2 ou 3 choses sur Dessenheim (68)

 

Dessenheim, son église et ses immenses champs de maïs, principale céréale cultivée

 

Historique :

  • En 759, le village s'appelle Tessinheim
  • En 1259, l'abbaye de Murbach qui en était le possesseur l'attribua comme fief aux Habsbourg
  • En 1394, la cour domaniale, restée aux mains de l'abbaye en 1259, est donnée en fief aux comtes de Wurtemberg
  • Jusqu'au 13e siècle, le couvent de Munster détenait également des biens à Dessenheim
  • En 1409, Dessenheim est pillée par les seigneurs de Ribeaupierre
  • Pendant la Guerre de Trente Ans, Dessenheim est ravagé
  • En 1939, évacuation du village à Cocumont (Lot-et-Garonne)
  • En 1940, retour des habitants évacués

 

 

la mairie-école

L'ancienne école était installée au début du 19e s. dans une "maison bourgeoise". A partir de 1866, l'école étant devenue trop petite, la municipalité décide de construire une "maison d'école et de mairie".
La mairie-école est construite selon un parti architectural mettant en exergue la fonction municipale et l'école. On parle, en 1866, d' un "hôtel de préfecture". Un campanile s'élève en son milieu.

 


 

 

On remarquera à Dessenheim le monument formant une étoile blanche, érigé à l'endroit où l'avion du commandant Marin la Meslée, as de l’aviation française, s'écrasa, abattu par les Allemands le 4 février 1945, et le "Mont des Oliviers" monument érigé en 1852 et placé à l'arrière du cimetière.

 


 

 

L'église Saint-Léger, immense édifice néo-romano-gothique, est surnommée la "Cathédrale de la Hardt" en raison de ses dimensions. En 1875, l'ancienne église du 18e siècle est démolie car trop vétuste et trop petite. La nouvelle église, bâtie sur l’emplacement de l’ancienne, est achevée en 1876.
Fête paroissiale le 2 octobre pour la Saint Léger.

Le choeur est tourné vers l'ouest, ce qui permet de dégager le parvis le long de la Grand Rue. Combinant des éléments de style roman et gothique, l'église comporte une nef centrale à 7 travées avec bas-côtés, sans transept, un choeur à pans coupés et un clocher porche orné d' une rosace. L' utilisation de différentes couleurs de grès crée un effet décoratif.
A l'intérieur, la tribune d'orgue repose sur 2 colonnes soutenant 3 arcades.

 

la cathédrale de la Hardt

Vierge à l'Enfant, dans l'église

La Vierge est debout, le pied droit posé sur un croissant de lune ; légèrement déhanchée, elle porte l'Enfant sur ses deux mains. L'Enfant est représenté presque couché, la main droite effleurant le menton de la Vierge, la main gauche portant un globe surmonté d' une croix. La Vierge, coiffée d' une petite couronne, est vêtue d' un habit et d' un manteau aux plis lourds et tombants. Ses cheveux sont coiffés en grosses boucles et en grosses mèches tombant dans le dos, avec un petit chignon.

 

l'église Saint-Léger, victime des ouragans de décembre 1999 sur la France

Le choeur dévasté

"Le choeur de l'église Saint-Léger de Dessenheim a été fortement endommagé par la chute d'une colonne de grès haute de 6 mètres provenant d'un vitrail... Un deuxième vitrail s'est brisé mais a atterri à l'extérieur de l'église.
Le choeur de l'église de Dessenheim portait hier encore les stigmates de la terrible tempête qui a balayé la commune dimanche en fin de matinée" (...)

Lu sur Les Dernières Nouvelles d'Alsace du mardi 28 décembre 1999

 

Sources et liens :

 


 

septembre 2006 :

Jean-Marc, webmaster du site des sapeurs-pompiers de Dessenheim http://www.sp-dessenheim.com/, nous adresse en complément quelques clichés de l'intérieur de l'église Saint-Léger. 
Très sympa, merci !
A noter que ces sapeurs-pompiers souhaitent financer une voiture de secours. 
Vous pouvez les aider en cliquant sur ce lien :
http://www.sp-dessenheim.com/EuroTresor/EuroTresor.htm

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.stleger.info