Chansons et comédies pour 87 enfants

 

16 décembre 2008

Après-midi de fête pour les 87 enfants de Saint-Léger-lès-Paray, dans la salle des fêtes où les sapins trônaient, décorés par les enfants. Le comité des fêtes leur avait offert un spectacle de chansons et de comédies musicales.
C'est la troupe "les Dominos" venue de Marcigny avec Catherine et Jean Pierre qui, pendant près de 90 minutes, a fait chanter tour à tour enfants et parents. Mais le clou du spectacle fut l'arrivée du Père Noël. Tous les enfants de la naissance à 10 ans reçurent un cadeau offert par la municipalité : peluche pour les plus petits, camions, garage pour les mécaniciens en herbe, jeux pour les plus intellectuels agrémentés de friandises.

Une fois sa hotte vide, le Père Noël est reparti vers sa lointaine contrée afin de recharger son traîneau tiré par 4 rennes. Car sa tâche n'est pas achevée. Il doit bientôt revenir le 24 décembre. Surveillez vos cheminées ! Le spectacle a ensuite été suivi d'un goûter offert par le comité des fêtes.
Les enfants sont rentrés chez eux les bras chargés de cadeaux et les yeux remplis de bonheur d'avoir passé un bel après-midi.

© Le Journal de Saône et Loire


  

 

Grand succès de la fête des Batillons

 

23 juillet 2008

La traditionnelle Nuit des Batillons, organisée samedi soir au milieu des prés du vieux St-Léger par le comité des fêtes, fut comme tous les ans un véritable succès. Beaucoup de monde, une ambiance torride et très conviviale, de délicieux jambons dorés à souhait, de la musique et des feux d'artifice, toutes les conditions étaient réunies pour une des plus belles fêtes de l'été.
Dès 20 heures, toute l'équipe de bénévoles du comité, autour de son président Gérard Finat, a accueilli le public qui chaque année est plus nombreux. La grande buvette et la qualité du menu proposé au self ont eu beaucoup de succès. Sur la piste de danse, les platines de France Océan ont véritablement chauffé l'ambiance. Le parquet était parfois à peine assez grand pour contenir les nombreux danseurs de tous âges qui se sont beaucoup amusés. Tant d'ailleurs que quelques lamelles de bois n'ont pas résisté à la liesse ambiante.


les jeunes au rendez-vous

Un peu avant minuit, les lumières se sont éteintes et tous ont admiré un superbe spectacle pyrotechnique offert par la commune de St-Léger. Un tonnerre d'applaudissements a récompensé l'excellent travail des artificiers locaux. Puis les flonflons du bal ont repris de plus belle, emportant dans la danse les amoureux de la gigue. Un grand coup de chapeau à tous les bénévoles pour l'organisation de cette jolie fête champêtre.

Sylvie Bonnardot
© Le Journal de Saône et Loire


 

 

Des enfants en attente de parrains

 

15 juillet 2008

Depuis 3 ans, Comores Horizon, association de St-Léger-les-Paray, œuvre pour soutenir un village de Grande Comore, notamment à la scolarisation des enfants. De projets en actions, les villageois d'Ifoundihé voient leurs conditions de vie s'améliorer. Une école a été construite, plus de 130 enfants sont scolarisés grâce aux parrainages, et une bibliothèque sera construite prochainement.

Ces réalisations sont le fruit d'une équipe de bénévoles qui, autour d'Annick Bouchot la présidente, partagent leur énergie et quelques heures de leur temps pour soulager la misère du monde. Un don de soi qui rayonne jusqu'à des milliers de kilomètres et offre l'instruction à des enfants qui, comme partout, sont le proche avenir de l'humanité.


Comores Horizon a multiplié les actions en direction des habitants de Grande Comore.

Sylvie Bonnardot
© Le Journal de Saône et Loire


 

 

30 ans plus tard,
Jojo Melot redonne le 1er coup de pioche

 

2 octobre 2007

Ce samedi, les habitants des Mûriers ont fêté à leur manière les 30 ans du lotissement. Ils ont voulu revivre les évènements passés qui ont marqué la vie de leur quartier depuis la création du lotissement.

M. le Maire honoraire arrive à la salle en 404, pilotée par un chauffeur en tenue, et escortée par deux motos. Accueilli par Jean-Pierre Desserprit, son premier adjoint devenu maire depuis, et par une trentaine de résidants des Mûriers, Jojo (re)coupe le ruban inaugural au son de l'accordéon.

Après un tir à la corde rappelant les journées intervillages des années 1974, les jeunes et les moins jeunes jetèrent leur dévolu sur le jeu de massacre aux boules bien particulières.
Jojo donna ensuite le coup de pioche de la future salle polyvalente, c'était en 1982, aidé en cela par les spécialistes de l'époque et de maintenant.

Se remémorant un très célèbre match de foot (député, conseiller général, maires de l'époque), joué pour l'inauguration du stade en 1986, Jojo reprit du service... footballistique.
Les fêtes patronales ont laissé aussi leur souvenir, celui de la course des bourriques et celui du concours du plus beau vélo de 1987 notamment. Les dames, se mirent en selle - mais pas sur des bourriques - pour un petit gymkhana chronométré à vélo.

En 1994, c'était l'inauguration de la mairie. Dans ces occasions, le maire fait un discours. Le maire honoraire dévoile ses objectifs pour le 3e millénaire :

  • une déchetterie… Mais pour ne pas avoir de soucis, un champ de lavande sera implanté tout à côté pour pallier à d'éventuelles mauvaises odeurs.
  • un puits de forage de pétrole… Ce sera la richesse de la commune. Situé en haut du lotissement, le terrain est retenu pour cette activité future, ce pétrole sera réservé exclusivement aux habitants de notre commune.
  • la construction d'une cathédrale… car nous n'avons pas d'église ! Le tourisme va affluer et nous pourrons développer le commerce avec l'ouverture de boutiques de souvenirs.
  • une gare TGV… je viens d'être contacté par Paris, il faut développer le réseau ferroviaire…
  • une boîte de nuit… Quand le bistrot fermera, il sera indispensable de garder la licence ; alors pour garder les jeunes, avoir des animations musicales, créons une boîte de nuit !
  • un observatoire de planètes… nous construirons un observatoire, le ciel de St Léger est dégagé, très beau et vous savez qu'avoir la tête dans les étoiles procure le plus grand bien. Alors, quand je serai en retraite, je m'occuperai un peu plus de ma petite Simone et je contemplerai les étoiles, surtout les filantes.
  • Alors mes chers habitants, je vous ai dévoilé mon futur programme pour que St Léger soit grand et fort. Suivez-moi dans ma démarche et vous trouverez des compensations à tous les niveaux : la vue, le bruit, l'emploi, les odeurs.

