des andonnées pour des istoires

 

En 2002, 72 classes de la circonscription de l'école du Pré-Rousseau partent en randonnée pédestre ou cycliste. Au cours de la sortie, les enfants relèvent tout ce qui leur semble remarquable (monuments, évènements...)
A leur retour en classe, ils inventent une nouvelle à partir de tous ces éléments, puis l'envoient à la classe qui part après eux. Cette classe continuera la nouvelle en se servant des éléments qu'elle-même aura trouvés.
Au final, il y aura 19 histoires que nous vous invitons à découvrir.

Source : http://hebergement.ac-poitiers.fr/ecoles79/inspections/Melle/Archives/Randonn%E9es/2002/randos2002.htm

Voici l'une des histoires écrites par nos randonneurs.


 l était une fois une petite princesse qui s'appelait Madeleine.
Depuis des centaines d'années, la princesse était endormie dans le château de Pied Pouzin.

Un jour, un papillon est venu se poser sur le bout de son nez. Elle s'est tout de suite réveillée et elle est allée se promener dans les sentiers de Fressines en suivant un petit écureuil.

En passant près du Mayole, elle voit d'abord une maison de paille toute écroulée. Plus loin, au bord du Lambon, elle aperçoit une maison en bois, puis une autre en pierre.
"Oh ! Est-ce que je vais rencontrer le loup ?" se dit la princesse.

Elle continue sa route et voit… des traces de loup !
Elle se retourne et elle voit… LE LOUP ! ! !

Alors elle court vite vite et elle arrive à la grotte de PARABAS. Vite, elle rentre et la sorcière lui dit : "Je vais t'aider. Prends cette carte et suis les panneaux avec les étoiles. Tu arriveras au château de Faugeré. C'est le château d'un prince. Mais prends ce cheval, il ira plus vite que le loup."

La princesse Madeleine remercie PARABAS et part aussitôt. Elle croise de jolies chèvres mohair, blanches et très douces, et elle arrive au château de Faugeré.

La princesse entre dans le château et rencontre le prince.

Pendant ce temps, le loup a retrouvé les traces du cheval. Le prince et la princesse Madeleine décident de se promener dans les petits sentiers de Saint-Léger et à la ferme de l'Orberie.

Le loup les suit et se cache dans les buissons. En se promenant, ils ont vu des chèvres, des boucs, des vaches, des canes, et ramassé des châtaignes, des marrons, des glands, des feuilles d'arbres, des champignons et des fougères. Malheureusement, le loup est caché dans ces fougères et attaque le prince et Madeleine.

Le Prince sort son épée pour faire peur au loup. Ils vont se réfugier dans la vieille chapelle abandonnée du château de Monteneau, abîmée par la chute d'un arbre, lors d'une tempête.

Le Prince et Madeleine ont très peur. Soudain, le cheval de la sorcière arrive au secours de Madeleine et du Prince. Il passe par le trou du toit ! Le cheval vole !!

Nos deux amis sont surpris, ils montent sur le dos du cheval, qui s'envole et les ramène au château. Le Prince et Madeleine, en arrivant, ont prévenu les villageois qu'il y avait un loup à côté de la chapelle. Ceux-ci prennent leurs fourches, vont le chasser, et le font fuir.

Madeleine et le Prince se sont mariés, tous les villageois ont été invités. On n'a jamais revu le loup. Tout le monde vécut très heureux.

FIN

 

Les petits et brillants randonneurs-écrivains étaient :

  • les CP de Fressines
  • les CP de Beaussais
  • les GS/CP de St Léger de la Martinière
  • les GS/CP de Limalonges
 


 

Ci-dessous un article de presse du Journal de Saône et Loire daté de 2001 :

 

aint Léger de la Martinière en isite

 

21 juin 2001

Dans le prolongement du rassemblement des St Léger de France et d'Ailleurs, qui s'est déroulé les 2 et 3 juin derniers à St Léger les Paray (71), 29 enfants de l'école de St Léger de la Martinière (79) ont été accueillis lundi soir à la salle des fêtes du village.

Au départ, l'initiative était de Francine Épinoux, institutrice à St Léger de la Martinière, qui désirait établir un échange scolaire avec l'école de St Léger les Paray, qui malheureusement n'en a pas.

Le président des Amis de Léo, Raphaël Bouchot, a lancé Francine Épinoux sur la piste de St Léger sur Vouzance (03).
L'institutrice, Christelle Mirlicourtois, n'a pas hésité une seule seconde et la correspondance scolaire a ainsi vu le jour entre les deux St Léger.

 

 

Ce lundi donc, en présence du maire Jean-Pierre Desserprit, un repas typiquement charolais (truffe, saucisson chaud, fromage blanc et cacou), confectionné par le GRETT et les Amis de Léo, était organisé à la salle des fêtes de St Léger les Paray afin d'accueillir les enfants de St Léger de la Martinière.

Ce rendez-vous entrait dans le cadre d'un voyage découverte de 4 jours pour les écoliers, logés dans un gîte à Melay.
Pendant le repas, les enfants ont eu le privilège d'écouter un air de musique grâce à la présence de membres du GRETT.

© Copyright Le Journal de Saône et Loire

 

   

 

 

 

http://www.stleger.info