Fête du Boudin 2005

 

 

Nous vous proposons des extraits d'articles parus dans le quotidien

partenaire de la fête :

 

La fête du boudin de Saint-Léger-sous-Cholet,
c'est 120 années de succès

Le public n'a pas boudé son plaisir

 

Des milliers de visiteurs saint-légeois, choletais ou autres, ont été au rendez-vous de la fête du boudin, le week-end dernier à Saint-Léger-sous-Cholet. La fête a 120 ans et pas une ride.

Blancs ou noirs, les boudins ont été fort appréciés, ce week-end, à Saint-Léger-sous-Cholet. Dimanche midi, dans la salle des sports, on a même pu faire un repas complet pour cinq petits euros.

Dans la salle, deux " Miss Boudin 1885 ", masculines et velues, passaient entre les tables, pour faire peser un sac. Bref, le boudin était partout. Et cela fait 120 ans que ça dure. Saint-Léger détient même, depuis 2002, le record du boudin le plus long du monde : 4299 mètres. Un pied de nez (de cochon) aux Belges, les précédents champions. Et une belle action : on a donné un euro, par mètre de boudin vendu, au Téléthon.

 

Miss Boudin 1885 et sa première dauphine

 

Président du comité des fêtes, " Gaby " Tricoire vous raconte tout ça avec une lueur de malice dans l'œil. Il paraît que cet engouement pour le boudin est né dans un des sept cafés que possédait la commune à la fin du XIXe siècle. "II n'y a pas la valeur d'un boudin entre le haut et le bas Saint-Léger." avait lancé un consommateur à la cantonade. La formule, un peu mystérieuse, a fait long feu.

Membre fondateur du comité des fêtes depuis cinquante ans, "Toto" Barré confirme : "La fête existait bien avant la guerre. Comme on n'avait pas de locaux, elle était organisée dans les cafés. Cela a duré jusqu'en 1980."

 

Toto et Gaby : deux générations réunies par l'amour du boudin

 

Le bal avait lieu dans la cour du café Landreau. L'argent récolté servait, comme maintenant, à régaler les anciens, quelques semaines plus tard.

Avec ses dix-sept membres, le comité des fêtes a du boudin sur la planche pour organiser la fiesta. Les nuits sont courtes. "Tout le monde est efficace mais on est sur la corde raide.", commente Gaby.

Heureusement, cent cinquante bénévoles prêtent main forte. Un appel est lancé aux jeunes, pour la relève. D'autant qu'à Saint-Léger les festivités ne manquent pas : après la fête du boudin et le repas des anciens fin novembre, il y a la soirée des bénévoles fin janvier ; la soirée du printemps fin avril "avec un orchestre énorme", la fête de l'été lancée par la municipalité en 2000.

Avant le feu d'artifice, les habitants de la commune dégustent trois cochons en méchoui. Et ne manquent pas de conserver les boyaux pour faire du boudin.

Michel Caillard - Ouest-France du 31 octobre 2005

 

 

Déguisements, gastronomie et music-hall

 

Un cru spécial avec des animations toujours renouvelées aura marqué ce 120e anniversaire. Néanmoins, le boudin reste le roi indétrônable de la fête.

Cela a commencé par un bel étalage de citrouilles sous la fresque de la salle de sports samedi, dans une salle superbement décorée aux couleurs d'Halloween. L'étalage sera mis à mal par une bonne centaine d'enfants : la citrouille sera transformée en une vilaine tête grimaçante, les enfants eux-mêmes grimés par les maquilleuses de service seront transformés en papillons, fleurs ou méchantes sorcières. Plus c'est laid, mieux cela plaît ! C'est Halloween. La cargaison de citrouilles a été fournie par Joseph Bizon, un retraité qui se passionne pour la culture des cucurbitacées.

 

 

 

sculpture de citrouilles et yeux de sorcières !

 

Le rallye de la boudinade a rassemblé dimanche matin 110 participants. Au menu : des jeux d'adresse et des questions de connaissance sur la commune. Les meilleurs, en adultes : Sébastien Archambeau, Richard Boisiaud et Christian Martin : enfants : Florian Renaudin, Patrick Borleteau et Valentin Candé.

 

le stand d'accueil du rallye de la boudinade

 

 

où l'on reconnaît l'ami Léo, mascotte du 1er Rassemblement des St Léger, en 1996, à St Léger sous Cholet

 

 

Un concours de dessin d'enfants, soumis au vote des visiteurs, a connu le classement suivant : Noé Gautier, Maël Réveillé, Chloé Gouraud, Amandine Cousin, Elora Julien, Suzie Coutant et Albin Ravard ont reçu des peluches.

