es vin d'appellation

que vou trouverez

chez no vigneron 

 

histoire de l'association des producteurs de vins de Saumur A.O.C

Création

C'est le 1er février 1936 qu'est décidée, à l'initiative de MM. Jules Petit-Ciclet et Théophile Mahiet, la création d'un groupement, plus précisément d'un "syndicat" pour défendre les vins des communes du Nord Vienne qui avaient l'appellation Anjou.
Sont concernées les communes de Ternay, Ranton, Glénouze, St Léger de Montbrillais, Curçay/Dive, Berrie et Saix. Suite à un oubli, Pouançay n'y entrera que l'année suivante. Trois Moutiers fera de même mais beaucoup plus tard, en 1972.

pour découvrir les 9 communes concernées

Le siège social

Grâce à la diligence de M. Gaston Robert, maire de l'époque, le conseil d'administration du "syndicat" siège à la mairie de St Léger dès 36.

A ce jour (2011)

Le président est Laurent Menestreau, de Pouançay.
2 communes n'ont plus ou peu de vignes : Glénouze et Ranton.
La St Vincent est le théâtre, fin janvier, d'une fête haute en couleurs à laquelle s'associe la Confrérie des Hume-Piots.

 

 

les Blancs

Saumur Blanc

  • élégant, guilleret
  • sec par définition
  • Issu du cépage CHENIN ou PINOT de LOIRE (parfois associé avec 20% maxi de Chardonnay)
  • vieillit admirablement
  • à consommer vers 8 - 10° avec fruits de mer, charcuterie, viandes blanches, fromage de chèvre

Coteaux de Saumur

  • moelleux
  • issu du cépage CHENIN, vendangé manuellement tardivement quand les raisins sont atteints de pourriture noble et obligatoirement par tris successifs
  • excellent vin de garde charcuterie,
  • à consommer vers 6 - 7° avec foie gras, en apéritif, comme vin de dessert

 

 

les Rouges

Saumur Rouge ou Breton

  • vin généreux, fruité, de robe rubis, avec des parfums de fruits rouges et des subtilités florales
  • issu du cépage CABERNET FRANC ou CABERNET SAUVIGNON
  • belle longévité selon le millésime : il peut se bonifier avec quelques années de bouteille
  • à déguster vers 13 - 16° pour accompagner rôtis, viandes grillées ou en sauce, gibiers, fromages

 

 

les Rosés

vins issus des cépages CABERNET FRANC (ou breton) ou GROSLOT par "saignées” le lendemain de la vendange

Rosé de Loire

  • gai, léger
  • sec

Cabernet de Saumur

  • frais et rafraîchissant
  • sec à demi-sec

 

  • à consommer vers 8 - 10°
  • tous deux se marient avec la cuisine du terroir : beurre blanc, matelote d’anguille, charcuterie, asperges


Cabernet d'Anjou

  • belle couleur rosée
  • demi-sec

Rosé d'Anjou

  • un beau rosé clair
  • doux

 

  • à déguster frais à une température < 6°
  • tous deux sont très agréables à consommer l’après-midi avec notre broyé du Poitou

 

les Effervescents

vins issus du cépage CHENIN avec parfois un petit pourcentage de CABERNET ou de CHARDONNAY

Fruits d’une Iongue et délicate vinification avec une première fermentation alcoolique puis une 2e fermentation en bouteille, “prise de mousse”, qui assure une pression de 7 kg/cm²

 

Saumur, Méthode Traditionnelle

  • gai, malicieux, élégant, à la perle fine
  • brut ou demi-sec selon la quantité plus ou moins importante de liqueur de remplissage au dégorgement
  • à servir bien frais à toute heure de la journée et aussi bien au début qu’à la fin du repas

Crémant de Loire

  • scintillant de fraîcheur avec ses fines et délicates bulles
  • une réglementation très stricte impose d’utiliser 150 kg de raisins sains, récoltés à la main, pour obtenir seulement 100 l de vin de base, et avec un vieillissement d’au moins 1 an au contact des fines lies produites par la 2e fermentation
  • en blanc (CHENIN)
  • en rosé (CABERNET)
  • à servir vers 6 à 8° dans une flûte pour la fête !
 

