d'autres anecdotes sur St Léger Vauban

1808

"En 1808, un nommé Fleurot, de Saint-Léger-Vauban, est attaqué par un loup. Chemin faisant, écrit le maire, Fleurot a fait rencontre d'un loup peu ordinaire, qui depuis plusieurs jours rôdait au lieu dit de Bon Rupt. Ce loup l'a terrassé, lui a levé le crâne, mangé les yeux, mangé le gras des jambes. Quoiqu'il en soit, lorsqu'il a été trouvé, il causait encore, car lorsqu'on lui a demandé qui l'avait arrangé de la sorte, il a répondu que c'était un loup."

Source : Plaisir de la chasse, n° d'août-septembre 1952

Le Morvan a toujours été considéré comme un "pays de loups". Peut-être des histoires semblables à celle racontée par Julien Daché dans "Morvandiaux, mes frères" en parlant de son grand-père, habitant à Onlay (Nièvre), ont-elles contribué à asseoir cette réputation :
"Il exerçait son métier de ferme en ferme, rentrant à la tombée de la nuit, par des layons forestiers et les chemins creux. Un soir, alors que, peu à peu, une demi obscurité envahissait le sous-bois, il fut suivi par un loup guettant sa chute possible dans le chemin caillouteux.

S'il s'arrêtait, la bête s'arrêtait. S'il brandissait sa cognée, elle esquissait un bref mouvement de recul, puis revenait et s'asseyait, au beau milieu du sentier, tout en fixant mon grand-père de ses yeux flamboyants. S'il reprenait sa marche, elle repartait, quelques pas derrière lui. Ce manège se répéta plusieurs fois jusqu'à l'orée du bois, où les chiens du Moulin des Gouttes contraignirent ce compagnon de route, aussi obstiné qu'indésirable, à regagner le sous-bois."

Source : http://www.morvand.org (un site à découvrir !)

 

 

 

1851

Trois hommes de St Léger Vauban ont été poursuivis à la suite du coup d'État de décembre 1851 :

Source et lien : http://tristan.u-bourgogne.fr:8088

 

 

1880

La Lanterne du 21 décembre 1880

 

 

1887

La Lanterne du 13 mai 1887

 

 

1893

La Croix du 12 avril 1893

 

 

1896

La Lanterne du 28 mai 1896

 

 

1901

La Croix du 14 novembre 1901

 

 

1902

La Lanterne du 28 novembre 1902

 

La Croix du 20 décembre 1902

 

 

1903

La Lanterne du 5 août 1903

 

 

1905

L'Humanité du 11 septembre 1905

 

 

1907

Au début de l’année 1907, à Quarré-les-Tombes, l'on dérobe les 5 600 francs contenus dans un coffre dissimulé sous le siège du conducteur de la diligence.

Pour connaître toute l'affaire

 

 

2003

"Souvenez-vous : tout a commencé le dimanche 3 août. Jusque là, après plusieurs mois de sécheresse, chacun profitait agréablement du bel été, avec des températures maximales proches de 30° C et des minimales plutôt fraîches pour la saison, de l'ordre de 10° C. Le 2 août, minima et maxima gagnent subitement 3 à 6° C. Le 3 août, la température grimpe à 38. Tous les exposants et chineurs du plus grand déballage de l'Yonne, les Puces d'Aillant-sur-Tholon, en savent quelque chose : à l'heure du déjeuner, l'air était déjà irrespirable. Le lendemain, lundi 4 août, tout le département dépasse les 37° C et cinq postes de mesures de Météo France, sur les 23 disséminés dans le département, enregistrent plus de 40° C. Le 5, neuf postes dépassent ce seuil. Le 6 août, quatorze. Saint-Georges-sur-Baulches atteint 41,1° C : son précédent record était de 39,6° C le 1er juillet 1952.

Le 7 août, treize postes enregistrent plus de 40° C. Tout le monde commence à trouver que ça fait beaucoup. C'est justement ce jour là que la station de Vincelles enregistre la plus forte température jamais atteinte dans l'Yonne : 42,5° C ! Ce soir là, les minimales nocturnes ne descendent pas en dessous de 25° C. Pour la petite histoire, les Icaunais ratent de peu le record national : ils sont battus d'un tout petit dixième par Orange avec 42,6° C.

Les vendredi 8 et samedi 9 août, dix postes de relevés dépassent encore les 40° C. Les 10 et 11, le mercure semble enfin se décider à baisser un peu : les 40° C sont franchis à neuf endroits seulement, puis huit. Mais la température matinale frise les 26°. Le 12, nouveau bond : quinze postes de mesure atteignent 40°, dont celui de Saint-Léger-Vauban, du jamais vu ! Le plus gros de la vague de chaleur est enfin passé. A partir du lendemain, mercredi 13, les températures vont redescendre graduellement et se stabiliser autour de 30° C jusqu'au 28 août.

Source : http://www.xs4all.nl/~smaak/2003_10_01_Cruzy-Faits-Divers-Archief.html

 

 

 

 

http://www.stleger.info