ahier des registres de la unicipalité

de aint éger sur arthe

1er Janvier 1791 - l'an 3 de la iberté

 

30 Janvier 1791

Nomination de 4 commissaires pour se transporter sur les 4 sections de la paroisse et y former un état indicatif des différentes propriétés qui y sont renfermées

4 Février 1791

Déclaration à la municipalité de L.G. Le Comte, curé, que le dimanche 6 Février, à l'issue de la messe paroissiale, il fera le serment exigé des fonctionnaires publics par l'Assemblée Nationale, déclaration qu'il dépose au greffe de la municipalité pour être portée sur le registre. Suit la formule du serment de L.G. Le Comte, curé, et celle de G. Vienne qui, lui aussi, de grand cœur, prête le serment demandé.

 

vue générale - l'église romane et la motte féodale

 

 

 

 

20 Mai 1791

Maire et officiers municipaux certifient que Mr le curé a lu au prône de la grand messe la lettre pastorale de Mr Le Tessier, évêque de l'Orne, adressée au Maire le 21 du même mois.

29 Juin 1791

Mrs de Fontaine fils et de Chateauthierry, pour répondre au désir de la municipalité et pour donner la preuve de leur patriotisme, ont déposé à la maison commune fusils, pistolets, épées, couteaux de chasse, etc.

3 Juillet 1791

La paroisse, assemblée au son de la cloche, prête le serment conforme à celui prêté au département de l'Orne. Suivent les signatures des citoyens et citoyennes sachant écrire.

 

la vallée de la Sarthe - au fond, le clocher de l'église de St Léger sur Sarthe

 

3 7bre 1791

4 jeunes gens se présentent pour déclarer leur dessein de s'enrôler dans les volontaires nationaux pour la défense de la patrie.

27 7bre 1791

Révocation de la municipalité et du conseil général de la commune. G. Hardouin élu maire à la place de R. Lindet, Michel Fleury fils, procureur, 13 officiers. C. Blanchet secrétaire déclare ne plus pouvoir faire ses fonctions ; est élu C. Delavigne de St Julien sur Sarthe, qui accepte sous la condition qu'on lui fera un traitement raisonnable : 100 livres.

14 Février 1792 - An 4 de la Liberté

Devis des réparations et réfections à faire à l'église, estimées à la somme de 640 livres 8 sous

 

 

 

la même, version colorisée

 

 

 

 

 

 

4 Mars 1792

La municipalité procède à l'adjudication, au rabais, pour les réparations à faire à l'église. L'enchère est portée à 469 livres. Adjudication au plus offrant de 8 arbres, sur lesquels un à haut vent situé dans le cimetière. Adjugé pour 70 livres.

1er Juin 1792

Le sieur Gérôme Guimard, prêtre non conformiste, se présente à la municipalité et déclare faire actuellement sa résidence à Sées, au lieu de la Métairie. On lui fait observer que l'état de ses biens, situés sur le territoire de la commune, sera envoyé au directoire du district, n'ayant pas produit de certificat de résidence et n'ayant aucune garantie de vérité.
Le même jour, maire et officiers municipaux dressent l'état des biens situés sur le territoire, appartenant aux personnes qu'ils ne connaissent pas être dans le département. Ce sont :
1° - Jérôme et Jean Guimard, prêtres non conformistes et M. Guimard leur sœur
2° - Le Sr du Mézange, demeurant ordinairement à Boïcey (fermier Collet). Prés et terre 680 livres de revenus
3° - Le Sr Montagu, fils de ci-devant, marquis d'O. (fermier R. Lindet) estimé 39 livres de revenus
4° - Le Sr Hébat, ci-devant curé de Saint Aubin, 8 arpents de pré nommé le Parc des Planches, estimé 240 livres
5° - Le Sr des Acres possède la terre et le moulin de St Léger, affermés le premier objet aux Le Loup, le second à Laudier, le tout estimé à 3472 livres.

22 Juillet

Déclaration du nombre de fusils, munitions et autres armes, par les citoyens de la commune de Saint Léger

14 Août

Vente et adjudication à l'encan des levées d'herbes, regains et grains récoltés sur les dépendances de la chapelle de Saint Anne de Poeslay, aux charges de rembourser l'abbé Esnault, ci-devant titulaire de la chapelle.

8 7bre

Julien Le Loup prête le serment prescrit par la loi.

