AINT EGER LES CROISILLES (62)

 

 

 

 

 

PRESENAION

Région Nord-Pas de Calais
Département du Pas de Calais
Arrondissement d'Arras
Canton de Croisilles
Communauté de Communes du Sud-Artois

 

St Léger est à 10 km de Bapaume, 15 km d'Arras, 65 km de Lille, 180 de Paris.
Altitude : 83 m - Superficie : 747 ha - Relief : vallée et plateaux

Pour une localisation plus précise, cliquez ici :
 

Accès routier par l'autoroute A1 Lille/Paris (il existe l'aire de St Léger) et la nationale 17
Accès SNCF par le TGV Gare d'Arras


rue de Vaulx-Vraucourt


sur l'autoroute du Nord (A 1) de Lille à Paris
dans le sens Paris-Lille, aire à Croisilles

On trouve en 1154 l'ancien nom de S. Leodegarius de Leudgari, puis plus tard St Légier. La commune compte 398 habitants, appelés les St Légérois. Elle en comptait :

393 en 1999
413 en 1982
447 en 1968
406 en 1954
504 en 1936
437 en 1921
717 en 1911
784 en 1896
755 en 1876
695 en 1846
506 en 1816
484 en 1806

Agriculture : betteraves (sucrerie proche Téréos, anciennement Béghin-Say), légumes (endives, petits pois, épinards, carottes, haricots verts - conserverie proche à Vaulx-Wraucourt), céréales (blé, maïs, orge) et oléagineux (colza)
Elevage de porcs
Industrie : conserverie et sucrerie

pour découvrir la carte de Cassini - 18e siècle

compléments sur l'économie de la commune

 

 
la mairie de St Léger les Croisilles 

 

CCUEIL

Le village est situé dans un cadre boisé (biches, daims) avec des chemins de promenades exceptionnels - se rapprocher des randonneurs du Sud-Arrageois http://rando62.sudarrageois.free.fr/

Possibilités d'accueil avec de nombreux hôtels et restaurants à Arras, Croisilles, Bapaume et dans les environs

Nombreuses possibilités d'excursions et visites dans la région :

Le cimetière anglais de Croisilles

Situé à quelques centaines de mètres à l'extérieur du village, dans la vallée marécageuse de la rivière Cojeul, le long d'un ancien chemin qui mène à St Léger. Ces tombes ont été rajoutées après-guerre dans une nouvelle parcelle de terrain à celles existantes, constituées par des éléments de la 7e Division après la prise du village en avril 1917. Aujourd'hui, il contient les tombes de 1170 soldats britanniques.

Source : http://www.1914-1918.net/

le Mur des Fusillés, à Arras

A l’entrée du mémorial, situé dans les fossés de la Citadelle d’Arras, une plaque rappelle : "In Memoriam. 218 patriotes de toutes origines ont été fusillés de 1941 à 1944 dans les fossés de la Citadelle d’Arras. Vous qui venez en ce lieux, gardez en vos mémoires le souvenir de leur martyre."

218 plaques fixées le long des murs de la citadelle rappellent le nom des victimes. Le seul monument présent dans le mémorial est un poteau, réplique aussi exacte que possible de celui auquel furent attachées les victimes, inauguré le 13 juillet 1947.

Du 21 août 1941 au 21 juillet 1944, 218 patriotes furent fusillés par les Allemands dans les fossés de la Citadelle d’Arras : 4 en 1941, 93 en 1942, 43 en 1943 et 78 en 1944. Le plus jeune de ces martyrs avait 16 ans et demi, il s’appelait Julien DELVAL ; le plus âgé avait 69 ans, il s’appelait Henri QUEVAL.

Les fusillés appartenaient à neuf nationalités différentes : 189 Français, 15 Polonais, 5 Belges, 3 Soviétiques, 2 Portugais, 1 Italien, 1 Hongrois, 1 Tchèque, 1 Yougoslave. Toutes les catégories sociales étaient représentées : 1 prêtre, 7 enseignants, 10 artisans, commerçants, 11 cultivateurs, 16 employés, fonctionnaires, 10 cheminots SNCF, 33 ouvriers, 130 mineurs.

Parmi les noms inscrits sur les plaques commémoratives du Mur des Fusillés,

  • MISERON Constant (22 décembre 1943 - 33 ans - Saint-Léger)
  • MAURY Alexandre (22 décembre 1943 - 40 ans - Saint-Léger )
  • DITTE Pierre (22 décembre 1943 - 32 ans - Saint-Léger )
  • EDOUARD René (22 décembre 1943 - 22 ans - Hénin-sur-Cojeul)

Source : http://onac62.chez.tiscali.fr/memoire/Alphabet/A/arrasmurfusilles.htm

 


"Goûtez un cigare de choix : le Patriota"
"Fumez des cigarettes Gitanes"
une autre époque... 
oblitération de septembre 1935
 

 

 HISTORIQE

Le blason est de gueules à trois têtes de léopards d'or.
Légende du martyre du saint Léger / Deux seigneurs de Saint Léger, Guyot et Guillaume, participèrent à la bataille d'Azincourt.

Trois fois le village fut envahi : en 1870, en 1915, en 1940.
Il fut complètement détruit à la guerre de 1914/1918 et reconstruit au même endroit.
Présence de 2 cimetières anglais sur la commune.

compléments historiques

coupures de presse anciennes - des faits (très) divers

coupures de presse vintage

 

 

 

 

 

 

 

 

l'église actuelle de St Léger,
rebâtie après la guerre 14/18

 

le monument aux morts

les cimetières anglais

les fusillés de St Léger

le village en 1847 - monographie

l'ancienne voie de chemin de fer

les combats à St Léger en 1914

des cartes allemandes - 1re guerre mondiale

cartes postales de St Léger au sortir de la 1re guerre

d'autres cartes postales anciennes ici

la 2e guerre mondiale à St Léger

Charles Marie Payen et Louis Demiautte

les éoliennes de St Léger

    

 AOCIATION

la salle des fêtes et le monument aux morts

Marché aux livres à Saint-Léger
L'association "Aimer Lire à Saint-Léger" a organisé la 1re Fête du Livre le dimanche 10 avril 2005 dans les rues du village : brocante aux livres et vieux papiers, atelier de reliure, lecture de contes, marché aux livres, démonstration de fabrication de papier.

La Fête du Livre 2006

La Fête de la Ducasse a lieu le dernier dimanche d'août.
 

l'école de St Léger les Croisilles

 

photos de classe

 

vue générale de St Léger les Croisilles : le village est encaissé
les 4 routes qui y mènent sont bloquées par grosse neige
(heureusement, c'est assez rare !)
 

 

MEMENO

Philippe Lemaire - Thierry Lefebvre - Marie-Ange Accart - Pierre Leclercq - Michel Blondel
Lionel Cazals - Céline Viart - Serge Lejeune - Serge Dufay - Francis Boniface - Frédéric Kalinowski

le bulletin municipal de janvier 2011

le bulletin municipal de décembre 2014

des clichés récents

les photos d'Henri

 

 

 

 

http://www.stleger.info