 


 

 

  du Saumur,

de l'entrée au dessert...

 

 

la cuisine au vin

 

Elle ne date pas d’hier, de très vieilles recettes en témoignent. Si le vin servait autretois à masquer le goût ou l'état de certains aliments, il constituait le plus souvent la base de la conservation : les marinades associées à l’huile remplaçaient le réfrigérateur inexistant ou la glace difficile à trouver...
Aujourd'hui, le vin apporte ses qualités propres à la cuisine, son parfum rehausse la saveur des plats et sa seule présence en fait des mets gastronomiques.

 
 

menu

Croûtes au gruyère
Bouilliture d'anguilles
Poulardes au crémant
Petits gâteaux au Saumur

 

 

Croûtes au gruyère

  • 4 tranches de pain de mie
  • 150 g de gruyère râpé
  • 1/2 verre de Saumur blanc
  • 1 oeuf
  • 50 g de beurre
  • beurrer les tranches
  • battre oeuf, fromage et vin dans un bol et en tartiner les tranches de pain de mie
  • gratiner à four chaud 7 à 8 minutes

 

Bouilliture d'anguilles

  • 1 kg d'anguille en tronçons
  • 2 oignons
  • 10 cl de crème fraîche
  • 20 cl de Saumur blanc
  • 200 g de champignons de Paris
  • 20 cl de fond de poisson
  • 10 cl d'huile
  • 80 g de beurre
  • faire dorer sans coloration les tronçons d'anguille farinés
  • dans une sauteuse, faire suer oignons et champignons, puis ajouter vin blanc et fond de poisson
  • cuire doucement 10 min et ajouter l'anguille ; cuire encore 10 min
  • dresser l'anguille sur assiettes
  • dans la sauce, mettre la crème et faire réduire à feu doux 3 min
  • assaisonner et monter au beurre
  • verser sur l'anguille

 

Poulardes au crémant de Loire (pour 6)

  • 2 poulardes (2 kg) en morceaux
  • 1/4 de bouteille de crémant
  • 2 verres de Saumur blanc
  • 4 échalotes
  • 150 g de crème épaisse
  • bouquet garni, sel, poivre
  • 4 cuillerées à soupe d'huile
  • 100 g de beurre
  • faire revenir les morceaux de poulardes dans l'huile et 3 noix de beurre
  • jeter la graisse
  • dans le reste du beurre, faire blondir les échalotes émincées
  • ajouter le vin blanc, la moitié du crémant et 2 verres d'eau
  • assaisonner, couvrir et cuire 30 min avec la viande
  • retirer les morceaux de poulardes et réduire la sauce à feu vif
  • ajouter la crème, cuire 3 min
  • remettre la viande, verser le reste de crémant dans la sauce

 

Petits gâteaux au Saumur blanc

  • 300 g de farine
  • 125 g de sucre
  • 120 g de beurre
  • 1/2 verre de Saumur blanc
  • pétrir le tout
  • étendre la pâte et découper à l'emporte-pièces
  • dorer au lait
  • cuire au four sur plaque beurrée et farinée
 

 

cerise sur le gâteau

Faut pas se laisser abattre !
Pourquoi pas ce petit vin chaud
pour se réchauffer cet hiver...

 

 

Vin chaud aux pommes (pour 6 à 8 personnes)

  • 3 pommes reinettes
  • 3 cuillerées à café de sucre
  • 1 bouteille de Saumur rouge
  • 1/2 l d'eau
  • 15 morceaux de sucre
  • 1 zeste de citron
  • quelques râpures de muscade
  • couper les pommes en rondelles d'environ 1 cm d'épaisseur, sans les peler
  • les disposer dans un plat, et saupoudrer de sucre
  • faire caraméliser sous le grill du four 7 à 8 min, en les retournant
  • chauffer le vin, l'eau, le sucre, le zeste de citron et la muscade : dès qu'une mousse se forme à la surface, retirer la casserole du feu
  • ajouter les pommes caramélisées dans le vin ; laisser infuser 30 min
  • filtrer et réchauffer doucement ce vin parfumé
  • servir bien chaud
 

 

 

 

http://www.stleger.info