Les jeunes et les seniors réunis autour de Noël

 

20 décembre 2004

Il est une tradition bien sympathique ici où chaque année, à l'approche des fêtes de Noël, les adhérents du club des seniors "les Jeunes d'hier" partagent avec les enfants de l'école maternelle et de la classe de CP du RPI Saint-Léger-Sully quelques instants de tendres échanges.
Après avoir interprété classe par classe, puis tous ensemble "Vive le vent" et "Petit Papa Noël", chansons de circonstance, les petits ont été remerciés par un goûter offert par le club où chocolat chaud, tartines de nutella, jus de fruits et clémentines ont été engloutis joyeusement.

Après quoi, les bambins ont remercié à leur façon les mamies, papys et taties, en leur distribuant de gros bisous avant que n'arrive, salué par des cris de joie, celui attendu de tous : le vieux bonhomme à la houppelande rouge qui distribua alors à foison papillotes et Père Noël en chocolat...
Et, spontanément, les petits en guise de remerciements, lui donnèrent l'aubade pour le plus grand bonheur du nouveau président Marc Fougère, ravi de voir autant d'enfants réunis autour des aînés.
Une bien jolie façon de préparer l'arrivée de Noël !

© Le Journal de Saône et Loire  


 

 

Deux victoires au compteur pour les footballeurs

 

7 octobre 2004

Dimanche dernier, à 15 h, c'était au tour des seniors du club local de football de Saint-Léger-du-Bois de montrer leur état de forme face à l'équipe de Toulon-sur-Arroux.
Il s'agit là de l'équipe A, l'équipe phare de l'Élan Sportif. Le capitaine Stéphane Belin prévoit une bonne saison : « J'aime bien voir mon équipe réussir, entendre parler de mon village et, cette année, on profitera de l'intervention de M. Garcia qui assurera notre formation ». Ils sont 35 passionnés de foot qui se retrouvent tous les mardis et vendredis soirs pour les entraînements.
Profitant déjà de l'excellent stade, ils arrivent à être professionnellement équipés grâce à l'organisation d'événements tels que des lotos, des repas, des tournois. L'arbitre Hervé Guyonnot, de Torcy, y dédie tous ses dimanches « pour soutenir mon club » car chaque club doit fournir un arbitre.

« C'est une affaire de famille », explique Gaëtane Belin, femme du capitaine. Elle est secrétaire du club d'abord parce qu'elle aime bien le foot mais aussi « pour voir un peu mon mari ».
C'est elle qui nous envoie le compte rendu d'un excellent match : « Après quelques minutes de jeu, l'ouverture du score par Saint-Léger était suivie d'une rapide remontée des adversaires qui menaient 2 à 1 à la mi-temps. Le retour a été laborieux et la victoire gagnée à l'arraché, 3 à 2 pour Saint-Léger à quelques minutes de la fin. Les buteurs de la rencontre furent Denis Dufrêne, Patrice Jacquemard et Romain Léonard ».
En parallèle, notons que l'équipe réserve a aussi connu un dimanche victorieux avec un score de 3 buts à 1 contre le voisin autunois pour compléter un bon week-end pour le club.

© Le Journal de Saône et Loire  


 

 

Grande foule au méchoui du Comité des Fêtes

 

5 août 2004

Après la chaleur de la journée, la douceur du soir était particulièrement bien venue lors du méchoui du comité des fêtes de la commune qui a réussi à réunir la foule des grands jours. Parmi les convives radieux, on notait une forte délégation venue de Curgy, un retour des relations amicales entretenues avec notamment le « Curgy Basket », amenant dans son sillage de jeunes couples et une nombreuse jeunesse, ce qui donne un ton nouveau à cette animation estivale.

Mais avant de passer à table, il a fallu aux cuistots du jour Pierre, Marc et Henri, de longues heures de patience pour cuire et rôtir à point les trois moutons à la broche, un coin visité par de nombreux gourmands d'où s'échappaient d'alléchantes odeurs.
Les membres du Comité présidé depuis 17 ans, un bail, par Monique Boisseau, n'étaient pas en reste, mettant la main à la pâte pour décorer le préau et la salle des fêtes de jaune et vert, fignoler la présentation des assiettes de tartare de saumon, de la salade aux foies, autant de bonnes choses suivies du mouton doré et cuit à point ou du rôti de porc accompagnés des frites moelleuses ou croustillantes, c'est selon, du fromage blanc à la crème et pour terminer d'un rafraîchissant nougat du verger.

