisée au XIIe siècle et donne le jour à l'actuelle église St Léger. En 1374, signalons une terrible inondation et, en 1382, un incendie détruisant la nef. De même, les troupes de Weimar pillent la région.

Une nouvelle église est envisagée : les travaux commencent en 1728 avec la démolition de la nef et du cloître, mais, en 1739, le chapitre annule les travaux.
En 1759, l'autorisation est accordée pour le transfert à Guebwiller. Les moines quittent Murbach pour s'installer dans cette ville.

Après la Révolution de 1789, l'édifice devient simple église paroissiale après avoir été pillée et dévastée.

 

Il ne reste plus aujourd'hui de l'église que le choeur et le transept d'art roman en grès. Des travaux de consolidation furent entrepris au XIXe siècle, puis ces 20 dernières années, avec le remplacement des portes d'entrée et des vitraux notamment.(1)


le blason de Murbach  

A l'entrée du vallon de Murbach, une route sinueuse longe le ruisseau du même nom et grimpe allègrement après le pont St Barnabé vers le lieu historique, la vallée devenant de plus en plus étroite.
Les murmures de cette petite rivière vous accompagnent et, à peine arrivés à la hauteur des premières maisons, nous voyons au loin les deux hautes tours fièrement dressées, "surgissant d'un écrin de verdure au creux du vallon", vestiges de la célèbre abbaye.
A l'entrée, la vieille conciergerie avec la porte très spacieuse chapeautée du blason de Murbach, le lévrier, symbole de la tradition chrétienne.

 

Les décors extérieurs de l'église abbatiale sont très riches et variés.
Le chevet est décoré de sculptures disposées apparemment au hasard, et ses 17 fines colonnettes sont toutes dissemblables.
A l'intérieur se trouvent les sarcophages des 7 moines tués en 926 et le gisant du comte Eberhard. A remarquer les voûtes en berceau, les arcs en plein-cintre, les statues de Saint Léger, Saint Corneille et Saint Michel, et la simplicité du grès rose des Vosges.

D'étranges sculptures humaines et animales sont disséminées sur les murs extérieurs : têtes joufflues ou barbues sur les colonnettes, dragons enlacés, chien et âne musiciens, vieillard flanqué d'un chérubin...

 
 

Un petit tour du tranquille village de Murbach (140 habitants) est bien agréable. Des chemins de randonnées partent vers les bois depuis Notre Dame de Lorette et d'autres débutent près d'un petit pont dans la rue de Lucerne et vous ramèneront au pont St Barnabé.

 

 

(1) L'Association des Amis de Murbach, dont le siège est à la mairie, naît en 1979. Son objectif principal est la sauvegarde et la mise en valeur de l'ancienne abbaye, soutenue par une association sœur de Lucerne (Suisse).

 

 

Sources, et liens pour poursuivre la visite :

 

 

l'ancienne abbatiale Saint-Léger de Murbach

Les 4 vues qui suivent font partie d'une série de 24 diapositives sur les églises romanes d'Alsace, éditée par le CRDP d'Alsace.
Les photos sont signées Louis et les commentaires sont de Christian Heck. Pour découvrir l'ensemble de cette très jolie série, rejoignez
http://www.crdp-strasbourg.fr/imageEcole/eglisesroma/  

Cette 1re image présente l'ensemble du bâtiment actuel, vu du Sud-Est. De cet édifice construit vers le milieu du XIIe siècle, il ne reste actuellement que le chevet et le transept. Toute la nef et ses bas-côtés ont disparu à la fin du XVIIIe siècle.

On distingue ici :

  • un choeur rectangulaire encadré par deux chapelles étroites et hautes, de même plan.
  • le transept, surmonté par deux tours carrées. Partout jouent à la fois les divisions horizontales et les lignes verticales, avec une abondance de "bandes lombardes" qui font disparaître le caractère austère que pourrait produire une telle masse de pierre.
  • la qualité de la construction, l'équilibre extrême des masses échelonnées de la base jusqu'au sommet des tours, et l'intégration de l'ensemble dans un site naturel splendide en font un des plus beaux témoignages de l'art roman alsacien. Le décor sculpté contribue à animer la surface. 
  • la porte du croisillon Sud est surmontée d'un tympan au décor en méplat représentant deux lions affrontés, et un réseau de palmettes et rinceaux.

ancienne abbatiale St Léger - le tympan du portail Sud

 

  • la façade Est du choeur rassemble, entre autres, un confesseur qui écoute un pénitent qui a une corde autour du cou, et un prêtre qui tient un calice, accompagné d'un chérubin, image de Melchisedech, symbole de l'eucharistie.

 

A visiter également, deux superbes pages sur l'abbaye, à l'adresse : http://www.alsace-passion.com/murbach/murbach_1.htm

 

 

 

 

http://www.stleger.info