Et puis Jojo dû se soumettre à un jeu… de mots - que de maux ! - et un jeu de reconnaissance… de ses jolies infirmières des 20 ans du lotissement, en 1997. Elles avaient pris de l'âge, et avec leurs tabliers et leurs gros mollets poilus, leur remettre un nom ne fut pas facile.

En 2001, le lotissement fut "envahi" par la population des Saint Léger de France, l'un des vice-présidents mit toute son adresse dans ce jeu de pistolet à fléchettes pour chasser le "sanglier", mascotte des Saint Léger.
Toutes ces animations s'intégrèrent dans le déroulement d'un petit repas simple et sympathique : salades du quartier, potée charolaise, blanc crème des Mûriers, pâtisseries lesdégariennes réalisées par les dames présentes.

La participation de tous les présents dans les divers jeux fut ponctué de nombreux rires, de rappels de bons souvenirs et la soirée passa très - trop - vite. Ravis de ces festivités, simples et familiales, les présents n'avaient qu'un regret : ils auraient aimé voir beaucoup plus d'habitants des Mûriers. En tout cas, il est déjà question de renouveler les festivités, et cela ne devrait pas attendre 10 ans !

© Le Journal de Saône et Loire


 

 

Grand succès de la fête des Batillons
ou quand le bonheur est dans le pré

 

26 juillet 2007

La traditionnelle nuit des Batillons, organisée au milieu des prés du vieux St-Léger par le comité des fêtes, fut cette année encore un véritable succès.

Malgré le temps menaçant et les quelques gouttes de pluie en fin d'après-midi, le public s'est déplacé nombreux pour participer à cette fête désormais très attendue. Pour preuve, la longue file d'attente des convives devant le self qui heureusement ont gardé leur bonne humeur, sachant que le régal des jambons à la broche et l'ambiance de la soirée méritent patience et bonne humeur.

Certains sont même venus de loin pour profiter de l'évènement, tels les amis de "Chouchou" venus spécialement de Daillens, près de Lausanne en Suisse, qui ont apprécié la soirée tant pour l'organisation que pour le cadre très agréable, et qui sont prêts à revenir l'an prochain.


à l'heure de l'apéro

du côté du self

En effet, en véritable fête champêtre, le décor est planté au beau milieu des prés fraîchement fauchés, où de grands chapiteaux et un parquet de bois ont été montés. Dès 19h30, les bénévoles du comité des fêtes ont commencé à servir les plateaux-repas : aspic, jambon à la broche et gratin dauphinois, fromage, choux à la crème et café. Très appréciés, les jambons dorés à point et tendres à souhait ont été préparés et cuits avec soin par Maurice, Gilles, François et Michel. A la buvette, au self, toute l'équipe de bénévoles n'a pas ménagé ses efforts pour que la fête soit réussie et elle le fut ! Sur la piste de danse, la sono de France Océan avec François Renaud aux commandes a très vite chauffé l'atmosphère, faisant virevolter un public de tout âge.

Peu après 23h, c'est l'équipe des employés municipaux qui a pris le relais en allumant le feu d'artifice et illuminé le ciel d'un superbe spectacle pyrotechnique offert par la commune. Des feux très applaudis ! Puis les flonflons du bal ont à nouveau emporté dans la danse les amoureux de la gigue jusqu'au petit matin. Une bien belle organisation par une équipe de bénévoles désormais bien rôdée. Gérard Finat, le président du comité des fêtes, les remercie chaleureusement ainsi que le public qui chaque année reste fidèle, la municipalité pour son soutien et MM. Préaud et Desserprit pour la mise à disposition du terrain. Il donne d'ores et déjà rendez-vous à tous pour la prochaine fête des Batillons qui aura lieu l'an prochain, le week-end juste après la fête nationale, soit le 19 juillet 2008.

Sylvie Bonnardot
© Le Journal de Saône et Loire


 

 

194 marcheurs à la 21e marche populaire

 

14 juin 2007

Samedi après-midi, la 21e marche populaire organisée par le Comité des Fêtes de St-Léger-les-Paray, sous l'égide de la F.F.S.P., a remporté un beau succès avec 194 marcheurs venus pour certains du Rhône, du Jura ou de Côte d'Or.

Cette année, les membres du comité des fêtes avaient rajouté un petit circuit de 6 km, en plus de ceux de 10 et 20 km habituels qui ont ainsi emmené les marcheurs à travers les chemins et les prés du bocage charolais. Avec plusieurs passages sur la rivière l'Oudrache, les participants ont pu découvrir les charmants lieux-dits de la commune. Sur les 194 marcheurs inscrits, 29 ont fait 20 km, 130 ont fait 10 km et 35 ont marché sur 6 km totalisant ainsi à eux tous 2090 km. A noter que 58 randonneurs étaient de St-Léger même.


une marche organisée par les associations lesdégariennes

Le Comité des Fêtes remercie tous les propriétaires ou fermiers des terrains empruntés par les circuits, les donateurs de coupes ou de récompenses, mais aussi tous les bénévoles des associations de St Léger : le club de foot, la Joie des Aînés, le Grett, Les Amis de Léo, la famille Ducroux, le Conseil Municipal, les employés communaux, M. Morin pour le nettoyage des chemins sur St-Vincent, sans oublier tous les marcheurs qui ont participé à cette journée. La soirée fut une réussite aussi avec de nombreux convives au repas campagnard servi par les bénévoles des différentes associations.

Sylvie Bonnardot
© Le Journal de Saône et Loire


  
 

6e rassemblement des St Léger en Bretagne

 

3 juin 2007

"Le 6e rassemblement des St Léger de France et d'ailleurs s'est tenu le week-end de Pentecôte à St-Léger-des-Prés en Bretagne.

Une petite bourgade de 232 âmes située entre Rennes et Combourg qui a reçu avec brio quelques 800 personnes venues des 4 coins de l'hexagone mais aussi de Suisse et de Belgique. Parmi eux, une quarantaine d'habitants de St-Léger-les-Paray qui ont fait le déplacement afin de découvrir cette région, ses spécialités mais aussi pour retrouver les membres de la grande famille des amis de Léo (diminutif de Léodégarius, nom latin du saint Léger, évêque d'Autun au VIIe siècle).