© Le Journal de Saône et Loire  


 
 

Se souvenir avec gratitude et émotion

 

11 mai 2004

S'il est un moment particulièrement émouvant, lors des cérémonies patriotiques commémoratives qui se déroulent ici, c'est bien celui où Pierre André, président de la section locale des anciens combattants, dans une longue litanie, donne lecture des noms des nombreux "enfants" de Saint-Léger-du-Bois tombés au champ d'honneur ou qui ont sacrifié leur vie pour la Liberté, une lecture suivie d'une minute de silence empreinte de gravité et de solennité.

Puis, après le traditionnel dépôt de gerbe, Bernard Frison donnait lecture du message du ministre délégué aux anciens combattants, Hamlaoui Makechera, avant que le cortège ne se rende au cimetière avant de gagner la salle des fêtes où devait être servi un vin d'honneur.

© Le Journal de Saône et Loire

  

 
 

S. Jaboeuf récompensé pour son travail l'illumination

 

6 avril 2004

Sans protocole particulier, Serge Jaboeuf a reçu dernièrement des mains de Raymonde Palumbo le prix récompensant la maison la mieux décorée à l'occasion des fêtes de Noël.
En lançant un simple appel à candidature, le conseil municipal de Saint-Léger-du-Bois était loin d'imaginer l'engouement qu'il susciterait et a été surpris par la réponse apportée par les habitants, particulièrement par ceux des hameaux, à l'image de celui du Petit Moloy brillant de mille feux au moment des fêtes de fin d'année.

Le travail du jury en a été d'autant plus difficile, tant par le nombre que par la recherche dans les décors où sobriété et originalité étaient au rendez-vous. Le choix a désigné la maison de M. et Mme Serge Jaboeuf située aux Fontenys, un travail récompensé par un bel objet en verre gravé dû au talent de Nathalie Lanny de Saint-Marie-la Blanche.
Cet enthousiasme a eu l'effet d'être un véritable déclic et un encouragement certain pour l'équipe municipale qui pense reconduire l'opération l'an prochain, mais cette fois sans doute sur inscription afin de lui donner un côté plus officiel.

© Le Journal de Saône et Loire

  

 

Le Père Noël à l'Elan

 

29 décembre 2003

Si l'Elan Sportif est avant tout un club de football, il y a une chose qui frappe ici, c'est l'esprit familial qui l'habite. Preuve en est, à chaque animation extra-sportive, tous, joueurs, enfants, parents, dirigeants et amis supporters répondent présents. Le goûter de Noël offert ce dernier samedi n'a pas dérogé à la règle et ce sont quelque 50 enfants qui sont venus à la rencontre du célèbre et vénérable Père Noël qui n'a pas hésité à s'attarder ici quelques instants.

Avant l'arrivée du bonhomme à la houppelande rouge, l'Elan Sportif avait offert aux enfants un réconfortant goûter en cet après-midi de frimas où le chocolat chaud accompagné de ses brioches et papillottes eut vite fait de réchauffer le corps et le coeur mettant en forme les enfants pour accueillir, dans un joyeux désordre, le Père Noël ployant sous une hotte remplie à craquer de sachets de friandises qu'il distribua à tous les enfants sous l'oeil attendri des parents et dirigeants...

© Le Journal de Saône et Loire

  


 

Les petits se donnent en spectacle pour Noël

 

28 décembre 2003

Tradition bien établie aujourd'hui, le spectacle de Noël proposé par l'école de Saint-Léger-du-Bois a recueilli tous les suffrages, cela va sans dire, le public étant tout acquis à la cause des artistes en herbe du jour.

Spectacle plein de fraîcheur, de spontanéité, de générosité que celui offert par tous ces enfants heureux de montrer leur savoir-faire à leurs parents qui avaient envahi la salle des fêtes de la commune pleine à craquer. C'est ainsi que les bambins de la petite section de maternelle ont donné un aperçu de ce qu'ils font en classe en interprétant une séquence faite de chants avec marionnettes et instruments (attendrissant), alors que ceux de grande section de maternelle et classe de C.P. se lançaient dans un récital de chants et poèmes de Noël, un vrai plaisir !

Puis vint le moment tant attendu où les portes s'ouvrirent toutes grandes pour laisser entrer le Père Noël venu, cela va sans dire, procéder à une distribution de joujoux et friandises, alors que chacun pouvait caler un petit creux avec le goûter préparé pour l'occasion. Les émotions, ça creuse !

© Le Journal de Saône et Loire

 


  

 

L'hommage aux morts de toutes les guerres

 

13 novembre 2003

Ici, comme partout ailleurs en France, on a rendu hommage à tous ceux qui, dans les terribles conditions de la première guerre mondiale, ont sacrifié leur jeunesse et leur vie pour que triomphe la démocratie.

