l'économie de notre village

St Léger les Croisilles

 

 

"Notre commune se situe dans la grande plaine agricole de l'Artois. Sa population agricole n'est plus majoritaire, mais l'agriculture reste néanmoins l'activité dominante. Il s'y pratique une polyculture traditionnelle : blé-betterave qui est couplée à des productions à hautes valeurs ajoutées telles que les légumes secs ou frais ou la pomme de terre.
Voici deux diversifications agricoles originales."

Source : article de 2002 sur le site http://communedesaintleger.free.fr

 

la pomme de terre fécule

exploitation d'E. Peugnet

 

La pomme de terre fécule est un légume qui est utilisé pour sa grande richesse en amidon.
Éric y consacre 18 à 20 ha de son exploitation. Sur la commune, il arrive à un rendement moyen de 50 tonnes par ha avec une richesse en fécule de 17%.
Pour ce légume, Eric a signé un contrat d'exclusivité avec la société Roquette qui dispose d'une usine de traitement à Vecquemont dans la Somme.

 

 

Roquette est un des tout premiers fournisseurs d'amidon en Europe, il est même leader mondial dans certains sous-produits dérivés de l'amidon. Cela signifie qu'une infime partie de notre terroir voyage dans le monde.
Cette matière première et ses dérivés permettent de fabriquer plus de 650 produits qui sont essentiellement utilisés dans quatre secteurs :

  • l'alimentation :
    L'amidon et ses dérivés sont utilisés par presque toutes les branches de l'industrie agro-alimentaire : alimentation infantile, boissons, produits lactés et desserts, boulangerie, pâtisserie, confiserie, soupes et sauces, confitures, marmelade, préparation à base de viande ou de poisson.
  • le papier et la cartonnerie :
    Dans ce secteur, les produits issus de l'amidon sont utilisés comme adhésifs particulièrement efficaces pour la production de carton ondulés, de papier photographique, de billets de banque.
  • la chimie et les applications industrielles :
    Un nombre croissant de spécialités sont produites pour la chimie : par exemple de la dextrose pour la synthèse des tensio-actifs, du sorbitol pour la fabrication de mousses polyuréthanes, du glucomate pour les détergents…
    Dans le domaine de la fermentation, des spécialités sont utilisées pour la synthèse d'acides aminés, organiques, vitamines, enzymes et antibiotiques.
  • la pharmacie et la cosmétologie :
    Roquette est le premier producteur mondial de sorbitol et de mannitol entrant dans la composition de sirop, pastilles et autres produits pharmaceutiques.

 

le plant de pomme de terre

la SCEA Leclercq dirigée par D. Leclercq et F. de Wazières

 

A côté d'une production traditionnelle du type polyculture, la SCEA Leclerc s'est lancée depuis 1989 dans la production de plant de pomme de terre. Cette diversification s'inscrit dans un niveau élevé de technicité de l'exploitation. En effet, l'exploitation utilise tous les moyens innovants qui lui permettent notamment d'optimiser les apports chimiques, de suivre l'historique de chaque parcelle, de connaître en temps réel l'incidence d'une action sur le terrain.
De plus, pour répondre à la demande sans cesse croissante de ses clients, la SCEA poursuit une démarche de certification qui lui demande de répondre notamment à des exigences environnementales et des règles d'organisations internes.

 

 

Enfin, la SCEA Leclercq procède à la mise en place de procédés de traçabilité de ses produits. C'est-à-dire que pour chaque produit elle est capable de donner toutes les informations qui ont permis à l'élaboration du produit : numéro de parcelle où a été cultivé, antécédent des cultures sur cette même parcelle, type, nombre et date des traitements, date de la plantation, date de la récolte, etc.
C'est dans ce contexte d'exigence que poussent, sur le territoire de Saint Léger, les plants de différentes variétés de pomme de terre.

Tout d'abord il faut savoir que toutes les variétés de pomme de terre n'ont qu'un arbre généalogique qui se limite à 8 générations. Au-delà, les petits-fils des arrières-arrières-grands-parents de pomme de terre sont des sujets dégénérées (porteurs de maladies et peu productifs).
L'origine d'une variété de pomme de terre débute d'abord dans les laboratoires de la FNPPT à Beaurains. Les germes sont mis en culture dans des tubes, puis les fleurs issues de cette culture in vitro sont croisées pour donner un nouveau fruit. La génération suivante est cultuvée en pots puis celle qui suit en serre.
C'est donc la 5e génération de pomme de terre qui est plantée dans le terroir de Saint Léger.

La plantation se fait dans des conditions bien définies :

  • La parcelle retenue sera choisie, après analyse, pour ne pas contenir d'organisme nuisible et pour ne pas avoir hébergé au cours des 5 dernières années des tubercules de pomme de terre.
  • La parcelle retenue devra avoir un éloignement suffisant des autres cultures de pomme de terre.
  • La plantation des plants sera très drue, le but étant de récolter beaucoup de petits tubercules.

Une fois sortie de terre, ces végétaux délicats feront l'objet d'une attention particulière :

  • contrôles réguliers des parcelles de multiplication par un organisme indépendant de l'exploitation
  • épuration des plants consiste à enlever régulièrement les plants malades et étrangers. Cette tâche s'effectue au moyen d'une machine à 4 roues motrices équipées de 2 sièges et d'une benne. Elle débute dès que 50 à 70 % des pieds sont levés, Elle se termine 15 jours avant le premier brûlage.
  • lutte chimique contre les pucerons
  • lutte contre le mildiou
  • prélèvement d'une petite quantité pour définir la date de brûlage
  • opération de brûlage chimique en 3 passages, Cette opération consiste à arrêter là croissance des tubercules.
  • nouveau prélèvement pour définir la classe du plant

Puis arrive la récolte. À ce moment de la chaîne, les plants font encore l'objet de nombreuses surveillances et attentions :

  • Les tubercules sont stockées et refroidies dans des cellules ventilées.
  • Des prélèvements par lot de 25 kg sont régulièrement envoyés à la station de Beaurains afin de déterminer les éventuelles maladies de conservations.
  • Des prélèvements sont aussi effectués par les services Export pour obtenir une note de classement de présentation (gale, rhizoctone).

Enfin, l'expédition. Suite à un ordre d'expédition :

  • Les plants sont sortis du frigo pour être réchauffés à 12°. Cette opération demande 2 à 3 jours.
  • Les plants sont ensuite triés afin d'enlever les tubercules difformes et coupées et les corps étrangers.
  • Les plants sont ensuite calibrés. 
  • Les plants sont conditionnés en fonction de la demande : filets ou sacs de 25 kg ou 50 kg en caisse de 1000 kg ou en vrac. Un palettiseur automatique confectionne les palettes.

La production est expédiée partout en Europe et même en Afrique du Nord.

 

 

 

 http://www.stleger.info