aint éger en cadie

le saviez-vous ?

 

 

l'Acadie

L'Acadie est le fruit des efforts de colonisation de la France en Amérique du Nord aux XVIIe et XVIIIe siècle. Cette 1re colonie française en Amérique fut établie dès 1604 sur le sol de ce qui est connu aujourd'hui comme le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse.
Après quelques premiers hivers difficiles, la France choisira de concentrer ses efforts sur le développement de Québec et de la Nouvelle-France.

Entre temps, l'Acadie continuera de se développer lentement, au gré des disputes entre l'Angleterre et la France pour se l'accaparer. L'Acadie deviendra définitivement britannique dès 1713 par le Traité d'Utrecht.
La population acadienne va continuer à progresser pour atteindre le nombre de 15 000 lorsque les Anglais décident de les expulser de leurs terres en 1755 : plus de 12 000 Acadiens et Acadiennes seront déportés vers les colonies anglaises et en Europe, tandis que 3 000 autres s'échappent en se cachant dans les bois. Les déportés entreprendront cependant un lent retour suite au Traité de Paris en 1763.

Les Acadiens et Acadiennes sont toujours nombreux à habiter les Provinces des maritimes du Canada et à contribuer à l'épanouissement de la langue française. On en y compte plus de 300 000 francophones dont plus des 2/3 habitent le Nouveau-Brunswick actuel, au Nord et le long de la côte Est. D'autres communautés se trouvent en Nouvelle-Écosse et à l'Île-du-Prince-Édouard. Ils sont très actifs dans tous les domaines, tant économique, social que culturel. On compte aujourd'hui un million de personnes se disant de descendance acadienne à travers le monde.

 

Le 7 mars 1704 naissait à SAINT LEGER François LEBRETON.
Sa famille - 8 enfants - étant très pauvre, il prend la mer à l'âge de 19 ans et s'installe en Acadie (Canada).
Au cours de sa vie, il ne reviendra qu'une fois à SAINT LEGER et décèdera à l'âge de 96 ans dans la ville de Tracadie-Sheila, ville où sa tombe est toujours existante. 
De cette tombe, un peu de terre fut déposée en l'église de ST-LEGER par Marie LEBRETON en 1998.

 


Tracadie-Sheila se trouve au nord du Nouveau-Brunswick.

 

 

En 2004, du 27 juillet au 02 août, ont eu lieu les fêtes du 400e anniversaire de l'Acadie. Au cours de ces festivités a été célébré le 300e anniversaire de François, pionnier de Tracadie-Sheila.
Une gigantesque stèle de granit de 4 m x 4 m, en forme de goélette, dont la pièce maîtresse représentative de la Normandie, porte la sculpture de l'église de SAINT LEGER.

 

 

 

 

 

Au cours de ces cérémonies, le 30 juillet, les deux communes sont jumelées et Mario LEBRETON lance son livre "VOYAGE AU CŒUR DE MES ANCETRES" retraçant la vie de François à travers l'histoire de l'Acadie.
3 000 descendants de François étaient présents, venant de Nouvelle Angleterre, Louisiane, Angleterre, Normandie et Bretagne, ainsi que des représentants de SAINT LEGER.

 

Retrouvailles des descendants de la famille LeBreton

Le comité du Festival des Deux Rivières veut regrouper les différents organismes du milieu en les impliquant dans un évènement annuel.

À l’intérieur de ce projet communautaire, une famille de souche acadienne se réunira annuellement dans notre région afin de renouer les liens avec leur histoire. Ce projet prend une envergure internationale car il va permettre à des gens du Nouveau-Brunswick, des provinces atlantiques, du Québec, de l’Ontario, de l’Ouest canadien, de la Louisiane, de la Nouvelle-Angleterre, de la France et d’ailleurs, de faire un merveilleux voyage au cœur de leurs racines.

Cette année, c’est la grande famille des LeBreton qui célèbrera ses grandes retrouvailles dans le cadre du Festival des Deux Rivières.
Les descendants de François Robert dit LeBreton, natif de St-Léger, Normandie en France, pourront se retrouver à Tracadie-Sheila durant la semaine du 27 juillet au 1er août 2004 afin de célébrer le 300e anniversaire de naissance de leur ancêtre.

 

 

On a beaucoup fêté cet été...

"Cet été, le Festival des Deux Rivières de Tracadie-Sheila a permis aux gens d’ici et d’ailleurs de faire un retour dans l’histoire et en même temps de célébrer les fêtes du 400e de l’Acadie.
Tracadie-Sheila (recensement 2001 : 4724) a su accueillir des milliers de visiteurs pour un premier festival qui nous a fait prendre conscience de la richesse de notre histoire.
L’ouverture officielle fut animée par les deux chorales de Tracadie, l’Écho de la Baie ainsi que la Chorale La France. C’est lors de cette célébration que le jumelage de la ville de Tracadie-Sheila avec le village de Saint-Léger en Normandie, en France, fut souligné en présence de Michel Freymuth, représentant au Nouveau-Brunswick du consulat français.

Madame le Maire Jacqueline Thébault, lors de son allocution, laissa aux descendants de la grande famille LeBreton un message bien spécial de la part de la communauté de Saint-Léger.
La famille LeBreton a érigé un monument de plus de 15 tonnes en forme de goélette sur la terre ancestrale où lieu la 1re famille LeBreton s’est établie en 1784.
C’est à l’image de ces premiers habitants que les organisateurs ont réussi à donner à ce premier festival la possibilité de se ressourcer et renouer des liens avec leur histoire et leur culture."

Gilles Gagné - 17 septembre 2004

En Acadie, le jour de l'inauguration de la stèle, Jacqueline Thébault
entourée de Mario LeBreton, auteur du livre "Au coeur de mes ancêtres",
et de son épouse Sylvia.

 

Sources et liens :

 

 

 

 

  http://www.stleger.info