Emmené par le porte-drapeau Jean Bureau et Bernard Frison, maire de la commune, le cortège s'est rendu au monument aux morts où devait avoir lieu le traditionnel dépôt de gerbe suivi d'une minute de silence. Bernard Frison prenait alors la parole pour donner lecture du message d'Hamlaoui Mekachera, secrétaire d'État aux anciens combattants rendant, "avec émotion et gratitude, un hommage solennel aux combattants tombés aux champs d'honneur, y associant les blessés, les mutilés et les gazés, les prisonniers, les veuves, les orphelins et les victimes civiles". Puis Pierre André, président de l'association des anciens combattants de la commune donnait lecture de la longue liste des hommes de la commune qui ont perdu la vie lors des différents conflits ayant émaillé le 20e siècle avant que tous ne se retrouvent à la salle des fêtes où devait être servi le vin d'honneur offert par la commune.

© Le Journal de Saône et Loire

 


  

 

Gastronomie au repas automnal des Jeunes d'Hier

 

17 octobre 2003

Présidé depuis maintenant bientôt 18 ans par Madame Lécuyer, le club Les Jeunes d'Hier organisait son traditionnel repas d'automne dimanche dernier à la salle des fêtes de Saint-Léger-du-Bois. Ils étaient 52 convives à se retrouver dans cette charmante salle où les tables avaient été joliment fleuries par Solange, le reste de la décoration étant assuré par les dames du club.

Entourant les doyens du jour, Mme Angèle Repiquet et M. Francis Frison, qui n'est autre que le père du maire de la commune, Bernard Frison, invité à partager ce repas, les convives se sont régalés du menu que leur avait concocté le chef Henriot d'Autun avec le cornet de jambon à la mousse de foie gras, la timbale de lotte et ses petits légumes sauce écrevisse, la jambonnette farcie aux champignons et sa garniture, sans oublier le plateau de fromages pour terminer sur un rafraîchissant nougat du verger. De quoi satisfaire gourmets et gourmands !

"Quand il y a une bonne locomotive, le train suit" devait déclarer Bernard Frison qui souhaite ardemment que le club continue à vivre comme il vit actuellement, ce à quoi la présidente répliquait : "Certes oui, sauf si la locomotive devient un teuf-teuf !", elle qui aimerait bien passer le relais à quelqu'un d'autre, mais les candidats ne sont pas légion. Enfin, peut-être que lors de l'assemblée générale qui se tiendra le 2e jeudi de novembre quelqu'un ou quelqu'une se lancera !
En tout cas, bien que certains nouveaux membres soient venus grossir les rangs, la présidente lance un appel pour que de nombreux jeunes retraités et même plus anciens viennent rapidement rejoindre les actuels adhérents.

© Le Journal de Saône et Loire

 


 

Eblouissant Bakodjazz pour les 25 ans du Comité

 

9 octobre 2003

De Bach au jazz, tout un programme ce samedi soir en la belle église de Saint-Léger-du-Bois où, pour fêter ses 25 ans d'existence, le Comité des Fêtes que préside Monique Boisseau s'était assuré de la participation de l'ensemble vocal Bakodjazz, un gage de qualité.
Placé sous la direction du talentueux et passionné maître de chœur Gilbert Lafay, Bakodjazz a ébloui ce soir le public venu l'écouter par la richesse d'un répertoire évoluant de Jean-Sébastien Bach aux standards du jazz en passant par le negro-spiritual, la chanson française ou le chant religieux. un éclectisme volontaire pour le plaisir de tous.
Avec une apparente facilité, Bakodjazz ouvrait la soirée sur un éclatant extrait des Concertos Brandbourgeois de J.-S. Bach. Ce fut ensuite un éblouissant bouquet dans lequel on retrouvait un des classiques de cet ensemble vocal, "Lola", extrait du Pays des oiseaux, mais aussi "Candy", "La Chanson de Solveig", "Pour ta robe", paroles et musique de Gilbert Lafay, soit autant de chansons d'amour se mêlant harmonieusement au sublime "Aria" 2e mouvement de la 3e suite adapté pour voix de J.-S. Bach, un moment de pur bonheur, ainsi que "Agnus Dei" de G. De Machaut, "Ave Maria" de Villa Lobos, le "12e prélude" de J.-S. Bach.
Bakodjazz se montra tout aussi talentueux dans l'interprétation de la célèbre bossa nova de Carlos Jobim, "Desafinado" ou le "Besame mucho" de Consuelo Velasquez ou encore celle, à la fois nostalgique et joyeuse, de l'un des nombreux standards de Charles Trénet, "Que reste-t-il de nos amours ?" avant de terminer par "La chanson d'Elmer" d'Elmer Albrecht, "dont la musique magique rend les gens heureux", comme le furent ce soir les courageux qui avaient bravé le temps pour venir ici vivre un moment de pur bonheur ! Le tout ponctué de la présentation tour à tour joyeuse, coquine ou grave du conteur "Jo", inimitable.
Enthousiaste, Monique Boisseau devait chaleureusement les remercier de leur éblouissante prestation, sans oublier le Père Thuret pour la mise à disposition de l'église, ainsi que Bernard Frison, maire de la commune, présents à ce concert.

