AINT LEGER DE ONTBRUN (79)

 


l'église de St Léger de Montbrun

 

 

PRESENTATION

 

Région Poitou-Charentes
Département des Deux Sèvres
Arrondissement de Bressuire
Canton de Thouars 1, à 12 km
Communauté de communes du Thouarsais

A une dizaine de km de St Léger de Montbrillais

Pour une localisation plus précise, cliquez ici :
 

 

Accessible depuis la D 759 - D 938 - D 65 - D 162 - D 63
Villes proches : Saumur (34 km) - Loudun (20 km) - Montreuil Bellay (16 km), Niort, Poitiers

Les 1265 habitants compabilisés en 2014 s'appellent les Montbrunois(es).
La commune a gagné 450 habitants depuis 1975.

1183 en 1990
987 en 1982
810 en 1975
879 en 1962
916 en 1954
926 en 1946
925 en 1931
864 en 1921
936 en 1906
910 en 1891
870 en 1876
704 en 1820

C'est la plus vaste commune du canton : la superficie est de 3072 ha !, ce qui donne une densité de 38 hab/km2.
"Profitons de notre espace !"
La longueur de la voirie à entretenir est de 130 km !
L'altitude varie de 50 à 100 m.

 

Je suis bien à Saint-Léger de Montbrun

Petit village, j'aime tes hameaux
Tes hivers doux, tes étés chauds
Je regarde la butte et son clocher
Perché au milieu des blés
J'entends le ronron des tracteurs
J'emprunte le chemin des promeneurs
Je prévois mes lendemains
Dans la fraîcheur de tes matins
Je prolonge mes soirées d'été
J'attends la nuit et son ciel étoilé
Chacun de nous a une image
Chacun de vous a un visage
Dans ce petit village, je laisse ce message :
Je suis bien, très bien
A Saint-Léger de Montbrun

A.M.

 

28,4% de la population a moins de 20 ans, et 6,2% plus de 75 ans.
Il y a une vingtaine d'agriculteurs sur la commune.

 

 Le village doit son nom à la seule butte de Montbrun,
un site panoramique où l'on peut admirer toute la plaine thouarsaise et ses environs.

 

Ne cherchez pas le centre-bourg de Saint Léger de Montbrun, vous ne le trouverez pas !

La commune est en effet composée de 8 "villages" : Vrères, Orbé, Puyravault, Daymé, Chenne, Meulle, Tillé et Rigny, dont aucun ne s'appelle Saint Léger de Montbrun.
Ce sont des villages dans le sens où ils regroupent des dizaines d'habitations. Mais la commune est aussi truffée de petits lieux-dits où l'on trouve de 1 à 5 habitations : La Verrerie (également appelée La Butte), Lavaux-Fourche, Le Gripaux, La Croix Blanche, Saint Léonard, Beauvais…
Au lieu-dit Saint Léger de Montbrun ne se trouvent que l'église et le cimetière.

Dans les villages de Vrères, Meulle et Chenne, on trouve des sources et des fontaines dont les eaux sulfureuses ont été utilisées pour leurs vertus curatives aux siècles derniers. Jusqu'à la Révolution, les eaux sulfureuses du lavoir de Vrères ont été utilisées par les gens du pays pour le traitement des maladies cutanées.

 

la mairie, qui se trouve à Vrères

la chapelle paroissiale de Vrères
à côté de la salle socio-éducative

 

 

UN PEU D'HISTOIRE

Mentionnée pour la première fois en 994 sur un document du charnier de Saint-Florent-de-Saumur sous le nom de Mons Monbrini, la paroisse devint Saint Léger de Montbrun en 1340. Elle dépendait sous l'Ancien Régime de l'élection du Doyenné et de la Vicomté de Thouars, de la Sénéchaussée de Saumur et du Baillage de la Grande Marche.

