oom - le Maire présente sa commune

 

 

La commune de St Léger-les-Melle, suite à sa fusion avec l'Enclave de la Martinière à partir du 1er janvier 1973, est devenue St Léger de la Martinière.
Avec environ 1100 habitants, sur une superficie de 2500 hectares, notre commune est située sur un plateau d'une altitude de 160 mètres.

 

 

Elle est creusée de trois vallées profondes, dans lesquelles coulent de petites rivières.
Deux d'entre elles, le Mareuil et le Bignon, forment la Légère au niveau de St Léger. La Légère, après avoir traversé l'étang de l'usine Rhodia, va se jeter dans la Berlande au lieu-dit Canteau sur la commune de Paizay-le-Tort.
Dans la 3e vallée coule la Béronne, alimentée par le ruisseau de la fontaine de Triangle et plusieurs petites fontaines, très prisée par les pêcheurs, notamment à la mare de Pied Pouzin.

 

 

La commune est rurale. Elle compte encore dans ses villages 24 exploitations agricoles avec des troupeaux caprins, vaches laitières et allaitantes, bovins viande et une grande partie en céréales. Dans cette zone se trouvent également 5 artisans (maçons, ébéniste, bûcheron).

La zone industrielle "Rhodia" et la zone commerciale et artisanale (qui compte environ trente entreprises et commerces), ainsi que le bourg, la cité Pierre Brune et le Clos de la Talle, caractérisent le côté urbain de la commune.

 

 

Lieu de jeunesse, notre école publique devient un véritable groupe scolaire avec ses 6 classes et ses 142 élèves, de la maternelle au CM2, avec son restaurant, sa bibliothèque, sa salle informatique et sa garderie. Autre lieu : une école privée au lieu-dit la Bertramière, avec ses 40 élèves de la 6e à la 3e.

 

 

St Léger-la-Martinière se situe sur la D950 entre Poitiers et Saintes. Dans la traversée du bourg, la route prend le nom du Grand Chemin St Jacques de Compostelle.
De chaque côté existaient d'anciennes auberges qui se sont transformées en habitations, mairie et salle polyvalente avec son pigeonnier, la fauconnerie à côté du fournil, son jardin fleuri et le jeu de boules. Sur la place ombragée de tilleuls se trouve l'église du XIIe siècle.

La commune est très animée avec le foyer rural et toutes ses sections ainsi que de nombreuses associations qui participent très activement à divertir la population.

Pour vos promenades, des chemins de randonnée vous feront découvrir nos lavoirs et divers points de vue. Venez découvrir St Léger-de-la-Martinière, vous y serez toujours les bienvenus.

Marcel VEZIEN, Maire de St Léger-de-la-Martinière

 

le logo de la Communauté de Communes du Canton de Melle

Source : Journal de la Communauté de Communes du Canton de Melle - 2005

 


 

 

l'église Saint-Léger

 

 

Edifiée au XIIe siècle, l'église de St Léger lès Melle relevait de l'abbaye de St Jean d'Angély.
Elle a été restaurée en 1682 par l'architecte Le Duc, dit "Toscane", aux frais de René de Poix, seigneur du fief de St Romans, qui fit représenter ses armes de chaque côté du choeur.
Un sculpteur illettré a gravé "elle dègle" pour désigner les ailes d'aigles figurant sur le blason. 

La nef est pavée de pierres tombales, dont celle de Charles Lecoq, seigneur de St Léger, mort en 1718.
Le portail date du XVIe. Au XIXe, on procède à diverses restauration et percements de fenêtres dans le choeur. 
En 1901, le pignon de la façade a été refait, et deux nouvelles cloches y ont été placées.

 

 

 

 


 

Et pour finir, un brin d'humour noir :
1 / La commune de St Léger de la Martinière vous souhaite bonne route.
2 / Emplacement disponible...

 

 

 

 

http://www.stleger.info