© Le Journal de Saône et Loire

 


 

 

Pari réussi pour la commission des sports

 

17 septembre 2003

Ils sont venus, ils étaient tous là, de Saint-Léger-du-Bois bien sûr mais aussi d'Autun, Curgy, Chalon-sur-Saône, Chevigny-Saint-Sauveur, Igornay, Épinac, et peut-être d'ailleurs, répondant à l'invitation du Conseil Municipal et plus précisément de la commission des sports à participer à la première marche communale de Saint-Léger-du-Bois.
Si le but avoué de cette animation était de réunir un maximum d'habitants de la commune, on ne peut que constater la réussite de cette première expérience qui a vu près de 70 personnes se lancer, en ce dimanche matin de septembre et par un temps propice à la marche, à l'assaut des deux parcours proposés. Une participation que les organisateurs n'avaient pas osé espérer.

C'est ainsi que dès 9 heures, ils étaient 44 courageux pour une moyenne d'âge de 46 ans à s'élancer au fil des 12 km du premier parcours, alors qu'à 10 h 30 un groupe de 23 participants entamait les premiers mètres d'un circuit de 6 km, groupe dont la moyenne d'âge se situait à 41 ans, tous visiblement heureux de participer à cette marche de l'amitié "allégée" par les bavardages et conversations entretenus au fil des kilomètres.
Pour la petite histoire, le doyen de la journée, Joseph Roux, a arpenté allégrement les 6 km alors que les jeunes Lorène, 7 ans, et Loïc, 11 ans, ont, quant à eux, effectué le parcours de 12 km, sans oublier les deux participants à 4 pattes, de belles chiennes labrador un peu exténuées à l'arrivée. Bravo à tous !
Toujours est-il qu'à l'arrivée ils étaient presque tous là réunis autour du verre de l'amitié et se promettant de se retrouver l'an prochain, un autre défi lancé par les organisateurs qui promettent, par la voix de Bernard Frison, maire de la commune "de corser les choses". A bon entendeur...

© Le Journal de Saône et Loire

 


 

Engouement pour le méchoui du Comité des Fêtes

 

14 août 2003

Les traditions ne se perdent pas et, chaque été, tous les amis et sympathisants que compte le Comité des Fêtes présidé par la fidèle Monique Boisseau se retrouvent dans la bonne humeur et l'excellente ambiance du méchoui estival.

Ils étaient encore nombreux en cette soirée d'été à peine teintée de fraîcheur à être venus se délecter de cette viande si goûteuse cuite avec un soin tout particulier par M.Genevois du Petit Moloy aidé pour la circonstance de Marc Fougère, un fidèle parmi les fidèles du Comité des Fêtes.

Il n'a pas fallu moins de deux moutons escortés de deux gigots pour venir à bout de l'appétit des nombreux convives qui, s'ils n'étaient pas particulièrement friands d'agneau, pouvaient se rabattre sur le rôti de porc, non sans avoir auparavant dégusté, comme il se doit, la délicieuse salade aux foies de volailles suivie du délicat saumon persillé, le tout couronné d'un rafraîchissant fromage blanc à la crème et d'un fondant vacherin à la crème brûlée sauce caramel.
De quoi vous émoustiller les papilles...

Comme vous le constaterez, le Comité des Fêtes n'avait pas fait les choses à moitié en cette année 2003 où il fête son 25e anniversaire, en attendant de vous donner rendez-vous le premier dimanche d'octobre pour la Saint Léger, une fête patronale qui vous offrira quelques surprises !

© Le Journal de Saône et Loire

 


 

Sport et amitié : le cocktail gagnant de l'Élan Sportif

 

30 juin 2003

Moteur de la vie associative de la commune, l'Élan Sportif a tenu son assemblée générale en présence du maire Bernard Frison qui fut pendant de nombreuses années secrétaire et président

Devant une salle comble, le président Maurice Chevalier dressait le bilan moral : il soulignait la qualité du concours de chiens de troupeaux tout en remerciant ceux qui ont oeuvré à sa réussite, mais aussi le succès rencontré par les autres manifestations, le concours de pétanque, les soirées paella, choucroute, pizza-party, le loto, l'arbre de Noël, le tournoi, le repas des joueurs, la sortie à Semur en Auxois pour la Coupe de France, celle organisée à Toulon, bref tout ce qui fait vivre intensément ce club.

