une issive datée de 1796

 

 

 

 

 

 

 

St Léger sous Beuvray, le 14 7bre 1796 (1)

Monsieur,

Vous trouverés cy joint levaluation des pieces qui composent votre domaine et manouvrerie (2) de La Colonge, article par article, conformement a votre demande.

Nous en remimes, mr Dufraigne et moy, une copie à mr votre Beau frère le neuf de ce mois ; qui sen doute ne manquat pas de vous communiquer.

Comme ce petit objet est à ma portée, je vous propose de me laffermer (3) dans le cas ou il tomberoit à vous en partage (4), j'en parlay aussi a mr Guenot.

Si je vous suis bon pour autre chose dans notre pays, vous pouves memployer ; j'auray toujours du plaisir a vous obliger (5) et me dire tres sincerement,

Monsieur, votre tres humble et tres obeissant serviteur.

Alexandre

mr Dufraigne na pas signe la copie que je vous envoye par ce quil il est en campagne (6) pour plusieurs jours, il a signé celle qui a eté remise a monsieur Guenot

 

28200 Lt (livres tournois) (7)
Semance des boisselées
(8) : (à la suite des calculs) le domaine est de la semance de deux cent vingt six boisselées et la manouvrerie (encore des calculs) 12 boisselées.
Total : 226 + 12 / deux cent trante huit boisselées

 

(1) 7bre = septembre. Nous sommes sous le Directoire.
(2) La manoeuvrerie, c'est la ferme où travaillent les manouvriers, c'est-à-dire les manœuvres, travailleurs agricoles souvent logés et nourris sur place, et peu payés, pendant les périodes de labour et de récoltes.
(3) Affermer, c'est donner à ferme ; avec "un bail à ferme", c'est-à-dire mettre en location ses terres
(4) après une probable succession ou un "partage" de biens en famille
(5) vous obliger = vous remercier ; c'est-à-dire "être votre obligé", autrement dit "vous devoir quelque chose"
(6) en campagne = en déplacement, pour affaires probablement, dans les villages de la région (usurier, notaire ?)
(7) monnaie en usage avant le franc… et l'euro !
(8) boisselée = surface de terre que l'on peut ensemencer avec un boisseau de blé (ou autre céréale)
La valeur est variable selon les régions et les époques.

 

 

 

pour un agrandissement

 

 

la Collonge au petit matin - mai 2007 http://www.flickr.com

 

 

Merci à Michel Guironnet pour sa contribution.

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

On voulait dire : "sous Beuvray" ;O)

 

 

oblitération de 1961

 

 

 

 

route du Beuvray

 

 

 

 

 

 

verso oblitéré en 1979

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

oblitération de 1965

 

 

oblitération de 1971

 

 

oblitération de 1994

 

 

 

 

 le sommet du Mont Beuvray

 

 

 

 

aint Léger et le euvray en 1725

les doléances des habitants de Saint éger en 1789

la ête du Mont Beuvray en 1875 et en 1924

ibracte et le Beuvray en 1903 et en 1908

Le p'tiot de la mère outard - 1907

1934 - ù passer ses vacances ?

 

 erci de fermer l'agrandissement, sinon.  

 

 

 

 

http://www.stleger.info