UNE FLAMME POSTALE A SAINT LEGER !

 

 

 

 

Le soir de l'inauguration, le 20 juin 2003, le texte suivant avait été préparé, afin de décrire le mieux possible les divers éléments composant la flamme :

 

la flamme postale de St Léger sous Cholet
premier jour, le 20 juin 2003

 

Depuis la poste de Saint Léger sous Cholet, cette flamme, la première de l'histoire de notre commune, portera sur toute la planète postale nos couleurs à travers un blason, une mascotte et un manoir.

 

Mon premier est le blason de Saint Léger sous Cholet

II allie le passé et le présent :

  • le passé avec les armes des Torchard. C'est cette famille qui fit construire le manoir du Landreau au XVIe siècle. Leur blason orne la clef de voûte de la porte fortifiée du Landreau. Il est composé de cinq bandes couleur sang sur fond or (reprises par la commune) avec un cartouche chargé d'un sanglier noir.
  • le présent branchant sur le tout avec quatre symboles d'argent :
    • une silhouette athlétique qui représente les associations sportives
    • une roue dentée qui symbolise l'industrie et l'artisanat
    • un épi de blé qui représente l'agriculture, mais aussi la croissance et la fertilité
    • une branche de chêne, symbole d'une collectivité unie et hospitalière. Le chêne représente aussi la sagesse et la force.
     

 

Mon second est la mascotte des Saint Léger de France et d'Ailleurs

C'est à Saint Léger sous Cholet, fin mai 1996, que pour la première fois les communes portant "Saint Léger" dans leur nom furent invitées à se rassembler. Pour l'occasion, une mascotte représentant un sanglier en lien avec notre blason et arborant un maillot rouge et jaune fut créée. Son prénom LEO, est le diminutif du véritable nom de Saint Léger : LEODEGARIUS. Saint Léger, patron de la paroisse, fut évêque d'Autun au VIIe siècle.

 

Mon troisième est le bâtiment qui abrite la mairie :
le manoir du Landreau

La grosse tour ronde à chapeau pointu date de la construction originelle voulue par les Torchard au XVIe siècle.
La petite tour crénelée a été réalisée au XIXe siècle par Monsieur Raimbault, premier directeur du collège Colbert de Cholet. Elle avait été nommée "Tour des Amoureux" par les anciens propriétaires.
Le troisième corps de bâtiment, d'origine, avec à l'intérieur une grande cheminée en granit rosé, sert maintenant de salle des mariages.
La quatrième partie a été rajoutée au XIXe siècle et sert de salle au conseil municipal.

 

MON TOUT EST LA FLAMME DE SAINT LEGER SOUS CHOLET
Saint Léger sous Cholet, ses associations, son dynamisme, son patrimoine

 


 

Ce texte a été écrit par :

  • Denis Puech, habitant de St Léger, passionné par l'histoire de la commune
  • Louis-Emmanuel Gaillard, habitant de La Séguinière, historien local
  • sous la supervision bienveillante de Jean-Paul Olivarès, conseiller municipal de St Léger, promoteur et porteur du projet "Flamme postale"

 

 

la machine à oblitérer en action / pour les connaisseurs, il s'agit d'une SECAP

 

 

 

Photo de groupe en mairie ce 20 juin 2003, avec de gauche à droite :

Pascal Chollet, receveur à la poste de St Léger / Guy Dailleux, représentant de La Poste, secteur commercial / Marie-Juliette Tanguy, maire de St Léger sous Cholet / Francis Delage, Elodie Supiot, Caroline Tilliette, David et Laura Guyon devant elle, ayant tous concouru pour la flamme / Jean-Paul Olivarès, adjoint / Maurice René, collectionneur de timbres et d'oblitérations, à l'origine du projet / Jean-Pierre Gabillard, président de l'amicale philatélique de Cholet

 

 

Christelle et Jean-Paul, grand ordonnateur de la cérémonie

 

 

Visitez le site de Christelle, passionnée de flammes postales, qui vous fera découvrir le Maine et Loire d'une façon tout à fait originale :

Pour les amateurs de flammes postales, un autre site à visiter, celui de Jean-Christophe : http://www.flammespostales.org

 

 

 

http://www.stleger.info