Sur place, plus de 110 bénévoles ont oeuvré tout le week-end pour accueillir, loger, restaurer et divertir tout le monde. Pari gagné, avec une organisation et un programme bien pensés, une ambiance des plus joyeuses et amicales pour des convives, au final, tous très satisfaits. Au programme, entre autres : rencontres, dégustations de produits régionaux, animations musicales bretonnes, balades au choix : Combourg, St-Malo ou le Mont-St-Michel, jeux intervillages et soirées dansantes.


une quarantaine de Lesdégariens a fait le déplacement

Un très bon week-end qui a permis aux participants de se régaler, de bien rigoler, de contracter de nouvelles amitiés et que tous ne sont pas près d'oublier. Lors de la dernière soirée, Jean-Yves Ganche, maire de St-Léger-des-Prés, Guy Monxifrot, président de l'association bretonne, Christophe Ripoche, initiateur du mouvement, et Raphaël Bouchot, président de l'association lesdégarienne, entre autres, ont remis la clé au prochain village qui, dans 2 ans, recevra le 7e rassemblement : St-Léger-près-Troyes, dans l'Aube. Tous se sont d'ores et déjà donné rendez-vous et attendent l'évènement impatiemment.

© Le Journal de Saône et Loire


   
 

Le phénomène lumineux
observé par l'ancien maire

 

22 février 2007

Suite à l'article paru dans notre édition de lundi sur les lumières mystérieuses dans le ciel, un habitant de Saint-Léger-lès-Paray nous a transmis des clichés étranges. Trois soirs de suite, entre 20 et 22 h, en direction sud ouest, Jojo Melot, ex-maire de la commune, a pu admirer cet étrange phénomène de la fenêtre de sa chambre. Eternel curieux, il n'a pas manqué de les prendre en photo.


Jojo en 2005, à St Léger près Pons (Charente-Maritime)

« Je regarde toujours les étoiles. Samedi soir, j'ai été attiré par une étoile scintillante, plus grosse que les autres et qui n'est pas là d'habitude. La première fois, je ne l'ai pas vue longtemps car je l'ai remarquée assez tard et elle descendait lentement avec la rotation de la terre pour disparaître derrière l'horizon. Le lendemain, m'y prenant plus tôt, j'ai pu l'apercevoir plus longtemps. J'ai fait une série de photos avec mon appareil numérique, utilisant le zoom. Chaque cliché, pourtant pris rapidement l'un après l'autre, montre une forme différente. On dirait six points lumineux qui se déplacent ensemble, dessinant des arabesques, tantôt compactes, tantôt étendues. Un peu comme une volée d'étourneaux, comme dit le témoin dans le journal de lundi. La forme lumineuse fut présente trois soirs de suite mais chaque jour elle se déplaçait un peu plus sur la gauche. Et mardi soir je n'ai plus rien vu. Depuis, elle a disparu ou alors il y a trop de nuages. Je ne sais pas ce que cela peut être, mais c'est vraiment étrange ».

Sylvie Bonnardot
© Le Journal de Saône et Loire


 

 

Les amis de Léo préparent le voyage en Bretagne

 

11 février 2007

39 habitants de St-Léger-les-Paray feront le déplacement à St-Léger-des-Prés le week-end de Pentecôte prochain.
Tous les 2 ans, l'association des St-Léger de France et d'Ailleurs organise pour la Pentecôte un grand rassemblement dans l'un des 73 villages français, belges ou suisses ayant pour nom d'origine St-Léger.
En 2007, c'est au tour de St-Léger-des-Prés, en Ille-et-Vilaine, de recevoir les « Léo » (diminutif de Léodegardius, le nom latin du saint Léger). Cette année, les responsables de l'association locale ne mettent pas de bus à disposition. Malgré tout, 39 Lesdégariens feront le déplacement en Bretagne, 28 ont choisi de visiter le Mont Saint-Michel, 11 Saint-Malo. Tous sont partants, heureux de retrouver les « amis » de la grande famille, se promettant encore une fois de participer joyeusement à ces rencontres festives, amicales et touristiques.

L'histoire commence chez nous en 1992, lorsque Jojo Melot, alors maire de la commune, reçoit un courrier de jeunes écoliers de St-Léger-sous-Cholet, dans le Maine-et-Loire. Ceux-ci travaillent la géographie avec leur instituteur Christophe Ripoche, en utilisant le support des St-Léger existants. Le maire transmet le courrier à l'un de ses administrés, Raphaël, lui demandant de leur répondre. Aussitôt dit, aussitôt fait. Mais voilà, difficile de répondre positivement aux questions : Avez-vous une école ? Une église ? Une mairie ? (qui n'existait pas à l'époque). Peu importe, un dossier présentant la commune, avec un peu d'histoire, d'archives et des cartes postales leur est envoyé. Les écoliers ont des réponses des 4 coins de France et décident, avec leur instituteur, de permettre à tous ces St-Léger de se rencontrer en les invitant chez eux. Et c'est ainsi qu'au cours de ce premier rassemblement, auquel participait bien sûr « Jojo et sa Simone » accompagnés d'une quinzaine de Lesdégariens, fut décidé de constituer une association appelée « Les St-Léger de France et d'Ailleurs ». Depuis St-Léger-lès-Paray participe aux différentes rencontres, a organisé la sienne en 2001 et sera présent en Bretagne en mai prochain.

© Le Journal de Saône et Loire  


  

 

Traditionnel repas de printemps pour 60 convives

 

2 mai 2006

Le Club des Aînés de St-Léger-les-Paray-Vigny a organisé ce mardi midi son traditionnel repas de printemps. Pas moins de 60 personnes se sont retrouvées à la salle des fêtes de St-Léger autour d'une bonne table aux mets délicats préparés par M. et Mme Bernigaud, du restaurant Les Mûriers.

Au menu, feuilleté de saumon à l'oseille, suprême de pintade forestière et charlotte aux poires. L'après-midi fut des plus agréables avec le soleil au rendez-vous. Après le repas, les convives ont pu partager quelques jeux de cartes ou de boules. Prochaine manifestation du club : le thé dansant dimanche 7 mai à partir de 15 h à la salle des fêtes de St-Léger avec un groupe connu et apprécié : Les Ménestrels.