Passant plus précisément à la partie sportive, il saluait le travail et l'engagement des dirigeants, tout en avouant sa préoccupation devant le manque crucial d'effectif chez les jeunes. Chez les seniors, l'essentiel est assuré, à savoir le maintien pour les deux équipes. En ce qui concerne la coupe du Conseil Général, l'Élan perd en quart de finale devant Digoin Intrépide.

Au chapitre financier, Josiane Brillard, la trésorière, présentait un bilan satisfaisant dégageant un bénéfice, malgré les gros investissements engagés cette année : l'achat de buts en aluminium, un congélateur, un téléphone-fax, un micro-onde. On a aussi semé du gazon pour l'entretien du terrain. A noter l'achat d'un magnétoscope pour le club des supporters.

Prenant la parole, Bernard Frison soulignait l'aide apportée par la municipalité : l'achat de peinture pour la salle du stade, mais aussi l'agrandissement des vestiaires, un projet à retravailler et chiffrer.

On passait alors à la remise des récompenses aux équipes de jeunes, à la désignation du meilleur équipier, qui cette année est Yves Louvieaux, et à celle du plus assidu à l'entraînement remise à Cédric Bretinière. Bravo à eux !

On offrit aussi des cadeaux à Michel Falconiéri, à la jeune Lara Dufrêne, avant d'annoncer le mariage de plusieurs joueurs, le tout se terminant par un repas où l'ambiance était chaude en ce mois de juin très ensoleillé.

© Le Journal de Saône et Loire

 


 

Autun l'emporte lors de la finale féminine

 

2 juin 2003

De plus en plus, le football se féminise et le dernier tournoi proposé par l'Élan Sportif de Saint-Léger-du-Bois a vu deux équipes féminines qui n'ont pas démérité se confronter aux garçons qui, entre nous, ne leur ont pas fait de cadeaux.

Pour équilibrer un peu les choses, en accord entre tous les participants, une finale entièrement féminine a donc eu lieu afin de récompenser les joueuses, finale qui a vu Autun s'imposer devant Saint-Léger-du-Bois, une équipe moins aguerrie.

En tout cas, bravo les filles pour votre combativité, votre audace et votre courage !

© Le Journal de Saône et Loire

 


 

Théâtre à l'honneur sur la scène de St Léger

 

5 mars 2003

L'année de ses 25 ans s'annonce fort bien pour le Comité des Fêtes de Saint-Léger-du-Bois présidé par la toute dévouée Monique Boisseau entourée de son noyau indestructible de bénévoles, un anniversaire ponctué d'animations festives ayant débuté ce week-end par un mini festival de théâtre.

Deux troupes de théâtre amateur s'y sont produites sur deux jours : celle toute nouvelle venue à Saint-Léger-du-Bois, "Interlude", de Saint-Symphorien-de-Marmagne, et celle que l'on ne présente plus ici, "Le club théâtre de Mesvres", fidèle depuis plus de 10 ans à la scène de Saint-Léger-du-Bois.

 
Une bonne tranche de bonne humeur pour le public venu nombreux  

Les trois coups de ce mini festival qui a connu un joli succès ont été donnés dès samedi en soirée par la troupe "Interlude", une première ici pour cet ensemble d'amateurs au talent incontestable. Pour mettre l'eau à la bouche des spectateurs, "Interlude" leur a servi en hors-d'oeuvre une bouffonnerie en un acte intitulée "Ah ! Dur dur ! Le théâtre !", un concentré burlesque de tout ce qu'il faut faire pour faire un "four", bref une entrée en matière prometteuse.
L'appétit amorcé, on passa au gros morceau de la soirée avec une comédie en deux actes de Vincent Durand "Fred" ou... deux heures de fou rire garanti durant lesquelles le public a pris toute la mesure du talent de ces comédiens amateurs où "Fred n'est pas Frédérique, Sonia n'est pas Gilda, Jean est l'ami de Frédérique, la nièce d'Irène n'est pas Sonia...", bref, un joli imbroglio mais alors pas triste du tout !

Dimanche, ce fut au tour du "Club Théâtre de Mesvres" à monter sur scène, pour offrir comme à son habitude ici, une bonne tranche de bonne humeur, de rire, de talent, de bonheur tout court au public venu nombreux applaudir "Lorsque l'enfant paraît", une pièce en quatre actes d'André Roussin avec toujours les inénarrables comédiens de cette troupe d'amateurs que Saint-Léger-du-Bois a retrouvé une fois encore avec le plus grand plaisir. Un début en fanfare pour ce vingt-cinquième anniversaire qui réserve quelques bonnes surprises tout au long de l'année 2003 !

