xtraordinaires nimau

 

Les enfants de l'école de St Léger sur Vouzance (cycle 3) vous présentent leur galerie d'animaux extraordinaires, réalisée durant l'année 2003-2004.
Ames sensibles, s'abstenir !

 

LE ERATCROLOU

Le pératcrolou mange du poisson (précisément du thon). Il est très affectueux. On en voit beaucoup à St-Léger-sur-Vouzance.

C'est un animal qui dort sur un coussin ou un tapis. Il pèse beaucoup plus qu'un homme, c'est-à-dire six tonnes (normalement) et mesure quatre mètres.
Il a peur des crocafochasses. Il court à 250 km/h. Il déploie ses ailes pour s'envoler quand il est en danger.

 

L'ISEAU-SINGE

L'oiseau-singe mange des vers de terre, des bananes et de la salade. Il peut manger un seul bébé humain à la fois.
Il n'existe qu'un seul oiseau-singe dans le monde. Il habite dans l'Allier.
Il pèse 989 920 tonnes. Il fait des combats contre le crocogirafe. Il est très très maladroit.

 

LE HEGREVAL

Le phegreval a un grand cou sur lequel il a des poils.
Il mange des feuilles. Il a 16 griffes comme un tigre et une queue de cheval.
Il court très vite quand il se fait attaquer. Il n'a pas peur quand il attaque avec la tête, les griffes et sa queue. Il attaque, attaque. Il est très fort. Il vit dans une énorme grotte, il a une famille. Il a 8 pattes : 4 pattes de girafe et 4 pattes de tigre.

La maman phegreval fait des petits phegrevalons tous les jours. Ils sont heureux. Ils sont de toutes les couleurs : des jaunes, des violets, des rouges, des verts, un multicolore, un transparent, un noir, un blanc. Les phegrevalons savent attaquer comme leur père et leur mère.

 

 

LE ROTISSOU

Le crotissou a une tête de crocodile, un corps de tigre et une queue de souris. Il est cousin du crocodile, du tigre et de la souris.
Ses prédateurs sont l'homme, l'éléphéant, la gridino, le chevalo, le chiendo, la sourifant et le liondinausi. Il vit dans les montagnes de l'Afrique du nord.
Ses petits s'appellent les crotissousous. Il mange des poissons.

 

LE INOMAMOUSEAURAFION

Le dinomamouseaurafion mesure 75 mètres au garrot. Il pèse 26 tonnes et vit dans l'Allier, plus précisément à St-Léger-sur-Vouzance.
En hiver, comme il fait froid, il se cache dans la Vouzance. Mais en été, comme il fait chaud, il vole dans le ciel et quelquefois il va se baigner dans la Méditerranée.

Il est omnivore. En automne, il tue des lions, mange leur chair et avale leurs os tout ronds. Au printemps, il mange des feuilles et des fleurs.
Il est méchant quand on le provoque, sauf avec ses maîtres Jim et Quentin. Il a un signe du zodiaque : il est lion.

 

L'SCARBEILLE ET SA FEMELLE L'SCARMOUCHE

Prénom : Escarbeille
Nom : Reboulat
Son meilleur ami : le crocogirafe
Son ennemi : le chourounat
Ce qu'il mange : des choratas
Sa couleur : jaune, vert, noir, bleu, marron et rouge
Son repas préféré : le chocolat, la raclette, les feuilles et les fleurs
Son espérance de vie : 32 ans
Son signe du zodiaque : escargot
Sa taille : 20 cm
Son poids : 100 kg
Il vit dans le monde des escargots bizarres.

Prénom : Escarmouche
Nom : Reboulat
Son espérance de vie : 31 ans
Signe du zodiaque : mouche
Sa taille : 18 cm
Elle vit avec l'escarbeille.

 

LE IGROURS

Le tigrours est un animal un peu bizarre : il a une tête d'ours et le corps d'un tigre. Il vit dans la savane. Il mange de la viande et des enfants. Il est très très méchant. Il existe depuis 1999.

 

LA ORTRUCHE

La tortruche est très rare, elle a les ailes sur sa coquille.
Elle est carnivore, elle mange des lézards, des trompes d'éléphants, des serpents. Parmi les végétaux, elle mange seulement des fleurs.

Elle va très vite par rapport à une tortue. Sa race est avec la tortue et l'autruche. A la naissance, elle pèse 40 kg et quand elle est adulte, elle pèse une tonne. Elle a un long cou d'autruche et les yeux verts. Quand quelqu'un l'énerve, ses yeux deviennent rouges, et elle se met dans sa carapace, sauf les pattes, et lance des petits piquants qui donnent la grippe pendant deux mois.
Mais la tortruche est très gentille et très intelligente. Elle porte ses petits un an entier.

