Dans la famille Passette, on aligne les briques de père en fils

"Le 8 juin dernier, Baptiste, 17 ans, a reçu, à Cholet, la médaille d'or régionale des meilleurs apprentis dans la catégorie maçonnerie. Une distinction qui rejaillit sur toute la famille Passette, maçons de père en fils. Ils seront tous à Bourges, le 4 octobre prochain, à l'occasion de la finale nationale dans cette même catégorie où Baptiste peut espérer un bon résultat.

Ils sont quatre gaillards dans la famille Passette, même si le papy, toujours prêt à donner un coup de main, accuse peut-être le poids des ans, quatre gaillards pleins d'énergie qui aiment leur métier et le travail bien fait. Tous compagnons du devoir et ayant effectué leurs trois années d'instruction en internat. « Nous y avons appris notre métier et reçu les règles de conduite et d'entraide communautaires qui sont l'âme de cette institution, disent-ils avec respect. Une discipline stricte un peu comme à l'armée et des lits faits au carré », ajoutent-ils avec le sourire. Le tour de France, seuls Roger le patriarche et son fils Frédéric l'ont effectué et ils en gardent un souvenir parfois ému. « Ce parcours de ville en ville m'a conduit jusqu'en Anjou où j'ai rencontré une bien jolie fille », confie à mi-voix Roger le Béarnais, qui avait quitté sa vallée sauvage qui n'offrait guère de travail. « Une école de la vie, poursuit Frédéric, car on y apprend les techniques propres à chaque région mais on se frotte aussi à des mentalités fortes. Cela forge le caractère et nous rend plus fort. »

L'oeuvre qui a permis à Baptiste de remporter la médaille d'or est exposée dans la cour de la maison familiale. Elle offre plusieurs éléments maçonnés avec différents matériaux tels qu'un mur de pierres sèches, un autre de parpaings aux joints parfaitement lissés, un béton banché, une bordure pleine ou quart-de-rond, une balustrade coulée en béton. « 200 heures de travail ! », précise Baptiste qui a mis toute son énergie et son enthousiasme à la réalisation de ce petit chef-d'oeuvre.

Son père et son grand-père ont prodigué des conseils mais dans le respect de l'esprit créatif et du coup de truelle de l'apprenti. « Des conseils certes, c'est notre rôle, mais nous n'avons touché à rien. Question d'honnêteté et puis il est important qu'il soit confronté aux difficultés du métier. Cette médaille, il l'a gagnée de haute lutte. »

Un métier qu'ils portent haut dans leur coeur. « Je l'ai exercé avec passion et il m'a permis de m'élever dans la société, dit le Pyrénéen avec force. Une passion que je retrouve chez mon fils et mes petits-enfants, aujourd'hui ces grands et solides garçons. » Même si l'aîné, Geoffrey, tourné un peu plus vers la mécanique a dérogé quelque peu à la règle et exercera le métier de plombier. « C'est un choix, mais j'ai suivi le même parcours auprès des compagnons du devoir », tient à souligner Geoffrey, titulaire du bac professionnel. Un même esprit, une même détermination, il y a du solide dans la famille Passette. Comme la roche des Hautes-Pyrénées !"

article de Ouest-France daté du 4 août 2012

 

Le Courrier de l'Ouest - août 2012  

Baptiste à côté de son oeuvre, un échantillonnage de toutes les techniques pratiquées dans la maçonnerie
Roger le doyen et fondateur de cette dynastie, Frédéric qui a pris la succession et Geoffrey, apprenti plombier

 

Le Courrier de l'Ouest - 10 mars 2013

 

Ouest-France - 11 mars 2013

 

Voici la chronologie concernant le concours MAF de Baptiste, qui avait démarré sa maquette en octobre 2011, début de sa 2nde année CAP Maçon :

 

Résultat
Récompense

Départemental 31/03/12 au CFA des Compagnons du Devoir Angers

08/06/12 aux Greniers St Jean à Angers

Régional 26/05/12 au CFA Eurespace de Cholet

15/12/12 à l'Abbaye de Fontevraud l'Abbaye

National 05/10/12 au parc des expos de Bourges

06/03/13 Sénat

 


 

Et l'aventure continue :

Angers : Insolite ! une maquette du château pour la Foire

 

La maquette du château, constituée de neuf éléments, pèse près de huit tonnes et nécessité 5 000 heures de travail.

 

"Elle a fière allure, avec ses tours en maçonnerie, ses corniches et son pont-levis. Sous la conduite de Robert Combre, tailleur de pierre et Roger Passette, maçon émérite (l’un et l’autre ont été Compagnons du devoir quand ils étaient en activité), les écoliers de l’association « L’outil en main » procèdent aux finitions de la façade du château d’Angers.
Cette maquette au 1/5e figurera en bonne place lors de la prochaine foire-exposition d’Angers, du 25 avril au 1er mai."

article de Ouest-France du 20 mars 2014

 

Angers Mag n°15 - mars 2014

 

 

 

cartes postales anciennes du village

et

vues récentes de la commune

et  

le Petit Anjou

les ciels de St Léger des Bois

photos de classe

Baptiste, meilleur apprenti de France

2014 - les photos d'Henri

  

erci de fermer l'agrandissement sinon.

  

 

http://www.stleger.info