Saint-Léger-des-Vignes primée pour son éclairage,
première ex-aequo avec... arseille

 

Il s'agit d'un article du Journal du Centre du 2 novembre 2018 :

"La commune a décidé de changer ses illuminations, notamment au niveau de la mairie. "Nous avons un beau bâtiment, c'était dommage d'avoir un vieil éclairage", confie le maire, Pascal Thévenet.

 

sacrée surprise

"Les arbres du parc ont été coupés, les réseaux enterrés, il fallait de l'attractivité", ajoute Michel Bolle, son adjoint. Après mûre réflexion, maints devis et démarches, "le Sieeen nous a proposé un nouveau système à led, le premier dans la Nièvre, c'est une belle collaboration". Le rendu a donné satisfaction en terme d'esthétique, mais aussi d'économies. La démarche de mise en valeur du patrimoine et de développement durable coûte donc 57 par an à la municipalité : "Avant, on payait au moins dix fois ça et ce n'était pas allumé tout le temps !"

Mais une autre nouvelle est venue réjouir les Léogartiens.
Le Sieeen a participé à un concours organisé par l'Association française de l'éclairage. La remise des prix a eu lieu les 24 et 25 septembre, à Marseille. Saint-Léger-des-Vignes, qui concourait dans la catégorie "mise en valeur du patrimoine", est montée sur la première marche du podium, ex aequo avec, excusez du peu, la deuxième plus grande ville de France.

 

 

Une sacrée surprise et une grande fierté pour la petite commune nivernaise. Michel Bolle a donc fait le voyage jusqu'à Marseille, où il a été applaudi longuement, ainsi que les techniciens du Sieeen, Stéphane Boudot et Romain Darçon, avec qui il a collaboré pendant des mois.

Le bel éclairage bleu, blanc, rouge de la mairie a séduit au niveau national, mais cinq programmes de couleur existent et, depuis, un nouvel item original a été ajouté : le logo de la commune projeté sur la salle des fêtes Pierre-Perronnet. "La traversée de Saint-Léger-des-Vignes est longue, on a voulu attirer l'œil et le résultat est très bien. Nous avons de bons retours !"

Continuant sur sa lancée, l'équipe municipale continue l'embellissement de la commune, ainsi que les travaux de première nécessité. Relation de cause à effet ou pas, Saint-Léger attire de plus en plus les touristes mais aussi de nouveaux habitants. Vingt-cinq demandes immobilières ont été formulées cette année : "Nous voulons devenir un pôle d'attractivité et montrer qu'ici, ce n'est pas le Far West". Le pari semble en bonne voie.

 

 

 

 

 

http://www.stleger.info