la semaine du pain - fin décembre 2009

 

PAIN

1° - aliment fait de farine, d'eau, de sel et de levain, pétri, fermenté et cuit au four - "le pain, du pain"
2° - chose en forme de pain - "ex. pain de sucre"
3° - fam. : coup (gifle, coup de poing) - "Il lui a collé un pain"

Source : le nouveau Petit Robert 2008

 

23 décembre 2009 - St Léger des Bois

Mal payé, le carrossier brise la vitrine du boulanger

Mercredi 23 décembre, un carrossier d’Angers se présente à la boulangerie de Saint-Léger-des-Bois (Maine et Loire). Il réclame une facture de 160 euros pour avoir effectué une réparation sur la voiture du boulanger. Mais les deux protagonistes ne sont pas d'accord sur la nature des travaux qui, selon le boulanger, n'auraient pas été effectués en temps voulu.

Le carrossier va alors chercher dans sa voiture une masse avec laquelle il brisera les deux vitrines de la boulangerie, sous les yeux de quelques témoins ébahis. La gendarmerie s'est rendue sur les lieux pour constater les dégâts. Le maire de la commune, à qui appartient le bâtiment, devrait porter plainte pour dégradation de biens publics..

Source : http://www.ouest-france.fr


20 décembre 2009 - Boissy-Saint-Léger

Le boulanger fait fuir les braqueurs avec de la farine

Un boulanger de Boissy-Saint-Léger (Val-de-Marne) a mis en déroute un trio de braqueurs dimanche matin en leur "jetant de la farine dans la figure".

Un boulanger de Boissy-Saint-Léger (Val-de-Marne) a mis en déroute un trio de braqueurs dimanche matin en leur "jetant de la farine dans la figure", a-t-on appris de source policière. Trois hommes cagoulés sont entrés dans une boulangerie peu avant 8h et ont tenté de dérober la caisse sous la menace d'une arme.

En guise de réponse, le boulanger leur a lancé de la farine au visage, provoquant la débandade des malfaiteurs. Après avoir entendu quelques détonations, le boulanger a vu fuir ses agresseurs à bord d'un véhicule où les attendait un complice.

Source : http://lci.tf1.fr/insolite/

Dimanche matin, un boulanger de Boissy-Saint-Léger a mis des braqueurs en déroute en leur lançant de la farine au visage.

La farine, arme d'auto-défense ? Pourquoi pas, et un trio de braqueurs l'a appris à ses dépends, dimanche matin dans une boulangerie de Boissy-Saint-Léger (Val-de-Marne). Alors que les trois hommes entraient dans la boutique pour dérober la caisse, le boulanger a répliqué en leur envoyant de la farine au visage. Et provoquant leur débandade.

"Ils ont été surpris par la farine et le fait qu'on ne voulait pas se laisser faire."

"Les braqueurs avaient attrapé la patronne par la gorge, pour l'empêcher de crier. J'ai accouru, avec mon collègue. Comme je n'avais rien sous la main, j'ai attrapé un bac de farine, qui se trouvait près de la porte, et je l'ai balancé sur le plus grand des trois types", raconte le boulanger, Jean-Paul Pannier.
"Le type s'est mis à tirer à quatre reprises avec son arme, pour nous faire peur. Mais il tirait à blanc, et nous n'avons pas bougé", a poursuivi le boulanger. Et d'ajouter que les trois malfaiteurs "ont alors fait marche arrière" et se sont mis à courir vers le parking, avant de s'enfuir dans une voiture conduite par un complice.
"Je pense qu'ils ont été surpris par la farine, mais aussi et surtout par le fait qu'on ne voulait pas se laisser faire", a conclu l'artisan.

Source : http://www.letelegramme.com

 

 

 

http://www.stleger.info