© Le Journal de Saône et Loire  


  

 
 

Le Jardin des Sources officialise sa dissolution

 

2 mai 2006

Après une année de mise en sommeil, l'association "Le Jardin des Sources" a organisé une petite réception en mairie pour officialiser sa dissolution et remettre la somme restante en banque à deux associations locales.
En présence du maire, les membres du Jardin des Sources ont remis deux chèques de 130 , l'un à Annick Pasquali, présidente de l'association "Les bouts d'choux" qui soutient les enfants hospitalisés au CHU de Paray, et l'autre à Annick Bouchot pour "Comores Horizon" qui aide un village comorien. Avec cette somme, "Les Bouts d'choux" achèteront des jouets pour les enfants de 0 à 14 ans qui viennent aux urgences, au bloc opératoire, en pédiatrie ou en radiologie. "Comores Horizon" achètera des brosses à dent et du dentifrice pour faire une éducation à l'hygiène dentaire aux enfants d'Ifoundihé.


la dernière action du Jardin des Sources

Ce geste généreux signe la fin d'une association créée en janvier 1998 à Saint-Aubin-en Charollais par Annick Bouchot, puis transférée à Saint-Léger en 2003 sous la présidence de Paulette Perche. Le but : promouvoir la santé à un niveau préventif, éducatif et curatif par des enrichissements de connaissances et des partages d'expériences. Ainsi, l'association organisait des rencontres et des conférences sur différentes façons de mieux vivre. Avec des ateliers à thème variés comme le stress et la relaxation, la période de l'adolescence et la gestion des conflits, la douleur et les drogues en tout genre, la solitude et l'accompagnement en fin de vie. Mais aussi avec des conférences ouvertes au public notamment sur la réflexologie, l'ostéopathie, l'hypnose, l'astrologie, la diététique ou la sophrologie.

Pour Jean-Pierre Desserprit, la disparition d'une personne morale, que sont toutes les associations, est toujours triste. Elles sont le cœur de la vie d'une commune et il existe une véritable complémentarité entre elles et la mairie. Il remercia au passage ses conseillers municipaux, très impliqués dans le tissu associatif. Aujourd'hui, "Le Jardin des Sources" disparaît non par manque de succès ou problème au sein du groupe, mais à cause de la difficulté à remplacer les membres actifs aux postes à responsabilité. Les membres du bureau sont déjà engagés dans plusieurs associations, alors le temps et l'énergie arrivent à manquer. Malgré une certaine demande du public et un an de réflexion, l'équipe a décidé de dissoudre l'association après un dernier après-midi détente partagé au Bois des Thym.

© Le Journal de Saône et Loire     


 

 

Réussite du dîner dansant des conscrits 2008

 

28 avril 2006

Beaucoup d'ambiance à la soirée dansante organisée samedi soir à la salle des fêtes de St-Léger-les-Paray par les conscrits de la promotion 2008. Une joyeuse équipe qui rassemble16 jeunes de St Léger, Volesvres, Hautefond et Vigny.


les conscrits 2008 de St-Léger, Hautefond, Volesvres et Vigny

Un joli succès pour cette soirée qui a réuni 257 convives autour d'un délicieux bœuf bourguignon préparé par M. Paqueriaud de St-Yan. L'ambiance fut au rendez-vous et les platines de France-Océan ont mis le feu sur la piste jusqu'au petit matin. Julien Grisard, le président, remercie toute l'équipe qui a travaillé à l'organisation de la fête, la commune de St-Léger et tout particulièrement le bar Chez John à Volesvres pour l'excellent partenariat consenti.

© Le Journal de Saône et Loire  


 

 

Qu'est-ce que c'est ?

 

14 mars 2006

Dans la rubrique "Qu'est-ce que c'est ?", bien malin celui qui trouvera à quoi servent ces objets s'il n'est pas du métier !

Il s'agit de "cordets" et de "pieumets" ou d'anneaux de traction et de coussins d'attelage.
Les cordets sont en cuir torsadé et soutiennent le joug d'un attelage.
Le pieumet est un petit coussin de paille de seigle ou de fins roseaux qui protège la tête des vaches ainsi attelées.
Un savoir-faire ancestral qui est transmis aujourd'hui par quelques passionnés.

© Le Journal de Saône et Loire


 

 

Amis de Léo
Ambiance et succès au rendez-vous du loto

 

20 janvier 2006

Les Amis de Léo ont organisé dimanche après-midi un super loto qui a eu, comme chaque année, beaucoup de succès.
Pas moins de 200 personnes sont venues tenter leur chance et beaucoup sont reparties heureuses les mains chargées. Il faut dire que les lots étaient très attractifs.
Le séjour d'une semaine à la montagne avec la mise à disposition d'un studio 4 personnes au Chinaillon a été remporté par Solange Chapuis de Saint-Léger. L'appareil photo numérique a été gagné par Florence Desroches de Paray-le-Monial, le VTT par Rémi Fenaillon de La-Motte-Saint-Jean et le micro ondes par Lucas Bernard de Paray.

Le président Raphaël Bouchot est content de cette manifestation qui s'est très bien déroulée grâce au public fidèle et nombreux, mais aussi grâce à l'investissement et la disponibilité des bénévoles, qui œuvrent régulièrement, souvent en toute discrétion, mais toujours avec joie et bonne humeur, pour que la vie de la commune soit agréable.
Prochain rendez-vous important pour les Amis de Léo : l'assemblée générale nationale prévue à Saint-Léger-la Chiésaz en Suisse pour le week-end de Pentecôte avec au programme le 26 mai : excursion régionale, le 27 mai : assemblée et visite locale.

© Le Journal de Saône et Loire


 

 

Succès de la marche populaire semi-nocturne

 

17 juin 2005

263 marcheurs pour un tout nouveau parcours et un nouvel horaire sur la 19e marche populaire de St-Léger-lès-Paray. L'innovation dont a fait preuve le comité des fêtes cette année pour l'organisation de la 19e marche populaire a porté ses fruits car la manifestation a remporté un véritable succès.

263 marcheurs (dont 69 de St-Léger) pour 2 980 km parcourus, 35 personnes ayant choisi le parcours des 20 km et 228 préféré les 10 km.
Le nouveau parcours comprenant 70 % de chemins non goudronnés a séduit les participants qui ont apprécié la verte campagne. Le changement de jour et de l'horaire a également beaucoup plu, en effet, la marche s'est déroulée le samedi 4 juin et les départs se sont échelonnés de 15 h 30 à 20 heures Il était possible de terminer la balade sur la dégustation d'un repas campagnard à la salle des fêtes de St-Léger. Un délicieux pavé charolais cuit au barbecue et servi par les membres du comité qui a fait quelque 280 adeptes. Un moment très convivial, notamment grâce à la présence des « pionniers d'Ammerschwihr » : un groupe de 33 personnes venues d'Alsace pour visiter notre région. Marc Bajard leur a concocté un parcours touristique sur la journée du dimanche avec le tour de la ville de Paray, une visite du musée Paul Charnoz, une dégustation à la chocolaterie Pubill et un déjeuner à la ferme auberge d'Amanzé.
26 récompenses ont été attribuées en début de soirée avec entre autres :
le couple le plus âgé : Simone et Joanny Melot de St-Léger puis Éliane et André de St-Bonnet. La dame la plus âgée : Odette Jacob de St-Léger. L'homme le plus âgé : Émile Schuh d'Ammerschwihr. Le groupe le plus nombreux : les Pionniers d'Ammerschwihr, suivi de St-Vincent-Bragny. Les personnes les plus éloignées : M. Schmitt de Menschofent, Bernard Escalette de Nandy (77). Les familles les plus nombreuses : Pessin de St-Vincent et Binetruy de Delle (90). Puis les jeunes Yohann Geoffroy, Quentin Lahémade, Vincent Ledain de St-Léger et Estelle Chabert de Vitry qui ont parcouru les 20 km.