La butte de St Léger, qui servait de base à la commune, a inspiré de nombreux écrits, dont les premiers remontent à 994 : "Mont du Diable", oratoire construit par Léger, abbé de St Maixent, "Grange des Templiers" où saint Louis, en partant en guerre contre les Anglais, fit un arrêt en 1242 pour prier, église incendiée en 1568 par les protestants - la commune avait alors environ 700 habitants - cette butte de St Léger de Montbrun est très importante sur le plan historique.

 l'église de St Léger de Montbrun et son cimetière sur leur butte de fuffeau

pour découvrir la carte de Cassini (fin du XVIIIe)

Des reliques du saint Léger sont conservées à Montbrun. Elles y sont spécialement vénérées lors du pèlerinage annuel de septembre.
Une antique cloche provenant de l’église, l’une des plus anciennes des Deux-Sèvres, fut découverte en 1887 en labourant d’anciens marais.

C'est sur un des flancs de la butte que nous trouvons la "fontaine de Chenne", "le bassin sulfureux" avec ses sources reconnues dès 1681. En 1787, à Vrères, un archevêque et l'évêque de Tours vinrent en cure et se trouvèrent guéris de la maladie cutanée qui les faisait souffrir.
En août 2005, le nettoyage du site est engagé. La faune et la flore y sont très diversifiées et abondantes. Dans un livre de 1871 intitulé "Examen critique sur l'Histoire de Thouars de M. Hugues Imbert", il est noté au chapitre "Appendices et Pièces Justificatives" que les eaux du bassin de Chenne sont toujours à 18° et ne semblent pas geler en hiver. Or deux relevés notent 7° et 8°...

 le bassin de Chenne, sur le flanc Ouest de la butte de Montbrun


des coupures de presse anciennes ici

Qui es-tu, Raymond Duplantier ?

 

  

 

Mon brin de mémoire de Saint Léger

la vie de la commune

souvenirs d'école

les fiançailles et le mariage

les commerçants et artisans des années 30 à 50

l'agriculture

 

AUTRES CURIOSITES
 

le site mégalithique de la Pierre Levée

pendeloque, perles, calcaire, quartzite et roche métamorphique du néolithique
sépulture de Puyravault à St Léger de Montbrun -
http://www.musees-poitiers.org

le château de Rigny
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Léger-de-Montbrun

Avant la Révolution, dans sa chapelle, 58 messes et 2 services étaient célébrés chaque année, qui rapportaient 40 livres au curé desservant, 3 livres au vicaire et 3 livres au syndic de la paroisse.
Le château fut occupé par les Vendéens qui, en 1793, y entreposèrent des vivres saisis à Thouars, notamment de la farine.

Le 4 mai 1897, la comtesse Jeanne-Marie Haward de la Blotterie, châtelaine de Rigny, périt à Paris dans l'incendie célèbre du Bazar de la Charité. Créé en 1885, c'était une organisation caritative dont le but était d'assurer la vente d'objets divers au profit des plus démunis. L'incendie fit 129 victimes, pour la plupart des femmes issues de la haute société parisienne. Outre la châtelaine de Rigny, on retrouva parmi les victimes la sœur de l'impératrice d'Autriche (la fameuse Sissi). 

le château de Beauvais
http://www.mesvoyagesenfrance.com/D79/Saint-Leger-de-Montbrun.html

Né en Anjou au Puy-Notre-Darne en 1757, Pierre Quétineau, après avoir servi pendant 8 ans dans le régiment de Champagne, s'installa en 1781 à Saint-Léger-de-Montbrun où il se fit agriculteur.
Elu capitaine des grenadiers lors de la création, en 1791, du 1er bataillon des volontaires des Deux-Sèvres, il fut l'année suivante, à la demande de Dumouriez, général des armées de la République, attaché à l'état-major de l'armée du Nord. En 1793, il était promu colonel.


le général Dumouriez

En congé à Saint-Léger au début de l'insurrection vendéenne et à la demande pressante des habitants de Thouars, il prit sans enthousiasme semble-t-il le commandement d'un corps d'armée de 3 000 hommes qui, après avoir évacué Bressuire le 2 mars, fut attaqué le 4 à Thouars par 20 000 Vendéens et dut se rendre.
Le fait d'avoir appartenu à l'état-major de Dumouriez, condamné à mort pour trahison, le rendit suspect, de même que la générosité dont il avait fait preuve à Bressuire envers les généraux vendéens qui lui témoignèrent leur estime.
Il fut jugé par le Tribunal révolutionnaire, condamné à mort et guillotiné le 17 mars 1794. Sa femme qui à l'audience avait crié "Vive le Roi" fut également condamnée à la peine capitale, le 26 mars. S'étant déclarée enceinte, elle ne fut pas exécutée.

