St Léger du Bourg-Denis - la mairie et l'école - carte postale oblitérée en 1908

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MAISON D'ECOLE CONGREGANISTE POUR LES FILLES A SAINT-LEGER-BOURG-DENIS (!)
SEINE INFERIEURE

 


élévation principale

 

Le texte ci-dessous date de 1870.
Il est extrait de "Architecture communale", par Félix Narjoux, avec une préface de Viollet-le-Duc - Publication : Paris - Vve A. Morel - 1870
Source :
http://visualiseur.bnf.fr/CadresFenetre?O=NUMM-86624&M=tdm page 37

 

"On trouve dans la maison d'école de Saint-Léger la satisfaction du programme imposé aux édifices de cette nature.
La classe est vaste et bien aérée, un ouvroir l'accompagne et lui est réuni au moyen de deux grands arcs.
L'entrée des enfants est distincte de celle du logement des soeurs qui desservent l'école ; ce logement est placé au 1er étage ; il comprend un petit oratoire, une cuisine, un réfectoire et trois cellules.

Elevée dans un pays où manque la pierre, la construction est entièrement en briques ; les briques de premier choix, aux arêtes nettes et de couleur vive, sont réservées pour les angles du bâtiment, les pieds-droits et les arcs ; celles de second choix sont au contraire employées dans les épaisseurs des murs et recouvertes d'un enduit.
Cette combinaison bien simple a permis d'obtenir, sans grandes dépenses, des parements de couleurs variées dans lesquels le ton de l'enduit tranche sur celui de la brique et offre à l'oeil un contraste qui fait facilement reconnaître les parties solides de la bâtisse et celles qui n'en sont que le remplissage.
La brique employée a 0,11m X 0,22m X 0,055m, les joints sont en ciment et passés au fer pour les parties en élévation, et au contraire laissés blancs au mortier pour le socle.

 

détail - On lit : "Ecole Communale de Filles"

 

Nous rappellerons combien il est important, pour que la maçonnerie de briques soit élevée dans de bonnes conditions de solidité et de durée, que les lits de mortier placés entre chaque brique aient une forte épaisseur, et que la brique soit mouillée avant son emploi.
La brique est par nature sèche et poreuse : placée sur un lit de mortier trop mince, elle absorbe bien vite toute l'eau qu'il contient, le dessèche complètement et lui fait perdre ainsi toute force et toute adhérence.

Le plancher de la salle de classe est formé de solives portant de bout en bout sur chaque mur de face.
Ce système un peu simple était insuffisant et n'a pas permis à l'architecte de charger le plancher supérieur du poids de cloisons en briques.
Il les a remplacées par des cloisons en planches qui ne forment pas entre chaque division une clôture convenable.
Enfin, la différence de niveau entre le sol extérieur et celui du rez-de-chaussée n'est pas assez grande, et l'humidité gagne le pied des murs.

 

 

 

le groupe scolaire René Coty

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lu dans "Bien Vivre à St Léger" d'avril 2010 : "L'inauguration des écoles René Coty, c'était il y a près de 60 ans. On reconnait André Bellet, maire de la commune et initiateur du projet (4e en partant de la droite)."

 

 

 

la place de la mairie

 

 

 

l'hôtel de ville, de 1969 à 2008, route de Lyons

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la rue de l'église

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous voulez savoir ce que Napoléon 1er a fait le 21 septembre 1813, c'est le moment !
Il a - au minimum - fait publier les 4 décrets suivants :

NAPOLÉON, par la grâce de Dieu et les constitutions, EMPEREUR DES FRANÇAIS, ROI D'ITALIE, PROTECTEUR DE LA CONFÉDÉRATION DU RHIN, MÉDIATEUR DE LA CONFÉDÉRATION SUISSE, &c. &c. &c., à tous présens et à venir, SALUT

N° 9716 : DÉCRET IMPÉRIAL qui établit dans la commune de Saint-Santin, dépendant de la mairie de Saint-Julien-de-Piganiol, arrondissement de Villefranche, département de l'Aveyron, deux foires nouvelles, principalement destinées à la vente des cochons gras. (Saint-Cloud, 21 septembre 1813)

N° 9717 : DÉCRET IMPÉRIAL qui autorise l'érection en chapelle de l'église de Saint-Léger du Bourg-Denis, réunie, quant au spirituel, à la cure de Carville, département de la Seine-Inférieure, diocèse de Rouen. (Saint-Cloud, 21 septembre 1813)

N° 9718 : DÉCRET IMPÉRIAL qui établit dans la ville de Tournay, département de Jemmape, deux foires annuelles, spécialement consacrées à la vente des chevaux. (Saint-Cloud, 21 septembre 1813)

N° 9719 : DÉCRET IMPÉRIAL qui supprime les quatre foires actuellement existantes à Lunéville, département de la Meurthe, et en établit deux autres dans la même ville, lesquelles se tiendront les 1er mars et 15 août de chaque année, et dureront chacune quinze jours. (Saint-Cloud, 21 septembre 1813)

Certifié conforme par nous, Grand-Juge Ministre de la justice : LE DUC DE MASSA
A Paris, à l'Imprimerie Impériale, le 10 octobre 1813

Source : http://books.google.fr/books?id=QogxAAAAIAAJ - page 256
Bulletin des lois - Publié par Imprimerie Royale - 1814

 

 

 

 l'église est du XIIIe-XVIe, remaniée - à voir : le couvercle des fonts baptismaux et des tableaux de Sacquespée
carte postale oblitérée en 1906

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 1997

 

 

 

 1997 toujours - version colorisée

 

 

 

Lu dans "Bien Vivre à St Léger" de juillet 2006 :
"Les importants travaux réalisés à l'église sont désormais terminés. Une nouvelle croix, un nouveau coq, une charpente du clocher rénovée, une horloge réinstallée après plusieurs décennies d'absence, des fissures réparées...
Il aura fallu beaucoup de volonté municipale pour rénover ce bâtiment qui fait partie du patrimoine communal, et beaucoup de savoir-faire de la part des professionnels qui ont utilisé des techniques de pointe (nacelle, matériel d'alpinisme...) pour parvenir à ce résultat. 
Merci à Marie-Claude et Jean Maurice Boittout qui ont suivi les travaux de bout en bout et nous ont fait parvenir ces photos, y compris cette photo d'époque qui montre le précédent coq, promené, comme le voulait la tradition, dans toute la commune avant sa pose au sommet du clocher.
Le cliché remonte à 1961, et on y reconnait, à droite, notre concitoyen M. Torchy."

 

 

vues générales de Saint-Léger
la mairie - les écoles - l'église
les bâtiments et les usines

 

  Merci de fermer l'grndissement sinon.

 

 

 

http://www.stleger.info