onfiture de oings

 

 

De la bonne confiture sur du bon pain, le savoir-faire d'une famille de confituriers et d'un boulanger inventif

Carinne et Jean-Marc accompagnent Emmanuel Sulem, confiturier à Saint-Léger-de-Fougeret, dans sa préparation d'une confiture aux coings.
Patrick Lenoir, boulanger à Blaisy-bas, prête volontiers son pain pour faire de délicieuses tartines...

http://recreapassions.free.fr/peinture/peinture%20tableaux%20reussis.htm

Ingrédients (pour environ 10 pots de 500g) :

  • 2 kg de coings
  • 2,5 à 3 kg de sucre

Matériel nécessaire :

  • Balance
  • verre mesureur
  • Bassine à confitures (en cuivre)
  • Thermomètre de confiseur
  • Ecumoire
  • Entonnoir
  • Petite louche

Préparation :

  • Essuyer les coings avec un linge sec pour enlever le duvet
  • Les couper en 4, ôter les parties véreuses ou abîmées
  • Mettre les coings dans une bassine à confitures, recouvrir d'eau et cuire à feu moyen
  • Vérifier la cuisson au couteau qui doit s'enfoncer dans la chair comme dans une pomme de terre en robe des champs
  • Plonger les quartiers dans de l'eau froide. Faire réduire le jus de la confiture à feu doux
  • Enlever alors sur chaque quartier le coeur, les pépins et s'il y en a les taches noires de la peau. Mettre au fur et à mesure ces épluchures dans le jus qui réduit
  • Réserver la pulpe et sa peau saine dans une jatte. Tamiser le jus réduit, réserver. Jeter les épluchures et laver la bassine

La confiture :

  • Peser la pulpe (on en récupère environ 1,4 kg). Prélever un poids égal de jus et rassembler pulpe et jus dans une bassine
  • Préparer 940 g de sucre par kg de matière obtenue (pulpe et jus). Ajouter dans la bassine la moitié du sucre pesé. Mélanger délicatement avec une cuillère en bois. Chauffer à feu très doux
  • Quand la préparation est très chaude, mixer directement dans la bassine avec un mixeur à manche
  • Rajouter le complément de sucre. Porter à frémissements pendant 10 minutes puis retirer du feu

Mise en pots :

Mettre la confiture en pot à l'aide de l'entonnoir et de la louche puis couvrir les pots. Après refroidissement, stocker dans un placard, au sec, à l'abri de la lumière qui ternit les couleurs.

Jacques Sulem, maître du genre, donne tout le savoir-faire de la confiturerie à son fils, Emmanuel, qui a repris l'entreprise familiale à Saint-Léger-de-Fougeret.

 

Source : http://cotecuisine.bfc.france3.fr/recettes/desserts/1824164-fr.php

 

 

 

 

 

http://www.stleger.info