carte topographique de la Guyenne levée par Belleyme, vers 1762-1783

 

Le chanoine Durengues (1860-1948), originaire du Villeneuvois, publia de nombreuses études d'histoire religieuse locale. Il laissa une histoire manuscrite de toutes les paroisses du diocèse d'Agen qu'il légua aux Archives départementales du Lot et Garonne.
Chaque paroisse renferme des renseignements sur la toponymie, les monuments religieux, la topographie, l'archéologie, la démographie.

Pour lire ceux concernant "St Léger de Damazan et son annexe Monluc"

 

 

 

pont sur la Garonne, dit pont du port de Pascau - vue d'ensemble prise en amont

Il est situé sur l'emplacement d'un ancien passage de la Garonne, peut-être sur une des voies de la Ténarèze, où se trouvait un bac. Un pont suspendu à péage remplaçant le bac est achevé en 1843. Un nouveau pont à tablier métallique est projeté en 1891, et exécuté peu après.

La circulation se faisant de plus en plus dense, le pont suspendu devint insuffisant. Une passerelle de fortune fut construite. Commencée en 1933, elle fut emportée en mars 1934 par une inondation. Le nouveau pont, construit en 1935, d'une architecture moderne, est classé parmi les plus beaux ponts de France.

 

 

 

 

vue d'ensemble du pont du port de Pascau

 

 

 

le pont du port de Pascau

 

 

 

 

 

 

ferme à Monluc

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

intérieur de la grange

 

 

 

matériaux de deux murs

 

 

 

séchoir à tabac

Le tabac, qui fait partie de la famille des solanacées, comme la pomme de terre ou la tomate, est une plante qui se trouvait, à l'état sauvage, dans les régions tropicales du continent américain et en Australie.
C'est Christophe Colomb qui, dès 1492, Ie fit connaître, d'abord à Cuba, puis en Espagne, où il eut un grand succès, notamment en raison des vertus médicinales qu'on lui prêtait.
Jean Nicot (qui donna son nom à la nicotine) fit découvrir le tabac à Catherine de Médicis, qui s'en servait pour soulager ses migraines.
À celle époque, la culture du tabac se répand : d'abord aux Antilles, puis en Espagne et au Portugal. Au milieu du XVIIe s., il était cultivé sur pratiquement toute la planète. Prisé, bu en tisane ou chiqué, il sera ensuite fumé.
Le tabac, dont les feuilles sont récoltées sur la plante adulte puis séchées, est cultivé, en France, essentiellement en Alsace et dans le Sud-Ouest où il apprécie lui aussi son climat chaud et humide.
Chaque année, la France produit entre 90 000 et 100 000 tonnes de tabac.

 

 

 

séchoir à tabac - détail des vantaux

 

 

 

St Léger - la Castéra et la motte
moulin construit sur une motte médiévale - XVIe ou XVIIe siècle

 

  

 

détail de l'appareil

 

élévation sud-ouest de la tour

 

 

 

la place, rue du Centre, à St Léger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pigeonnier, dans le village

 

Source : http://www.culture.gouv.fr/documentation/memoire/LISTES/bases/france-dpt.htm

 

 

les 2 églises
Longuetille et le Mirail

erci de fermer l'agrandissement sinon.

 

  

 

  

 

http://www.stleger.info