Les plus jeunes récompensés

Le comité des fêtes remercie tous les propriétaires ou fermiers des terrains empruntés, les donateurs de coupes et récompenses, les bénévoles, la famille Ducroux, le conseil municipal, les employés communaux, M. Morin et tous les marcheurs, et plus particulièrement les Alsaciens qui organisent leur propre marche populaire les 25 et 26 juin prochains à Ammerschwihr. Autre rendez-vous à ne pas manquer : la fête des Bâtillons le 9 juillet pour déguster les jambons à la broche et admirer les feux d'artifices communaux.

© Le Journal de Saône et Loire


 

 

Un trophée pour les 30 ans du Comité des Fêtes

 

5 mai 2005

Le Comité des fêtes de Saint-Léger a 30 ans d'existence et, pour l'occasion, il a convié membres et amis à une soirée de récompenses.
La Fédération nationale des Comités des fêtes de France a primé le comité de Saint-Léger pour ses 30 années de joyeux services.
André Accary, conseiller général, et Jean-Pierre Desserprit, maire, ont remis le trophée de la FNCOF à l'actuel président, ainsi que des attestations de reconnaissance à chacun des neufs présidents qui se sont succédé pendant trois décennies.

Le Comité des fêtes a déposé ses premiers statuts en sous-préfecture en juin 1975, il était composé de 12 membres avec Henri Auduc pour président. A cette époque, la commune ne possède pas encore de salle des fêtes, le comité se réunit à Vigny ou à Paray.
Dès septembre 1975, il organise la fête patronale avec stands, repas et bal (180 couverts), puis instaure le repas de Noël des anciens, auquel se joindra Vigny en 76.
De nombreuses animations se mettent en place : le bal du mois de mai, des concours de quilles, de pétanque, des sorties vélo et puis les jeux inter-villages avec Volesvres, Saint-Vincent-Bragny et Saint-Yan (le dernier a eu lieu en 1982).
La section foot a démarré en même temps sous l'impulsion de François Litaudon et du soutien du comité. Celui-ci s'investit dans l'achat du matériel, la création du nouveau stade ouvert en 1978 et dans la construction de la salle des fêtes (parquet, vaisselle). Nouveau président en 1977 avec Maurice Desbrosses, Ange Mas en 1982, puis Jean-Paul Bourgeon en 1984.
La population de la commune s'accroît, le comité aussi avec 24 membres, l'on fêtera le Noël des enfants et les manifestations s'enchaînent. Les fêtes extérieures ont beaucoup de succès. Première marche en 1985, organisée avec les associations lesdégariennes qui sont soutenues par le comité : sections gym et danse entre autres.


Gérard Finat reçoit le trophée du Comité des Fêtes.

En 1986, Gérard Finat est président pour la 1re fois. Certains se souviennent encore de la fameuse course à la bourrique où les élus ont disputé un tiercé mémorable.
En 1990, Maurice Polette prend la présidence et toute l'équipe organise la première Fête des Bâtillons en 91, une soirée jambon à la broche et feu d'artifice qui attire beaucoup de monde.
Nouveau président en la personne de Jean-Pierre Paqueriaud en 1992.
Gérard Finat reprend le flambeau en 1995 pour le transmettre à 2002 à Jean-Marc Guillemin. Les réjouissances continuent avec quelques élections : Miss Saint-Léger, la Reine du thé dansant, les mini-miss et deux sorties Saint-Vincent-tournante.
En 2004, Gilles Gauthier passe président. La fête des Bâtillons bat un record d'affluence et doit même refuser du monde.
Cette année, en janvier 2005, pour la 3e fois, Gérard Finat accepte la présidence de ce comité qui depuis 30 ans anime la commune.

Il y a plus de 25 siècles, Confucius proclamait : "Il faut maintenir la musique et la fête pour protéger l'ordre public et les bonnes mœurs".
Aujourd'hui, si les fêtes populaires perdurent, c'est grâce à la générosité, la solidarité et le désintéressement de tous ces bénévoles. Bravo !

© Le Journal de Saône et Loire


 

 

Repas des anciens de Vigny et de Saint-Léger

 

9 décembre 2004

Dimanche 5 décembre, les Comités des fêtes de Vigny et de Saint-Léger avaient convié les anciens des deux villages à partager un délicieux repas de fête.
Après la messe célébrée à 11 h par le père Binon, ce sont 70 personnes qui se sont retrouvées autour de la table dressée dans la salle des fêtes de Saint-Léger par les bénévoles des comités. Le menu, concocté par M. Paqueriaud, a régalé les palais les plus délicats : terrine de caille aux raisins, filet de loup sauce normande, filet de bœuf en croûte, fromages et douceur de Noël.


70 convives se sont régalés à la salle des fêtes

Comme le veut la tradition, un cadeau a été offert aux plus anciens, cette année ce sont Marie-Louise Grenot et Armand Chevallier qui ont été gâtés.
Ce fut un bien agréable dimanche ! .

© Le Journal de Saône et Loire


 

 

Émouvant hommage aux anciens combattants

 

16 novembre 2004

C'est en présence de Jean-Pierre Desserprit, maire de la commune, des conseillers municipaux et de 4 membres de l'Union Fédérale des Anciens Combattants, dont M. Guilloux, que les habitants de Saint-Léger-lès-Paray se sont retrouvés au monument aux morts pour commémorer le 11 novembre.


lors du dépôt de gerbe

Après le dépôt de la gerbe de fleurs, le maire a prononcé le message du ministre des anciens combattants avant d'inviter toutes les personnes présentes à observer une minute de recueillement et de silence en mémoire de ceux qui se sont battus pour l'honneur de la France. Un vin d'honneur à la mairie, offert par la municipalité, a clôturé la commémoration.

© Le Journal de Saône et Loire


 

 

Les St-Léger fêteront Pentecôte en Charente

 

8 novembre 2004

Le conseil d'administration des Amis de Léo s'est réuni mardi soir pour faire le point et prévoir les actions futures de l'association lesdégarienne locale et de l'association « nationale » des St Léger de France et d'ailleurs.
Raphaël Bouchot, coordinateur de la région 6 et président des Amis de Léo Charolais, a communiqué les comptes rendus des différentes réunions passées, puis abordé différents projets. Le rassemblement de Pentecôte 2005 aura bien lieu les 14 et 15 mai 2005 à St-Léger-près-Pons (17). Pourtant, les décisions politiques concernant la suppression du lundi de Pentecôte perturbent le bon déroulement de cet échange.

