Une émouvante exposition-témoignage

 

21 novembre 2007

Celle que l'on a appelée la Grande Guerre, pour laquelle on honore chaque année la mémoire de ces millions d'hommes sacrifiés sur l'autel de cet horrible conflit, fait encore parler d'elle aujourd'hui au travers de passionnés qui collectionnent toutes sortes d'objets s'y rapportant. C'est ainsi que vient de se tenir durant deux jours à la salle des fêtes, une exposition sur ce thème (...)

(...) Jean-Paul Dumontet, vice-président national de la société des volontaires et anciens combattants, retraça le pourquoi et le comment de cette guerre qui laissa la France exsangue. Ensuite, les élus, en des termes à la fois durs et émouvants, exposèrent chacun, avec leur sensibilité, leur vision de cette tragédie, faisant dire à Bernard Frison « la mort violente n'est pas plus belle à un âge qu'à un autre .... cette guerre tragique ne laisse pas seulement l'agréable refrain de la Madelon ». Pour sa part Jean-François Nicolas, pensant à ces jeunes conscrits dans la solitude des tranchées en train de sculpter les fûts d'obus devenus ces œuvres d'art exposées ce jour, soulignait « le devoir de mémoire, on ne doit jamais l'oublier ». Il insista sur le fait qu'en période de tension « il faut jusqu'au bout user de la diplomatie active ». Des paroles confortées par le colonel Prost qui signalait qu'existait depuis 10 ans une brigade franco-allemande basée en Allemagne, gage d'une paix actuelle et future.

Le public était invité ensuite à découvrir cette exposition due à la passion de collectionneurs. Elle a permis au public d'admirer de véritables œuvres d'art sculptées, ciselées dans les fûts d'obus telles que des bagues, vases, coupe-papier, cadres de photos, bibelots divers... mais aussi des uniformes et armes de l'époque, des décorations, des lettres etc. Autant d'émouvants témoignages d'une époque que l'on espère ne pas revivre. Jean-Paul Dumontet devait remercier enfin les instigateurs de cette exposition, à savoir les frères Lambert, la famille Larcher, Jean-Marc Stéphane.... mais aussi la section des anciens combattants de Saint-Léger-du-Bois représentée par Pierre André.

© Le Journal de Saône et Loire

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à Amandine, qui se reconnaîtra, pour ses photos !

Pour sortir de l'oubli l'artisanat de "nos" Poilus, ce lien qui explique comment ils réalisaient ces merveilles :
http://www.greatwardifferent.com/Great_War/Grafitti/Bijouterie_01.htm

 

 

 

http://www.stleger.info