SAINT LEGER SOUS CHOLET

La carte de Cassini, éditée en 1763, montre le village de ST LEGER DES BOIS au nord d'un massif forestier composé de la "forêt de CHOLLET" et des bois de MORTAGNE".
Le village n'est autre que notre actuel ST LEGER SOUS CHOLET, qui au cours des siècles, a connu plusieurs dénominations.

 


détail de la carte de Cassini (XVIIIe siècle)

Ici, pour en voir bien davantage
Là, le cadastre napoléonien (1834)

 

http://www.agglo-choletais.fr
le manoir du Landreau, actuelle mairie

 

Mais d'abord, pourquoi ST LEGER ?

Léger, évêque d'AUTUN, avait une grande renommée à travers tout le pays et fut mis à mort le 2 octobre 678 dans la forêt de Sarcing (62).

Les évêques d'ARRAS, d'AUTUN et de POITIERS se disputèrent ses saintes reliques qui furent finalement attribuées au dernier par tirage au sort. Celui-ci décida de les transférer dans le monastère de ST MAIXENT (79) où Léger fut abbé.

Au IXe siècle, les moines de ST MAIXENT, devant les invasions normandes, fuirent les uns vers le sud à EBREUIL (03), les autres vers le nord. Ceux-ci déposèrent alors un reliquaire avec le chef (la tête) du saint martyr à MORTAGNE SUR SEVRE (85) dont l'église actuelle possède toujours une petite chapelle dédiée à St-Léger.

De là, son culte s'est développé et est attesté sur notre territoire jusqu'à donner le nom à la chapelle originelle, puis à la paroisse qui dépendait alors en partie de la baronnie de MORTAGNE. Les bois de Mortagne et la ferme du Pas Mortagnais (limite nord) nous le rappellent.

 

l'école privée année scolaire 1951/1952
cliquez sur la photo pour en savoir plus

 

 

Pourquoi ST LEGER DES BOIS ?

Ce nom tombe sous le sens avec le massif forestier évoqué en introduction. Sous l'ancien régime, le sel, denrée indispensable pour la conservation des aliments, était soumis à un impôt, la gabelle, variable selon les provinces.

De par leur position géographique particulière, aux confins de trois provinces (Bretagne, Anjou et Poitou), nos bois étaient le théâtre d'un trafic important de sel de la part des faux-sauniers et autres brigands.

 


le printemps d'une branche de mûrier à feuilles de platane

 

Pourquoi ST LEGER DU MAY ?

Jusqu'à la Révolution, le "Haut St Léger", le bourg, dépendait du MAY, alors que le "Bas St Léger" dépendait de Mortagne.

LE MAY englobait alors BEGROLLES et ST LEGER du MAY, qui, chacune, possédait une chapelle où l'on ne célébrait ni baptême, ni mariage, ni sépulture.
Il fallait se rendre à l'église du MAY.

 

Guillon, Aimé (1758-1842)
"les Martyrs de la foi pendant la Révolution française,
ou Martyrologe des pontifes, prêtres, religieux, religieuses, laïcs
de l'un et l'autre sexe qui périrent alors pour la foi"
1821

 

Les cahiers de doléances du MAY font apparaître les désirs de séparation des habitants de ST LEGER.

Ce n'est qu'en 1863, sous Napoléon III, que ST LEGER a été érigée en commune indépendante.

 

l'école publique / classe des petits année scolaire 1952/1953
cliquez sur la photo pour en savoir plus

 

 

Pourquoi ST LEGER SOUS CHOLET ?

Au premier abord, "sous" peut signifier au-dessous, au sud.
Un instituteur affecté à ST LEGER regarda une carte du Maine et Loire, où il allait enseigner : il ne découvrit aucune commune de ce nom au sud de CHOLET.
Du point de vue altitude, ST LEGER est environ 27 mètres plus haut que CHOLET.

Alors, pourquoi cette appellation "sous CHOLET" ?

En fait, il s'agit de la dépendance postale de CHOLET.

Le nom "ST LEGER DES BOIS" générait des confusions avec la commune de même nom près d'ANGERS et le nom "ST LEGER DU MAY" faisait transiter le courrier de façon inutile par le MAY, d'où des retards de distribution.