En Charente Maritime, la manifestation se prépare. L'hébergement, les circuits touristiques, les animations et jeux inter villages se profilent déjà. Certaines actions reflètent l'état d'esprit et l'ambiance conviviale de ces échanges : un concours de la chanson des St-Léger est mis en place. II s'agit d'inventer, sur un air traditionnel et connu de tous, une chanson qui sera reprise en chœur lors des retrouvailles. Toutes celles créées seront proposées au public lors du 5e rassemblement. Une idée fort sympathique parmi d'autres toutes aussi joyeuses !

Les habitants de St-Léger-lès-Paray seront contactés prochainement afin de connaître le nombre de personnes susceptibles de participer au voyage. Un loto est organisé afin de financer une partie des frais.
Le loto des Amis de Léo « 71 » aura lieu le 16 janvier à la salle des fêtes. De nombreux lots sont déjà prévus : lecteur DVD enregistreur, appareil photo numérique, micro-ondes grill, perceuse, 10 jambons et 10 rosettes parmi d'autres. Sans oublier la partie gratuite pour les enfants !

Pour mieux connaître l'association des St-Léger de France et d'ailleurs, il est possible d'aller surfer sur le site Internet : www.stleger.info, très bien fait, qui permet de rencontrer les personnages et les régions impliqués.

Les Amis de Léo, c'est quoi ?

L'Association des St-Léger de France et d'Ailleurs a pour but, hors de tout contexte religieux ou politique, de promouvoir les échanges culturels, sportifs, touristiques, économiques et scolaires entre les différentes communes ayant pour nom d'origine St-Léger. A ce jour, elle regroupe 73 communes de France, Suisse et Belgique, en 9 régions administratives. Siège social : St-Léger-sous-Cholet. Tous les 2 ans, un grand rassemblement a lieu dans l'une des communes adhérentes et c'est l'occasion de découvrir le patrimoine et les richesses de toute une région dans une ambiance chaleureuse et fraternelle.
En 2001, la fête a été organisée à St-Léger-lès-Paray, en 2003 à St-Léger-les-Mélèzes (05). En 2005, le 5e rassemblement est prévu à St-Léger-près-Pons (17).

© Le Journal de Saône et Loire


 

 

Mayotte, territoire français dans l'océan indien

 

18 juin 2004

Une quarantaine de personnes se sont réunies mercredi soir dans la petite salle de la mairie de St Léger pour écouter et questionner Annick Bouchot sur son expérience de cadre de santé à Mayotte.
Annick, depuis 1 an et demi, gère toute la zone nord des dispensaires de cette île de 374 km2 située au sud-est de l'Afrique dans l'Océan Indien, protégée des cyclones par Madagascar et à environ 10 000 km d'ici.
Mayotte est la seule île comorienne à avoir décidé, par référendum en 1976, de rester française.
Aujourd'hui, les habitants bénéficient des allocations familiales, de la scolarisation et des soins médicaux gratuits, mais ils n'ont ni RMI ni sécurité sociale. Ils se soignent auprès des dispensaires ou au CHU qui distribuent les médicaments selon les besoins.

La situation géographique et politique des îles voisines fait que beaucoup de clandestins viennent profiter des avantages mahorais.
La religion est musulmane, la polygamie et les mariages arrangés sont de coutume.
C'est une autre culture à laquelle il faut adapter la législation française.

L'assemblée, très intéressée, a posé beaucoup de questions (climat, nourriture, culture) auxquelles Annick a pris plaisir à répondre, permettant à tous de comprendre un peu mieux cet autre département français si loin de nous. Annick a repris l'avion le 13 juin et ne reviendra qu'en janvier 2005, elle nous racontera alors la suite de son périple.

© Le Journal de Saône et Loire


 

 

Chaude ambiance au thé dansant
du comité des fêtes

 

25 février 2004

Dimanche après-midi, si le ciel était triste dehors, l'ambiance dans la salle des fêtes de St Léger les Paray était des plus joyeuses. Les frères Blanchard, comme à leur habitude, ont su entraîner leur public dans moult danses d'hier et d'aujourd'hui.
Environ 160 personnes ont ainsi guinché au son des accordéons, synthétiseur et trompettes de musiciens bien plus jeunes que leur répertoire. Un véritable régal, pour les oreilles et pour les yeux. En effet, certains danseurs, par leur plaisir à évoluer sur la piste, transmettent leur joie à ceux qui regardent.

L'équipe du comité des fêtes, au complet, avait à cœur de satisfaire l'assistance. En début de soirée, elle proposa des plateaux copieusement garnis : assiettes anglaises, fromage et salade de fruits. Après avoir remis la salle en ordre, les musiciens et la joyeuse équipe ont partagé, en toute simplicité, une amicale collation.

© Le Journal de Saône et Loire


 

 

Les joueurs de foot ont reçu de nouveaux maillots

 

15 décembre 2003

C'est juste avant l'entraînement que vendredi soir le président Daniel Jacob de l'AS Foot avait convié joueurs, dirigeants et représentants du Crédit Agricole Centre Est lors de la réception officielle des nouveaux maillots.


A la réception des nouveaux maillots

A propos des résultats en championnat (2e division de district pays minier), les Lesdégariens font preuve d'un certain réalisme. Jugez plutôt ! Le club est actuellement 5e du championnat, à 4 points seulement du premier. Avec un match de retard, voilà déjà une belle performance. Les locaux aborderont la dernière rencontre à Marcigny dimanche avant la trêve hivernale. Du côté des statistiques, les footballeurs de St Léger restent invaincus à domicile depuis maintenant presque deux ans.

© Le Journal de Saône et Loire


 

 

Les enfants de la commune ont vu le Père Noël

 

11 décembre 2003

Comme traditionnellement en fin d'année, tous les enfants jusqu'à 10 ans étaient conviés samedi à la salle des fêtes pour un après-midi récréatif. Les 78 enfants étaient accompagnés de leurs parents.
Ils ont pu assister au spectacle de Techniscène, un divertissement très apprécié de jonglerie et d'acrobatie avec la participation active des petits, avant d'accueillir le personnage le plus attendu en cette période, le Père Noël.
Tous les enfants ont reçu un cadeau et des friandises du vieil homme à la barbe blanche.
Les cadeaux étaient offerts par la municipalité, le spectacle et le goûter par la dynamique équipe du comité des fêtes.

© Le Journal de Saône et Loire

 


 

 

61 convives à table au Club des Aînés

 

1er décembre 2003

M. Pacqueriaud, traiteur à Saint-Yan, avait préparé un repas succulent pour les 61 convives du Club des Aînés : terrine de caille, filet de St Pierre, filet mignon.

