Claude atouche

'Europe d'Ouest en Est à vél

9 pays en 2 mois !

 

De Brest (Finistère) à Brest (Biélorussie), ou la double traversée de l'Europe, de l'Atlantique à la Biélorussie, et un passage par la Mer Noire, pour revenir à Saint-Léger du Bourg Denis, soit...7.481 kms à vélo. C'est le voyage qu'a entrepris notre concitoyen Claude Latouche le 29 avril dernier.

Amusé de constater que deux villes dénommées Brest se trouvaient, l'une à la limite occidentale de l'Europe, l'autre à sa limite orientale, notre cyclotouriste local a entrepris ce périple sous l'égide de la Fédération Française de Cyclotourisme et en tant que membre du Club de Touristes Rouennais (CTR).
Après avoir traversé la Belgique, l'Allemagne et la Pologne, c'est le 22 mai 2004 que Claude Latouche se présente à la frontière biélorusse. Là, il rencontre quelques difficultés, le passage étant...interdit aux vélos !
L'incident réglé et les formalités enfin remplies, il est reçu très chaleureusement par un comité d'accueil qui lui fait visiter Brest et sa région (sous bonne escorte malgré tout). Il peut aussi remettre au Maire un message d'amitié de la part de son homologue français.

le parcours de Claude Latouche : 7481 km en vélo

Mais Claude Latouche ne pouvait pas entreprendre ce voyage sans faire un "détour" par la Roumanie, pays qu'il affectionne et où il s'est forgé de solides amitiés, notamment à Corni-Maciseni-Urlesti, villages chers à nos coeurs bourdenysiens.
Il revient par la Hongrie, l'Autriche, l'Allemagne, le Luxembourg et la Belgique. Il est de retour à Saint-Léger le 30 juin, juste à temps pour organiser la visite en France d'un groupe de cyclistes biélorusses dont il a fait connaissance sur place.

Il aura donc accompli son périple en 63 jours, soit une moyenne de plus de 130 km par jour. Les seuls problèmes qu'il a rencontrés durant son voyage sont ceux liés à la circulation routière en Roumanie, où les chauffeurs ne respectent pas vraiment les deux-roues.
L'accueil qu'il a reçu dans les différents pays qu'il a traversés a toujours été chaleureux. Le fait de voyager en vélo facilite beaucoup, selon lui, les contacts et les rencontres avec les gens.

Propos recueillis par Thérèse Derivière

 

 

Donner un sens à mes coups de pédale...

Non content de s'être fait l'ambassadeur de Saint-Léger auprès de nos amis roumains, au cours de son périple, Claude Latouche a rencontré un groupe d'étudiants biélorusses qui, avec leurs professeurs, envisageaient un voyage en vélo vers Weingarten, ville allemande jumelée avec Brest (Biélorussie). Ils se sont alors décidés à transformer leur projet pour rejoindre -eux aussi- la ville de Brest (France), visiter les plages du Débarquement avec, au retour, une étape à Saint-Léger.

photo : Claude Laurent

C'est avec plaisir que la Municipalité, representée par Alain Bertoncini, les a accueillis en Mairie pour saluer leur initiative, placée sous le signe de la paix et de l'amitié entre les peuples, à l'occasion du soixantième anniversaire de la Libération, tant de la France que de la Biélorussie, au cours de l'été 1944.

Claude Latouche était bien entendu présent, légitimement fier d'avoir pu en cette occasion "donner un sens à ses coups de pédale".

 

lu dans

 

  

 

 

http://www.stleger.info