le domaine deoimpy

 

Cet ancien domaine seigneurial, situé à 1 500 m nord-est de Saint-Léger, est appelé Gampis, en 1500, dans le terrier de Reboulin.

Son nom primitif dut être Goini-Podium, dont la 1re partie indique celui du propriétaire de ce domaine, Goin. Il était sans doute un des descendants de Goin, maître pelletier, que nous voyons assister avec Haimeric, maire de Séville, Geoffroy d'Orlu et autres, comme témoins d'un accord passé, le 18 janvier 1122, entre les chanoines de Saint-Jean et les moines de l'abbaye de Saint-Père : "Goinus, magister pellitarius ; Haimericus, major Beisville ; Gaufridus de Orli".
La seconde partie du nom, Podium (puy = colline, lieu élevé, montagne), est justifiée par la position de Goimpy sur une hauteur, à 151 m au-dessus du niveau de la mer.

 

 

Le domaine de Goimpy se composait autrefois de cinq fermes : une à Goimpy, deux à Saint-Léger, une à Chauvilliers, une au Petit-Levainville. Il était possédé en 1566 par la famille Dumaitz, comme on le voit sur la pierre tombale qui mentionne Jehan Dumaitz et Guillemette sa fille.
C'est vers le temps de cette dernière (1586) que paraît avoir été construit le château actuel placé à l'entrée du hameau de Goimpy, en venant de Saint-Léger, ou peut-être plus tard sous Louis XIII (1610-1643).
Depuis cette époque, la famille Dumaitz de Goimpy est restée propriétaire de ce domaine.

Documents historiques et statistiques sur les communes du canton d'Auneau
Ed. Lefèvre - 1869

 

 

u aitz de oimpy

 

 

François-Louis Du Maitz de Goimpy-Feuquières est né à St Léger des Aubées en 1729.
Entré aux gardes de la Marine à Rochefort en 1746, il fit campagne l'année suivante au Canada. Embarqué en 1748 dans une division envoyée aux Indes, il participa au combat livré à 2 vaisseaux anglais au large d'Ouessant et fut fait prisonnier.
Enseigne de
vaisseau en 1751, il embarqua sur "l'Amarante", puis en 1753 aux Antilles et profita de ces campagnes pour se livrer à de nombreuses observations astronomiques, de sorte qu'il fut associé à la fondation de l'Académie de Marine (...)
Lieutenant de vaisseau en 1757, il commanda la "Thétis" en garde-côtes, livra 2 combats et prit un corsaire ennemi. Commandant la "Malicieuse" en 1760, il s'empara de 2 navires anglais dont une frégate.
Passé en 1762 sur le "Défenseur", il participa à la campagne de l'escadre de Blénac aux Antilles.

 

 

 

 

une frégate

Capitaine de frégate en 1764, il servit en 1766 à Saint-Domingue puis resta à Brest où en octobre de la même année, il commandait "l'Hirondelle".
Capitaine de vaisseau en 1772, il commanda "l'Eveillé" en 1777 en escadre d'évolutions. Commandant le "Destin" en 1780", il participa aux 3 combats contre Rodney au large de la Dominique (1780), puis combattit à la bataille de la Chesapeake (1781) et à celle des Saintes (1782).
Il rentra en France en 1782 en escortant un convoi et fut promu chef d'escadre en 1784.

Source : Etienne Taillemite "Dictionnaire des marins français" Tallandier - 2002

 

TRAITE SUR LA CONSTRUCTION DES VAISSEAUX
dédié et présenté au Roi
par M. le Comte François-Louis DU MAITZ DE GOIMPY
St Léger des Aubées (Eure et Loir) 10.04.1729 - Billancourt (Somme) 29.12.1807
 

Dans cet ouvrage, entrepris à la demande de Choiseul, ministre de la Marine, Du Maitz de Goimpy examine successivement le déplacement, le jaugeage, le centre de gravité, la stabilité, le roulis et le tangage des vaisseaux. 
Puis il expose la théorie des vagues, de la résistance des fluides, de la mâture ou des effets de l'eau et du vent combinés ensemble, de la vitesse du bâtiment, de l'agitation de la mer, du maniement du gouvernail, et des navires allant à la rame.
Il souligne le danger d'une trop grande stabilité qui fatigue la mâture et rend difficile le service du canon d'un navire soumis au roulis.
Dans la dernière partie de son livre, il étudie avec détails la construction des frégates.
Il a aussi participé, par ses "Remarques sur le pilotage", à cet autre ouvrage :

 

Source : http://perso.wanadoo.fr/vieillemarine/biblio/pages/DuMaitz.htm

 

 

 

 

 

http://www.stleger.info