A noter qu'une trentaine de Parodiens s'étaient joints à ceux de Saint-Léger-lès-Paray. Mme Marguerite Rhoné, présidente, ne fit pas de différence. La fête fut parfaite dans la belle salle bien aménagée et si joliment rénovée.

© Le Journal de Saône et Loire 


 

 

Une rencontre inoubliable dans les Hautes Alpes

 

16 juin 2003

Près de 100 Lesdégariens se sont déplacés à Saint-Léger-les-Mélèzes, dans les Hautes-Alpes, pour le 4e rassemblement de l'association des Saint-Léger de France et d'Ailleurs. Cette association a pour but de promouvoir les échanges et les rencontres entre les 73 Saint-Léger répertoriés, Léo étant le diminutif de Léger, évêque d'Autun.

Depuis 1996 et tous les deux ans, une grande fête est organisée dans l'un des Saint-Léger. En 2001 c'est Saint-Léger-lès-Paray qui avait eu l'honneur de recevoir et d'organiser le 3e rassemblement. Le rassemblement 2 003 dans les Hautes-Alpes fut une grande réussite où convivialité rimait avec festivités, amitié et fraternité. L'accueil fut chaleureux et le week-end bien organisé. Tout était prévu pour que chacun trouve satisfaction selon son aspiration.

Plusieurs balades ont permis de visiter cette superbe région située à 2 000 m d'altitude où les couleurs aiguisent les émotions. Certains ont pu visiter le barrage de Serre-Ponçon, Notre Dame de la Salette, monter au Cuchon en télésiège et même survoler la vallée en parapente. Des jeux inter-villages ont permis de se mesurer et relever les défis dans la joie et la bonne humeur, et certains ont terminé dans la piscine ! A noter que Saint-Léger-lès-Paray a remporté les 2 titres des "plus" et des "moins" légers et terminé 5e ex aequo aux Olympiades.

Les déjeuners et dîners dansants, ponctués de chants régionaux, étaient des moments plus que joyeux, reflets d'une réelle envie de partager un instant de bonheur simple et jovial. Les Lesdégariens ne sont pas prêts d'oublier ce week-end et attendent impatiemment le 5e rassemblement prévu en 2005 à Saint-Léger-Près-Pons en Charente-Maritime.

© Le Journal de Saône et Loire


 

 

"Ainsi sois-je, ainsi sois-tu"
2 rendez-vous musicaux au service d'une école

 

20 février 2003

C'est à la salle des fêtes de St Léger les Paray que toute la troupe de chanteurs qui accompagne habituellement Isabelle et Guy Cousin donnera rendez-vous pour un concert ce samedi 22 février. Au programme, soirée de variétés.

Les artistes locaux, bien connus maintenant pour leurs reprises de plusieurs comédies musicales (Starmania, extraits de Notre Dame de Paris, Roméo et Juliette), ont concocté un programme varié. Manon et Isabelle Cousin, Elvira Michelet, Jean-Paul Aumeunier, Tino Morgado et Lionel Prost chanteront les meilleurs titres de la fin des années 70 à nos jours, accompagnés en direct à l'orgue par Guy Cousin. Vous reconnaîtrez les chansons de C. Dion, Garou, F. Pagny, W. Houston, mais aussi Desireless et Jennifer, des extraits de comédies musicales, sans oublier Michel Berger. De nombreux duos seront présentés.


Les artistes locaux mettent leur talent à contribution pour la bonne cause

Le dimanche 23 février, c'est l'orchestre "As de Trèfle" qui animera un après-midi dansant, à partir de 15 heures, toujours à la salle des fêtes de St Léger. De la valse au rock, du tango au disco, du madison au "gambadou", de la scottisch à "Las Ketchup", il y en aura pour toute la famille ! Sur place, une exposition vente d'objets africains agrémentera l'après-midi.

Les bénéfices des 2 manifestions serviront directement le projet de l'association "Ainsi sois-je, ainsi sois-tu" : reconstruction d'une école en plein cœur de l'Afrique à Saran (Burkina Faso). Si les classes sont déjà construites, le chantier va continuer par la construction d'un bâtiment pour loger les instituteurs.

© Le Journal de Saône et Loire


 

 

Rassemblement des St Léger
de France... et d'Ailleurs
2 et 3 juin 2001

 

Décembre 2001

Les préparatifs ont duré pratiquement deux ans avec un rythme de réunions de décisions accru à partir de septembre 2000...
15 commissions avec, à la tête de chacune, un responsable qui s'est entouré de personnes en nombre suffisant pour faire fonctionner la machine...
Chacun des bénévoles s’est engagé à fond pour ces deux journées, pour une journée ou pour accueillir, héberger nos hôtes.
Comme je l’ai écrit plus tard à tous les St Léger présents, je peux le dire et le redire : vous avez tous été formidables.


les blasons des provinces

Nous avons vécu deux journées exceptionnelles à St Léger les Paray, je dirai même trois journées car le lundi restera pour tous un temps d’intense émotion et de défoulement... il était nécessaire d’en passer par cette phase pour évacuer le stress et les fatigues accumulés.

Merci à tous ceux qui ont préparé matériellement la fête, les stands dans la salle polyvalente, les structures extérieures. Merci au Comité des Fêtes du prêt du matériel, merci aux employés communaux qui ont, comme à l’accoutumée mais avec beaucoup de coeur et de savoir-faire, fleuri et embelli Léo à l’accueil, merci aux Anciens pour l’église confectionnée en fer forgé, merci à Jojo pour la vache.


plantation de l'Arbre du Rassemblement

Merci à notre Maire Jean-Pierre et à son conseil municipal pour l’aide financière et matérielle apportée, merci à la ville de Paray le Monial pour le prêt de matériel et la subvention exceptionnelle, merci au Conseil Général de Saône et Loire et au Conseil Régional de Bourgogne pour leurs subventions et documentations mises à disposition .
Un très grand merci à tous les Lesdégariens qui, d’une manière ou d’une autre, ont contribué à la réussite de ces journées.

Comme on le dit : le temps passe mais le souvenir reste... les photos et les vidéos nous aideront à maintenir le souvenir des bons moments.

L'inauguration de ces deux journées, après le mot de bienvenue du président des Amis de Léo, les discours de notre Maire, du Conseiller Général, du Vice-Président du Conseil Régional et du Député, le ruban tricolore tenu par nos charmantes miss a été officiellement coupé. Un morceau de ce ruban a été mis dans chacun des albums photos commandés.