16 7bre 1792

Dépôt fait par un certain nombre d'habitants des habillements et armements nécessaires aux volontaires (de Bonvoust, de Fontaine, capitaine - Deschamps fils, lieutenant - Le Loup, sous lieutenant)

27 8bre

Inventaire de tous les registres existants entre les mains du curé Louis Germain Le Comte, dont les plus anciens datent de 1591. Remise de ces registres par le curé entre les mains du maire, qui déclare les avoir clos et arrêtés ce jour, saisis, portés et déposés dans la maison commune.

 

 

1er 9bre

Déclaration de Jacques Collet d'une rente hypothèque de 24 livres amortissable qu'il fait annuellement le 8 Janvier, au profit de de Chateauthierry, de Sées, qu'il croit émigré

8 9bre

Nomination d'un officier (Pierre Semlet) chargé des fonctions de recevoir et conserver à l'avenir les actes destinés à constater les naissances, mariages et décès des citoyens de la municipalité de Saint Léger sur Sarthe
Publication à l'issue de la messe paroissiale de 3 placards portant proclamation de la confiscation des biens, meubles et immeubles des émigrés

29 9bre

François Cosme, trésorier de la fabrique, est mandé pour rendre compte au maire et officiers municipaux de le gestion des biens et revenus de la fabrique. Il demande et obtient une huitaine pour dresser lesdits comptes.
Le même jour, le citoyen Pierre Lindet, ci-devant maire de la commune, mandé aussi pour rendre compte de sa gestion, ne se présente point.

10 Xbre 1792

Renouvellement du corps municipal et des notables. Le corps municipal assemblé dans l'église, nomme le curé, L. Lecomte président, Hardouin maire, Delavigne secrétaire.

23 Décembre 1792

Maires et officiers municipaux prêtent serment de fidélité à la nation et à la loi.

 

environs du Mesle sur Sarthe (Orne) - Saint Léger sur Sarthe

 

1er Janvier 1793

Nomination d'un nouveau secrétaire greffier, Lecène, de la paroisse de Montchevrel. Il est payé 120 livres.

1er Février

Certificat de résidence valable pour 3 mois délivré à Gaspard Turpin de Fontaine, 73 ans, maître des eaux et forêts de la ci-devant maîtrise d'Alençon
Nomination d'un nouvel officier public chargé de tenir les registres de naissances, mariages et décès, par suite de la démission du précédent

22 Février

Etat fait et arrêté des biens fonds appartenant au Trésor ou fabrique de la commune

28 Mars 1793

Du 28 Mars 1793 au 10 7bre de la même année, 41 passeports sont délivrés.

1er Août

Nomination d'un receveur de la fabrique

15 7bre

Sur la demande de la Convention Nationale, 12 citoyens sont nommés pour former le comité de surveillance.

 

 

 

 

 

 

27 7bre

Un certificat de résidence est délivré au citoyen Turpin de Fontaine, administrateur des forêts nationales de la maîtrise d'Alençon.

28 8bre

Jean Morière, de la commune de Coulanges, entrepreneur d'ouvrages, a descendu une des cloches de dedans le clocher de l'église et est autorisé à la faire transporter au chef lieu du district.

27 Frimaire 93, an 2

Nomination d'un commissaire pour faire dans la commune les recensements et perquisitions nécessaires et en dresser procès-verbal. Jean Laudier, meunier, est nommé et accepte.

2 Nivôse l'an 2 de la République

Adjudication de la contribution pour l'année 1793

Sextidi - six Nivôse

Un nouveau nom est donné à la sus-dite commune de St Léger, qui prend celui de l'Union sur Sarthe.

Duodi - douze Nivose

Reçu de la citoyenne Charles de Bonvoust une croix, dite de Saint Louis, qu'elle a déclaré être celle de son mari.
Choix de 6 commissaires vérificateurs concernant l'emprunt forcé

Le décadi, 30 Pluviôse an 2

Enlèvement, vente des objets ornements, bannières, linge servant au culte catholique dont le produit de la vente est destiné aux pauvres de la commune. Argenterie et cuivrerie sont envoyés au district.
La municipalité décrète :
1 - La fermeture de l'église qui ne sera ouverte désormais que le jour du décadi.
2 - Au haut de la contre-table sera placée en gros caractères cette inscription : Temple de la Raison.
3 - Le presbytère servira à tenir les séances de la municipalité et du comité de surveillance.