 

 

 

De l'église de Montbrun isolée sur sa butte de tuffeau, la vue est imprenable
sur la butte de Tourtenay et la vallée de la Dive et du Thouet.

 

le blason de St Léger de Montbrun - http://blason-des-villes.e-monsite.com

Parti : au 1er d'azur au rencontre de chevreuil d'argent, au 2e de gueules à l'arbre d'argent ; au chef à deux pointes en flancs de sinople chargé d'une église d'argent essorée de sable et adextrée d'un sapin du même.

 

Gargantua à St Léger de Montbrun ?

26 août 1764 - la première école !

Découvrez ici la terrible et édifiante histoire
de Jean Longuefosse, en cliquant sur la main...

visite d'une tuilerie-briqueterie

Au milieu des plantes elle infuse sa passion

 

 

ASSOCIATIONS

Proche de Thouars, la commune est riche d'un milieu associatif dynamique et offre un cadre de vie agréable :

  • Paint Ball
  • Union des Anciens Combattants
  • ACCA St Léger de Montbrun (chasses à courre aux chevreuils et aux renards organisées)
  • Club de randonnées pédestres "Les 1000 Pattes Thouarsais"
  • Amicale des agriculteurs d'Orbé
  • Ateliers déco-village (loisirs créatifs)
  • Association musicale
  • Association Nostalgia (danses de salon)

 

 

vues anciennes et vues récentes
avec des compléments historiques

les dolmens de Puyraveau

du dépôt de munitions au parc d'énergies renouvelables

photos de classe

 

MEMENTO

la mairie de St Léger de Montbrun  

  • Mairie : 05 49 96 70 01
    mairiesaintlegerdemontbrun79@orange.fr
  • Correspondante de l'Association des St Léger :
    Valérie Renault - 06 30 70 13 90
    valerie1971.renault@orange.fr

Jean-Jacques Petit : 2001 / 2014

Marinette Cartier : 2016 / ?

bulletin municipal 2011

 

2014 - de gauche à droite : Marlène Durdon, maire
Marylène Sauvestre (2e adj.) / Marc Aubert (1er adj.) / Alain Doué (3e adj.)

 

les maires de St Léger de Montbrun

Le record de longévité est détenu par Monsieur LHERMITE Auguste
qui a occupé le poste de Maire pendant 41 ans. Avis aux amateurs !

1793-1806 : PERREAU Maximilien

1913-1945 : GAMBAUD Joseph

1806-1808 : DIXMIER

1945-1955 : GUILLON Henri

1808-1815 : GRABOT R

1955-1963 : BOUCHETEAU Abel

1815-1821 : PORCHE

1963-1971 : HERAULT Camille

1821-1862 : LHERMITE Auguste

1971-1973 : JEVAUD Marcel

1862-1874 : THIBAULT Henri

1973-1983 : BIBAULT Robert

1874-1876 : DIXMIER Jean-Marie

1983-2001 : GUERET Claude

1876-1888 : MESLIER Vincent

2001-2014 : PETIT Jean-Jacques

1888-1908 : BASTARD Pierre

2014-2016 : DURDON Marlène

1908-1913 : CHEMINEAULT Alexandre

2016- ? : CARTIER Marinette

 

 

c'est la récréation - on joue ?

 

les derniers bulletins municipaux

2010
2011
2012
2013
2014
2015

2016

 

visitez le site officiel de la commune ici :

 

 

 

http://www.stleger.info