es estivités 

 

Saint Léger aux Bois (Seine Maritime)
Fête médiévale
500e anniversaire de l'église les 14 et 15 juin 2003
Découvrez la vie rurale en 1503
 

 

 

 

Sortez vos plus beaux atours et venez nombreux fêter cet événement exceptionnel que seront ces deux jours de vie rurale en 1503.
Les habitants, les Léodégariens, en costumes d'époque, vous accueilleront parmi les troupes de reconstituants et artisans venus pour l'occasion, cela dans le respect le plus vérace du médiévalisme.

Participeront les groupes

 

 

 

 

Points Forts

 

 

 

 

 


 


Fête médiévale
de Saint Léger aux Bois

 

Pour célébrer les 500 ans de son église, la commune de Saint-Léger aux Bois a organisé les 14 et 15 juin une fête médiévale.
Etaient notamment présents les gueux des "Tréteaux de Juillet", "la Mesnie Enguerran", "l'Epée d'Aymeric", "Aux couleurs du Moyen-Âge", "les Compagnons d'Arthus", des artisans (fondeur d'étain, enlumineur, facteur d'arc...) et un stand des "Médiévales de Folleville".

 

la fête médiévale organisée par la commune de Saint Léger aux Bois
Les Lances d'Haussez et le Banquet des Ducs ont animé ce village pendant 2 jours.
Une prise de fortifications fut l'un des temps forts de ce week-end.
http://www.lancesdhaussez.com/

 

Soulignons tout de suite la réussite de cette fête sympathique, organisée par une commune de 460 habitants dont une bonne partie s'était costumée pour l'occasion.
Outre la reconstitution d'un mariage Renaissance, des visites guidées de l'église et d'expositions, le public du samedi a pu profiter des animations proposées par les différentes troupes. Le banquet médiéval du soir a rassemblé plus de 800 personnes.

 

 

Le dimanche matin eut lieu la célébration de la messe avec Mgr Duval, archevêque de Rouen. L'après-midi fut marqué par une représentation de "l'Epée d'Aymeric" se situant dans le contexte de l'attaque du Pays de Caux par Charles le Téméraire en 1472 : la tentative de prise d'assaut de la tour de Saint-Léger par une troupe de fourrageurs bourguignons.
Efficacement défendues par une compagnie de lances d'ordonnance française, la tour et les victuailles qu'elle contenait ne furent point prises.
Assurément, ce fut une bien belle fête qu'on aimerait beaucoup voir se renouveler.

C.D.

Sources et liens :

 

 

 

 

 

http://www.stleger.info