 

 

 

 

8 Ventôse an 2

Déclaration de L. Germain Lecomte, 47 ans, curé, qui cesse les fonctions curiales et va vivre en simple particulier et évacuer sur la demande de la municipalité le presbytère qu'il occupe, pour faire sa résidence dans la commune d'Essai

Le décadi 10 Ventôse

Troubles dans le Temple de la Raison, prétextés par des réclamations demandant la destitution de l'officier (Lecène) qui y avait donné lecture des lois et décrets de la Convention. Tous les membres du comité de surveillance, au lieu d'arrêter les troubles, se sont réunis aux réclamants et ont accueilli leurs plaintes (à l'exception de G. Laudier) et en ont dressé acte sous la dictée du président du comité (R. Lindet).
"Le fanatisme, dit le greffier Lecène, a occasionné cette scène. On ne réclamait pas hautement le ci-devant curé mais on voulait en venir là."

21 Ventôse an 2

Maintenu dans ses fonctions l'officier dont le comité a demandé la destitution.

26 Ventôse

Nomination d'un citoyen député vers le district pour faire connaître les besoins et la détresse de la commune qui manque de blé et presser les administrateurs de ne pas perdre un seul instant pour secourir les habitants, "le conseil général de l'Union sur Sarthe ne pouvant prendre sur sa responsabilité la garantie des droits de l'homme qu'un peuple pressé par la faim menace de violer."

28 Ventôse

La municipalité arrête que le greffier, faisant l'office de lire et expliquer les lois dans le Temple de la Raison, jouira du jardin dépendant du ci-devant presbytère et sera logé dans ledit presbytère.

16 Floréal an 2

Confiscation au profit de la République des biens ayant appartenu à Louis des Acres, dit de Laigle, condamné à mort pour crime de contre-révolution et conspiration, etc etc.
Le Loup et Laudier, ses fermiers, exhibent leurs baux. Le premier loue 1900 livres, le second, meunier, 1200 livres.

 

le château des Noës - oblitération de 1913

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 Prairial an 2

Un envoyé du district d'Alençon forme l'état des biens des émigrés, de concert avec le conseil général.

Décadi 20 prairial

Démission d'un officier public et nomination de Fr. Lebascheur

20 Thermidor

Compte rendu au commissaire du district (Cissay, maire d'Essai) de la manière dont s'est exécuté le dernier paiement du rôle de secours et déclaration du conseil de la légitimité des droits de ceux qui y sont compris

30 Fructidor

Requête présentée à l'administration du district d'Alençon pour demander le remboursement d'une somme payée par le maire pour le transport des grains destinés à l'approvisionnement de la commune. Refus de l'administration. Nouvelles instances de la part du maire. Enfin il reçoit l'autorisation de toucher la somme demandée chez le percepteur des impôts.

10 Vendémiaire an 3

Le Journal du Peuple Français est adopté aux frais de la commune.

20 Vendémiaire

Certificat de civisme et de résidence à Essai au curé Le Comte

30 Frimaire an 3

La municipalité se transporte dans la mairie occupée par Thomas Véron où était exercée la ci-devant haute justice seigneuriale où les minutes du greffe avaient été déposées dans un coffre le 18 9bre 1790 par la municipalité alors en exercice, coffre scellé et à lui appartenant. Les scellés levés, on a trouvé un paquet de pièces, scellé, qu'on a cacheté et remis aux mains de l'agent national qui s'est chargé de le déposer au greffe du tribunal de district.

27 Nivôse an 3

Destitution du maire J. Hardouin, remplacé par R. Lindet, de l'agent national Marie, remplacé par Deschamps, et de 3 officiers municipaux. Bignet et Clogenson sont remplacés par J. Lavie et M. Fleury.

10 Ventôse an 3

Incendie à la Haie de Poeslay chez les frères Filleul

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Environs de Mesle sur Sarthe (Orne)
Saint Léger sur Sarthe
Route de la Haye de Poëley

Ci-dessous la Haye de Poëley :

 

 

 

 

 

 

 

 

haras de la Haye de Poëley - Elevage de M. Moulinet

 

 

 

 

 

 

20 Pluviôse

Nécessité de faire livrer 60 quintaux de blé achetés dans le district de Chartres

7 Germinal

Fr. Le Loup, ci-devant curé de Coulonges, fait inscrire sur le registre le certificat de résidence à lui donner à Coulonges.
Visite du cimetière, du presbytère, de l'église où l'on constate les objets restés, ceux brisés, etc.

