la fête de la aint acques, en août 2006

1/4

 

 

C'est un petit village qu'il faut gagner, situé très exactement au bout du monde.
L'invraisemblable route qui y conduit vous mène à un écrin de paradis, bien loin (70 km) du strass et du stress de la Côte.
Là, dans ce lieu qui a été et reste une terre d'accueil, l'on vous invite. Ce week-end fut un éblouissement.
Y retourner, vite.

Chantal et Christophe, août 2006

 

e programme des estivales 2006

dimanche 23 juillet à 21h : concert dans l'église avec OPUS QUINTET

dimanche 30 juillet : moisson du blé au lavoir et foulage
spectacle par les enfants de St Léger

vendredi 4 août à 21h : place de l'église, concert de jazz avec SWING PARADE

samedi 5 août
14h : concours de boules en doublettes
22h : bal avec les gars de la Roudoule et Fabienne

dimanche 6 août
9h30 : aubades à la population
11h15 : cérémonie aux monuments aux morts
11h30 : messe et procession
16h : jeux divers pour petits et grands
18h : spectacle des enfants
18h30 : apéritif d'honneur
22h : grand bal avec les gars de la Roudoule et Fabienne

lundi 7 août
10h : tournée de la Tarte
16h : concours de boules mixtes

 

les 3 ponts :
1. pont suspendu de 1899 (65 mètres d'à-pic !)
2. pont muletier (...)

 

 

le pont suspendu et, au-dessous, le pont muletier des Gorges de la Roudoule, route de St Léger

 

le 3e pont, médiéval, si bas...

 

l'arrivée à St Léger

 

concert de jazz avec Swing Parade, le vendredi 4 août 2006
Ces concerts, gratuits, sont une volonté politique du Conseil Général des Alpes Maritimes. 
Gloire lui soit rendue !

 

 

Edouard David, maire, félicite nuitamment le groupe, qui le mérite amplement !

 

aquarelle sur papier d'Alexis Mossa "l'église paroissiale de St Léger et le calvaire"
Alexis Mossa (1844-1926) fut peintre carnavalier et conservateur du musée de Nice.
Il est l'auteur de 8 000 aquarelles sur la région.
On distingue au 1er plan le calvaire, avec la croix placée aujourd'hui sur le clocher, ainsi que la pierre sculptée qui la supporte, maintenant incorporée au mur de la place.
A cette époque, avant 1914, le cimetière est devant l'église.

 

 

la stèle de 1875

Située place de l'église, cette stèle provient d'une croix du jubilé qui était placée dans l'ancien cimetière.
L'iconographie représente certains instruments de la passion du Christ, qui sont traditionnellement le marteau, les clous, la lance, le bâton, l'éponge, les tenailles, les mains, l'échelle, les verges et la couronne d'épines, souvent placés aux côtés d'objets rappelant les épisodes ayant précédé la passion.

 

 

 

l'église Saint-Jacques le Majeur

L'édifice date du XIIe siècle et a été remanié au XVIe.
En 1717, alors que l'église paroissiale menace de tomber en ruine, sa voûte et sa nef sont réparées grâce à la générosité d'un bourgeois du pays, Raphaël Douhet, qui prend alors à sa charge la totalité des travaux.
L'église conserve de cette époque une chaire en plâtre. Rénovée et crépie en 1963, la belle petite église de style roman rustique, restaurée à nouveau en 1999, propose une exposition permanente de reproductions photographiques de retables de Bréa en association avec l'Ecomusée de La Roudoule.
La clé est disponible à l'auberge du Coustet.

 

 

 

 

un village agricole

Situé entre la vallée du Var et la vallée de la Roudoule, St Léger, perché à 1000 mètres d'altitude, est un petit village étalé sur 461 hectares à flanc de coteau, proche des Gorges de Daluis.
Entouré de prairies, de forêts de pins et de hêtres, St Léger est situé dans un environnement verdoyant magnifique, propice à un tourisme naturel de qualité.

St Léger est actuellement peuplé de 68 Saint Légeois et situe son développement entre tradition et modernité. C'est un des rares villages où l'agriculture est encore bien présente. Une identité réaffirmée à l'entrée du village à travers l'exposition de vieux outils agricoles.

Jusqu'en 1760, date du Traité de Turin, la vallée de la Roudoule et St Léger, en frontière de la Savoie, appartiennent à la France et font partie de la Provence.
Le 24 mars 1760, St Léger revient au Comté de Nice, possession du Roi de Piémont-Sardaigne. Les gens continuent néanmoins à parIer le Provençal, même si le village est devenu "savoyard et sarde".
De 1793 à 1814, St Léger redevient français... puis sarde de 1814 à 1860 !

En 1860, par référendum, les 38 votants inscrits à St Léger votent à l'unanimité le "oui" pour le rattachement à la France.

En 1823, des bornes sont placées tout le long de la frontière ; elles séparent aujourd'hui les Alpes de Haute-Provence et les Alpes-Maritimes.
Celle située sur la commune de St Léger se trouve près d'une balise des chemins de randonnée autour de St Léger, en haut de laquelle on reconnaît le sanglier Léo !
L'original de cette borne se trouve au pied de l'escalier de la mairie.
Ce passé mouvementé explique une curiosité administrative : le village de St Léger appartient aux Alpes-Maritimes, alors que sa forêt communale, sur le massif en face, est située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence !

 

 

 

 

 

 

 

St Léger au début du XXe siècle

une coseigneurie avec Daluis

La première mention du castrum "Santi Laugerii" date de 1262.
La commanderie hospitalière de La Croix-Sur-Roudoule cite St Léger comme l'une des propriétés de l'Ordre.
Les terres sont partagées en coseigneurie avec le seigneur de Daluis. Ils se répartissent les droits de haute, de moyenne et de basse justice ainsi que les droits banals sur le four et le moulin.
St Léger a été probablement établi pour contrôler l'un des axes principaux de communication vers Daluis.
La coseigneurie se maintient malgré le dépeuplement de St Léger en 1471, dû notamment aux nombreuses résurgences de la grande peste de 1348.
Si l'Ordre conserve ses droits, les seigneurs locaux concèdent les leurs au prévôt de Glandèves en 1585, puis au seigneur de Daluis, René de Castellane, et à ses descendants de la fin du XVle à 1670. Le fief appartient ensuite au seigneur de La Gaude, Claude Villeneuve, puis à Antoine Gaston Achardan-Achiardi en 1783.

 

Les enfants - délicate attention - nous offrent leur spectacle.

 

 

la uite

 

 

 

http://www.stleger.info