1998 : le Guide des St Léger paraît

 

 

Le week-end du 8 mai, nous sommes accueillis en Champagne, dans l'Aube, à St Léger près Troyes, sous un soleil de plomb.

  

 

 


Georges,
le maire de St Léger près Troyes,
discourant...


Alain, notre bon président,
songeur, à Troyes

 

 

Vive la soupe de champagne !*

*soupe de champagne pour 6 personnes :
1 bouteille de champagne
1 louche de Cointreau
1 louche de sucre de canne
1 louche de Pulco citron vert
Mélanger au dernier moment et servir très frais.

 

 

Lors de l'AG est présenté le Guide des 72 St Léger où, en parcourant ses pages, on peut aller à la rencontre de la France, la Suisse et la Belgique.

On y apprend, de façon ludique, un peu de géographie et d'histoire locale ; on découvre notre Petit Poucet : St Léger du Ventoux et ses 29 habitants, des expressions typiques de Bourgogne ou les atouts touristiques du Nord-Pas de Calais.

Ce guide sans prétention se veut le ciment qui devrait inciter les habitants des St Léger à visiter d'autres St Léger ou, à tout le moins, à mieux se connaître.

C'est aussi le jour où naît le logo de l'Association, fruit d'un concours ouvert à tous : le petit Léo et ses 3 drapeaux apparaît pour la première fois !

 

 pour découvrir tous les logos en (amicale) compétition

 

 

nos galeries de portraits sont par ici :

celle du vendredi et samedi

celle du dimanche

 

 

Photo de famille (version colorisée) en Champagne

 

 

 

Organisé par le Comité des fêtes de Saint-Léger-près-Troyes

NOTRE VILLAGE, CAPITALE D'UN JOUR
DES SAINT-LEGER DE FRANCE ET D'AILLEURS

Soixante-treize communes en France portent le nom de Saint Léger.
Il faut croire que, du haut de son paradis où il est monté en l'an 678, saint Léger, le très charitable évêque d'Autun, a senti le mouvement dans les 73 communes qui portent son nom.
Placée sous ses saints auspices, l'assemblée générale 1998 des Saint Léger de France et d'ailleurs qui s'est tenue à Saint Léger près Troyes a connu un franc succès.
Avec en prime un magnifique soleil au rendez-vous, le programme des trois jours de réjouissances ne pouvait que séduire les représentants des 33 communes adhérentes.

Des Légérois, Léodégariens, Léguriens, Taupins, Bacoins, Légovurciens, Léolégartiens et autres, venus du Calvados, de l'Eure, de Loire-Atlantique, d'Ille-et-Vilaine, de la Creuse, de l'Ardèche. Venus "d'ailleurs" avec leurs épouses, Jean-Pol Schumacher, échevin de Saint Léger en Gaume en Belgique, André Guex et Roger Köhli représentant la commune de Saint Légier la Chiésaz en Suisse, ont également apprécié le déplacement. Jean-Pol Schumacher connaissait déjà Troyes pour y avoir amené un groupe de "trois fois vingt ans" en excursion. Pour les Suisses, c'était une découverte. André Guex confiait son admiration pour l'accueil des habitants de Saint Léger près Troyes. "Une petite commune de 650 habitants qui arrive à faire tout ça !"
Fidèles de la première heure, les Belges et les Suisses ont participé au premier rassemblement fondateur de l'association, en mai 1996, à Saint Léger sous Cholet. Pour la première réunion de gens qui n'avaient en commun que le nom de leur commune, un record avait été atteint.

Pas moins de 650 participants unis par le seul souci de promouvoir les échanges et les rencontres, "créer un réseau d'amitié en somme , écrit Alain Robert, président de l'association et conseiller municipal de Saint Léger de Montbrillais.

Une commune encore rurale

Le record n'a pas été battu dans l'Aube, ce n'était qu'une assemblée générale et non pas un rassemblement, mais 120 personnes ont envahi le petit village de la périphérie de Troyes qui les a accueillies et bien accueillies pendant trois jours.

Au programme des Amis de Léo (Léger en latin, c'est Leodegarius !), une visite du village et de la ferme musée rustique de M. Bres, bien sûr. Un apéritif officiel samedi, dans la verdure, en présence du conseiller général, M. Mary, et des maires des communes environnantes, au cours duquel M. Hervy, maire, a présenté sa commune, qui se veut rurale malgré la proximité de Troyes.
Et qui l'est encore avec un bois et deux ruisseaux, juste au cœur du village, une demi-douzaine de fermes cultivant des céréales sur 900 hectares mais plus aucune vache et la majorité de ses résidents qui va travailler sur Troyes.

Christian Blasson, président du Comité des fêtes, a également pris la parole pour remercier tous les partenaires, particulièrement les habitants qui ont bien voulu héberger des visiteurs. Au programme aussi : la visite de l'Est-Éclair que tout le monde a jugé passionnante, une balade dans le département avec une halte dans une cave de champagne et, le dimanche, la découverte de Troyes et de son centre historique.

Mille pistes à explorer

Entre temps, les Amis de Léo ont travaillé sur l'organisation des activités de leur association. "Il y a mille pistes à explorer !" s'est exclamé l'un des participants à l'assemblée générale.
En effet, les idées ne manquent pas pour impliquer les enfants des écoles par des échanges épistolaires par exemple, pour créer un passeport incitant les habitants à se rendre visite et même pour ouvrir un site Internet où tout le monde pourrait trouver le Guide des Saint Léger.
Cette brochure qui vient de sortir est à la disposition de tous, en vente à la mairie, pour un prix de 25 F.

A la Pentecôte 99, les 22 et 23 mai, le deuxième Rassemblement aura lieu à Saint Léger le Guérétois (Creuse). Cette petite commune de 450 habitants compte bien attirer le plus de monde possible. Réservez cette date.

Bulletin Municipal de Saint-Léger-près-Troyes - janvier 1999

 

 

 Pour revenir au bercail, cliquez sur le poussin ou la poussine

  

 

 

http://www.stleger.info