10 Messidor

Texte d'un arrêté pris le 10 Messidor : Les habitants de la commune de Saint Léger sur Sarthe, bénévolement assemblés, considérant que de la religion dépend la paix, le bonheur public et par suite leur bonheur, désirant encore l'exercice de leur culte, ont arrêté que l'église qui leur est accordée par la loi du 12 Prairial dernier serait rétablie décemment et autant que les circonstances malheureuses le permettent, et que en conséquence les citoyens qui auraient acheté des meubles ou partie de meubles et ornements de ladite église seraient invités à les rapporter à la municipalité.
Lesdits habitants ont arrêté que le citoyen de Bonvoust, ce qu'il a accepté, serait prié de se transporter à Essai avec un extrait du présent procès-verbal pour inviter leur ancien curé à venir reprendre ses fonctions et leur prêter son ministère le plus tôt qu'il le pourrait.

14 Thermidor an 3

Le presbytère est rendu au curé, sauf une salle attenante, réservée pour les réunions de la municipalité.

6 Brumaire an 4

L.G. Le Comte, habitant de l'Union sur Sarthe, a fait la déclaration dont la teneur suit : "Je reconnais que l'universalité des citoyens français est le souverain et je promets soumission et obéissance aux lois de la République." Il reçoit acte de cette déclaration.

10 Germinal an 5

La commune reprend son nom de Saint Léger sur Sarthe.

 

 St Léger sur Sarthe - le moulin du bourg - à gauche, l'église

 

 

le moulin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 St Léger sur Sarthe - carte postale légendée "Le Moulin" 

 

 

 

 

le moulin de Bouveuche, lieu-dit à 2 km du bourg  

 

13 Germinal

Convocation des citoyens pour l'élection d'un maire. Le citoyen Charles de Bonvoust réunit la pluralité des voix et refuse d'accepter vu sa mauvaise santé.

10 Thermidor an 8

Installation du citoyen Masson, maire, et de Chauchin, adjoint

18 Fructidor

Inventaire des titres et papiers de la municipalité reçus par Masson. Nomination du conseil municipal.

1er Brumaire an 9

Certificat de résidence délivré à l'ancien curé Le Comte (St Léger et Essai). Son portrait physique y est fait.

14 Brumaire an 11

Certificat délivré à Jacques Véron (30 ans) qui a été compris dans l'armistice accordé aux déserteurs.

24 Pluviôse an 11

Dans le détail des dépenses, le conseil a omis la somme de 60 francs, indemnité de logement accordée au curé Le Comte.

15 Ventôse an 11

Inventaire des meubles de l'église de Saint Léger. Le maire constate qu'elle est en mauvais état et dépourvue presque entièrement des objets nécessaires au culte. Il estime que les objets manquants et les réparations à faire se montent à la somme de 2400 fr.

22 Ventôse an 11

Prise de possession de l'église par L.G. Le Comte en vertu des pouvoirs que lui a donnés le citoyen Boischollet, évêque de Sées

27 Pluviôse an 12

Nomination du conseil municipal pour l'an 12. De Chateauthierry est nommé conseiller en remplacement de R. Le Loup, décédé, Denis Bignaux en remplacement de R. Lindet, décédé.

28 Frimaire an 12

Nomination de trois marguilliers de concert avec le maire et le desservant.

Marguillier : membre du conseil de fabrique d'une paroisse. Nom donné à chacun des trois membres pris dans le conseil de fabrique, c'est à dire parmi les fabriciens, pour composer un bureau sous le titre de président, sécrétaire et trésorier. Les marguilliers sont chargés de dresser le budget de la fabrique, de préparer les affaires qui doivent être portées au conseil, d'exécuter ses délibérations et de diriger l'administration journalière du temporel de la paroisse.

 

 

 

 

6 Prairial an 12

Arrêté du conseil municipal portant que l'acquisition de l'ancien presbytère appartenant aux héritiers de feu le citoyen Le Comte, en son vivant desservant du lieu, sera faite par le conseil au nom de la commune.

14 Fructidor an 12

30 habitants (dont la signature est consignée sur le registre) nommés par le conseil, sont d'avis de conserver la succursale de Saint Léger, vu qu'elle a un temple pour les fidèles et un logement pour le ministre et qu'elle compte 650 individus et fait 10.000 francs d'impôts.

