St. Léger - la rue du Château - à droite, la grille du château - actuellement rue de Vaulx

 

 

 

 

 

 

 verso de la carte postale - on lit "Feldpostamt 17.5.1915"

 

 

 

l'allée du château, rue de Vaulx

 

 

 

le château - poste de campagne militaire - 1915

 

 

 

1915 - une compagnie allemande à Saint Léger

 

 

 

février 1916 - soldats allemands, femmes et enfant

 

 

 

 

 

 

le château de St Léger - recto - carte oblitérée le 27 décembre 1916

 

 

 

le château de St Léger - verso - carte oblitérée le 27 décembre 1916

 

 

 

St. Léger - Kirche (Feldpostkarte 1915) - Edit. Dr. Trenkler & Co
la grille du château et l'église (sa tour datait de 1684), détruite en 1917, durant la guerre

 

 

 

 verso de la carte postale - on lit "Feldpostexp 14.11.1915"

 

 

 

l'église et le château

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dessin de l'escalier montant à l'ancienne église

 

 

 

"une rue de St Léger" - 1916

 

 

 

 

 

 

 

 

 

carte légendée "Kantine"

 

 

 

 

 

 

 "stlegerfeldpostkarte"

 

 

 

à droite la rue de Croisilles - à gauche l'impasse de la Gare, actuelle rue de la Montagne

 

 

 

Mühlenstrasse - la rue du Moulin

 

 

 

carte allemande datant de 1916

 

 

 

 

 

 

carte allemande signée H. Hering 1915

 

 

 

"stlegermusikkapelleferme"

 

 

 

carte-photo allemande - "une ferme à St. Léger"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ernst Jünger

"Face à la 110e brigade, le 73e régiment de fusiliers de Hanovre occupe le village fortifié de Monchy-au-Bois. Cette unité, commandée par le colonel Von Oppen, compte dans ses rangs Ernst Jünger, l'un des plus célèbres officiers allemands du premier conflit mondial. Ce soldat sera après guerre l'auteur de "Orages d'acier", le meilleur témoignage allemand connu sur la grande guerre.
Tour à tour au repos à Douchy-lès-Ayette et en première ligne à Monchy-au-Bois, Ernst Jünger rédige sur son carnet de guerre les événements vécus jour après jour par lui et ses compagnons. Il est notamment l'un des acteurs de la trêve de décembre 1915 devant le moulin de Monchy. A cette occasion, il rencontre dans le no man's land le capitaine Wratislaw du 8e bataillon du Leicestershire Regiment. Après quelques minutes d'entretien franc et amical, les deux hommes se déclareront une nouvelle fois la guerre avant de regagner leurs tranchées respectives.
Ernst Jünger et son régiment quitteront Monchy-au-Bois à l'été 1916 pour rejoindre comme la 110e brigade le terrible front de la Somme."

Lu sur http://souvenirfrancaisarras.com/node/84

 


extrait de "Orages d'acier" - chapitre "Douchy et Monchy"

 

 

Ernst Jünger parle d'une "petite marche" ; or, entre Saint Léger et Douchy, il n'y a qu'une douzaine de kilomètres. C'est donc bien de ce Saint Léger dont parle l'auteur.

 

"Orages d'acier (In Stahlgewittern), publié en 1920, est le premier livre d'Ernst Jünger. Il s'agit d'un récit autobiographique sur son expérience de la Première Guerre mondiale qu'il a vécue comme soldat de bout en bout. Il s'agit de son livre le plus lu encore aujourd'hui, et celui qui lui a assuré une importante notoriété dès les années 1920."

Source et lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Orages_d'acier

 

Un grand merci à Michel Guironnet pour son aide précieuse

 

 

 

Le Temps - vendredi 30 août 1918



 

 

 

les combats à St Léger les Croisilles en 1914

ici, des cartes postales de St Léger au sortir de la guerre

là, d'autres cartes postales anciennes du village

la 2e guerre mondiale à St Léger les Croisilles

là, vous découvrirez l'ancienne voie de chemin de fer

 

 erci de fermer l'agrandissement sinon.

 

 

 

 http://www.stleger.info