Le spectacle de music-hall qui a suivi le repas a attiré de nombreux spectateurs. Après le groupe Macadam Orchestra et sa musique irlandaise, on a proposé de l'humour avec le magicien Martin Kardonne, suivi du numéro d'imitateur de Bruno Blondel, plus de 100 voix à son répertoire. Pour terminer le spectacle, un numéro de mime et la prestation de Luna Baker et de son ami Charlie dans un des rares numéros de ventriloquie féminin.

 

un concert de musique irlandaise

 

 

Karaoké

Sarah, venue de Cholet
avec des amis

Convivialité

"Je ne suis plus président.
Je continue au bar."

Sympa !

Marie-José l'a promis :
"Je reviendrai."

Sarah s'est lancé un défi : interpréter au karaoké une chanson qu'elle adore : "New York, New York… J'ai eu un ou deux noirs. Je n'arrivais pas à suivre sur l'écran, regrette-t-elle. Je suis venue avec des amis de Cholet. On a bien mangé. C'est une fête conviviale. Cela nous permet de sortir."

Gérard Brousseau est l'ancien président du comité des fêtes. Aujourd'hui, il sert au bar : "Ce que j'aime dans la fête du boudin, c'est la convivialité. Et les souffrances qu'on se raconte après : le stress, le manque de sommeil. Nos femmes savent qu'elles ne nous voient plus pendant six ou sept jours."

Marie-José n'est pas Saint-Légeoise, pas même Choletaise. Venue de Clermont, dans le département de l'Oise, elle a tenu à assister à la fête, avec des amis : "Je trouve que tout est sympa. L'ambiance y est bonne. Le repas est très bien pour le prix. Promis : je reviendrai !"

 

 

"Plus de 15 000 personnes"
ont été accueillies à la Fête du Boudin

 

À Saint-Léger, la vie normale a repris son cours. Pour le comité des fêtes, qui a dû avec ses bénévoles nettoyer et tout remettre en place, c'est maintenant l'heure des bilans. Si les héros sont fatigués, leur dynamisme est intact. Les aînés de la commune peuvent être rassurés, ils seront là pour les régaler dans la joie le 20 novembre.

 

Les visiteurs

Selon le président Gaby Tricoire "Ce sont bien plus de 15000 personnes qui sont venues pendant ces deux jours. On vient de loin soit pour déguster soit pour acheter le boudin pour le déguster en famille." Un public satisfait par l'organisation parfaite et par l'ambiance bon enfant qui a dominé la fête.

 

Luna Baker et de son ami Charlie

 

Le spectacle

Un spectacle digne des cabarets parisiens : on a déjà parlé de la qualité de la musique irlandaise et du talent de Martin Kardonne et Bruno Blondel, deux artistes qui ont largement fait participer le public ; de même pour le mime Daniel, habitué de la télé, il est passé notamment au Grand Cabaret de Patrick Sébastien. Quant à Luna Baker, éblouissante dans son numéro de ventriloquie avec son ami Charlie, elle a montré qu'elle avait aussi une voix. Elle a terminé sa prestation par plusieurs chansons interprétées avec talent. Tous les artistes, comme le public, ont apprécié la nouvelle disposition de la salle : la nouvelle scène met le spectacle en valeur.

Des chiffres

Deux tonnes de boudins ont été vendues à emporter ; deux tonnes aussi ont été grillées pour les plateaux repas, avec 1 500 kg de frites, 1 500 kg de mogettes et autant de parts de tarte aux pommes.

La bourriche

Présentée aux visiteurs pendant les deux jours par les sympathiques Miss Boudin 1885, elle a été attribuée à Karène Macé de Beaupréau, qui avait donné à 5 grammes près le poids exact : 11,045 kg.

 

Marcel, de l'équipe des pionniers du Comité des Fêtes

 

Séquence émotion

À l'entr'acte, le comité des fêtes qui a fêté, en septembre, son 50e anniversaire, a voulu honorer devant son public toutes ces personnes qui se sont dévouées au sein du comité.
Elles ont été appelées sur scène et ont reçu la photo souvenir du cinquantenaire avec les félicitations du président. Ce dernier lance un appel aux bonnes volontés pour venir grossir l'équipe du comité ou celle des bénévoles.

Jeanne Benaiteau - Ouest-France du 3 novembre 2005

 

 

 

Merci de fermer l'agrandissement. 

 

 

 

 

 

 

http://www.stleger.info