© Le Journal de Saône et Loire

 


 

Les petits s'offrent un super p'tit déjeuner

 

21 février 2003

A l'initiative de l'Association des cantines du R.P.I. Saint-Léger-du-Bois / Sully, une opération petit-déjeuner a été lancée dans les deux écoles.
En décembre, ce furent les grands du C.E.1 au C.M.2 à Sully, qui en bénéficièrent et, cette dernière semaine d'école avant les vacances d'hiver, les petits de maternelle et du C.P. de Saint-Léger-du-Bois se sont ainsi retrouvés autour d'un solide petit déjeuner assez inhabituel pour la majorité.
Du questionnaire remis aux familles, il ressort que la majorité des enfants soit 90 % prennent régulièrement un petit déjeuner assez classique toutefois avec une boisson chaude chocolatée, des céréales souvent, des tartines de beurre, des biscuits..
Aussi, a-t-il semblé bon à l'association de leur faire découvrir que l'on pouvait manger aussi bien du sucré que du salé au petit déjeuner. C'est ainsi que cette semaine la présidente de l'association des cantines du R.P.I., Sylvie Bibos, épaulée de trois autres mamans avec le renfort bienvenu du maire Bernard Frison qui a mis la main à la pâte, accueillaient dans la ravissante cantine aux doux tons saumon les petits de l'école âges de 3 à 7 ans, afin de leur offrir un p'tit déj adapté à leur âge avec glucides, sucres lents, laitage..

Chaque enfant a ainsi trouvé dans son assiette tout un éventail d'aliments pour se constituer un solide petit déjeuner : un petit suisse, de la mimolette, du jambon, un quart de pomme, du pain de mie blanc, du pain de seigle, du lait aromatisé de chocolat ou nature, du jus d'orange fraîchement pressé et un petit pain au chocolat. Il ne fait nul doute qu'après cette opération, le petit déjeuner deviendra un véritable plaisir pour ces petits qui se constitueront de solides réserves pour passer sans coup de pompe chaque matinée. Une bonne habitude qu'ils garderont une fois devenus adultes.

© Le Journal de Saône et Loire

 


 

Les jeunes pousses de l'Élan tout de rouge vêtues

 

18 février 2003

La grande et belle famille de l'Élan Sportif était à nouveau réunie cette fin de semaine dans la salle du stade Daniel Brillard, une salle dont l'équipement d'année en année se perfectionne et devient ainsi le lieu de rencontre privilégié des footballeurs, petits et grands, mais aussi des dirigeants, supporters, et de tous les amis du foot.

Cette semaine donc, la salle du stade accueillait petits et grands pour une remise de dons au club. C'est ainsi que Fabien Duchemin du Garage Duchemin à Saint-Pantaléon offrait au club un jeu de maillots aux jeunes pousses, toutes fières de les passer pour la photo, jeu de maillots complété par des shorts offerts par le club de supporters qui a cassé sa tirelire ou plutôt soldé son compte en achetant également un superbe magnétoscope qui permettra en cas de mauvais temps de se passer quelques beaux matches. Le club a également reçu deux beaux ballons de foot offerts par Inter-Sport. Autant de beaux gestes appréciés par tout le club dont le président Maurice Chevalier remerciait chaleureusement les généreux donateurs, sans oublier Thierry Obert qui a beaucoup œuvré pour la remise de maillots.

Il invitait alors tous les participants à partager le verre de l'amitié et déguster dans la bonne humeur et avec délectation les savoureux beignets préparés par Christian Aury. Un vrai régal !

© Le Journal de Saône et Loire

 


 

Galette et conte de Noël pour les enfants

 

22 janvier 2003

Le brave Père Noël, au programme si chargé de fin d'année, n'avait pas pu venir rendre visite aux enfants de Saint Léger du Bois comme il se doit à Noël. Aussi a-t-il dérogé quelque peu à ses habitudes et, profitant de ce mois de janvier où l'on déguste la galette, est venu la partager avec eux.

Eh oui ! pour des raisons de calendrier, le Comité des Fêtes a, comme il le fait depuis plusieurs années, proposé aux enfants de la commune un spectacle de contes de Noël intitulé bien à propos "La visite inattendue du Père Noël" et animé par la troupe "Arc en scène" d'Autun, en ce samedi de janvier où la traditionnelle bûche a été remplacée par de belles galettes dorées fourrées à la compote de pomme.
Comme quoi ce brave Père Noël peut encore nous réserver bien des surprises !

Après un réveillon de la Saint Sylvestre réussi, le Comité des Fêtes qui, cette année fêtera son vingt-cinquième anniversaire, fera en sorte que les animations proposées tout au long de 2003 aient un côté encore un peu plus festif qu'à l'ordinaire. Déjà, ses membres préparent activement le thé dansant de ce dimanche 26 janvier qui se déroulera à partir de 15h30 à la salle des fêtes et sera animé par Gilles Delhommeau.