 

LE ROCOGIRAFE

Les crocogirafes sont très nombreux, ils pèsent 100 999 111 009 tonnes.
Le crocogirafe est omnivore et très méchant. Il est très grand. Il vit en Chine dans une grotte. Il a 4 pattes de girafe, une tête et une queue de crocodile.
La femelle fait 4 bébés par an. Les petits s'appellent les crocogirafons.

 

LE INOMORSUPENVOLENT

Le dinomorsupenvolent est un animal un peu bizarre qui peut voler plus haut que les nuages. Il est grand. Il est herbivore et il adore se baigner dans l'eau. Il dort cinq minutes par jour.
La nuit, il sort pour aller chercher de l'herbe, des feuilles, des brindilles pour ses petits. La femelle peut en faire sept par mois. A la naissance, les petits pèsent 1 kg, les adultes pèsent 32 kg. Il sort la nuit car c'est à ce moment qu'il ne craint rien des carnivores.

Le dinomorsupenvolent est à la fois un dinosaure, un morse et un serpent, la fin veut dire qu'il vole. Il habite en France et il détruit tout sur son passage.

 

LE HICOCAPOULETDINO

Le chicocapouletdino vit en Ecosse. Il passe sa journée dans le lac du Loch Ness et la nuit il dort dans une maison géante car il mesure 48,50 mètres au garrot et 65,65 mètres de largeur. Il pèse 45 tonnes.
Avec sa grande queue, il peut détruire un village entier en moins d'une demi-heure. Une fois, il a détruit mon immeuble.

 

Merci, Christelle et les enfants ! 

 


 

Ci-dessous un article de presse du Journal de Saône et Loire daté de 2001 :

 

aint Léger de la Martinière en isite

 

21 juin 2001

Dans le prolongement du rassemblement des St Léger de France et d'Ailleurs, qui s'est déroulé les 2 et 3 juin derniers à St Léger les Paray (71), 29 enfants de l'école de St Léger de la Martinière (79) ont été accueillis lundi soir à la salle des fêtes du village.

Au départ, l'initiative était de Francine Épinoux, institutrice à St Léger de la Martinière, qui désirait établir un échange scolaire avec l'école de St Léger les Paray, qui malheureusement n'en a pas.

Le président des Amis de Léo, Raphaël Bouchot, a lancé Francine Épinoux sur la piste de St Léger sur Vouzance (03).
L'institutrice, Christelle Mirlicourtois, n'a pas hésité une seule seconde et la correspondance scolaire a ainsi vu le jour entre les deux St Léger.

 

 

Ce lundi donc, en présence du maire Jean-Pierre Desserprit, un repas typiquement charolais (truffe, saucisson chaud, fromage blanc et cacou), confectionné par le GRETT et les Amis de Léo, était organisé à la salle des fêtes de St Léger les Paray afin d'accueillir les enfants de St Léger de la Martinière.

Ce rendez-vous entrait dans le cadre d'un voyage découverte de 4 jours pour les écoliers, logés dans un gîte à Melay.
Pendant le repas, les enfants ont eu le privilège d'écouter un air de musique grâce à la présence de membres du GRETT.

© Copyright Le Journal de Saône et Loire

 


 

aint Léger sur ouzance
cole numérique rurale - une éalité

 

Le RPI des communes du Pin, Saint-Didier-en-Donjon et Saint-Léger-sur-Vouzance s'ouvre à l'école numérique rurale avec l'équipement des classes de C.M.1 et C.M.2 regroupé à Saint-Léger, 24 élèves dirigés par Virginie Lainé professeur des écoles.

 

Antoine Destrés inspecteur d'Académie,
et Bernard Poignand, maire de Saint-Léger

Le projet avait débuté en 2009, il a tout de suite obtenu l'adhésion et le soutien des municipalités des trois villages et des enseignantes. À l'occasion de cette présentation de l'école numérique rurale, en place depuis quelques semaines dans la classe de Virginie Lainé, Bernard Poignant, maire de St Léger, a retracé toutes les étapes du projet. L'ensemble de l'équipement coûte 11 638 TTC, la subvention du ministère de l'éducation nationale s'élève à 7 784 , le solde étant partagé entre les trois communes. Le maire a détaillé cet équipement comportant un tableau blanc interactif, un ordinateur sur le bureau de l'enseignante reliée à un vidéo projecteur, 12 ordinateurs portables destinés aux élèves ainsi qu'un accès à l'Internet haut débit et les différents logiciels d'utilisation.
Pour le maire, « Il faut maintenant, dès l'école primaire préparer nos enfants au monde de demain et leur donner les moyens d'apprendre et de découvrir depuis leur école rurale sans avoir besoin de se déplacer ».

Christian Martel, le 19 avril 2010 - http://www.lejsl.com

 

 

 

 

http://www.stleger.info