Pour nos hôtes, chacun aura pu apprécier l’accueil, les voyages touristiques de nos régions charollaise, brionnaise ou mâconnaise. Circuits très bien préparés par la commission tourisme, avec le petit plus : dégustations vinicoles et de la viande charollaise à l’institut Charollais. Chacun aura pu apprécier la qualité des repas, notamment le boeuf bourguignon et l’entrecôte du dimanche, merci à notre traiteur Jean-Pierre Paqueriaud et à son équipe, bien secondés par la commission de restauration, ainsi que la décoration florale.

Le dîner dansant du samedi soir aura permis à nos hôtes de se retrouver entre St Léger et favorisé les échanges fructueux inter-régionaux.

Après une nuit de repos parfois courte, nos hôtes arriveront dès 8 heures pour le petit déjeuner, puis certains auront fait le choix de marcher le long du canal jusqu’à Paray le Monial, d’autres décidé de faire un petit circuit en voitures anciennes, les responsables iront à l’Assemblée Générale, ou encore participer à la messe dans la grande église d’un jour sous le chapiteau. Office religieux plein de ferveur, avec les cantiques interprétés de façon magistrale. Merci à tous ceux et toutes celles qui ont préparé et participé à cet office.

Le repas de midi terminé, un cortège ouvert par nos amis de la fanfare suisse de St Légier la Chiésaz a dirigé les participants sur l’aire de jeux. Beaucoup d’eau et de bonne ambiance, et ce sont les Suisses qui réaliseront le meilleur score.


Jeux Inter-St Léger

La soirée dansante dura une partie de la nuit et les yeux commençant à fatiguer, le repos bienvenu assura une bonne récupération.
Certains de nos hôtes avaient décidé de ne partir que le lundi après-midi... alors que le chapiteau était déjà en phase de démontage, la buvette servit de lieu de restauration improvisée et super bien réalisée par notre traiteur.
Les histoires fusèrent, les au-revoir furent émouvants, et le départ du dernier autocar marqua la fin de ce rassemblement.
Pas pour tous... les démontages, les rangements se firent dans la bonne humeur et dans une ambiance où il manquait déjà quelque chose : nos amis.

Merci encore à toute la population de St Léger les Paray qui a oeuvré pour la réussite de ce rassemblement, pour tous ceux qui ont consacré du temps, qui ont travaillé, géré des commissions, débouché des bouteilles, décoré les tables, couru les routes pour repérer les voyages et les organiser, pour ceux qui ont assuré la sécurité, pour ceux qui ont exposé pour le marché fermier, ceux qui ont préparé la salle des expositions, ceux qui ont accompagné et nettoyé les locaux des couchages, pour ceux qui ont chanté, lu lors de la messe, pour ceux qui ont apporté leur bonne humeur, pour ceux qui ont hébergé des hôtes et pour tous ceux que joublie : merci !

Raphaël Bouchot

et...

N’oubliez pas le LOTO du 20 janvier 2002 qui nous aidera à financer le déplacement du rassemblement à St Léger les Mélèzes, dans les Hautes-Alpes, ils nous attendent, et nous y serons !
L’Assemblée Générale aura lieu le 18 Janvier 2002, après celle du Comité des Fêtes fixée à 20 heures 30.
Le dîner dansant de remerciement pour les bénévoles, les hébergeants et les sponsors aura lieu le samedi 6 avril 2002, réservez votre soirée.

Bulletin municipal - Décembre 2001 - Commune de St Léger les Paray


 

 

St Léger de la Martinière en visite

 

21 juin 2001

Dans le prolongement du rassemblement des St Léger de France et d'Ailleurs, qui s'est déroulé les 2 et 3 juin derniers à St Léger les Paray (71), 29 enfants de l'école de St Léger de la Martinière (79) ont été accueillis lundi soir à la salle des fêtes du village.

Au départ, l'initiative était de Francine Épinoux, institutrice à St Léger de la Martinière, qui désirait établir un échange scolaire avec l'école de St Léger les Paray, qui malheureusement n'en a pas.

Le président des Amis de Léo, Raphaël Bouchot, a lancé Francine Épinoux sur la piste de St Léger sur Vouzance (03).

L'institutrice, Christelle Mirlicourtois, n'a pas hésité une seule seconde et la correspondance scolaire a ainsi vu le jour entre les deux St Léger.

Ce lundi donc, en présence du maire Jean-Pierre Desserprit, un repas typiquement charolais (truffe, saucisson chaud, fromage blanc et cacou), confectionné par le GRETT et les Amis de Léo, était organisé à la salle des fêtes afin d'accueillir les enfants de St Léger de la Martinière.

Ce rendez-vous entrait dans le cadre d'un voyage découverte de 4 jours pour les écoliers, logés dans un gîte à Melay.

Pendant le repas, les enfants ont eu le privilège d'écouter un air de musique grâce à la présence de membres du GRETT.

© Copyright Le Journal de Saône et Loire


 

 

Les Amis de Léo félicités par les St Léger

 

8 juin 2001

Le Rassemblement des St Léger de France et d'Ailleurs, qui s'est déroulé le week-end dernier à St Léger les Paray, va sans aucun doute marquer les esprits de tous les St Léger.

Les quelque 125 bénévoles, dont la majeure partie, l'association "Les Amis de Léo", a suivi l'organisation depuis ses premières heures, ont reçu de nombreux remerciements et félicitations pour tout le travail accompli.

Après une première journée marquée par l'inauguration officielle et les visites touristiques, la journée de dimanche a ravi tous les habitants des 32 St Léger de France et d'Ailleurs présents les 2 jours.

En matinée notamment avait lieu l'assemblée générale au cours de laquelle était désigné le St Léger accueillant l'assemblée générale en 2002 et surtout le St Léger organisant le prochain Rassemblement en 2003.
C'est St Léger sur Sarthe (61) qui s'est proposé pour 2002, tandis que St Léger les Mélèzes (05) s'est prononcé en faveur du Rassemblement.

En soirée, la clé, symbole de l'évènement, a été remise officiellement par Raphaël Bouchot, président des Amis de Léo, à Jeannine Garcin, la représentante de St Léger les Mélèzes.

Le rendez-vous est déjà pris pour les habitants des St Léger les Paray pour cette manifestation qui promet d'être à la hauteur des précédentes.

L'évènement s'est terminé naturellement autour d'une entrecôte charolaise préparée par le traiteur du week-end, M. Pacqueriaud, de Saint-Yan.

L'association "Les Amis de Léo du Charolais" tient à remercier pour leur participation au 3e rassemblement tous les bénévoles, et pour leur soutien matériel et financier les nombreux partenaires et commerçants.

© Copyright Le Journal de Saône et Loire


 

D'autres photos du "mariage" en cliquant ICI

 

 

 

http://www.stleger.info