6 Nivôse an 13

Délibération du conseil relative à l'acquisition de l'ancien presbytère, vendu comme domaine national, délibération sur les moyens de payer le prix de l'acquisition et des réparations à faire. La commune n'ayant que des revenus à peine suffisants pour les dépenses ordinaires, la fabrique n'ayant aucun revenu, le conseil est d'avis que le prix de cette acquisition sera réparti sur les contribuables de la commune au marc le franc.

Le "marc" était une très ancienne mesure servant principalement à peser les métaux précieux. A une époque où les monnaies étaient souvent manipulées, leur poids en argent était donc essentiellement variable selon les besoins financiers des monarques qui les émettaient. Leur valeur était appréciée par les marchands et par les banquiers par rapport à la valeur du marc d'argent. De nos jours, lorsqu'une vente forcée ne permet pas de désintéresser tous les créanciers d'un même débiteur, l'autorité qui procède aux règlements remet à chacun d'eux un pourcentage du montant de sa créance calculée en fonction du rapport entre la masse totale du passif et le produit net de la vente. Dans le jargon judiciaire, ce procédé est appelé une distribution "au marc le franc".

 

 

 

le lavoir - le pont - le haras

 

 

 

 

 

15 Février 1806

Thomas Masson, ci-devant maire, donne sa démission.

9 Thermidor an 13

Le conseil municipal, après avoir pris communication de l'arrêté du préfet demandant délibération exclusive sur les propositions faites par Mr l'évêque de Sées relatives aux allocations à la charge des communes à faire aux curés et aux desservants, décide qu'il sera fait un impôt sur l'impôt foncier, personnel et mobilier de 7.707 fr.47 c. Il fait observer que le presbytère a été aliéné par la vente qui en fut faite par le district d'Alençon, que depuis il a été acquis pour le logement du desservant et payé par quatre principaux habitants de la commune et qu'il y a pour 2.300 fr. de réparations à y faire.
Le sieur Duval, présent à la première session pour y faire ses observations, a fait remarquer qu'il manque deux livres de lutrin, un ornement blanc, six chandeliers pour le grand autel. Le conseil décide de faire une vente de mauvais arbres autour du cimetière dont le prix sera employé à faire l'acquisition demandée.

14 Vendémiaire an 14

Installation de Pavy, maire, en remplacement de Masson, démissionnaire

9 Décembre 1806

Procès-verbal de la fête de St Napoléon à St Léger

8 Décembre 1807

Procès-verbal de la fête du couronnement de l'Empereur

15 Août 1808

Dans l'église est célébrée la fête du rétablissement de la religion en France et cette de la naissance de l'Empereur.

 

Le Mêle sur Sarthe - chute de Saint Léger

 

19 9bre 1808

Arrêté du conseil municipal qui décide l'urgence des réparations à faire à la couverture du clocher

29 Mars 1809

Arrêté du conseil municipal pour le remboursement du prix du presbytère : 1620 fr. sont versés aux quatre acquéreurs : Mrs Charles de Bonvoust, général d'artillerie et membre du corps législatif, Fr. de Chateauthierry, Mme Veuve René Lindet et P. Fleury.

2 Avril 1809

Installation du sieur Auvray Nicolas comme curé de Saint Léger

4 Mai 1810

Le sieur Jean René Lindet est nommé conseiller municipal et prête le serment entre les mains du maire.

16 Juillet 1811

Visite du moulin de Bouveuche sur l'invitation de madame Marguerite Le Frère du Chesnay, veuve de M. de Bonvoust

15 Mai 1812

Nicolas Auvray, curé, demande et reçoit de la commune une augmentation de 200 fr. vu le grand nombre de pauvres de la paroisse.

11 Janvier 1816

Révocation de l'adjoint Chauchin par le ministre de l'intérieur qui nomme à cette place J.R. Lindet qui prête serment de fidélité au Roi entre les mains du maire

21 8bre 1817

Installation de M. Fleury Charles, maire, en remplacement de M.Le Tessier qui a quitté la commune. 

 

Saint Léger sur Sarthe - le coin des pêcheurs

 

 

oblitération de 1935

 

 

 

 

erci de fermer l'agrandissement.

 

 

 

http://www.stleger.info