le monument aux morts
de St Léger Magnazeix

 

 

La Place de St Léger Magnazeix est séparée en deux parties, la plus grande baptisée "8 mai 1945", la plus petite "19 Mars 1962". Le monument aux morts se trouve sur la Place du 8 Mai 1945.

 

 

Septembre 2007 - Notre correspondant Xavier Tingry a effectué le recensement des 90 Morts pour la Patrie durant la Grande Guerre (1914/1918), "relevé difficile car gravé dans le granit, certains noms commencent à s'estomper."
La population de St Léger était de 1753 habitants en 1911 et 1516 habitants en 1921.

  • ALLONCLE
  • ALLONCLE
  • J.B. ALLOUIS
  • L. ALLOUIS
  • AUGROS
  • L. BASSINET
  • P. BAUBERT
  • M. BAUDET
  • BENOITON
  • A. BERNERON
  • F. BERNERON
  • A. BRICHET
  • B. BILLEBAUD
  • P. BONNET
  • F. BRETON
  • M. BRETON
  • R. BRETON
  • A. BROCHET
  • A. BROCHET
  • F. BRULAT
  • P. BRULAT
  • A. BUSSEROLLE
  • A. CAURAT
  • F. CAURAT
  • J. CAURAT
  • A. CHARRAUD
  • P. CHAUMET
  • P. COLLET
  • L. COTTET
  • P. DUCOURTIOUX
  • DOUCET
  • DOUCET
  • M. DEMOUSSEAUD ?
  • C. DEMOUSSEAUD
  • FAUVET
  • FAUVET
  • A. FILLIOUX
  • P. FILLIOUX
  • R. FILLIOUX
  • C. GIRAUD
  • A. JULIEN
  • J. LABITOTIERE
  • L. LADAME
  • J. LALEU
  • J. LASSECHERE
  • Q. LAVILLE
  • C. LEGER
  • T. LEGER
  • H. LEPETIT
  • A. LETANG
  • S. LETANG
  • C. LUQUET
  • J. MARCHADIER
  • J. MASSON
  • E. MICHAUD
  • A. MONNERON
  • F. MONNERON
  • P. MONNERON
  • J.L. PACHY ?
  • A. PACHAT
  • A. PAILLIER
  • H. PASQUET
  • J.B. PASQUET
  • P. PASQUET
  • A. PERILAT
  • A. PERILAT
  • L. PERILAT
  • A. PERICHET
  • F. PERICHET
  • J. PERIVIER
  • A. PITANCE
  • A. PITANCE
  • C. PRADEAU
  • J. PRADEAU
  • S. PRADEAU
  • E. PREVOST
  • E. RIGOLLET
  • J.B. RIGOLLET
  • J.B. SEJOTTE
  • F. THIBAUT
  • A. TRICAUD
  • J.B. VAISIEN
  • A. VAUZELLE
  • J. VAUZELLE
  • J.B. VAUZELLE
  • C. VILLARD
  • J. VILLARD
  • J.B. VILLARD

 

Pour la guerre de 1939/1945, voici la liste des 10 morts. La population de l'époque était de 1308 habitants en 1936 et 1247 habitants en 1946 :
Lieutenant A. BICHON - C. LOUIS - C. LEGER - U. LUPI - J. GLANE - L. CARRAUD - A. JULIEN - J. MICHAUD - C. NORMAND et ajouté "mort par faits de guerre" : J. ROUSSET.

La tombe de Jean ROUSSET au cimetière est plus explicite : "Assassiné par les miliciens à l'âge de 16 ans le 8 Juillet 1944 à MAYAC-LAVAL" (au lieu de MAGNAC-LAVAL !)

 

la tombe de Jean ROUSSET

 

Ce jeune de 16 ans n'était pas résistant. Il était parisien, mais était logé momentanément chez ses grands parents maternels à St Léger Magnazeix. L'armée allemande venant de la RN 20 et passant par Magnac-Laval remontait vers le nord-ouest, c'est-à-dire la Normandie. Jean Rousset avait décidé de la voir passer vers le carrefour de la RN 145 - D 7 (la croix du curé). Seulement à ce moment là, la milice qui avait pris en camion des otages à Magnac-Laval s'apprêtait à les passer par les armes. Jean Rousset aurait pris peur et se serait enfui dans les champs. Une rafale des miliciens ne l'a pas raté (stèle commémorative). Il s'agit donc probablement d'un tragique concours de circonstances.

Le tribunal du maintien de l'ordre de Limoges a condamné à mort le "franc-garde C." de la milice suite à l'énorme émotion soulevée par la mort des 22 fusillés de la croix du curé dont Jean ROUSSET.

Résistance : sur le canton il n'y avait pas de maquis réellement constitué en 1944, mais des groupuscules d'hommes sous influence des "communistes" ou des "Anglais" c'est selon, se cachant dans les bois environnants, par exemple la forêt de Bouely.

 

 

 

 

http://www.stleger.info