Le Conseil Municipal a demandé en août 1888 que la Commune s'appelle ST LEGER SOUS CHOLET, ce qui fut accepté sous le Président Sadi Carnot.

 


St Léger sous Cholet en 1888

 

 

GEOGRAPHIE

St Léger sous Cholet fait partie du canton de CHOLET 1, avec la SEGUINIERE.
Elle est située dans l'arrondissement de CHOLET, c'est à dire au sud-ouest du département de Maine et Loire.

Au sommet d'un haut plateau (138-125 m) qui va s'abaissant vers le nord et le nord-est (112-107 m), la commune est traversée par plusieurs petites vallées.
Elle est située à 25,46 m au-dessus du niveau de la mer.

 

habitantes du bocage des Mauges

 

Elle est distante de :

  • 4 km de CHOLET, chef lieu du canton et de l'arrondissement
  • 57 km d'ANGERS, chef-lieu du département
  • 59 km de NANTES, capitale de la région

St Léger est traversée par la D752 reliant St-Florent le-Vieil à Cholet, la D63 en provenance de Vallet et la D15 en direction du Pin-en-Mauges.

La superficie est de 960 hectares, celle de l'agglomération d'environ 150.

L'agglomération est accolée au sud, à la limite communale avec CHOLET et la SEGUINIERE, située à un carrefour conduisant vers ANGERS (le May sur Evre), NANTES et BEAUPREAU (dorsale des Mauges).

Y naissent les ruisseaux du Beuvron et son affluent le ruisseau du Landreau.

Y passent, à l'ouest, le ruisseau de l'Epinette qui sert de frontière naturelle avec BEGROLLES EN MAUGES, et à l'angle sud-est, le ruisseau du Gazeau.

 

l'école publique / classe des grands année scolaire 1952/1953
cliquez sur la photo pour en savoir plus

 

le Repas des Anciens en 1955
cliquez sur la photo pour en savoir plus

 

 

RECENSEMENTS

ANNEES
TOTAL
ANNEES
TOTAL
1866
675
1975
1236
1872
682
1978
1487
1876
686
1980
1702
1936
531
1982
1857
1954
663
1987
2439
1962
653
1989
2478
1968
701
1990
2487
1971
928
1999
2604
1973
1102
2006
2503

 

les Anciens devant le café Landreau en 1956
cliquez sur la photo pour en savoir plus

 

 

EQUIPEMENTS COMMUNAUX

Chiffres de 2000 / Entre parenthèses, année de construction

  • Mairie (installation en 1988)
  • Ateliers municipaux (1985)
  • Une cantine municipale (1988 - 1989)
  • Un bureau de poste (1981 - 1982)
  • Une école publique avec :
    • en maternelle 102 élèves répartis en 4 classes (1980 - 1981)
    • en élémentaire 148 élèves répartis en 6 classes (1982 - 1983)
  • Une école privée "les Tilleuls" avec :
    • en maternelle : 47 élèves répartis en 2 classes
    • en élémentaire : 84 élèves répartis en 4 classes
  • 2 salles omnisports où se pratiquent : (1974 - 1990)
    • le basket
    • le tennis
    • le volley-ball
    • et autres activités diverses : athlétisme, éveil corporel, skate ...
  • 1 salle de tennis de table (1981)
  • 2 terrains de football avec :
    • vestiaires (1977 - 1978)
    • un foyer (1988)
  • 2 courts de tennis extérieurs (1980/81)
  • 1 foyer municipal à la disposition des particuliers et associations (1976)
  • Un Centre Social Intercommunal (siège social à St Léger)
  • Un foyer des Jeunes
  • Une halte-garderie
  • Un centre-aéré sans hébergement
  • Un accueil péri-scolaire
  • Une bibliothèque

 

le Comité des Fêtes en 1958
cliquez sur la photo pour en savoir plus

 

instructif
les principaux indicateurs sur la commune
par rapport à la CAC, notre communauté de communes
2012
2013

 

 

 

http://www.stleger.info