AINT EGER DES BIS (49)

 

 

 

 

 

 

PRESETATIO

 

 

 

Région des Pays de La Loire
Département du Maine et Loire
Arrondissement d'Angers
Canton de St Georges sur Loire

 

 

le blason de l'Anjou

  

Pour une localisation plus précise, cliquez ici :
 

 

St Léger des Bois est située à 14 km à l'ouest d'Angers et à 85 km à l'est de Nantes. Paris est à 315 km.
C'est une commune de l'agglomération d'
Angers Loire Métropole depuis 1994.
Elle bénéficie de la desserte autoroutière de l'A11 et est à 10 minutes du coeur d'Angers et à trois quarts d'heure du coeur de Nantes.

En mettant l’accent sur la qualité du cadre de vie et la valorisation de ses paysages bocagers et boisés, le village a drainé de nombreux citadins venus partager le calme de la campagne angevine.

La commune compte désormais plus de 1400 habitants : les Légérois.
Un tiers a moins de 20 ans et près des deux tiers a moins de 40 ans.
La population croît régulièrement depuis 1975 (proximité d'Angers) :

  • 401 habitants en 1968
  • 472 en 1975
  • 711 en 1982
  • 978 en 1990
  • 1307 en 1999
  • 1444 en 2006

 

St Léger des Bois couvre 1542 ha dont environ 500 ha d'espaces boisés et 5 étangs. Le point le plus haut de la commune se situe à 79 mètres.
900 hectares sont réservés à une agriculture de type polyculture-élevage.
Un sentier de randonnée, qui serpente sur 12 km dans le bocage angevin, permet de découvrir une campagne où les haies sont encore préservées.

On y trouve 8 agriculteurs, 4 commerces, 17 PME-PMI et artisans et 19 associations.


 

 

agrandissement ici
 

St Léger des Bois assure l’avenir en favorisant les activités artisanales et en proposant un large éventail d’équipements sportifs et culturels : maison commune de loisirs, salle de sports, une offre complétée en 2006 par l’inauguration d’un skate-park de 400 m², au cœur du village.
La commune a également mis l’accent sur la revitalisation de son centre-bourg, l’implantation d’un centre commercial au cœur des quartiers d’habitation et la création de logements locatifs.

la nouvelle mairie - derrière, l'ancien presbytère

2 magnifiques panoramiques de St Léger des Bois

le plan de la commune à télécharger

2016 - nouvel équipement informatique de l'école

 

 

EPERES ISTORIQUES

La commune s'est successivement appelée :

  • Sancto Ligerio (1190)
  • Sanctus Leodegarius (1324)
  • Saint Ligier (1607)
  • Beau Chêne (1793) durant la Révolution

Perdue au milieu d'une forêt peuplée de loups, St Léger des Bois a laissé peu de traces dans l'histoire. Pas d'élevage, peu d'activités agricoles.
Sous l'ancien régime, les habitants vivaient très chichement la moitié de l'année des travaux des fermes, puis survivaient l'hiver sur les ressources de la forêt, constituant des fagots de bois qu'ils vendaient à Angers. Exploitation du bois donc, mais aussi la forge, en particulier forges de fer actionnées à l'aide de moulins à bras dont les scories se rencontrent aux Ferrières, aux Eclons, au Moulin de la Baratte.

ici, vous découvrirez la carte de Cassini (XVIIIe s.)

là, le cadastre napoléonien (1835) et l'état civil

St Léger était également un lieu de passage sur la route du sel, entre Rennes et Angers, accueillant l'important relais dit "La Touche aux Anes".
Les conducteurs y arrêtaient leurs bêtes, le plus souvent des ânes, d'où le nom de l'endroit, et s'y reposaient. A droite de la maison, on voit encore des ânes sculptés dans le mur et bien conservés, et la cheminée porte la trace de nombreux ânes. L'auberge avait grande renommée et Charles IX, en route vers la Bretagne, y trouva même refuge après s'être égaré dans les bois alentour, le lundi 4 novembre 1565.

la Chapelle de la Touche aux Anes

La chapelle de la Touche aux Anes fut construite en 1766 et a été restaurée en 1972.
Cette ancienne paroisse au nord-ouest de St Léger, appelée Les Essarts alias "La Touche aux Anes", sera rattachée à St Léger en 1793, bien qu'elle fût située sur le territoire de Bécon les Granits. L'église des Essarts, abandonnée, a été démolie en 1863.

 

Pour connaître l'histoire de la Touche aux Anes, cliquez sur notre ami
aux longues oreilles et aux yeux de velours...

 

Présence de reliques de saint Etienne et de la Vraie Croix à la chapelle des Essarts
Présence de reliques du saint Léger à partir de 1507
Trois coffres (sépultures mérovingiennes) ont été découverts en 1981.

Pour en savoir plus

 

 

En 1788, St Léger des Bois est une paroisse pauvre, elle est classée "de mauvais fonds, entre les bois, la moitié à seigle, peu de froment et l'avoine, ni orge, ni lin, ni chanvre, ni blé noir, ni pommiers, ni châtaigniers, la moitié en bois taillis". Pauvres aussi sont les habitants : ils "ne font pas de commerce que de fagots". L'enquête de la Commission intermédiaire d'Anjou recense alors 17 pauvres. Les plus riches fermiers ne sont guère riches : 6 d'entre eux paient entre 40 et 25 livres d'impôts, 5 paient entre 25 et 15 livres : chiffres d'impôts, donc de revenus bien modestes par comparaison avec ceux des autres paroisses. (extrait d'un inventaire des archives de Maine et Loire)

le cahier de doléances des habitants en 1789

coupures de presse anciennes et faits divers

les noms des morts à la guerre (XXe siècle)

et

 

 

Le p'tit train s'en va dans la campagne... 

Mise en service le 8 mars 1905, la ligne Angers-Candé du Petit Anjou fut inaugurée le 19 avril. Elle s'étendait sur 42 km et fut définitivement fermée aux voyageurs et aux marchandises en 1947. Le train était notamment utilisé pour transporter les pavés de la commune de Bécon-les-Granits toute proche jusqu'à la gare SNCF d'Angers. De là, ils étaient envoyés dans les grandes villes de France pour servir au revêtement des voiries, dont les Champs-Elysées, à Paris.

Pour découvrir l'ancienne gare de St Léger des Bois et en apprendre plus sur le Petit Anjou, ancien chemin de fer départemental de Maine et Loire, cliquez sur le "tortillard" :

 

  

le jour

 

la nuit

 

ONUMENTS ET IEUX

pour voir le clocher de l'église

 

Connaissez-vous Eugène de Girardin (1828-1888) ? 
Non ? Eh bien, voici l'occasion !

la Dame Blanche de St Léger (??)

Ici, deux séries de cartes postales anciennes du village
et

Là, des vues récentes de la communeet  

admirer les ciels de St Léger des Bois

des photos de classe ici

Baptiste, meilleur apprenti de France

2014 - les photos d'Henri

 

 

  

  

MEMENT

A St Léger, les énergies renouvelables ont le vent en poupe

 

En 2005 naît le site Internet de la commune.
Cliquez sur l'image pour vous y rendre :

 

Visitez le site de Christelle, passionnée de flammes postales,
qui vous fera découvrir le Maine et Loire d'une façon tout à fait originale :

Pour les amateurs de flammes postales, un autre site à visiter, celui de Jean-Christophe : http://www.flammespostales.org

 

Si vous voulez tout connaître sur l'Anjou et les Angevins, cliquez ici !

 

 

http://www.stleger.info