Il y aura également les 22 et 23 février un mini festival de théâtre, avec la participation de la Compagnie Interlude et du Club Théâtre de Mesvres. Puis le méchoui en juillet, la fête patronale le premier dimanche d'octobre qui sera précédée d'un concert avec Bakodjazz à l'église le samedi en soirée. Et, pour finir en beauté, le réveillon de la Saint Sylvestre qui sera encore plus festif que les autres années. Bref, comme on le voit, un programme des plus chargés pour le Comité des Fêtes !

© Copyright Le Journal de Saône et Loire

 


 

Mme Paulette Schouher, une nouvelle centenaire

 

22 juillet 2002

Le maire, Bernard Frison, a tenu à rendre hommage à Mme Paulette Schouher, une nouvelle centenaire de la commune :

"St Léger du Bois peut se flatter d'avoir connu, en dix années, trois centenaires.
D'abord M. Louis Bligny, puis Melle Anne Joly et, aujourd'hui, Mme Paulette Schouher. Preuve que l'on vit bien et longtemps à St Léger !

Née à Paris voici donc un siècle, elle a passé toute sa vie à St Léger.
Mme Paulette Schouher, toujours de bonne humeur, souriante, coquette, intelligente, ouvrait volontiers sa porte comme elle ouvrait son cœur. Elle aimait pousser la chansonnette, fredonner ses airs préférés lors des repas du CCAS, sa petite silhouette faisant étrangement penser à Edith Piaf.

Le poids des ans l'a obligée à quitter sa maison des Fontenys pour rejoindre la maison de retraite d'Épinac où elle est choyée comme il se doit.

Souvent notre société rêve d'éternelle jeunesse et d'élixir de jouvence...
Paulette Schouher démontre qu'une vie équilibrée et active reste le meilleur gage d'une longue espérance de vie. Son anniversaire a été fêté chaleureusement à la maison de retraite en présence du personnel et des membres du CCAS de St Léger du Bois".

© Copyright Le Journal de Saône et Loire


 

"Si je peux me permettre" à guichets fermés

 

6 mars 2002

Fidèle à St Léger du Bois depuis de nombreuses années, la troupe du club-théâtre de Mesvres a fait un tabac dimanche dernier à la salle des fêtes pleine à craquer, en interprétant une pièce de Robert Lamoureux "Si je peux me permettre", sur une mise en scène d'Hervé Charles.

Juste récompense, tant pour le club théâtre de Mesvres qui fête cette année son vingt-cinquième anniversaire, que pour le Comité des fêtes de la commune dont les animations ont rythmé l'année écoulée.

De quiproquos en revirements de situation, la pièce se déroule sur fond d'affaires plus ou moins honnêtes avec, dans le rôle de "l'homme d'affaires le plus tocard de l'année" Hervé Charles, de la mère "petit escroc en jupons" Élizabeth Bouhéret, de l'épouse Guylène Chrysostome, du majordome Daniel Desvignes, de la maîtresse Solange Besombes, de la soubrette Claudine Loreaud, et de l'ancien employé Philippe Lamalle, le doyen de la troupe.

Bref, du rire et encore du rire pour un public qui ne s'y est pas trompé en venant très nombreux.

Si la troupe toujours égale à elle-même a offert au public un grand moment de divertissement, le comité des fêtes toujours présidé par Monique Boisseau n'a pas voulu manquer de marquer le quart de siècle d'existence de ce club de théâtre amateur en offrant à chacun de ses membres un petit pot de primevères, une petite surprise sur laquelle le rideau est tombé, en attendant l'année prochaine !
Geste apprécié.

© Copyright Le Journal de Saône et Loire 


 

 

Initiation p'tit déjeuner pour les enfants du RPI

 

2 janvier 2002

Rester attentif jusqu'en fin de matinée tout en évitant le trop fréquent "coup de pompe" de 11 heures, voilà qui s'acquiert avec la prise d'un petit déjeuner équilibré, ce qui n'est hélas pas toujours le cas.

Aussi l'association des restaurants scolaires du RPI (regroupement pédagogique intercommunal) Sully / St Léger du Bois s'est-elle attelée à la tâche en lançant auprès des enfants une enquête afin de recenser leurs habitudes alimentaires en matière de petit déjeuner, une enquête où il s'est avéré que nombre d'enfants ne prenaient pas convenablement le premier repas de la journée.

Suite à quoi, les enfants ont reçu en classe toutes les informations concernant l'équilibre du petit déjeuner, à savoir la prise des quatre aliments essentiels devant constituer le premier repas du matin.

