l'église aint-éger 

 

environs de Dausse - St Léger de Penne - l'église

 

 

l'église Saint-Léger vue depuis le sud
L'église entourée du cimetière est implantée dans la plaine du Boudouyssou.

 

  

xtérieur

Les murs de la nef et du choeur sont romans (milieu du XIIe s.)
Une 1re chapelle est construite sur le flanc nord du chevet (XIIIe ou XIVe).
Le portail sud, en arc brisé mouluré en cavet, est datable de la fin du XVe ou du début du XVIe.
D'après le chanoine Durengues, l'évêque d'Agen autorise en 1662 la construction d'une chapelle latérale. 
En 1668, Claude Joly signale simplement lors de sa visite pastorale que le choeur est voûté et qu'il n'y a pas de clocher.
Le clocher-pignon date probablement du XVIIIe.
La sacristie a été adjointe au sud en 1829.
Le cadastre de 1830 montre l'édifice avec ses chapelles nord, son porche et sa sacristie, mais dépourvu de chapelles au sud.
Des travaux de restauration sont réalisés au tournant des années 1850-1860.
Le voûtement de la nef, la construction de la chapelle sud ainsi que le percement des baies des chapelles ont été réalisés durant le 4e quart du XIXe.
L'extérieur a été restauré vers 1999.

Le chanoine Durengues (1860-1948), originaire du Villeneuvois, publia de nombreuses études d'histoire religieuse locale. Il laissa une histoire manuscrite de toutes les paroisses du diocèse d'Agen qu'il légua aux Archives départementales du Lot et Garonne.
Chaque paroisse renferme des renseignements sur la toponymie, les monuments religieux, la topographie, l'archéologie, la démographie.

Pour lire ceux concernant Saint Léger de Penne
(et les autres paroisses de Penne d'Agenais, cad
Magnac, Penne, Port de Penne, St Martin des Cailles et Ste Foy de Penne)

 

St Léger de Penne - l'église Saint-Léger vue depuis le nord

 

 

l'église Saint-Léger - le chevet

 

 

la chapelle nord

 

 

la façade ouest

le portail sud

 

 

le chemin de croix (1877)

la croix du cimetière (1884)

 

 

vue depuis le sud-ouest

intérieur de l'église

 

 

ntérieur

Lors de sa visite en 1551, le vicaire Jean de Vallier trouve une église déjà imprégnée "de l'esprit huguenot" : les chrémières pour la baptême sont absentes, la chaire a été remplacée dans le choeur par le banc d'un certain de Lard. En partie rétabli aux XVIIe et XVIIIe par la famille de Bonal, qui donna naissance à un évêque de Clermont, le mobilier dut dépérir rapidement, car une supplique adressée en 1823 à la duchesse d'Angoulême souligne que l'église de St Léger est "sans tabernacle, sans vases sacrés, sans ornements". Meubles et objets furent acquis au milieu et dans la 2e moitié du XIXe, ainsi de l'autel néo-classique de la Vierge, du vitrail du choeur (1860), du maître-autel, de l'autel de saint Jacques ou du chemin de croix (1861). De nombreuses statues de série, pour la plupart d'origine toulousaine, viennent compléter l'ensemble au tournant des XIXe et XXe s.

reliquaire - 3e quart XIXe

20 septembre 1923 : demande de secours à S.A.R. Madame la duchesse d'Angoulême pour les huit églises paroissiales de la commune de Penne :
Les églises de Saint-Léger et de Saint-Martin sont "sans tabernacle, sans vases sacrés, sans ornements, et l'une sans vitraux et sans cloche". 
La paroisse de Saint-Léger "a donné naissance à Monsieur de Bonal, ancien évêque de Clermont. La famille de ce vertueux prélat habite encore le même lieu, mais la tourmente révolutionnaire l'a mise bien loin d'accorder des secours à une église que deux branches de la famille entretenoient à leurs frais avant ces temps de malheur."

Source : AD du Lot et Garonne

 

bénitiers - XVIIIe

 

 

calices

 

 

croix d'autel - XVIII et XIXe

 

 

ciboires

 

 

ostensoirs

 

 

plat de quête - fin XVIe début XVIIe

Source : http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/LISTES/bases/france-dpt.htm

 


 

Vous trouverez ci-dessous trois photos (parmi d'autres !) extraites du site http://www.petit-patrimoine.com avec le description de l'église St Léger de Penne ainsi faite :
"Dans une large vallée plantée de pruniers alignés en tout sens, quelques maisons, et, posé là, ce petit caillou blanc d’origine romane.
Un clocher triangulaire, une porte fermée, une abside à modillons, un chemin de croix en animation du mur de cimetière...
Un endroit paisible sous le soleil printanier.
Tout proche au sud, un imposant château privé.
"

 

l'église

 

 

le tympan occidental

 

 

le loup

Source et lien : http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=47203_1

 


 

2 octobre 2013 - jour de la saint Léger

Le circuit des églises romanes en Quercy Agenais proposé par l’office de tourisme intercommunal pennois s’est terminé par la visite de l’église de Saint-Léger sur la commune de Penne-d’Agenais.
Ces circuits sont l’occasion de découvrir et de valoriser les chefs-d’œuvre du patrimoine et de mettre en valeur le travail de celles et ceux qui s’engagent pour leur sauvegarde.
L’église entourée du cimetière est implantée dans la plaine du Boudouyssou.
L’édifice date du milieu du XIIe siècle et de la 2e moitié du XVIIe siècle.
Les murs de la nef et du chœur sont romans, construits au XIIe siècle.
La chapelle sur le flanc nord du chevet, du XIIIe ou XIVe siècle.
Le portail sud, en arc brisé mouluré en cavet, est datable de la fin du XVe ou du début du XVIe siècle, la chapelle latérale de 1662.

 

 

Outre la rose qui orne le portail occidental que surmonte un clocher-pignon, les visiteurs ont pu admirer un plat de quête en cuivre repoussé de l’Atelier de Dinant, avec décor d’Eve et le serpent du XVIe siècle, ainsi qu’un tableau récemment restauré représentant saint Pierre repentant du XVIIe siècle, une copie d’un tableau de Charles Le Brun gravé par Gilles Rousselet.
Ces deux magnifiques œuvres étaient exceptionnellement présentées au public ; elles ne sont pas habituellement déposées au sein de l’église.
Les visites de ces églises romanes du Lot et du Lot-et-Garonne sont commentées par Mireille Colas, historienne de l’art, et Maria Garrouste, bénévole au sein de l’office de tourisme et raconteuse de pays.

Source : http://www.ladepeche.fr

 

 

 

 

 

http://www.stleger.info