Après la théorie, les enfants, au nombre de trente-neuf, ont été invités en cette veille de vacances, à mettre en pratique l'enseignement reçu en classe.
C'est ainsi qu'ils se sont retrouvés à la salle des fêtes, encadrés des membres de l'association des restaurants scolaires.
Là, chacun, selon ses goûts, s'est confectionné son petit déjeuner à partir des ingrédients mis à sa disposition.

A noter lors de ce premier petit déjeuner très instructif, la présence de Claude Jacqueson, maire de Sully, et des institutrices Mesdames Demonteaux et Méreau.

© Copyright Le Journal de Saône et Loire


 

Une fête d'Halloween signée Pépette

 

 

6 novembre 2001

Elle nous l'avait dit l'an passé : "En 2001, vous allez voir ce que vous allez voir !"
Et on a vu ! Après un essai l'an passé juste pour faire plaisir à ses petits-enfants, la Pépette a récidivé cette année en élargissant cette fois le cercle à tous les enfants de la commune et celle voisine de Sully.

De trois en l'an 2000, la fête d'Halloween made in St Léger du Bois est passée à 47 enfants et adolescents dont le plus jeune Julien 1 an et la plus âgée Julie 17 ans, ceci sans compter les adultes qui eux aussi se sont fait plaisir, tout un petit monde, mélange étrange de famille Adams, sorcières, gentils fantômes, démons... qui, après avoir investi la maison de Pépette-Halloween et son tapis de toiles d'araignées, ses citrouilles illuminées, ses guirlandes, ses squelettes, s'en est allé dans les rues du Petit Moloy faire la chasse aux bonbons auprès des habitants qui les ont accueillis avec sourire et bonne humeur.

Au retour les attendait un goûter d'Halloween auquel étaient venus participer de nombreux parents, un goûter animé d'un jeu proposé par Julie et au cours duquel a été partagée une moisson de bonbons, on ne vous dit pas !
Personne ici n'a été surpris de l'initiative de Pépette qui, comme chacun le sait, a un coeur gros "comme ça" !
Une Pépette qui, n'en doutons pas, récidivera l'an prochain !

© Copyright Le Journal de Saône et Loire


 

Une p'tite guinche, ça vous dit ?

 

2 février 2001

Réponse positive pour le Comité des Fêtes de St Léger du Bois qui proposait dimanche dernier, à la salle des fêtes, un thé dansant animé par l'excellent ensemble de Brigitte Lemaître, un ensemble venu de Migennes auquel la présidente Monique Boisseau a de nouveau fait confiance.

Et ce, à juste raison, la salle était trop petite cet après-midi pour contenir les nombreux danseurs, parmi lesquels on notait la présence de Bernard Frison, maire de la commune, venus s'adonner à leur distraction favorite.
Valses, tangos, sambas, rocks, disco, salsas et autres, chacun a pu y trouver son plaisir pour le plus grand bonheur des organisateurs qui, chaleureusement, proposaient pour bien terminer l'après-midi un dîner amical avec soupe à l'oignon, omelette au lard, salade, fromage et tarte.

Une initiative appréciée des danseurs qui n'ont ainsi pas le souci de préparer de repas en rentrant chez eux.

© Copyright Le Journal de Saône et Loire


 

L'Auberge du Pont a rouvert ses portes

 

16 janvier 2001

L'Auberge du Pont, tenue durant de longues années par "Maman et Papa", autrement dit Yvette et Jean-Claude Hardenne, a rouvert ses portes en ce début de 3e millénaire après avoir été fermée durant quelques mois.

Cette réouverture est une bonne chose pour l'économie locale de St Léger du Bois qui, à l'instar de nombreuses petites communes, voit peu à peu ses commerces fermer les uns après les autres.
Cela d'autant plus que ce sont deux jeunes originaires de la région, Alper et Delphine, un jeune couple fort sympathique, qui se sont lancés dans l'aventure, ce qui ne devrait pas trop leur poser de problèmes, étant tous les deux dans le métier.

Dès ce début d'année, outre la partie bar, ils proposent à la clientèle de la petite restauration genre "plat du jour" en cuisine traditionnelle et, selon l'évolution de leur activité, offriront dès le printemps une carte plus élaborée avec l'ouverture de la partie auberge.

L'inauguration s'est déroulée cette semaine en présence d'une foule nombreuse parmi laquelle on notait le présence de Bernard Frison, maire de la commune, de conseillers municipaux, de partenaires ayant apporté leur soutien, de clients et amis, dans une ambiance conviviale où la bonne humeur était de rigueur, autour d'un buffet copieusement garni.
Souhaitons à Delphine et Alper pleine réussite dans leur entreprise !

© Copyright Le Journal de Saône et Loire

 

 

 

http://www.stleger.info